Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

12 Erreurs que nous commettons involontairement et qui peuvent affecter nos enfants plus tard

Le simple fait d’avoir un enfant peut nous faire apprécier beaucoup plus nos parents puisque nous commençons à comprendre à quel point cette expérience peut être difficile. Même lorsque nous pensons faire les choses avec les meilleures intentions qui soient, notre comportement peut malgré tout, être perçu comme blessant ou rabaissant par nos enfants. En effet, il est facile d’oublier comment les enfants voient et vivent le monde, et à quel point ils nous observent.

Chez Sympa, nous avons rassemblé pour toi une petite liste des pièges classiques de la parentalité dans lesquels chacun d’entre nous risque de tomber, ainsi qu’un bonus sur l’importance de ne pas se sentir comme un mauvais parent.

1. Réclamer des signes d’affection de leur part

Il vaut mieux éviter cela, car ça peut faire croire à ton enfant que son but principal dans la vie est de plaire aux autres. En fait, il risque d’avoir l’impression qu’il n’a pas de droits qui lui sont propres, et que ses besoins sont secondaires. Cela peut signifier que plus tard, il se sentira inutile s’il ne plaît pas aux autres. C’est ce qu’on appelle le “plaisir des autres”, qui peut être étroitement lié au sentiment d’insécurité et au manque de confiance en soi.

2. Les rendre responsables de nos émotions

Un tel comportement peut donner à ton enfant un sentiment de sur-responsabilité ou de co-dépendance. Cela peut l’amener à avoir des relations dysfonctionnelles plus tard dans sa vie, aussi bien avec ses amis qu’avec ses différents partenaires. En ce qui concerne les relations amoureuses, il risque d’avoir le sentiment qu’il doit à tout prix rendre son partenaire heureux au lieu de comprendre qu’il y a certaines choses qu’il ne peut pas contrôler.

3. Leur raconter tous les détails de notre vie privée

Les enfants étant dépendants des adultes, il est important qu’ils se sentent en sécurité avec leurs parents. Lorsqu’un parent raconte à son enfant tous les détails de sa vie privée, le sentiment d’autorité risque alors de s’effacer au fur et à mesure que les étapes seront franchies. Cela peut conduire plus tard à un comportement rebelle de l’enfant, ainsi qu’à des problèmes de discipline.

Bien entendu, cela ne signifie pas que tu ne doives rien partager avec tes enfants, il s’agit plutôt de fixer des limites et de comprendre ce qu’un excès d’informations risque d’apporter à tes enfants et à la relation que vous vivez ensemble.

4. Les empêcher de faire ce qu’ils veulent

Certaines exigences, comme la pratique d’un certain sport ou le choix d’une carrière qui te semble la meilleure, peuvent avoir un effet négatif sur ton enfant. Il risque de finir par se rebeller afin de prouver qu’il ne veut pas répondre aux exigences de quelqu’un d’autre, ou même devenir une marionnette incapable de se défendre et se faire exploiter par les autres.

5. Être un parent “hélicoptère”

On parle d’"éducation hélicoptère" quand les parents cherchent à contrôler tous les aspects de la vie de leurs enfants, en ayant l’impression de les protéger. En intervenant constamment pour mettre ton enfant à l’abri de tous les risques et dangers, tu l’empêches de vivre certaines expériences, bonnes et mauvaises. Le problème, c’est que du point de vue de ton enfant, il voit que tu lui apprends que le monde et les autres sont dangereux, et il aura peut-être des problèmes de confiance plus tard dans la vie.

6. Vouloir passer du temps avec eux, 24h/24, 7 jours/ 7

Bien sûr, il est normal de vouloir être à leurs côtés et de ne pas les perdre de vue. Mais l’indépendance est également importante pour le développement personnel. Des choses simples, comme le fait de jouer seul, peuvent être un élément important du développement psychique de ton enfant. Cela lui apprend à se divertir et à avoir une activité indépendante qu’il pourra apprécier sans avoir besoin d’une aide extérieure.

7. Ignorer leurs questions importantes

Éviter les sujets sérieux est une occasion manquée d’éduquer ton enfant tout en ayant un impact positif sur lui. Qu’il s’agisse de questions curieuses ou de grands sujets de société, si ton enfant se sent suffisamment en sécurité pour poser ce genre de questions, il faut les respecter. Cela peut également lui faire comprendre qu’il peut te poser des questions et venir te voir quand il en a besoin.

Cherche plutôt à le mettre à l’aise, et réponds-lui de la manière la plus ouverte et la plus neutre possible.

8. Leur imposer certains amis

Bien sûr, c’est une bonne chose d’encourager nos enfants à se faire des amis, mais seulement si nous les écoutons. Forcer un enfant à vivre une amitié qui ne l’intéresse pas particulièrement, voire dont il ne veut pas, entraînera très probablement un échec de cette expérience, et de possibles dysfonctionnements relationnels. Cela peut donner à ton enfant le sentiment de ne pas être écouté, ou lui faire croire que tu as trahi sa confiance.

Si cette confiance est trahie à plusieurs reprises, cela peut créer de l’anxieté chez ton enfant et il aura du mal à faire confiance aux autres, plus tard. Il peut également souffrir d’un sentiment d’isolement et de malaise face aux figures d’autorité.

9. Les comparer aux autres enfants

Non seulement, ton enfant peut se sentir coupable d’être ce qu’il est, mais il peut aussi être blessé de ne pas réussir à être celui qu’il pense que tu voudrais qu’il soit. Cela peut également nuire à ses amitiés, car la rivalité et la jalousie risquent d’apparaître, lui donnant le sentiment d’être imparfait en comparaison avec les autres. Ton enfant peut alors ressentir une faible estime de soi ou devenir perfectionniste, en pensant qu’il ne sera jamais assez bien aux yeux des autres.

10. Changer fréquemment de nourrice ou de toute autre forme de garde d’enfants

L’instabilité peut être difficile à vivre pour un enfant, surtout s’il subit de grands changements dans sa jeunesse. Un simple manque de rituels peut être vécu comme un grand changement. Voir sans arrêt défiler différentes nourrices, ton enfant ne comprendra pas forcément ce qui se passe. De son point de vue, il crée à chaque fois un lien avec une nouvelle personne qui disparaît soudainement pour être remplacée par une autre.

Cela peut l’affecter en lui rendant difficile de s’attacher de manière saine à d’autres personnes, plus tard dans sa vie. Il peut aussi se mettre à avoir un mauvais comportement.

11. Ne pas leur faire suffisamment confiance

Croire plus, en un autre enfant qu’au tien, et ne pas lui laisser l’espace nécessaire pour expérimenter et essayer de nouvelles choses (en toute sécurité) risque de briser votre relation de confiance. Ce genre de comportement peut pousser ton enfant à se rebeller et à faire des choses qu’il n’est pas censé faire. En montrant à ton enfant que tu lui fais confiance, tu pourras l’aider à agir avec plus de sincérité et d’honnêteté, car il n’aura pas l’impression de devoir faire des efforts pour te prouver sa valeur.

12. Projeter nos expériences personnelles sur eux

Nous avons tous nos propres craintes et préoccupations face à la vie, et nous voulons que nos enfants se sentent heureux et en sécurité. Cependant, lorsque tu commences à imposer tes propres craintes et attentes à ton enfant, cela peut lui causer beaucoup de tort. De son point de vue, il peut prendre ta peur pour de la déception, et croire que tu penses qu’il échouera malgré tout. Il risque alors de ressentir un manque de soutien et de sécurité.

Bonus : le sentiment d’être une mauvaise mère

Il se peut que ton bébé ne dorme pas bien, que l’apprentissage de la propreté ne se passe pas comme tu l’aurais espéré, ou que tu te sentes dépassée par les tâches ménagères. Lorsque tu te sens coupable de ne pas être une maman parfaite, c’est ce que l’on appelle la “culpabilité de la mère”. Demander de l’aide à quelqu’un peut être un bon début, et parler à d’autres mamans te fera réaliser que tu n’es pas seule à ressentir cela. Tu te sentiras moins seule et isolée si tu partages tes expériences au lieu de tout garder pour toi.

Que penses-tu de cet article ? Comment traites-tu les sujets difficiles avec tes enfants ? Qu’aurais-tu aimé que tes parents fassent différemment ? Laisse ton avis dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les autres parents de ton entourage !

Partager cet article