Sympa
Sympa

15 Anecdotes sur les enfants qui ont fait vivre plein de moments cocasses aux adultes

Les parents qui n’ont jamais eu à rougir ou au contraire à mourir de rire suite aux bourdes sorties par leurs bambins, se comptent sur les doigts de la main. Tout le monde passe forcément par ces situations rigolotes, tant les mamans et papas avertis que les jeunes parents.

Sympa a déniché sur le web des histoires sur les enfants qui ont ajouté un peu de piquant à une journée ordinaire. Le souvenir revient aux parents plusieurs années plus tard et les fait rire encore et encore.

  • J’étais petite et j’accompagnais maman dans une boutique. Je suis allée dans un rayon à côté, et lorsque j’ai voulu retrouver maman, j’ai vu une femme qui portait la même tenue. Elle était penchée sur un présentoir. En imitant mes parents, j’ai décidé de lui donner une claque sur les fesses. Je n’ai jamais vu quelqu’un se retourner aussi vite. Elle était sur le point de me frapper, avant de réaliser qu’elle avait affaire à une petite fille. Très gênée, j’ai balbutié : “Oh, vous... vous n’êtes pas ma maman”, j’ai murmuré des excuses et j’ai pris la fuite. Ma mère, qui a vu toute la scène, ne pouvait pas arrêter de rire, alors que cette cliente était toujours là, bouleversée. © lietomepls / Reddit
  • Il y a peu, mon fils de six ans m’a fait savoir que je n’ai pas le droit de décider pour lui ce qu’il doit ou ne doit pas porter, car il peut avoir “sa propre mode”. Bon, d’accord. Il s’est habillé tout seul : un short, des sandales et des chaussettes noires. © Hefty_Detective / Reddit
  • J’avais trois ans et j’étais loin d’être une petite mangeuse. J’avais les joues potelées et des bourrelets qui font tellement plaisir aux grands-mères. Maman me donnait les quantités de nourriture nécessaires pour un enfant de mon âge et veillait à ce que je ne quémande pas de gourmandises lors des sorties. Un samedi, nous sommes allés rendre visite à la grand-mère paternelle, et quand elle a demandé : “Mon trésor, as-tu faim ?”, je n’ai pas hésité : “Très faim, mamie, ça fait trois jours que je n’ai rien mangé.” La mamie n’aimait pas vraiment ma mère et s’est mise à se lamenter en prétendant qu’on me faisait mourir de faim. Alors, papa s’est accroupi face à moi et m’a rappelé qu’une demi-heure plus tôt, il m’avait lui-même donné de la purée de pommes de terre avec des boulettes de viande. © Veronika Rudaya / Facebook
  • Quand mon fils apprenait la propreté, il adorait les tatouages ​​temporaires et nous le récompensions avec, à chaque fois qu’il “faisait ses besoins” au bon endroit. Il a fini par en avoir partout sur ses bras, son dos et sa poitrine. Nous n’avons pas accordé grande importance à cela jusqu’à ce que nous l’emmenions à la piscine pour enfants un été. Là, pour la première fois, devant tout le monde, nous avons enlevé sa chemise, et il est entré dans la piscine, torse nu, en short de Thomas la locomotive, et tout couvert de tatouages. © THSSFC / Reddit
  • J’attendais le train avec mon fils de trois ans. Il n’y avait pas beaucoup de monde, mais mon fils était très mignon et attirait des regards. Les mamies souriaient avec tendresse. Et là, mon petit trésor a marché sur mon pied en provoquant une douleur assez forte. J’ai dit tout bas que j’ai eu mal. D’un coup, mon fils est tombé sur ses genoux et s’est mis à embrasser mes chaussures couvertes de poussière tout en criant des excuses. J’avais envie de rire, et à la fois, j’en étais gênée. Tout le monde nous regardait ! J’ai eu du mal à le convaincre de se relever, il a voulu recommencer deux ou trois fois de plus. Je ne l’ai jamais vu réagir de la sorte ni avant ni par la suite. © Lechic Rav / Facebook
  • J’étais en congé et je gardais ma fille de trois ans, je devais me rendre à la poste et j’ai voulu ensuite aller chercher ma femme sur son lieu de travail. Ma fille avait été malade peu avant et je ne savais pas comment l’habiller, en short ou en pantalon. J’ai fini par choisir un pantalon et un chemisier. À la poste, j’ai remarqué que les manches du chemisier étaient un peu courtes, je les ai retroussées jusqu’aux coudes pour que ça ne saute pas aux yeux et que ma femme ne puisse pas dire : “Comment te confier l’enfant, tu n’arrives même pas à l’habiller correctement.” Mais la première chose qu’a dite mon épouse a été : “Paul, pourquoi la petite est en pyjama ?” Le plan était pourtant génial. © Paveltuzz / Pikabu
  • Je grimpais aux arbres avec ma nièce de six ans et elle m’a demandé : “Comment fais-tu pour grimper aux arbres, toi qui es si vieille ?” J’ai répondu : “Je n’ai que 27 ans !” Ce à quoi elle a répondu d’une voix compatissante : “Wow... Ta vie est à moitié finie.” © imakethingscooler / Reddit
  • Il y a environ 12 ans, mon cousin s’est retrouvé veuf, laissé seul avec ses deux enfants. Tous les proches aidaient dans la mesure du possible et lui-même touchait un salaire supérieur à la moyenne. En bref, les enfants n’étaient pas dans le besoin. Tout au long de la première année, le service de protection des mineurs faisait des contrôles systématiques pour vérifier les conditions de vie des enfants. Une fois, ils ont posé la question au plus jeune : “As-tu besoin de quoi que ce soit, Jules ?” Il a alors sorti, sur un ton qui fait pitié : “J’aimerais qu’on ait un peu de lait...” En fait, ce jour-là, ils n’avaient plus de lait. Même aujourd’hui, on ne manque pas à lui rappeler ce “lait”. © Brume74 / Pikabu
  • J’ai accompagné mon neveu chez le médecin pour une visite de routine avant l’entrée en CP. Nous sommes passés dans le cabinet, le médecin a demandé d’une voix fatiguée quel était le motif de la consultation et si l’enfant avait mal quelque part. De manière inattendue, le petit a répondu : “Oh, j’ai mal au dos et aux jambes, la nuit j’ai des crampes et des douleurs articulaires, j’ai les oreilles qui sifflent...” J’ai haussé les sourcils, le docteur a attrapé ses lunettes, les a mises, a fait venir une infirmière. Elle a dit à mon neveu d’enlever son T-shirt et lui a demandé s’il avait d’autres symptômes. Il a enchaîné : “Je suis débordé au travail, je n’ai plus de forces, mes yeux ne sont plus les mêmes...” Là, je me suis souvenue qu’il avait passé un mois chez sa grand-mère. Il a grandi et est en bonne santé, il a 19 ans, je le taquine parfois : “Tes yeux sont-ils toujours les mêmes ou non ?” © Lesynya / Pikabu
  • À la supérette, mon enfant a demandé de lui acheter une barquette de charcuterie à la coupe qui coûtait un prix exorbitant. Nous avons dit non. Imaginez la scène : nous sommes à la caisse, une famille plutôt décente, mon mari en tenue business et sa sacoche à laptop. Nous réglons nos courses, et là, notre fils, sous les yeux de la caissière et de l’agent de sécurité, sort la barquette avec la charcuterie du sac à ordinateur. Je ne sais pas à quel moment il l’a planquée dedans, mais c’était un vrai spectacle ! © Lylia Borissova / Facebook
  • Quand j’étais étudiante, je travaillais comme nounou et je gardais une fillette de deux ans et demi. Une fois, nous sommes allées au resto. J’ai toujours emporté avec moi des sous-vêtements de rechange pour elle, car elle avait cessé de porter des couches, mais il lui arrivait de faire pipi dans sa culotte. En entrant dans le resto, et je lui ai dit tout bas : “Oh, Alice, j’ai oublié ta culotte de rechange, espérons que tu n’auras pas de petit accident.” Bon, rien à faire. Nous étions à table, en train de manger des gâteaux quand elle a lancé très haut : “Aude a oublié ma culotte !” Les clients ont ri aux éclats. © Olga Guenzé / Facebook
  • Mon petit me regarde mettre du rouge à lèvres et me demande pourquoi je le fais. Je lui dis que c’est pour me faire belle. Après un instant de réflexion, et avec son air mignon, il demande quand ça commence à fonctionner. © limegreenbunny / Reddit
  • Parmi mes amis, il y a un couple avec une petite fille. La petite aime son papa, et le papa adore sa petite, mais il aime aussi les jeux vidéos, et quand il joue, il ne voit et n’entend rien autour de lui. J’étais chez eux et j’ai vu que le père était plongé dans un jeu, mais il avait tellement manqué à sa fille pendant la journée, qu’elle a arrêté de dessiner et s’est mise derrière lui pour caresser sa tête chauve de ses doigts, en marmonnant des mots tendres. Le lendemain, j’ai appris que l’enfant a dessiné sur le crâne de son père des fleurs avec des feutres et a même maladroitement écrit le mot “papa”. Il ne s’en est pas rendu compte, pris par le jeu. Le pauvre s’est rendu comme ça au bureau. Dans le métro, on le regardait en souriant, ses collègues riaient. En fin de compte, on lui a expliqué. Il est rentré chez lui fâché, mais on ne peut pas punir un enfant pour son amour. En revanche, maintenant il consacre plus de temps à sa fille. © Podslouchano / Ideer

Quelles situations hilarantes as-tu vécues avec tes enfants ? Quelle phrase ou action de ton enfant t’a fait rougir toi, ou les autres ?

Sympa/Éducation/15 Anecdotes sur les enfants qui ont fait vivre plein de moments cocasses aux adultes
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire