Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Qu’est-ce que la stimulation précoce et comment peux-tu la mettre en pratique avec ton bébé ?

L’une des plus grandes préoccupations des nouveaux parents est le bon développement et la croissance normale de leurs enfants. Dès les premiers mois de sa vie, les cinq sens du bébé sont déjà stimulés, et ils l’aident à découvrir le monde qui l’entoure et à explorer ces choses qui attirent son attention. La mission des parents est d’adopter des techniques et des activités qui stimulent les capacités mentales et physiques de l’enfant pour le pousser à aller plus loin dans l’exploration de son environnement, en toute sécurité.

Chez Sympa, nous allons t’expliquer ce qu’est la stimulation précoce et comment tu peux la mettre en pratique pour aider ton bébé dans sa phase d’apprentissage.

La maman comme première stimulation

“La principale stimulation pour un bébé dans ses premières années est sa mère. C’est elle qui l’invitera à apprendre. Stimuler un enfant si petit implique de lui mettre à disposition des outils en adéquation avec son âge et qui lui permettront de surmonter les défis dans un environnement où, d’une manière ou d’une autre, il arrive à se divertir, mais en compagnie de papa ou de maman”, affirme Carolina Micha, spécialiste dans le développement et la stimulation. Avec des caresses, des soins et des regards, c’est la mère qui donne une signification à chaque nouvelle expérience que vit l’enfant.

Le processus de stimulation commence quand la mère le prend dans les bras, lui parle et le regarde tout en le nourrissant, et quand elle sait l’écouter, au point de décoder chaque son qu’il produit.

La confiance en lui

La stimulation est une méthode d’éducation dans laquelle les parents adoptent une attitude de soutien envers leur enfant, en lui donnant les clefs pour développer les outils qui lui permettront de s’adapter à son entourage et de surmonter les défis en fonction de son âge. Un bébé bien stimulé vit des expériences enrichissantes qui permettent le développement de son potentiel dans un environnement affectueux, ce qui à son tour, renforce sa confiance en lui.

Chaque enfant apprend à son rythme. Il ne faut pas commettre l’erreur de comparer les exploits d’un petit par rapport au tien, car acquérir une capacité de manière précoce n’est pas nécessairement un signe d’intelligence. Certains parents confondent l’acquisition de l’apprentissage avec une capacité intellectuelle bien supérieure à la moyenne, si bien qu’ils finissent par trop stimuler le bébé, à tort. C’est perçu comme une exigence que l’on ne peut finalement pas accomplir, et cela génère dépendance et insécurité chez l’enfant.

Afin d’éviter cela, il est primordial de respecter le rythme de chaque bébé et de l’accompagner dans son développement en prenant en compte ses particularités.

Accentuer le développement

La stimulation précoce consiste en la pratique de techniques éducatives spécifiques qui encouragent le développement des capacités psychomotrices des enfants. Ceci se fait dès la naissance et jusqu’à six ans, période durant laquelle se forment la structure de la pensée et la personnalité de l’enfant. L’objectif est de stimuler les capacités compensatrices ou de corriger des troubles potentiels pour atteindre l’autonomie et l’indépendance.

Chez les bébés sans troubles du développement, cette pratique s’opère quand l’on veut potentialiser les capacités de l’enfant. La stimulation peut se réaliser à la maison, ou dans un centre dédié. Les bébés qui naissent avec un problème physique ou mental, eux, ont besoin d’un type de stimulation distincte de celle des autres. Dans ce cas, il faut avoir recours à un spécialiste, qui se chargera de réfléchir à la thérapie adéquate, en prenant en compte les particularités et les besoins de l’enfant.

Les zones de stimulation

Selon l’environnement familial et les besoins de l’enfant, tu peux mettre au point une stratégie de stimulation, en définissant les objectifs que tu espères atteindre et en identifiant les points qui ont besoin de plus de travail. Les activités doivent se concentrer sur quatre zones : cognitive, motrice, linguistique et socio-émotionnelle, et toutes doivent être abordées, même si l’on donne la priorité aux zones indispensables.

  • Cognitive : travaille l’intellect de l’enfant en le faisant utiliser sa pensée et l’interaction directe avec le monde qui l’entoure, afin qu’il comprenne et qu’il s’adapte à de nouvelles situations.
  • Motrice : l’enfant prend contact avec le monde à travers les mouvements, si bien qu’il acquiert peu à peu le contrôle de ses muscles pour les coordonner.
  • Linguistique : cela comprend la capacité à comprendre, à s’exprimer et à faire des gestes pour communiquer avec son entourage.
  • Socio-émotionnelle : il s’agit des outils affectifs et de l’engagement social. Les parents sont les premiers générateurs de liens affectifs, si bien que leur participation est primordiale pour faire travailler cette zone.

Stimuler les sens

L’autre aspect que tu devrais travailler est la stimulation des sens. Pour ce qui est de la vue, tu peux mettre un objet devant le bébé et faire en sorte qu’il suive ses mouvements avec les yeux. Il faudrait également lui parler dans son champ visuel, mais aussi en dehors.

Siffler, applaudir doucement, lui parler depuis différents endroits, tout comme lui montrer des objets qui font du bruit est utile afin qu’il associe chaque son à l’objet ou à la scène qu’il voit : ce faisant, on stimule son ouïe. Parler au bébé dès son plus jeune âge l’aidera à développer sa capacité de parole. Pour le toucher, il faut préférer des objets avec différentes textures (dures, molles, froides, lisses, humides, etc.), tout comme le masser, pour qu’il se familiarise avec les formes et les sensations physiques.

Une manière de stimuler le sens du goût est d’opérer quelques modifications dans les aliments. On conseille par exemple de changer un ingrédient dans son plat pour qu’il s’habitue aux différentes saveurs. Un enfant a l’habitude de porter des choses à la bouche pour découvrir le monde, et ainsi, il distingue les objets qui ont bon goût ou non. Pour l’odorat, après six mois, on peut lui proposer de sentir les aliments, tout comme lui rapprocher des objets quotidiens pour qu’il les renifle, car cela l’aidera à associer les arômes aux choses.

Les formes de stimulation

Afin de stimuler un bébé, il n’est pas nécessaire de se compliquer la vie. On peut commencer en mettant en pratique des activités simples qui favorisent son développement, comme :

  • Des jeux d’imitation : le bébé observe et identifie les gens de son entourage, il voit qu’ils parlent, qu’ils produisent des sons et qu’ils font des expressions faciales. La première communication non verbale se fait lorsqu’on répond à ses balbutiements et qu’on l’encourage à les répéter.
  • Une course d’obstacles : à travers ce jeu, on peut l’aider à maîtriser ses mouvements. Transformer une chambre en salle de motricité et placer des obstacles dedans pour l’aider à escalader, comme des oreillers ou des cartons. Au bout de la piste, on peut mettre son jouet favori.
  • Jouer avec lui : les parents sont les compagnons de jeu par excellence. Des jeux comme le cheval à bascule, l’avion, les chatouilles ou encore cache-cache renforcent les liens familiaux et développent l’équilibre et la musculature.
  • Chanter des chansons dans d’autres langues développera son audition. Sa capacité à distinguer les sons sera mieux définie et il aura plus de facilité à apprendre les langues.
  • Décrire le monde qui l’entoure : lui expliquer les choses qu’il voit dans la rue ou ce qu’il fait à chaque moment l’aidera à découvrir son entourage. Par exemple, en se promenant dans le parc, dis-lui : “regarde, un chien !” et quand vous êtes dans la chambre, dis-lui : “je vais te mettre tes vêtements et ensuite je te coifferai”.

Quelles activités ou quels jeux as-tu l’habitude de faire avec ton enfant pour l’aider à se développer ? Connais-tu une autre technique de stimulation ? As-tu déjà mis en pratique celles qui ont été mentionnées dans cet article ? Raconte-nous dans les commentaires !

Illustré par : Yekaterina Ragozina pour Sympa