Sympa
Sympa

20+ Règles de bonne éducation que l’on oublie trop souvent, selon une experte en étiquette

Au XIXe siècle, un homme aux manières irréprochables devait tout savoir sur l’ordre des danses lors d’un bal et sur les mouvements corrects d’un éventail. Mais aujourd’hui encore, le concept de “bonnes manières” n’a pas disparu, il s’est simplement transformé en règles de politesse au bureau, dans les transports publics et même sur les réseaux sociaux. Albina Holgova, experte en éthique des affaires, étiquette et protocole, nous aide à comprendre sur son compte Instagram toutes ces nuances complexes.

Chez Sympa, nous sommes abonnés depuis longtemps à la page de cette experte et savons donc exactement comment améliorer nos propres compétences en matière de politesse.

  • Dans les transports publics, on ne peut parler qu’à voix basse et en personne. Parler au téléphone, c’est tabou ! En dernier recours : “Allô ? Je ne peux pas parler maintenant, je te rappellerai plus tard”. C’est le maximum que tu puisses te permettre. Et en général, cela s’applique à tous les endroits où il y a des inconnus. Ainsi, dans l’ascenseur aussi, les personnes polies (qui se connaissent) ne parlent que lorsqu’il n’y a personne d’autre qu’elles dans la cabine. Pourquoi ? Parce que la distance entre les étrangers est trop restreinte. L’autre devient un auditeur involontaire, et il se peut qu’il ne le souhaite pas.
  • Dans les transports publics, un homme doit toujours céder la place à une femme, conformément aux bonnes manières. Un homme ne peut pas s’asseoir dans un métro ou un bus si au moins une femme est debout. Les enfants, dès l’âge de 5 ou 6 ans, cèdent également leur place. Un cas courant : une mère et son fils, âgé d’une dizaine d’années, montent dans le train et le fils s’assoit parce qu’il n’y a qu’un seul siège libre alors que la mère reste debout. Selon les règles de l’étiquette, ce devrait être l’inverse : la mère doit s’asseoir et l’enfant peut rester debout ou, au moins, s’asseoir sur ses genoux.
    Autre point important : une femme ne doit pas céder la place à une autre si elles sont du même âge. Il existe 3 groupes : une phase jusqu’à 30 ans environ, une autre de 30 ans à l’âge de la retraite, et enfin la phase “seniors” — âge de la retraite. Ainsi, une femme de 35 ans ne doit pas céder sa place à une femme de 45 ans car elles ont dans la même tranche d’âge. En revanche, il est nécessaire de céder sa place à une femme dans la phase des “seniors”.
  • Mange la pastèque avec un couteau à dessert et une fourchette.
  • N’étale pas le beurre sur toute la tranche de pain. Le beurre doit être appliqué sur la partie qui va être croquée en une seule fois.
  • Ni la maîtresse de maison ni personne d’autre ne peut demander : “Mais pourquoi ne mangez-vous pas de poisson ?”
  • On ne mange pas le citron du thé.
  • Fête d’anniversaire au bureau. Pas de pizzas ni de tartes. Enfin, si on parle de l’étiquette. Juste des entrées miniatures pour une bouchée. Des petits canapés, des cacahuètes. Quelque chose que tu peux manger en une fois. Pas de fourchettes ni de couteaux.
  • Tu peux limer tes ongles à la maison, dans un salon de manucure ou dans des toilettes publiques. Mais jamais en présence d’autres personnes.
  • D’ailleurs, les bonnes manières ne permettent théoriquement pas de porter une manucure en gel. Cela signifie qu’une jeune fille (femme) élégante ne devrait pas passer trop de temps à se faire belle. Et elle ne peut pas devenir esclave d’un quelconque type de manucure. En d’autres termes, selon la science des bonnes manières, une jeune fille doit pouvoir à tout moment enlever elle-même le vernis à ongles à la maison, sans avoir recours à l’aide d’une spécialiste.
    Sans parler de la partie de l’ongle sans vernis qui repousse ! Un nombre incroyable de femmes se baladent comme ça. Cela signifie qu’elles n’ont pas assez de temps pour aller voir un spécialiste. Elles affirment que personne ne le remarque. Mais en réalité, oui, tout le monde le remarque. Le fils d’une de mes clientes lui a demandé un jour : “Maman, pourquoi l’orteil de cette jeune fille est séparé de son ongle ?”
    Je tiens également à signaler que la french manucure est également interdite. Si quelqu’un aime le vernis à ongles transparent, il peut l’utiliser, mais une bande blanche sur l’ongle est une chose totalement inutile.
  • Dans la correspondance, tu ne peux pas t’adresser à une personne par ses initiales. Seulement le nom complet ou le prénom et le patronyme. Voici Yulia qui écrit qu’un superviseur s’adresse à elle dans un e-mail : “Y. V., bonjour !” C’est une violation flagrante des règles de l’étiquette. Si les initiales figurent dans l’en-tête, c’est une chose, mais dans le corps du message, il faut écrire le nom en entier.
  • Les messages vocaux sont de mauvais goût. Sauf si vous avez convenu à l’avance de ce mode de communication.
  • Comment mettre fin à une dispute ? Faire une pause, inviter gentiment chacun à s’en tenir à son opinion et lancer immédiatement un autre sujet de conversation. Et la bienveillance doit être sincère. “Oh, Anna, ne nous disputons pas. À quoi bon ? Que tout le monde garde son opinion. Dis-moi plutôt, es-tu allée à l’opéra hier ? Ça t’a plu ?”
    En général, lorsque nous parlons à une personne qui nous est chère, il faut réfléchir à ce que l’on dit. Je connais plusieurs cas où une tendre amitié a été détruite par quelqu’un qui s’est trop laissé aller dans ses paroles.
  • Beaucoup n’en seront pas réjouies, mais il faut venir en collants (ou en bas) aux réunions importantes, même par temps chaud. C’est ce que disent les règles de l’étiquette.
  • Complimenter un inconnu n’est pas une mauvaise manière. Mais rejeter un compliment, ne pas être d’accord avec lui, est impoli. Il faut juste dire merci. Un compliment est un cadeau.
  • Ne te laisse jamais toucher par quelqu’un avec qui tu ne veux pas de contact tactile. Les gens me posent la question de savoir comment demander aux autres enfants de ne pas toucher leur bébé dans la rue. On peut dire, par exemple, que le bébé a peur lorsque des inconnus le touchent. Trouve une seule explication pour tous ces cas. L’essentiel est de le dire sur un ton très amical afin de ne pas offenser un enfant extraverti. Les enfants violent les règles de distance sans s’en rendre compte.
    La situation est différente avec les adultes. En règle générale, ils savent toujours qu’ils ne devraient pas se rapprocher, mais ils le font quand même. Il peut y avoir de nombreuses raisons. L’une d’entre elles est de te déstabiliser. Respecte tes limites et fais valoir ton intimité ! Par exemple, recule d’un pas, avec le sourire.
  • Lorsqu’ils parlent à de jeunes enfants, les adultes doivent s’accroupir.
  • Nous ne tenons pas la porte à quelqu’un qui est à 10 pas de nous. Ne le mettons pas mal à l’aise en le faisant se dépêcher. Nous ne tenons la porte que pour quelqu’un qui est proche, à deux pas de nous.
  • Si tu as touché une serviette ou des couverts dans un restaurant, tu te dois de commander.
  • Dans l’avion, il ne faut pas bouger le dossier du siège situé devant toi ou taper dessus. On surveille les enfants.

Alors, raconte, quelles sont les règles que tu suivais déjà naturellement et quelles sont celles qui sont nouvelles pour toi ? N’hésite pas à nous répondre dans les commentaires.

Photo de couverture Depositphotos.com, East News
Partager cet article