Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Les mamans hollandaises ont partagé 13 secrets pour élever un enfant heureux

--5-
22k

La méthode d’éducation hollandaise ne comprend pas de méthodes extraordinaires, mais elle semble néanmoins fonctionner. Même les chercheurs ont prouvé que les enfants néerlandais étaient loin devant leurs pairs internationaux en termes de bien-être et de bonheur. Alors, si tu veux savoir ce qui rend ces mamans hollandaises si uniques, continue de lire cet article. Nous espérons que tu trouveras leurs conseils utiles.

Sympa a rassemblé 13 conseils des mamans hollandaises que tu peux suivre si tu veux élever des enfants heureux !

13. Laisse-leur plus de temps pour dormir

Accorder une importance primordiale au sommeil est typique de l’éducation hollandaise. Contrairement aux autres pays qui ont tendance à trop stimuler leurs enfants, les parents néerlandais choisissent généralement des activités moins intenses une fois à la maison, avec le moins de distractions possibles. Cela permet aux enfants de se calmer et d’avoir des horaires de sommeil plus réguliers.

Certaines études ont même montré que les bébés hollandais, à l’âge de six mois, dormaient deux heures de plus par jour, comparés aux bébés américains. Et parce que leurs bébés dorment mieux et plus, les mamans hollandaises dorment mieux elles aussi et se sentent plus reposées.

12. Laisse-les manger du chocolat au petit-déjeuner

Manger du chocolat au petit-déjeuner peut sembler être une mauvaise idée, mais pas pour les mamans hollandaises. Elles croient justement que si leurs enfants sont autorisés à manger des “hagelslag”, ou des copeaux de chocolat au petit-déjeuner, ils apprennent à mieux se contrôler eux-mêmes. Le plus important, c’est de garder en tête que tout doit être fait avec modération. Aussi, il faudrait favoriser le chocolat noir aux autres chocolats, plus sucrés.

11. Montre-leur que tout ne tourne pas autour de l’argent

Les Hollandais ont une vie relativement simple, avec des activités qui ne coûtent pas cher et une approche qui revient aux choses basiques. Là-bas, les enfants sont habitués à jouer avec des jouets qui ont déjà servi, car ils savent que s’ils veulent quelque chose, il leur faudra travailler pour l’obtenir. Cela permet aux enfants hollandais d’être plus pragmatiques, d’avoir plus confiance en eux, et aussi, de ne pas trop s’inquiéter de leur statut financier.

Même quand les enfants hollandais fêtent leur anniversaire, ils ne s’attendent pas à recevoir des cadeaux onéreux ou des vêtements de marque. Il existe même une sorte de pacte tacite qui veut que les cadeaux pour ce genre d’événement ne devraient pas coûter plus de dix euros. Cela s’explique surtout par le fait que les enfants se réunissent pour jouer et non pas pour se vanter de leur argent.

10. Laisse les membres de la famille passer plus de temps avec eux

Passer du temps en famille mais également laisser de la place aux autres membres de la famille est une méthode d’éducation géniale, et les mamans hollandaises l’ont bien compris. Dans ce pays, les enfants passent beaucoup de temps avec leur papa, qui compresse généralement son emploi du temps professionnel en quatre jours ouvrés, afin de passer un jour supplémentaire avec ses enfants. On appelle même ce jour le “Jour des Papas”.

Il existe aussi un jour des grands-parents, lorsque les enfants sont laissés avec ceux-ci au cours d’une journée précise dans la semaine. On estime que 50 à 60% des grands-parents néerlandais sont impliqués dans une sorte de garde d’enfants, donc personne n’est surpris en voyant une grand-mère tenir une poussette dans un parc public.

9. Encourage-les à exprimer leur propre opinion

Dans les familles hollandaises, tout le monde, même le plus jeune, a son mot à dire. Et même si parfois, essayer de négocier avec un petit de trois ans peut être épuisant, les mamans hollandaises croient que cela enseigne aux plus petits comment définir leurs propres limites et exprimer ce qu’ils veulent de manière claire.

Les parents hollandais essaient aussi d’établir des règles ensemble avec leurs enfants. Par exemple, si tu estimes que ton enfant regarde trop la télévision, tu peux tenter de simplement discuter avec lui et le laisser choisir une heure déterminée chaque jour pour regarder la télévision.

8. Créez votre propre rituel de famille

L’un des piliers les plus précieux de l’éducation néerlandaise est la routine. La routine sous-entend la prévisibilité, et la prévisibilité veut dire facilité de gestion. Quand tu as un emploi du temps très strict, ton enfant sait toujours à quelle heure il faut manger, faire la sieste, ou jouer avec ses amis.

Ainsi, c’est plus gérable pour les parents — tout le monde sait ce que l’on attend de l’autre, et les enfants ne meurent pas de faim et ne s’endorment pas à des heures improbables, si bien que tout le monde peut se conformer à ses propres habitudes.

Quant aux repas, les Hollandais apprécient vraiment les repas en famille. Il ne s’agit pas de faire manger des légumes à ton enfant ni de couper court aux sucres. Pour les Hollandais, les repas en famille sont sacrés parce qu’ils unissent la famille toute entière autour de conversations passionnantes et rapprochent tout le monde.

7. Ne leur mets pas de pression sur les épaules

Dans d’autres pays, les parents ont tendance à trop stimuler leurs bébés, en se concentrant sur leur développement cognitif et créatif à un âge très précoce. En revanche, les parents hollandais pourraient presque être targués de paresseux voire non concernés, car ils laissent leurs enfants profiter de leur enfance.

Selon les Hollandais, pour un nouveau-né, le monde est suffisamment intéressant et stimulant, sans besoin d’éléments supplémentaires. Ils sont certains que leur bébé rampera, marchera et parlera le moment voulu, sans besoin d’entraînement supplémentaire ni de pression, seulement beaucoup d’amour et d’interaction.

Les parents hollandais ne poussent pas non plus leurs enfants à l’école. Ils n’enseignent pas aux tout petits l’alphabet avant l’heure, car l’école primaire est surtout là pour que les enfants jouent. Ils n’ont pas besoin d’assister à des heures de cours extra après l’école. Et la plupart des enfants a très peu de devoirs, voire pas du tout.

Malgré cette apparente négligence dans le processus d’éducation, la Hollande est le troisième pays le mieux éduqué au monde, juste après la Finlande et Singapour. La raison qui pourrait expliquer ce fait pourrait être l’environnement sans stress qui crée une situation d’apprentissage saine, et qui fait que les enfants vont à l’école avec joie.

6. Laisse-les explorer le monde par eux-mêmes

La méthode d’éducation hollandaise entend garder un certain équilibre entre l’engagement des parents et une légère négligence. Les mamans ne gravitent pas autour des terrains de jeux, essayant de protéger leur enfant de tous les dangers du monde extérieur. Au lieu de cela, elles croient que les enfants ont besoin de jouer par eux-mêmes autant que possible, sans que les parents n’interviennent.

Dès les premières années à l’école, les petits Hollandais sont encouragés à créer leurs propres journées ludiques. Les parents parlent entre eux et décident de la maison qui accueillera les enfants pour un jour donné, à quelle heure ils seront amenés, etc. Durant cette journée, les enfants s’amusent, jouent avec leurs amis et leurs frères et sœurs, sans surveillance.

Nous ne disons pas que les Hollandais ne s’inquiètent pas pour leurs enfants. Comme tous les parents, ils ont leurs propres inquiétudes. Mais au lieu de tenter de tout contrôler, ils essaient d’enseigner à leurs enfants dès leur plus jeune âge les atouts dont ils auront besoin dans le futur. Par exemple, dès l’âge de deux ans, les plus petits apprennent les règles de circulation basiques. Et à l’âge de cinq ans, ils apprennent à nager.

Cette approche minimaliste enseigne aux enfants à se gérer eux-mêmes et à accepter les responsabilités à un âge précoce.

5. Ne t’oublie jamais

Des parents heureux font des enfants heureux — cela peut s’appliquer à n’importe quelle nation, mais c’est surtout vrai chez les Hollandais. Là-bas, les mamans ont une vision plus réaliste du rôle de parent, et comprennent que les parents et leurs enfants sont loin d’être parfaits. On ne s’engage pas dans des “compétitions de la meilleure maman”, et on n’hésite pas à passer l’éponge sur ses propres imperfections et ses défauts.

Les femmes hollandaises ont un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. La plupart d’entre elles travaillent à mi-temps afin de pouvoir passer plus de temps avec leurs enfants, mais aussi pour pouvoir prendre soin d’elles-mêmes. Cela leur redonne confiance en elles et leur procure un sentiment de bien-être.

4. Laisse-les faire du vélo, même quand il pleut

Les Néerlandais ne sont pas friands de voitures, alors leurs enfants vont à l’école à vélo. Mais il y a un petit soucis — la météo. En Hollande, il pleut beaucoup, il y a des vents forts, et les températures moyennes en hiver avoisinent les deux à quatre degrés Celsius. Cependant, cela n’empêche pas les Hollandais de faire du vélo.

Afin de survivre à ces conditions météorologiques, les Hollandais s’habillent en conséquence et leurs enfants portent des vêtements plus chauds, des manteaux imperméables, et des bottes de pluie pour faire face aux intempéries. Faire du vélo sous la pluie enseigne aux enfants une leçon importante — la vie n’est pas toujours faite de soleil et d’arc-en-ciels, alors il est important de ne pas abandonner à la première difficulté.

3. Parle-leur de sujets intimes

Les parents hollandais parlent de tout avec leurs enfants, il n’existe pas de sujets de conversation interdits pour eux. Alors, dès l’âge de quatre ans, on enseigne aux enfants à quel point chacun est différent et ce qu’ils devraient savoir à propos de telle ou telle chose. En grandissant, les sujets deviennent plus détaillés et explicites, afin qu’à l’adolescence, ils se sentent à l’aise avec leur corps et leurs désirs.

Mais ne va pas penser que les enfants font ce qu’ils veulent dans ce pays ! Les Hollandais ont simplement une approche différente des relations de famille — au lieu de se concentrer sur des risques potentiels et sur les dangers éventuels, ils enseignent aux enfants l’importance de l’amour, la responsabilité, et comment imposer ses limites avec son partenaire.

Les adolescents hollandais sont autorisés à aller dormir chez leur petit(e) ami(e) car les parents préfèrent que leurs adolescents soient dans un environnement sain. Grâce à cela, les jeunes font confiance à leurs parents et vont toujours les voir au cas où ils auraient des problèmes ou s’ils ont besoin d’un simple conseil.

Le gouvernement hollandais supporte aussi ce modèle d’éducation — les examens gynécologiques, la contraception et l’avortement pour toute personne en-dessous de 22 ans sont des actes médicaux qui ne requièrent pas l’accord parental. Grâce à ces mesures, la Hollande a l’un des taux de grossesse chez les adolescentes les plus bas de l’Europe.

2. Rends-les heureux, mais n’en fais pas des compétiteurs

Bien entendu, les Hollandais ont de l’ambition pour leurs enfants, comme tous les parents, mais leur vision du succès est assez différente. Alors que la plupart des mamans se vantent des notes excellentes que ramènent leurs enfants de l’école, les mamans hollandaises se soucient plus du bien-être de leurs enfants.

Pour connaître le succès, les enfants devraient être heureux, sensibilisés, informés, motivés, indépendants, et avoir des liens très positifs avec les membres de la famille et leurs amis — c’est ce que croient les Hollandais. Et, selon eux, seul ce sentiment de bonheur peut mener à des exploits dans un futur plus ou moins proche.

D’ailleurs, les parents hollandais voient toujours leurs enfants comme des individus ayant leurs propres forces et faiblesses et n’essaient jamais de leur imposer leurs propres valeurs et leurs rêves.

1. Montre-leur le bon exemple à suivre

Pratique ce que tu prêches — c’est l’une des règles essentielles de l’éducation à la néerlandaise. Dans ce pays, les mamans comprennent que si elles veulent élever des enfants créatifs, résilients et heureux, elles devraient être elles-mêmes de bons exemples.

Il existe même une expression courante là-bas : “Ce que chante le vieux coq, le jeune coq l’apprend”.

Peut-être qu’il est temps de s’imprégner de cette méthode d’éducation pour élever des enfants heureux ? Qu’en penses-tu ?

Photo de couverture shutterstock.com
--5-
22k