Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

8 Spécificités du style de vie italien que nous aimerions pouvoir adopter

Nous avons l’impression que les Italiens sont joyeux, vifs et passionnés. Mais en même temps, ils mènent une vie tranquille et paisible en profitant de chaque instant. De plus, la nation des amateurs de pizzas, de pâtes et de vin réussit à conserver son statut de l’un des pays les plus sains au monde juste derrière l’Espagne.

Chez Sympa, nous avons étudié les principes de la dolce vita italienne et nous t’invitons à te familiariser avec, voire même à les adopter !

1. Consacrer beaucoup de temps à sa famille et à ses amis

Selon Aristote, l’homme est un animal social. Les Italiens partagent l’opinion du philosophe grec. La famille et les amis ne font pas partie du monde des affaires, il n’est donc pas nécessaire de s’organiser des mois à l’avance pour les voir. Ils sont là à tout moment, il suffit de les appeler. Les déjeuners, les dîners, les balades nocturnes ou les sorties au bar avec les proches sont des éléments importants du quotidien italien.

Des liens sociaux forts réduisent le stress et a fortiori le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Par exemple, une étude réalisée sur la communauté italienne de Pennsylvanie a révélé que passer du temps et bavarder avec ses compatriotes rendait les Italiens de la ville de Roseto plus heureux et plus vigoureux que leurs voisins.

2. Ne pas oublier que la vie ne s’arrête pas au travail

Il est difficile de s’arrêter de travailler et de souffler un peu lorsque nous avons l’impression que tout le monde se donne à fond et réussit dans notre entourage. Cependant, les Italiens ne se forcent pas à être productifs en permanence. Ils pensent à se détendre : ils s’éloignent des écrans de leur ordinateur et de leur smartphone pour regarder autour d’eux, ils en profitent pour échanger quelques mots avec leurs collègues sur le match de foot d’hier. Il est vraiment important d’avoir un rythme de vie calme et apaisé. Tout comme nous, les habitants de ce pays d’Europe du Sud travaillent en moyenne 36 heures par semaine, mais ils ne s’efforcent pas à gagner tout l’argent du monde en enchaînant des heures supplémentaires.

  • Ici, les gens ne courent pas après l’argent. L’Italien ne rêve pas de gagner des millions. Il veut trouver une planque où il travaille peu, mais gagne assez pour vivre. L’objectif est de gagner suffisamment mais sans interruption. © maximbellini / Pikabu

3. Prendre la nourriture au sérieux : ne jamais grignoter à la va-vite !

Pour les Italiens, la prise de repas constitue la possibilité de se détendre en compagnie de leurs proches. Ils discutent sans cesse depuis l’apéritif jusqu’au café. C’est tout un rituel et non pas un processus automatisé qui consiste à manger sur le pouce ou à déjeuner devant son ordinateur. Pour les compatriotes de Mastroianni et de Bellucci, la nourriture est sacrée. Il s’agit d’une source de calories, mais également de plaisir. Nous devons apprendre des gourmets italiens à arrêter de culpabiliser lorsque nous aimerions manger une pizza ou un gelato.

Les Italiens préfèrent acheter des produits locaux et de saison (pas de fraises en décembre !). Ces aliments sont beaucoup plus savoureux et plus sains.
“Je n’arrive tout simplement pas à imaginer comment il est possible de vivre à plus d’un quart d’heure à pied d’un marché alimentaire. Les fruits et les légumes frais sont accessibles à tous les habitants de l’Italie ou presque. Je connais personnellement des agriculteurs, cette relation est précieuse” partage Gina Tringali.

Les habitants de la botte ont adopté le régime méditerranéen. Il s’agit d’une alimentation équilibrée qui contribue à la longue et heureuse vie des Italiens en réduisant le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers.

4. Faire attention à son apparence

On dirait que les habitants de ce pays, qui crée les normes de beauté depuis des siècles, développent le goût pour les belles choses dès la plus tendre enfance. Ce n’est pas étonnant qu’ils arrivent à avoir l’air naturels et raffinés en même temps. Le plus souvent, les tenues quotidiennes des Italiens sont simples et modestes mais toujours de qualité. Cependant, ils ne lésinent pas sur les accessoires : un sac de marque est un bon investissement à tout moment de la vie. Et le désir d’être classe ne disparaît pas avec l’âge. Ainsi, l’une des habitantes de la péninsule italienne se rappelle : “Ma grand-mère ne se lavait jamais les cheveux à la maison. Elle allait chez le coiffeur 3 fois par semaine”.

L’un des éléments de la philosophie de la bella figura est la capacité de se vendre : avoir confiance en soi, être élégant, sourire et ne pas négliger les bonnes manières. Les Italiens n’oublient pas les leçons de leur charmante concitoyenne, Sophia Loren, qui soutenait que la beauté était quelque chose de plus que l’addition de traits séduisants.

5. Ne pas cacher ses émotions

Les Italiens sont très émotifs, ils ne cachent pas leurs sentiments. En exprimant ce qu’ils pensent, ils sont honnêtes avec eux-mêmes et avec les autres. Subir passivement les émotions n’est pas fait pour eux. “J’aime le fait que dans un bus bondé, tu peux libérer tes émotions en parlant au téléphone et personne ne sourcillera. C’est une sorte de liberté” confie Nicola, une Anglaise installée à Rome.

Nos voisins transalpins n’ont pas peur de montrer leur vulnérabilité et ils ont bien raison de laisser libre cours à leurs émotions. En effet, intérioriser ses inquiétudes peut conduire à des problèmes de santé émotionnelle et physique. Cela pourrait aboutir à des difficultés à communiquer avec les autres, et même à un risque de décès prématuré.

6. Écouter son corps

La population locale croit dur comme fer que sortir dans la rue sans se sécher les cheveux après la douche peut causer un rhume. Et ce, même en plein été ! Pour la même raison, les Italiens évitent d’ouvrir la fenêtre de leur voiture, n’adulent pas les ventilateurs et portent des écharpes qu’ils considèrent comme un moyen efficace pour prévenir 95% des maladies. Les Italiens connaissent parfaitement leur corps. Par exemple, ils arrivent à distinguer les douleurs à l’estomac des brûlures intestinales au lieu d’utiliser le terme générique “mal de ventre”.

L’énergie et le dynamisme sont au cœur du mode de vie italien. Pour cette raison, ils considèrent le sport comme un plaisir et non pas comme une souffrance. Sauf s’il est question d’entraînements intensifs des heures durant. À la place, les Italiens préféreront s’adonner à une activité physique quotidienne plus intense : se promener avant de dîner avec des amis, prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur ou de l’escalator.

  • Il y a un an et demi, j’ai quitté les États-Unis pour l’Italie, j’étais en surpoids. Dans ce laps de temps, j’ai perdu la moitié de mes kilos en trop sans aller à la salle de sport. Ici, tu dois beaucoup marcher et la nourriture est plus saine. © Wise_Possession / Reddit

7. Avoir le cœur à l’ouvrage

L’attachement de ce peuple méditerranéen à la famille se retrouve également dans l’économie du pays. En Italie, plus de 85% des sociétés privées sont des entreprises familiales. 66% d’entre elles sont dirigées par des proches, les responsables ne sont pas toujours des professionnels. C’est pourquoi ce genre de commerces ne peut pas se targuer d’une efficacité extraordinaire.
Cependant, ils s’adaptent aux besoins du consommateur, souvent délaissé lorsqu’une firme se lance à la chasse au profit à outrance. La famille qui est aux commandes ne veut pas perdre la confiance de ses clients réguliers. C’est la raison pour laquelle les petits cafés italiens ont cette atmosphère particulière. Après avoir goûté leur tiramisu fondant une fois, tu voudras y retourner encore et encore.

8. Ne pas négliger le repos et le sommeil

Dormir en pleine journée ? Quel luxe ! Cependant, les Italiens peuvent se le permettre grâce à la sieste. Elle peut commencer entre 12h et 13h30 et prendre fin entre 14h30 et 16h. Durant ce laps de temps, les entreprises ferment et les employés rentrent chez eux pour manger tranquillement et faire la sieste. Contrairement à notre mauvaise habitude, les Italiens ne déjeunent pas au bureau tout en continuant à travailler.

Malgré cette possibilité, tous les Italiens ne profitent pas de l’heure de la sieste pour tomber dans les bras de Morphée. Et c’est bien dommage ! Les bienfaits d’un petit somme ont été prouvés à maintes reprises : amélioration de la productivité et de la vigilance. Mais surtout, cela reste un excellent moyen pour se détendre et se ressourcer après un délicieux repas.

Adhères-tu à l’un de ces principes italiens ? Qu’aimerais-tu pouvoir faire comme nos voisins transalpins ? N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Partager cet article