Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Comment reconnaître du vrai cuir en 10 caractéristiques et comment le distinguer du cuir synthétique

En 2016, le Conseil National du Cuir nous apprenait que les industries de maroquinerie et chaussures françaises séduisaient toujours autant à l'étranger. Mais comment distinguer le cuir authentique du faux cuir ? Même si les fabricants sont obligés d'étiqueter leurs articles, malheureusement, on ne peut pas toujours s'y fier. Les technologies modernes permettent d'imiter le cuir véritable. Que faire si tu veux acheter un article en cuir sur un marché en Europe ou dans une petite boutique familiale ?

Quels facteurs peuvent t'aider à déterminer si tu te trouves face à un article en cuir véritable ou bien face à du cuir synthétique ?

Sympa a rassemblé pour toi les méthodes basiques qui t'aideront à t'orienter lorsque tu feras ton choix.

1. Le cuir conserve la chaleur.

Les matières artificielles ne conservent pas la chaleur et ne la laissent pas passer à travers, alors que le cuir véritable se réchauffe presque immédiatement dans les mains et il conserve également la température corporelle encore quelques instants après que l'on ait enlevé le vêtement.

La peau synthétique peut se réchauffer légèrement au contact du corps, mais sa superficie sera un peu humide. Le vrai cuir est toujours sec.

Si tu prends un article en cuir véritable et un article en faux cuir, tu verras immédiatement la différence.

2. Un toucher et un visuel inégalables.

Le cuir véritable a un visuel inégalable et la matière artificielle se caractérise par un ornement récurrent et des "marques" de la même taille. Mais, même dans ce cas, il existe un risque de confondre le vrai cuir avec le cuir synthétique, car les imitations sont de mieux en mieux.

D'un autre côté, la texture et le toucher sont différents. Le vrai cuir a des pores qui peuvent se voir à l'oeil nu ou avec une loupe. Les pores sont situés de manière irrégulière. Les technologies modernes peuvent les imiter, mais dans tous les cas, si tu observes attentivement, on voit que ce sont des "dessins" et que ce ne sont pas des trous.

3. L'intérieur et la découpe sont particuliers.

Tous les articles ne nous permettent pas de voir la partie interne, sur laquelle on peut vérifier s'il s'agit bien de vraie matière. Essaie de trouver une chute sur le vêtement pour bien voir la structure.

Le vrai cuir a des fibres en plus grande quantité et la base de la matière synthétique est le tissu naturel ou synthétique.

On peut donc facilement distinguer le vrai cuir du faux, même s'il est de bonne qualité : le similicuir aura une texture presque identique, mais la base sera toujours faite de tissu.

4. Le poids est une autre caractéristique.

Le véritable cuir sera toujours plus lourd que le similicuir. Et cette règle marche même pour les petits articles, surtout pour les gants. Bien entendu, les différents types de cuir influent aussi, par exemple, le cuir de chèvre pèse moins que le cuir de vache.

Mais dans tous les cas, la peau synthétique sera moins légère que n'importe quel type de cuir. De plus, parfois, le similicuir peut être plus léger que certains tissus.

5. L'odeur est un indicateur évident.

Tous ceux qui ont déjà acheté des chaussures en faux cuir sauront en quoi consiste la différence : les chaussures neuves ont une forte odeur de produits chimiques, qui disparaît avec le temps.

Les articles en cuir ont une odeur légère et discrète, si l'on parle d'un article de bonne qualité. Cependant, les producteurs peuvent utiliser des arômes spécifiques, qui imitent l'odeur du cuir. Mais cela ne trompera l'acheteur que si le similicuir est de bonne qualité, car les fortes odeurs chimiques bon marché ne peuvent rien cacher.

6. La réaction à l'humidité.

C'est une méthode très simple, quoi que peu facile de tester pendant les essayages. Le cuir véritable absorbe toujours l'humidité. Cela se remarque surtout sur des tons clairs : la tache sombre se verra sur le vêtement jusqu'à ce que l'eau sèche.

Les articles en faux cuir n'absorbent pas l'eau et la couleur ne change pas.

7. Les sensations tactiles.

Le cuir véritable, sauf pour les chaussures vernies, ne sera jamais lisse. La texture peut être différente, mais au toucher, le cuir est toujours un peu rugueux, râpeux. Alors que le similicuir est toujours lisse et glissant.

Si tu plies l'article en deux, le vrai cuir changera légèrement de couleur à ce niveau-là mais ne laissera pas de marque. Le faux cuir ne changera pas de couleur, mais laissera une marque de pli.

Les spécialistes conseillent de faire attention au prix : les articles en cuir authentique et de bonne qualité ne peuvent pas être bon marché. Mais en même temps, il faut tenir compte des catégories de cuir.

1ère catégorie

La peau de porc, de taureau et de vache sont des variétés bon marché qui se distinguent par leur largeur, leur densité et leur rigidité. Mais pour les chaussures à bas prix et les chaussures vernies, il est rare qu'on utilise ce type de cuir, et les ceintures et sacs à dos se font en cuir de taureau, qui dure plus longtemps.

2ème catégorie

Les peaux de veau, de mouton et de chèvre sont des variétés douces et solides. Les plis ne se forment presque jamais sur ces peaux-là. Elles sont fines tout en étant de bonne qualité, et leur forme est parfaitement maintenue.

3ème catégorie

Ce sont des peaux assez rares et chères, comme celle de cerf, de crocodile, de serpent et d'autruche. Les articles fabriqués avec ces matériaux se distinguent par leur haute qualité et leur apparence extraordinaire. Cependant, il faut posséder un budget assez conséquent pour s'offrir ce genre de vêtements ou accessoires.

Photo de couverture depositphotos, depositphotos