Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

19 Histoires qui prouvent que les parents de garçons ont une vie très mouvementée

Les parents qui élèvent des fils doivent généralement avoir de grosses provisions de désinfectant, de pansements, de patience et de sédatifs, car chaque petit garçon abrite en fait un petit démon...ou deux. D’ailleurs, les scientifiques disent que les garçons sont beaucoup plus susceptibles que les filles d’attirer des ennuis. Mais malgré ces difficultés, les mamans et les papas réussissent tout de même à élever de merveilleuses personnes. Comment y arrivent-ils ? Nous te le raconterons dans cet article.

L’équipe de Sympa a décidé de découvrir si élever un garçon met réellement les parents à rude épreuve, ou s’il s’agit tout simplement d’un mythe.

  • Mes fils sont de véritables gloutons : ils arrivent à finir une casserole entière de soupe et 50 boulettes d’une seule traite ! Bientôt, je vais devoir acheter un chaudron pour cuisiner dedans.
    Une maman de trois garçons. © Подслушано / Ideer
  • Une fois, mon oncle est allé dîner avec son fils (d’environ 6-7 ans), et ils ont soudain rencontré son patron. Mon oncle a alors dit à son fils : “C’est le patron de papa” après quoi, l’enfant a déclaré d’un air complètement indigné : “Vous n’êtes pas le patron de papa ! C’est maman la patronne de papa !” © anglerfishtacos / Reddit
  • Lorsque mon fils avait 6-7 ans, il est devenu accro aux chips et aux crackers, et il en demandait constamment. Une fois, j’ai décidé de lui expliquer à quel point cette nourriture est malsaine : elle est nocive, bourrée de produits chimiques. Il ne faut pas manger ce genre de trucs, etc. Après avoir tout écouté, mon enfant m’a répondu : “Et c’est celle qui mâchait du goudron lorsqu’elle était petite qui me raconte ça ?” Ma leçon a échoué et les chips ont gagné. © Zyzy42 / Pikabu
  • Lorsque l’un de mes fils avait 5 ans, il a photocopié un billet de 1 dollar des deux côtés, a découpé les feuilles de papier et les a collées ensemble, puis il est venu me montrer sa création. Après lui avoir expliqué qu’il ne faut en aucun cas le faire, j’ai ajouté que, de toute façon, cet argent ne sera accepté nulle part, car tout le monde comprendra qu’il s’agit d’un faux billet. Il m’a alors répondu : “Mais je n’ai pas besoin de tromper tout le monde, j’ai juste besoin de te tromper toi”. Hmm... Est-ce que je devrais commencer à m’inquiéter ? © Chairboy / Reddit
  • Récemment, j’ai été hospitalisée. Dans ma chambre, se trouvait aussi une femme qui avait deux fils : des jumeaux de 18 ans. Un jour, elle les a appelés pour leur demander de lui acheter une truite, car elle adorait le poisson. Le lendemain, ses fils sont arrivés et lui ont donné un paquet dans lequel se trouvait une énorme truite congelée et crue. © Подслушано / Ideer
  • Une fois, j’expliquais à mon fils de 4 ans comment est organisé le système solaire en lui montrant une image en guise d’exemple. Tout se passait comme prévu, jusqu’à ce que mon enfant me demande : “Maman, sur quelle planète se trouvent ce garçon et cette fille avec un télescope ?” © lipa1706 / Pikabu

“Notre système solaire”

  • Je suis allée rendre visite à mon frère et sa famille. Il vit avec sa femme, sa belle-mère, et ses deux fils, dont le plus jeune a trois ans. Je vois rarement mon neveu, mais je lui envoie souvent des cadeaux. Il s’agit d’un garçon plutôt actif et il courrait dans tout l’appartement pendant toute la soirée. Soudain, il a accouru vers moi en me disant : “Mamie a dit de te faire un bisou et que tu vas ensuite me câliner”. © Подслушано / Ideer
  • Au travail, une collègue partageait ses souvenirs de ses fils et nous racontait à quel point elle aurait voulu avoir encore une fille :
    — Les filles sont tellement mignonnes ! Contrairement aux garçons qui sont de vrais bandits et de petits voyous ! Ils sont tous les deux de véritables brutes ! Enfants, ils se chamaillaient tout le temps entre eux à cause de broutilles. Même maintenant, ils n’arrivent pas à vivre en paix. Je commence à croire qu’ils n’arrêteront jamais...
    J’ai haussé mes épaules et j’ai déclaré d’un air philosophique :
    — Oui, de nombreux garçons sont comme ça : la moindre petite raison suffit à les exciter. Je me souviens que mon pote et moi nous sommes battus à cause du dernier chewing-gum.
    Elle m’a répondu en souriant :
    — Haha ! Oui, c’est exactement ça ! Et quel âge aviez-vous ?
    Après avoir réfléchi, j’ai répondu :
    — Vingt-sept...
    Ma collègue était choquée. © Bu***sbomjami / Pikabu
  • Quand j’étais enfant, ma mère me donnait de la monnaie que je cachais ensuite dans ma tirelire. Un jour, elle a trouvé cette tirelire, m’a demandé pourquoi je mettais de l’argent de côté, et je lui ai répondu que je voudrais lui acheter le manteau de fourrure que papa refusait de lui offrir. Elle s’est mise à pleurer et trois jours plus tard, elle m’a acheté le vélo pour lequel, soit dit en passant, j’économisais réellement. Oui, j’ai toujours eu une excellente imagination. © uanews3 / Twitter
  • Dans notre groupe d’amies, tout le monde a des fils et je suis la seule à avoir une fille. Bien évidemment, ils jouent toujours à des jeux de garçons. Cela frustre ma fille, mais elle continue tout de même à jouer avec eux. Un jour, ils se trouvaient sur le terrain de jeux.
    Ma fille : “Les garçons, et si on jouait aux chevaliers et à la princesse ? Vous serez mes chevaliers, je serais votre princesse, et je vous préparerais à manger !”
    L’un des garçons : “Ouais, les gars ! Nous serons les chevaliers et elle sera notre cuisinière !” © zelenlesa / Pikabu
  • Aujourd’hui, lorsque nous étions en train de petit-déjeuner, mon oncle de 72 ans a réprimandé mon fils : “Tu es revenu de ta promenade et tu t’es directement lancé sur les croissants. Maintenant, tu ne mangeras bien évidemment pas ta bouille. Tu coupes ton appétit et après, il est impossible de te faire manger de la nourriture normale. Comme le disait une Anglaise, il ne faut faire aucun grignotage entre les repas. Maintenant, les enfants mangent n’importe quoi et n’importe quand...” En interrompant ce long monologue, mon fils de cinq ans et demi a répondu : “Tonton, pendant que tu parlais, j’ai déjà tout fini”. © Bakkara / Pikabu

  • Je travaille comme conducteur de train. Lorsque mes enfants étaient petits (deux garçons de 5 et 7 ans), nous nous rendions généralement à la mer en train. Une fois, lorsque je me trouvais dans le wagon-restaurant, j’ai passé un accord avec la barmaid : si mes enfants viennent la voir et lui disent que leur papa est conducteur, elle leur donne tout ce qu’ils voudront gratuitement, puis je lui ai donné 50 euros de caution. Mes fils ne m’ont d’abord pas cru, lorsque je leur ai dit que les enfants de conducteurs peuvent manger gratuitement, mais après s’y être rendu une fois, ils se sont mis à tout le temps y aller. Le lendemain, en arrivant dans le restaurant, j’ai découvert que je devais payer 120 euros de plus. À l’époque, il s’agissait d’une énorme somme. © Подслушано / Ideer

  • Mon frère a demandé à son fils de 6 ans quel métier il voudrait exercer lorsqu’il sera grand. Il a répondu que pendant la semaine, il voudrait être un ouvrier, afin de construire des maisons pour les sans-abris. Puis il a ajouté : “Et pendant le week-end, je voudrais être clown”. © martia_larts / Reddit

  • Nous étions deux à la maison : mon fils et moi. Il avait deux ans et il s’amusait avec ses jouets dans sa chambre. Moi, je lavais la vaisselle dans la cuisine. Notre appartement est très petit, et j’entends donc très bien comment l’enfant parle à lui-même pendant qu’il joue. Soudain, je me suis rendu compte que c’était beaucoup trop calme (les parents comprendront que c’est un très mauvais présage). Je me suis essuyé les mains, me suis rendue dans sa chambre, et j’ai découvert que mon fils n’’y était pas. Là, je me suis souvenue que je n’avais pas fermé la porte d’entrée à clé après notre retour à la maison. Alarmée, je me suis lancée dans le couloir. Mon enfant se tenait silencieusement devant la porte, les mains baissées. Il s’est retourné vers moi et m’a annoncé :
    — Maman, il y a un garçon là-bas.
    Je me suis approchée de la porte qui était entrouverte, j’ai lancé un œil dans le judas, mais je n’y ai aperçu personne. Le couloir était vide. J’ai alors baissé les yeux vers mon fils qui continuait à fixer la porte.
    — Maman, il y a un garçon là-bas, a-t-il de nouveau répété. Là, la poignée de la porte a bougé, et elle s’est ouverte un peu plus fort. J’ai immédiatement pris mon fils dans les bras et claqué la porte. Mon cœur battait la chamade.
    — Excusez-moi, est-ce que c’est vous qui avez laissé tomber ces gants ?
    C’était le fils de notre voisin, Alex. Il était encore petit et c’est probablement pour ça qu’il n’avait pas été visible. Je lui ai répondu :
    — Merci, ce sont bien les nôtres.
    Ce jour-là, j’ai eu la peur de ma vie. © Gvozdi4ka / Pikabu

  • Mes fils (7 et 9 ans) s’endormaient en écoutant différents contes de fées. Récemment, nous avons pour la première fois remplacé Cendrillon, Poucette, et Le Chat Botté par une chanson de Queen. C’est comme ça que se termine l’enfance. © Подслушано / Ideer

  • Élever un fils, c’est souvent comme se trouver en plein centre d’une tornade. Il aura un tas d’idées qu’il mettra en pratique, et la seule chose que tu pourras faire est de ranger sa chambre après tous ses jeux. Oui, la plupart des garçons sont comme ça. © Anna Sylv / Quora
  • Habituellement, dans les familles, se sont les femmes qui se mettent en colère lorsque les hommes soulèvent le siège des toilettes et ne le baissent pas ensuite. Mais moi, je vis avec un mari et trois fils, et ce sont eux qui me réprimandent de ne pas soulever le siège après mes virées aux toilettes. © Подслушано / Ideer
  • Les filles ont toujours été exploitées dans leur famille : elles sont généralement obligées de nettoyer et d’aider à la cuisine. Quant aux garçons, les mamans sont toujours à leurs petits soins : après tout, ils perpétuent le nom de famille et sont les futurs héritiers du canapé... Ils ne devraient pas travailler trop dur.
    Au travail, nous avions une collègue qui se plaignait de ne pas avoir de fille : elle n’avait que des fils. Selon elle, si elle avait une fille, celle-ci cuisinerait à sa place, ferait le ménage et d’autres tâches. Nous lui avons demandé : “Et tes fils ne peuvent pas le faire ?” Elle a répondu : “Ils ont besoin de fonder leur propre famille, ils vivent déjà séparément”. Nous lui avons alors une fois de plus demandé : “Et ta fille, elle n’aurait pas besoin de fonder sa propre famille ?” Vous auriez dû voir sa tête. Dans ses rêves, cette fille inexistante devait s’occuper d’elle jusqu’à la fin de ses jours. Bref, nous étions heureux pour cette fille, qu’elle ne soit jamais née. © Qwertymnbvcx / Pikabu

Et toi, penses-tu qu’il y ait une différence entre l’éducation d’une fille et celle d’un garçon ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Partager cet article