Sympa

En 2020, on voit régner les nouveaux standards de la beauté. Les couvertures récentes du magazine Glamour le prouvent bien

222-
20k

Le numéro de février du magazine Glamour a paru avec 11 variantes de couvertures. Les femmes qui sont apparues dans cette édition n’auraient jamais pu rêver de ça quelques années plus tôt. Et aujourd’hui, ce sont leur esprit courageux, leur identité unique et leur beauté inhabituelle qui font partie des grandes tendances beauté.

Sympa tâche de suivre les tendances qui évoluent tout le temps et n’a pas pu s’empêcher de remarquer ces jeunes filles d’une beauté “atypique”.

Sophia Hadjipanteli

“Grâce à mon mono-sourcil noir, je me sens belle : il prouve que je n’ai peur de rien”.

La jeune fille en a eu marre des injonctions d’épilation de son mono-sourcil et le porte maintenant haut. Sa beauté insolite a attiré l’attention des grands créateurs de mode. Avant, on se moquait de Sophia. Mais aujourd’hui, elle défile sur les podiums lors de la London Fashion Week et a beaucoup de followers sur Instagram. On dit qu’elle va devenir une vraie icône de la mode.

Harnaam Kaur

“Le public ne comprend pas comment j’ai osé réinventer les codes de la beauté féminine ?”

Harnaam Kaur, ambassadrice anglaise de la campagne contre les discriminations physiques est atteinte d’un syndrome des ovaires polykystiques. C’est pourquoi, elle doit vivre avec une pilosité hors norme. Aujourd’hui, elle n’a plus honte de sa particularité, au contraire, Harnaam espère pouvoir servir d’exemple à d’autres femmes en prouvant qu’il est possible de réussir dans la vie et de séduire les foules avec son apparence.

Munroe Bergdorf

“Plus il y a de mannequins transgenres dans le monde de la mode, plus naturel ça devient”.

Munroe est un mannequin activiste transsexuel qui travaille aussi comme DJ. Elle vient de participer à une campagne de promotion de l’Oréal et a posé dans les magazines Dazed et Vanity Fair.

Chidera Eggerue

" J’ai commencé à parler de la différence entre l’image des seins “parfaits” imposée par les médias et ceux naturels".

Chidera Eggerue est devenue populaire après avoir lancé le mouvement viral avec le mot-clé #SaggyBoobsMatter. La “blogueusebody-positive” incite les femmes du monde entier avec les seins sous toutes leurs formes, et surtout lorsqu’ils tombent, à montrer leur top décolleté sur les réseaux sociaux. Eggerue en a eu marre des mêmes standards de la beauté et a décidé de le déclarer publiquement.

Stephanie Yeboah

“Je fais face aux stéréotypes sur les femmes rondes noires”.

Stephanie Yeboah est un mannequin “plus size” de 30 ans. Son livre sur sa propre vision de la beauté va bientôt sortir. Cette fashionista adore adopter des looks très tendance et partager ses tenues sur Instagram.

Jeyza Gary

“Je ne veux pas m’excuser d’être née comme ça”.

Jeyza est née avec l’ichtyose lamellaire, une maladie cutanée rare qui lui fait perdre sa peau toutes les deux semaines. Malgré sa peau écailleuse, elle a décidé de lutter contre les stéréotypes et est devenue le premier model ayant ce problème de peau. En 2020, on a vu Jeyza Gary sur les couvertures des magazines Glamour et Vogue.

Katie Piper

“Pour moi, la beauté, ce n’est pas ce que tu vois sur la peau”.

Attaquée par son ancien compagnon qui lui avait lancé de l’acide au visage, Katie Piper est tombée dans le coma. Après tous les traitements qu’elle a subis, Katie a décidé de parler de son histoire dans le blog. Maintenant, elle prend part à une campagne contre les violences et accepte enfin sa nouvelle apparence.

Amber Jean Rowan

“Marcher dans la rue sans ma perruque, c’était la chose la plus effrayante pour moi”.

Amber n’avait que 15 ans, quand on lui a diagnostiqué une alopécie. Vers l’âge de 16 ans, la jeune fille a perdu tous ses cheveux et a commencé à porter une perruque. Quelque temps après, elle a appris à accepter son physique et à apprécier son image.

Michelle Elman

“Je ne peux pas identifier clairement la présence de la beauté chez quelqu’un. Je ne me sers pas de cette notion pour apprécier les autres”.

Dans son blog Scarred Not Scared (“Avec des cicatrices, mais sans avoir peur”), Michelle Elman raconte comment elle a réussi à combattre une tumeur cérébrale et de graves problèmes intestinaux à l’âge de 20 ans. La jeune fille soutient ceux qui subissent des épreuves en les inspirant à lutter contre leurs difficultés.

Nabela Noor

“Je fais face à la tyrannie de la beauté, juste en restant fidèle à moi-même”.

Engagée dans le mouvement body positif, Nabela partage avec ses 1,3 M de followers des photos de ses vergetures et de ses rondeurs. Elle aide les femmes à améliorer leur estime de soi en créant les nouveaux standards de la beauté.

Hani Sidow

J’ai envie de m’exprimer dans l’industrie qui n’a pas été conçue pour les femmes musulmanes noires".

Hani Sidow est une blogueuse de mode et de beauté qui porte le voile. Voilà plus de 5 ans que cette jeune fille partage ses looks sur Instagram. Chaque jour, elle montre que rien ne pourrait l’empêcher de s’exprimer.

Et toi ? As-tu aimé ces mannequins à l’apparence inhabituelle ? Quel est ton préféré ? Selon toi, les femmes doivent-elles se conformer à l’image que l’on attend d’elles ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture sophiahadjipanteli / instagram
222-
20k