Sympa
Sympa

11 Сonseils éprouvés pour repérer des produits de qualité dans un monde d’articles de pacotille

De nos jours, il est très facile de se perdre face à la multitude de produits que proposent les marques. Cela nous fait passer beaucoup de temps dans les rayons, alors que l’on a bien d’autres choses à faire. C’est d’autant plus frustrant lorsque l’on constate par la suite que la qualité de notre acquisition n’est pas à la hauteur. Un bon guide d’achat pourrait vraiment faciliter le choix, nous faire gagner du temps et nous épargner des déceptions.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui concocté pour toi une petite antisèche sur différents articles et aliments pour faire le meilleur choix.

Comment choisir une poêle

Si le diamètre de la poêle est choisi en fonction de la taille de la plaque de cuisson et si l’utilisation est généralement indiquée sur l’emballage, pour la matière c’est moins évident. Le matériau de base de la poêle peut définir ses qualités de cuisson. L’important est de choisir celui qui correspond à tes besoins. Voici les spécificités à prendre en compte pour faire le bon choix.

  • En acier inoxydable : ces poêles sont utilisées par les professionnels, elles sont durables, la cuisson est uniforme et elles n’émettent pas de substances nocives lorsqu’elles sont chauffées. Cependant, sans ajout d’huile, les aliments peuvent brûler.
  • En fonte : ces ustensiles peuvent passer au four, ils chauffent uniformément et retiennent bien la chaleur, les aliments ne collent pas à condition qu’on les utilise correctement, ils sont très durables, compatibles avec la plaque à induction, mais ils sont lourds.
  • En aluminium : ces poêles sont abordables, légères, faciles à nettoyer, chauffent rapidement, elles ne rouillent pas, mais ne sont pas adaptées aux plaques à induction.
  • À revêtement céramique : ces ustensiles sont respectueux de l’environnement, peuvent être chauffés à des températures élevées, sont faciles à nettoyer, permettent de cuisiner sans matière grasse et la préparation ne brûlera pas (surtout lorsque la poêle est neuve), mais ils ne diffusent pas la chaleur de manière uniforme, sont moins durables par rapport aux autres et ne conviennent pas aux plaques à induction.

Comment choisir un soutien-gorge

Pour choisir un modèle bien ajusté, pense à tenir compte des éléments suivants.

  • Bande inférieure : il est important que la bande colle bien à la peau, car c’est elle qui sert de maintien à la poitrine. Ne te fie donc pas aux bretelles. Glisse deux doigts sous la bande, s’il y a environ 2,5 cm entre le tissu et le dos et que cela ne te donne pas d’inconfort, alors la taille te convient. De plus, tu dois être à l’aise si le soutien-gorge est attaché à la dernière agrafe (les tissus s’étirent au fur et à mesure du port et des lavages).
  • Bretelles : elles doivent rester en place sur les épaules, sans glisser ni serrer.
  • Bonnets : la poitrine doit bien remplir les bonnets, si les seins débordent ou que le soutien-gorge les pince, la taille de bonnet est trop petite. À l’inverse, si les bonnets sont trop grands, il y aura de l’espace entre le soutien-gorge et ton corps.

Comment choisir la viande

Voici les conseils qui t’aideront à trouver la meilleure viande possible.

  • Odeur : fraîche, naturelle et sans odeurs désagréables. Par exemple, le porc avarié dégage une senteur d’ammoniaque.
  • Couleur de la viande : le bœuf et l’agneau de qualité virent vers le violet (la viande la plus fraîche) ou présentent une couleur rouge vif (morceau frais qui a été exposé à l’oxygène) ; le porc frais est entièrement rose (d’ailleurs la teinte peut varier selon la partie de la carcasse). Si tu observes des taches grises ou brunes, c’est mauvais signe.
  • Сouleur du gras : pour les bovins nourris avec des céréales, la couleur de la graisse sera blanche, en revanche, elle tirera vers le jaune si l’animal a eu une alimentation au pâturage. D’ailleurs, il n’en va pas de même pour le porc pour lequel le gras jaune indique que la viande est avariée.
  • Consistance : lorsque tu appuies sur la chair et que tu retires le doigt, la viande se remet aussitôt en place si le produit est bien frais, tandis que la viande périmée ne reprend pas sa forme initiale.

Comment choisir une brosse à dents

  • Une tête qui ne dépasse pas 2,5 cm de haut et environ 1,5 cm de large permet de nettoyer les molaires, plus difficiles à atteindre.
  • La dureté des poils doit être choisie en fonction de la situation. Pour les dents sensibles ou enfantines, opte pour des poils souples. Pour éliminer la plaque dentaire, choisis une brosse rigide, mais il est déconseillé de l’utiliser de façon permanente. Le choix optimal, qui convient à la grande majorité des gens, est une brosse à poils médium.
  • Les poils en fibres synthétiques sont plus sûrs car ils enrayent la croissance des bactéries au lieu d’en accumuler comme le font les poils naturels. De plus, les premiers sont plus faciles à nettoyer et à sécher. Une brosse naturelle doit être renouvelée toutes les six semaines, tandis qu’une brosse synthétique doit être remplacée tous les trois ou quatre mois.
  • Une tête avec des longueurs de poils différentes nettoie beaucoup mieux les dents, alors que les parties en silicone sur la surface de frottement ne sont pas indispensables.

Comment choisir la sauce soja

Il existe différents types de sauce soja, avec une composition et un usage différents.

  • La sauce soja claire est une sauce chinoise composée de graines, de blé, de sel et d’eau. Elle est utilisée pour assaisonner les plats cuisinés.
  • La sauce soja foncée est une sauce chinoise qui, en plus des ingrédients principaux (blé, sel, eau, graines), contient de divers additifs tels que l’amidon ou les crevettes. Elle est plus épaisse et on l’utilise normalement durant la cuisson, car quand elle est chauffée, elle fait ressortir la saveur des aliments et améliore l’aspect du plat.
  • Le tamari est une variété de sauce japonaise considérée comme sans gluten car il ne contient généralement pas de blé. Il est plus salé et est donc utilisé pour tremper des aliments tels que les sushis.

Comment choisir un avocat

  • Comme la couleur d’un avocat peut dépendre de sa variété et qu’il n’est pas toujours possible de la connaître, mieux vaut prêter attention à sa fermeté. Un avocat trop mou est trop mûr, tandis qu’un avocat trop dur ne l’est pas encore. Le fruit est mûr à point lorsqu’il cède légèrement sous la pression des doigts, tout en restant ferme.
  • Si tu n’as pas l’intention de consommer l’avocat le jour même, tu peux acheter un fruit plus ferme. Dans ce cas, non seulement il peut se conserver pendant un à quatre jours sans pourrir, mais en plus, il arrivera à maturité. Plus l’avocat est dur, plus il faudra attendre pour le manger.
  • Regarde le pédoncule : si tu le retires facilement et que la zone en dessous est verte, c’est un avocat mûr, prêt à être dégusté. Les taches brunes sont le signe d’une maturation trop avancée et l’intérieur sera aussi en partie brun. Si tu n’arrives pas à enlever le pédoncule, le fruit n’est pas encore mûr.

Comment choisir l’huile d’olive

On estime que la meilleure huile d’olive est extra-vierge. Saine et de qualité, cette huile conserve sa saveur et son odeur naturelles et est considérée comme bénéfique pour la santé.

  • Extraction à froid : au cours de la fabrication, les olives ne sont pas exposées à des températures élevées. Même si elle permet d’extraire plus d’huile, la chaleur détruit les saveurs et les arômes délicats si prisés dans la première pression à froid. Dans ce cas, la température ne dépasse pas 27 °C.
  • Vieillissement : l’huile ne se bonifie pas avec le temps. En règle générale, la période entre la date de pressage et la date de péremption est d’un an. Il est préférable de consommer l’huile dans le mois qui suit son achat et de ne pas la conserver trop longtemps.
  • Goût : si possible, il est conseillé de déguster l’huile. Les notes épicées, florales, noisette, fruitées ou herbacées ne peuvent être jugées qu’à la langue et au nez, pas à la vue. L’effet de l’ingestion d’huile d’olive extra vierge est appelé “amato”. Voici comment on pourrait le décrire : une touche finale poivrée se fait sentir sur le bout de la langue, puis gagne l’arrière de la bouche.
  • Couleur : ce n’est pas un signe évocateur de la qualité. En fait, la bonne huile d’olive de première pression à froid peut être vert foncé ainsi que jaune or.
  • Provenance : la meilleure huile est cultivée, pressée et mise en bouteille au même endroit. La mention “Produit en Italie” sur l’emballage veut dire que l’embouteillage a eu lieu dans ce pays. En effet, il se peut que la matière première vienne d’un autre pays et qu’elle ait simplement été conditionnée en Italie.

Comment choisir un oreiller

Le choix d’un oreiller dépend des habitudes de sommeil. L’oreiller a pour fonction principale de maintenir le corps dans une position confortable. L’oreiller approprié doit maintenir la tête, la nuque et la colonne vertébrale dans une position neutre. On le vérifie ainsi : les oreilles sont alignées avec les épaules, le menton avec la poitrine. La position adoptée pendant la nuit est le premier critère de choix pour cette pièce de literie.

  • Sur le ventre : il n’est pas recommandé de dormir dans cette position, mais pour minimiser les dommages sur la santé, il faut un oreiller moelleux de cinq centimètres ou moins, en duvet, en plumes ou avec un garnissage synthétique élastique.
  • Sur le côté : tu as intérêt à opter pour un oreiller suffisamment épais pour décharger ton épaule (si elle s’enfonce dans le matelas, il faut un modèle plus haut), ferme ou mi-ferme, avec un garnissage moelleux ou à mémoire de forme. Il est également recommandé de placer un coussin entre les genoux pour maintenir l’alignement naturel des hanches.
  • Sur le dos : un oreiller de hauteur et de fermeté moyennes est parfait pour maintenir la tête dans la bonne position par rapport à la colonne vertébrale.

Comment choisir des bananes

  • Si la banane est jaune avec des extrémités vertes, n’hésite pas à l’acheter. Cela signifie que le fruit est en cours de maturation. Tu pourras le manger plus tard.
  • Une banane jaune avec de petites taches brunes est prête à être consommée. Les taches foncées sont appelées taches à sucre et sont le signe que le fruit est bien mûr.
  • Si le pédoncule se détache facilement, la banane est mûre.
  • Une banane difficile à éplucher et de couleur verdâtre risque d’avoir un goût amer et de provoquer des troubles digestifs.
  • Choisis des bananes aux couleurs vives, dodues, sans creux ni signes d’endommagement. Les zones sombres et les zones enfoncées indiquent que le fruit est abîmé à l’intérieur.
  • Une peau terne est le signe que la banane a été exposée à des températures trop élevées ou, au contraire, trop basses lors de la conservation.

Comment choisir un poisson

  • Le poisson frais a une odeur fraîche et douce ; un bon produit ne doit pas sentir l’ammoniaque, ni aucune odeur aigre ou désagréable.
  • Les yeux doivent être bombés, brillants et clairs.
  • Un poisson de qualité a une chair ferme et élastique, en d’autres termes, une légère pression ne laisse pas d’empreinte. En revanche, une chair trop molle et grise est le signe d’un poisson de mauvaise qualité.
  • Si les nageoires sont humides et que les branchies sont rouge vif, le poisson est frais. Si elles sont sèches, couvertes de mucus et sentent mauvais, le poisson n’est pas de bonne qualité.
  • Les filets ne doivent pas être plus sombres ou secs sur les bords.
  • Le poisson congelé n’a pas toujours les yeux brillants ou une chair ferme, mais il garde une odeur fraîche, non acide.
  • La peau du poisson frais ne doit pas être endommagée et les écailles bien adhérer à la chair. La surface est dense et brillante, glissante au toucher. Si les écailles se détachent, que la couleur a changé et que la peau est fondue, le poisson est tout sauf frais.

Et toi, quelles astuces utilises-tu quand tu vas faire tes courses ?

Sympa/Conseils/11 Сonseils éprouvés pour repérer des produits de qualité dans un monde d’articles de pacotille
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire