Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Ruses employées par des parents qui prouvent que leurs enfants ne devraient jamais croire sur parole ce que racontent les adultes

3-2-
18k

Être parent est un travail à temps plein qui peut se révéler difficile. C’est pourquoi de nombreux pères et mères utilisent à cet effet des astuces, voire même des mensonges, pour l’éducation de leurs enfants. Il peut leur arriver de le faire avec un si grand talent, que la vérité n’est rétablie que bien des années plus tard.

Des internautes, une fois devenus adultes, se sont rappelés de certaines des affabulations les plus sophistiquées que leur ont apprises leurs parents pendant leur enfance. Chez Sympa, nous ne pouvons qu’envier et admirer le fait qu’une telle imagination puisse existe chez des êtres humains.

  • Ma grand-mère me disait toujours que si on laissait un livre ouvert on perdrait la mémoire. Maintenant je n’ai plus cette superstition, mais cela ne m’empêche pas de frémir à chaque fois que je vois un livre ouvert. © ontozhka / Twitter
  • Ma fille est âgée de 3 ans et elle essaie toujours de manger la neige. Nous avons donc inventé une histoire : si elle mange la neige, il n’y en aura plus. Cette année, il a neigé et ma fille a essayé de la manger comme à son habitude. Le lendemain, la neige a fondu, et nous avons alors rappelé à notre fille la petite histoire : elle l’avait mangée, et toute terminée. Quelques jours plus tard, la neige est tombée à nouveau. Cette fois-ci ma fille s’est retenue et n’a plus mangé la neige. © AnaShaLSP / Pikabu
  • Ma mère me disait qu’à chaque fois que je mentais un morceau de ma langue se détacherait. Je l’ai crue, car elle a mis un morceau de viande entre ses doigts, et sans que je ne la vois, elle a fait semblant de le sortir de ma bouche. J’ai pleuré durant quelques heures après cela. © pandatitties / Reddit

  • Quand j’avais 3 ans, ma mère m’a préparé une soupe dans laquelle il y avait un poivron rouge qui s’est retrouvé dans mon assiette. J’ai demandé à ma mère ce que c’était et elle m’a répondu que c’était une baie. Je l’ai mangé en entier. Ce n’était pas une baie, mais pas du tout. © PrOzichka / Twitter

  • Un jour, avec ma femme et mes deux enfants, nous sommes partis au magasin. Mon fils cadet avait 5 ans et mon fils aîné en avait 8. Le petit a, comme d’habitude, voulu des bonbons. Je lui ai alors dit que s’il continuait comme ça, je reviendrais dans le passé et je reprendrais tous les bonbons que je lui avais donnés la veille. Cela lui a fait très peur, mais mon fils aîné a dit que ce n’était pas possible. J’ai eu un petit moment de panique, mais j’ai su comment je devrais m’y prendre. J’ai fermé les yeux et j’ai gardé le silence un instant, et après j’ai dit :

    — Tu te souviens de la barre chocolatée que tu as mangée hier ?

    — Quoi ? Je n’ai jamais mangé ça.

    — Eh bien justement, mon petit ! © William Wayne / Quora

  • Quand on ramasse des champignons, il est nécessaire de garder le silence, sinon ils ont peur et ils restent cachés dans la terre ou sous les feuilles. Plus tard, quand j’ai eu 20 ans, j’ai finalement compris que c’était le seul moyen de me faire taire. © MethodMZA / Reddit

  • Mes parents me disaient que, si nous ne nous brossions pas les dents avant d’aller nous coucher, des souris viendraient manger dans notre bouche pour y finir le reste de notre dîner. De plus, ils nous expliquaient que nos bouches sentaient mauvais le matin, car les souris y faisaient aussi leurs besoins. © canada_mike / Reddit
  • Mon père trouvait toujours un moyen d’attirer mon attention sur quelque chose d’anodin lorsque nous marchions dans la rue pour qu’il puisse déposer une mandarine sur une branche d’arbre. À chaque fois, je la remarquais la première et j’étais très étonnée que personne ne l’ait vue ou ramassée avant moi. En plus, je suis restée persuadée pendant longtemps que les mandarines poussaient sur les ormes. © aquarelnyi_che / Twitter
  • Mon dentiste m’a demandé si je savais comment mordaient les petits crocodiles. Il était stupéfait d’apprendre que je ne le savais pas et que je ne me l’étais jamais imaginé, alors que tous les autres enfants, selon lui, savaient très bien comment faisaient ces mignons petits reptiles. D’ailleurs, il disait qu’il y avait une solution très simple pour l’apprendre, car une piqûre d’anesthésie ressemblait beaucoup à la morsure d’un petit crocodile. Je me souviens avoir presque supplié cet ignoble petit malin de me faire cette piqûre. © jellofiend84 / Reddit

  • Pour que je mange du poisson, mes parents m’ont dit qu’il contenait du phosphore et que si j’en mange, je brillerai dans la nuit. Cette nuit-là, j’ai mis longtemps à m’endormir, mais finalement je me suis assoupi. Évidemment, le lendemain matin, ma mère m’a dit que je brillais toute la nuit durant. © grantm / Pikabu
  • Mon père me disait que les parachutes surgissent d’eux-mêmes des sacs à dos s’ils restent assez longtemps enfermés, mais que le processus s’interrompt si on les ouvre au mauvais moment. J’ai attendu durant 4 mois et je n’ai laissé personne s’approcher de mon sac à dos, engueulant chacun qui essayait de l’ouvrir. Il ne fallait pas faire confiance à mon père, en ce qui concerne les parachutes, en tous cas c’est ce que j’ai compris lorsque j’ai essayé de sauter du sommet de l’aire de jeux avec mon vieux sac a dos. © iaiftw / Reddit
  • Une institutrice de l’école maternelle a été très astucieuse et a beaucoup triché avec moi. En effet, lorsque je ne voulais pas manger une soupe ou des céréales, elle venait, prenait une cuillère, et la plaçait dans le centre de l’assiette en me disant que je pouvais manger une partie et laisser l’autre. Cependant, il s’agissait de plats liquides... Elle a utilisé cette astuce auprès de centaines d’enfants. © Dima-34 / drive2.ru
  • Dans mon enfance, mes parents me disaient que la peau de lait qui se formait à la surface de mon chocolat chaud, était du chocolat pur. Alors, je m’étouffais à manger ce machin qui ressemblait vaguement à un glaire dégoûtant, pensant que c’était du chocolat ! © StusVasyl / Twitter
  • Ma mère nous avait convaincus, ses 6 enfants, que nous ne pouvions rien acheter tant qu’il n’y avait pas de réduction ou de promotion dessus. J’étais alors persuadé que si quelque chose n’était pas en promotion, il n’était pas possible de l’acheter. © jacksonjeep / Reddit
  • Quand j’étais petite, je détestais les yaourts natures. Un jour, ma mère m’a apporté une tasse contenant un liquide en me disant que c’était de l’actimel et qu’elle l’avait juste mis dans une tasse pour que je puisse le boire plus facilement. En fait, il s’agissait d’un yaourt avec du sucre, et moi je l’ai crue ! Depuis je ne peux boire que du yaourt sucré. © wlannci / Twitter
  • Dans mon enfance, lorsque je ne voulais pas finir de manger mon plat, ma mère me disait que si je le finissais, un autre dessin apparaîtrait sur l’assiette, sous les aliments. J’y croyais et je mangeais tout, mais le dessin restait toujours le même. J’y ai cru jusqu’à l’âge de 5 ans. © mylittlekoti / Twitter
  • Je venais souvent visiter ma grand-mère sur son lieu de travail. Un jour, là-bas, quelqu’un m’a dit que la mer est salée, car les harengs saurs vivent dedans. À cette époque, je ne mangeais que du hareng salé, et cette explication me semblait tout à fait logique. J’y ai cru jusqu’à environ 10-12 ans. © Freya007 / Pikabu
  • Ma maman m’a dit un jour que si j’appuyais toujours sur le klaxon de la voiture, il n’y aurait plus de sons qui en sortiraient, qu’il faudrait en acheter un nouveau et qu’on ne pouvait pas se permettre une telle dépense. J’y ai cru jusqu’à l’âge de 17 ans quand j’ai commencé à apprendre à conduire. © deleted / Reddit

  • Te souviens-tu de ces gros casques pour les cheveux qui étaient installés partout dans les salons de coiffure ? Mon père nous disait que si nous ne nous taisions pas pendant qu’il se faisait couper les cheveux, les coiffeuses mettraient nos têtes sous ces machines qui les réduiraient. Ce qui est sûr c’est que c’était efficace, car nous restions sages comme des images. © two_bit_trevi / Reddit
  • Je ne voulais absolument pas goûter au beurre. Pour me convaincre d’en manger, mes parents m’ont dit qu’il avait le même goût que les glaces. J’en ai alors joyeusement sorti un gros morceau du beurrier et je l’ai mis dans ma bouche. Il s’est avéré que ce n’était pas du tout comme les glaces. Je n’ai plus mangé de beurre jusqu’à l’âge de 12 ans. © Kotik_i_arbuz / Twitter

  • Un jour, mes parents ont rapporté du magasin un poulet entier ainsi que 6 pilons de poulet. Mon père a essayé de me convaincre pendant plus d’un mois que des généticiens avaient fait de grands progrès et avaient réussi le croisement d’une poule avec un mille-pattes. On se retrouvait alors avec un poulet ayant beaucoup de pattes. J’aurais aimé que cela soit vrai. © kiko22 / Reddit
  • Quand j’allais à l’école maternelle, on passait toujours devant la caserne des pompiers. Bien sûr, comme la plupart des enfants, je rêvais de devenir pompier quand je serai grand, et évidemment j’étais très intéressé de savoir ce qu’ils mangeaient pour le déjeuner. Ma maman m’a alors dit qu’il y avait un panneau sur la porte de la caserne sur lequel était affiché le menu du jour. Comme par hasard, ma mère me préparait toujours la même chose que mangeaient les pompiers et j’en étais très fier. Jusqu’au moment où j’ai appris à lire. © akki1904/ Reddit
  • Mes parents me disaient que si je mangeais des épinards, je serais aussi fort que Popeye le marin. Un jour, j’ai décidé de tester mes nouvelles forces et de soulever la table. J’ai réussi ! Je l’ai levée de 50 centimètres ! Cependant, mes parents m’aidaient en utilisant leurs genoux... 20 ans ont passé depuis, mais j’aime toujours autant les épinards. © letsbooboo / Reddit
  • Dans mon enfance, je courais dans la cour de notre maison comme un dératé pendant des heures avec une salière à la main pour tenter de mettre du sel sur la queue des oiseaux. J’ai proposé à mon fils de faire la même chose, et il m’a regardé comme si j’étais devenu fou. L’idée venait de ma mère qui essayait de se débarrasser de moi, car je la suivais partout, et elle m’avait dit que c’était le seul moyen pour attraper n’importe quel oiseau. © TinglyThing / Reddit
  • Ma fille croit toujours qu’il y a un impôt sur les frites. Ça veut dire qu’elle doit me donner 10 bâtonnets de frites lorsqu’on va ensemble au restaurant. Mon fils paie lui aussi un impôt de 10 bonbons sur les M&Ms. © RaChernobyl / Reddit
  • Le mensonge le plus impressionnant dont j’ai été victime dans mon enfance est celui où mes parents m’ont convaincu que les bonbons sont en fait de petits jouets qu’on ne peut pas manger, car on pourrait s’étouffer avec. Finalement, c’était bien mieux pour moi ainsi. En effet, j’avais une immunité très faible et les sucreries n’auraient fait qu’aggraver mon état. Mes parents me disaient que c’était une situation typique dans notre famille. Plus tard, lorsque je suis allé à l’école primaire, il arrivait parfois qu’on me donne des bonbons et/ou des chocolats lors des anniversaires de mes camarades de classe, mais je ne les mangeais pas ; je les rapportais toujours à la maison pour jouer avec.
    Même maintenant, après tant d’années, je n’aime pas les sucreries. Parfois, j’achète du chocolat au lait ou un dessert, mais je ne les finis jamais, car je ne tiens pas beaucoup au caramel ni au chocolat. Je planifie de continuer cette tradition familiale et de raconter, à mon tour, à mes enfants que les bonbons sont de petits jouets non-comestibles. © Visalakshi Veerappan / Quora
  • Dans mon enfance, j’ai appris à compter très tôt, et ma mère exploitait mes connaissances acquises lorsque je ne voulais pas manger. Elle disait : " Il faut manger encore 5 cuillères de soupe et c’est tout “. Je les mangeais. Après, elle commençait un autre jeu, et disait : ” Calculons maintenant combien de cuillères de soupe reste-t-il dans ton assiette ". Il ne m’était pas venu à l’esprit, pour compter le nombre de cuillères restantes, de transférer la soupe d’une assiette à l’autre. Finalement tout le monde était content, moi par mes capacités mathématiques, ma mère par mon assiette vide. Je n’ai découvert la fourberie de cette manipulation qu’à l’âge de 10 ans.
  • Mes parents ont invité un acteur à la maison. Il jouait le rôle d’un drogué, mes parents m’ont dit que ce serait moi une fois parvenu à l’âge adulte si je ne faisais pas attention. C’est comme ça qu’ils m’ont protégé des substances interdites. © shodan007 / Reddit
  • Quand j’avais 8 ans, ma mère a commandé des sushis à la maison. Lorsque j’ai aperçu le wasabi, je lui ai demandé ce que c’était. Elle m’a alors répondu que c’était mon fruit favori : de l’avocat. J‘ai mangé une cuillère à café toute entière. Ce fut la pire expérience vécue durant mon enfance. Après cela, pendant 10 ans, je n’ai plus mangé d’avocat, car je pensais que je détestais cela. Ma mère m’a dit plus tard qu’elle pensait réellement que c’était de l’avocat et pas du wasabi. © purple_sweatshirt / Reddit

Dans ton enfance, tes parents ou des adultes t’ont-ils, eux-aussi, raconté, d’un air sérieux, des choses farfelues ou bizarres ? En grandissant, as-tu découvert certaines des ruses et astuces que tes parents employaient pour ton éducation ? Si oui, lesquelles ? Partage-les avec nous dans les commentaires.

Photo de couverture William Wayne / Quora
3-2-
18k