Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

8 Choses sur lesquelles on lésine lors des travaux pour le regretter aussitôt

2-4-
807

L’adage dit que la route de l’enfer est pavée de travaux en cours. C’est pourquoi il n’est pas étonnant que l’on essaie de bien penser les choses en amont pour profiter du résultat le plus longtemps possible. De plus, la rénovation est une entreprise souvent coûteuse et de mauvais choix peuvent avoir des répercussions sur le budget familial au quotidien.

Chez Sympa, nous avons tous fait des faux pas pendant nos travaux de rénovation. Nous avons donc aujourd’hui décidé de dresser pour toi une liste des mauvaises solutions les plus courantes qui nous reviennent cher à la longue et qui, dans l’attente d’une énième réfection, rendent l’apparence de la maison peu flatteuse.

1. Le carrelage céramique

La pose de carrelage est un véritable casse-tête. Il est nécessaire de préparer soigneusement la surface, de bien coller les carreaux et de lisser les joints. Tout cela a un prix, et c’est pourquoi certains choisissent les panneaux en plastique. C’est dommage, car ils présentent de nombreux inconvénients.

L’eau qui s’écoule du mélangeur “dissout” progressivement le revêtement, et les taches qui se forment sur les panneaux demeurent. De plus, il reste toujours un petit interstice entre les panneaux et le mur, où l’humidité s’accumule. Au fil du temps, cela conduit à la formation de moisissures.

2. Des panneaux en plastique au plafond

Les panneaux en plastique peuvent être endommagés par la chaleur, surtout lorsqu’ils sont installés au plafond d’une cuisine. Les spots qui chauffent et la vapeur qui monte de la table de cuisson auront vite raison de ce type de revêtement. Au fil du temps, des traces foncées apparaissent sur les panneaux. On peut les nettoyer sur la surface plane, mais cela s’avère beaucoup moins facile dans les interstices.

3. Les fenêtres en PVC au lieu de celles en bois

Dans les bonnes conditions, la durée de vie des fenêtres en bois peut être deux fois supérieure à celle des fenêtres en plastique. De plus, elles sont respectueuses de l’environnement, faciles à entretenir, ont une faible conductivité thermique et de bonnes propriétés isolantes.

Par ailleurs, les fenêtres en PVC peuvent se décolorer ou jaunir en raison de l’exposition au soleil et elles sont coûteuses à réparer. De plus, le PVC est un matériau nocif : il est considéré comme potentiellement toxique pour les humains et l’écosystème. La production de fenêtres en plastique nécessite neuf fois plus d’énergie que celle de fenêtres en bois.

4. Installation de prises uniques

C’est une mauvaise idée de lésiner sur les prises. Tout d’abord, il convient de réfléchir à la disposition des meubles et des appareils électroménagers, d’imaginer où tu vas charger les appareils et, en fonction de cela, installer des prises qui conviennent : encastrables, avec une minuterie qui permettra d’économiser de l’énergie, avec rétro-éclairage pour éviter de se blesser dans le noir, avec une sortie USB et avec un module Wi-Fi. En installant des prises uniques, tu créeras tôt ou tard un désordre “filaire” dans ton logement et auras des adaptateurs et des rallonges partout.

5. Absence de cache pour le câble internet

Avant de commencer les travaux, il faut décider où se trouvera la box internet. On fait ensuite passer le câble dans le logement et, lors de l’installation des plinthes, on cache le fil à l’intérieur. Si on décide de voir ça plus tard, le fil restera visible pour toujours.

De plus, lors de l’installation du câble, il vaut mieux demander au prestataire de laisser un peu plus de longueur. Cela aidera à éviter la situation où il n’y en a pas assez jusqu’à l’endroit souhaité, en cas de déviation.

6. Portes intérieures vitrées

Les portes en verre sont très élégantes et lumineuses. Mais au fil du temps, leurs défauts contrarient les propriétaires à cause des taches et des empreintes de mains sur le verre, ainsi que d’une faible isolation thermique et phonique.

De plus, les portes vitrées peuvent causer un inconfort psychologique : même si le verre est dépoli ou peint, il y a comme un manque d’intimité, surtout si une telle porte se trouve dans la salle de bains. La lumière qui passe à travers peut déranger les personnes se trouvant dans la pièce voisine. Une porte pleine ordinaire semble être une option plus judicieuse.

7. Manque de prises dans la salle de bains

Souvent, la salle de bains ne possède qu’une seule prise. Cependant, cette pièce est remplie d’appareils électriques, tels que rasoir, brosse à dents, sèche-cheveux, fer à boucler ou à lisser, tondeuse et bien d’autres. La plupart sont alimentés par le secteur, tandis que d’autres nécessitent une charge de batterie. Pour cette raison, la salle de bains doit être équipée d’au moins deux prises étanches.

8. Poignées de porte plaquées

La couleur des poignées en métal est déterminée par le plaquage, de couleur argentée, dorée ou bronze. La quincaillerie bon marché s’use rapidement. Cela est dû au fait qu’elles ne reçoivent qu’un ou deux couches métallisées appliquées par pulvérisation, et pas plus, contrairement aux articles haut de gamme.

On peut jouer la sécurité en optant pour d’autres matières, par exemple, le bois ou le verre. Mais si tu tiens absolument à avoir du métal, il vaut mieux choisir le laiton. Ces poignées sont plus chères, mais conservent leur apparence intacte dans le temps.

Alors, as-tu déjà fait l’erreur d’opter pour des solutions à bas coût que tu as regrettées par la suite ? Selon toi, quelles erreurs dans les travaux de rénovation doit-on éviter à tout prix ? N’hésite pas à donner ton avis et à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Anastasiya 99 / Shutterstock
2-4-
807
Partager cet article