Sympa
Sympa

Découvre une lettre puissante écrite par une maman au médecin qui lui a dit d’avorter de son enfant trisomique

Attendre un enfant est toujours un événement extraordinaire pour les futurs parents. Les futures mamans passent par diverses procédures pour s’assurer que leur bébé est en bonne santé et confortable dans leur ventre. Mais il y a des parents qui entendent des nouvelles qui peuvent être déstabilisantes : “Votre bébé est peut-être atteint de trisomie 21”. Et beaucoup décident simplement d’abandonner. Mais l’héroïne d’aujourd’hui est un parfait exemple du contraire.

Chez Sympa, nous avons fait la connaissance d’une maman à qui on a conseillé d’avorter de son bébé atteint de trisomie 21, mais qui ne l’a pas fait. Au lieu de cela, elle a choisi la vie pour sa fille Emmy. Et dans la section bonus, tu auras la chance de lire la lettre complète, qui va certainement remplir ton cœur d’émotions.

Les mots du médecin étaient comme un coup de tonnerre dans un ciel serein

Il a fallu plus d’un an à Courtney Baker pour écrire et poster une lettre très spéciale. Elle y pensait depuis qu’elle était enceinte de sa fille Emersyn Faith atteinte d’un handicap.

Le médecin, raconte Courtney, lui a suggéré d’interrompre sa grossesse. Même après avoir dit non, elle a avoué qu’elle se sentait toujours sous pression. Et maintenant, elle dit : “Je savais à quel point il serait important d’écrire cette lettre avant même qu’Emmy ne soit née.”

Écrire et poster une lettre signifiait beaucoup pour cette maman

Un jour, la maman, avec l’aide d’Emmy, 15 mois, a finalement déposé la lettre à la poste. Elle était adressée directement au médecin, qui, selon elle, avait annoncé le diagnostic de trisomie 21 de sa fille avant la naissance. Elle l’a ensuite partagée sur la page Facebook de Parker Myles, où elle a été partagée par des milliers de personnes.

Courtney révèle : “Chaque action, de l’ouverture et de la fermeture de la boîte aux lettres était une forme de clôture pour moi. Je n’ai aucune idée de la façon dont le médecin a pu réagir à ma lettre, mais j’ai la foi que Dieu peut faire n’importe quel miracle, et qu’il peut changer n’importe quel cœur.”

Courtney pense qu’elle touchera le cœur de tous les médecins avec sa lettre

Courtney ouvre sa lettre en parlant de l’expérience d’une de ses amies, qui s’est rendue chez son spécialiste prénatal pour sa première échographie et à qui on a dit que son fils était parfait. Une fois que son fils est né avec le syndrome de trisomie 21, elle a rendu visite à ce même médecin. Il a regardé son petit garçon et lui a dit : “Je vous l’avais dit. Il est parfait.”

Et dans sa lettre à son médecin, Courtney dit : “J’aurais aimé que vous soyez ce médecin !”

Le message clé de la lettre de Courtney, qu’elle a voulu délivrer de tout son cœur, est qu’avec Emmy, sa vie n’a été que meilleure, malgré les mots du médecin qui disait que “la qualité de votre vie serait très réduite avec un enfant trisomique”.

Cette maman décrit de façon touchante sa maternité dans ces lignes puissantes : “Parce que, voyez-vous, Emersyn n’a pas seulement amélioré notre qualité de vie, elle a touché le cœur de milliers de personnes. Elle nous a donné un but et une joie qu’il est impossible d’exprimer. Elle nous a donné de plus grands sourires, plus de rires et des baisers plus doux que nous n’en avons jamais connu. Elle nous a ouvert les yeux sur la vraie beauté et l’amour pur.”

Bonus :
Voici la lettre complète et sincère de Courtney au médecin

Cher docteur,

Une amie m’a récemment raconté que lorsque son spécialiste prénatal voyait son bébé pendant ses échographies, il commentait : “Il est parfait”. Lorsque son fils est né avec le syndrome de trisomie 21, elle a rendu visite à ce même médecin. Il a regardé son petit garçon et a dit : “Je vous l’avais dit. Il est parfait.”

Son histoire m’a déchirée. Alors que j’étais si reconnaissante de l’expérience de mon amie, cela m’a remplie d’un tel chagrin à cause de ce que j’aurais dû avoir. J’aurais aimé que vous soyez ce médecin.

Je suis venue vous voir pendant la période la plus difficile de ma vie. J’étais terrifiée, anxieuse et complètement désespérée. Je ne connaissais pas encore la vérité sur mon bébé, et c’est ce dont j’avais désespérément besoin de votre part. Mais au lieu de me soutenir et de m’encourager, vous m’avez suggéré l’avortement. Je vous ai dit son prénom, et vous nous avez demandé à nouveau si nous comprenions à quel point notre qualité de vie serait mauvaise avec un enfant trisomique. Vous avez suggéré que nous reconsidérions notre décision de poursuivre la grossesse.

Depuis cette première visite, nous redoutions nos rendez-vous. La période la plus difficile de ma vie a été rendue presque insupportable parce que vous ne m’avez jamais dit la vérité.

Mon enfant était parfait.

Je ne suis pas en colère. Je ne suis pas aigrie. Je suis juste triste. Je suis triste que les petits cœurs qui battent que vous voyez tous les jours ne vous remplissent pas d’un émerveillement perpétuel. Je suis triste que les détails complexes et le miracle de ces doux petits doigts et orteils, poumons, yeux et oreilles ne vous fassent pas toujours réfléchir. Je suis triste que vous ayez eu tort de dire qu’un bébé atteint de trisomie 21 diminuerait notre qualité de vie. Et j’ai le cœur brisé que vous ayez pu dire cela à une maman, même aujourd’hui. Mais je suis surtout triste que vous n’ayez jamais eu le privilège de connaître ma fille, Emersyn.

Parce que, voyez-vous, Emersyn n’a pas seulement amélioré notre qualité de vie, elle a touché le cœur de milliers de personnes. Elle nous a donné un but et une joie qu’il est impossible d’exprimer. Elle nous a donné de plus grands sourires, plus de rires et des baisers plus doux que nous n’en avons jamais connu. Elle nous a ouvert les yeux sur la vraie beauté et l’amour pur.

Ma prière est donc qu’aucune autre maman n’ait à vivre ce que j’ai vécu. Ma prière est que vous aussi, vous verrez désormais la vraie beauté et l’amour pur à chaque sonagramme. Et ma prière est que lorsque vous verrez le prochain bébé trisomique bordé avec amour dans le ventre de sa mère, vous regarderez cette maman et me verrez alors lui dire la vérité : “Votre enfant est absolument parfait.”

Que dirais-tu au médecin si tu étais à la place de Courtney ?

Photo de couverture Parker Myles / Facebook
Sympa/Éducation/Découvre une lettre puissante écrite par une maman au médecin qui lui a dit d’avorter de son enfant trisomique
Partager cet article