Sympa

Qu’est-ce que l’hypnonaissance et pourquoi de plus en plus de femmes choisissent cette pratique ?

Lorsque les femmes sont sur le point de devenir mères (que ce soit lors de la première, seconde ou troisième fois), l’une de leurs inquiétudes principales est l’accouchement. L’incertitude et l’anxiété peuvent même les empêcher de dormir. Ce phénomène n’est pas anodin, la naissance d’un enfant est un moment spécial et important dans une vie. Cependant, il existe tellement de tabous qu’au lieu de privilégier les idées positives, ils remplissent les individus de craintes et de doutes...

Chez Sympa, nous souhaitons aborder cette technique d’hypnose qui vise à réduire la peur, l’anxiété et le stress des futures mamans, en éliminant “le côté angoissant” de la venue au monde d’un enfant.

Ce qu’il faut savoir sur l’hypnonaissance :

Le terme “hypnonaissance” a été proposé par l’anglais Grantly Dick-Read en 1930, et par la suite, il l’a décrit en détail dans son livre Childbirth without fear (accouchement sans peur), en 1942.

Toutefois, la technique moderne de l’hypnonaissance a été développée par l’hypnothérapeute Marie Mongan, qui a donné plus d’informations sur la méthode dans l’ouvrage L’hypnonaissance : La méthode Mongan (2014). Le principe fondamental de cette philosophie réside dans le fait que chaque femme peut avoir recours à son instinct pour donner naissance à ses bébés dans la joie et le confort, comme dans la nature. De cette façon, la future maman perçoit cet événement de manière positive, avec la ferme conviction qu’il n’y a pas de raison que ce soit un processus douloureux.

Depuis, il existe l’HypnoBirthing, visant à faire la promotion d’une culture centrée sur le fait de “ne pas avoir peur d’accoucher”.

En pratique

Cette méthode se concentre sur une série de cours d’autohypnose qui enseigne des exercices de profonde relaxation et de visualisation. L’objectif est que la future maman puisse libérer ses peurs et, à la fois, convaincre son esprit, à travers la méditation, les images guidées et la respiration profonde, que l’accouchement est une expérience de vie. Dans ce sens, l’hypnose permet à la femme de ressentir les contractions comme des “ondes utérines”, tandis que pousser se transforme en “respiration en naissant”.

La pratique permet également d’apprendre aux femmes à imaginer des scénarios positifs. Par exemple, lors de la technique du “gant de couleur argent”, la future maman peut imaginer qu’elle a des gants dans ses mains qui lui permettent de se détendre. Ensuite, elle visualise cette situation en les caressant sur son bras ou en imaginant que sa main touche d’autres parties du corps qui se trouvent sous tension.

Bienfaits d’un accouchement sans peur

D’après les rapports de l’HypnoBirthing, entre 2005 et 2010, les femmes qui ont utilisé cette technique ont eu moins de douleurs et mis moins de temps pour accoucher, raccourcissant les jours d’hospitalisation pour qu’elles puissent récupérer.

Ces comptes-rendus ont été comparés avec ceux de National Vital Statistics System des États-Unis et, parmi les mères qui ont utilisé l’hypnonaissance, seulement 20% ont eu recours à la péridurale et moins de 10% ont signalé l’utilisation d’une analgésie intramusculaire ou intraveineuse, contrairement aux 76% des femmes qui ont reçu une péridurale et 22% qui ont utilisé un type de narcotiques, n’ayant pas eu recours à l’hypnose. De plus, le taux de femmes qui ont eu besoin d’une césarienne avec l’hypnonaissance n’a été que de 17%, contrairement à 32% pour celles n’ayant pas utilisé cette technique.

Évidemment, le succès de ces résultats dépend de l’entraînement réalisé par les mères durant le premier et le second trimestre de grossesse.

L’efficacité de l’hypnose

Selon une étude publiée par l’American Journal of Clinical Hypnosis, l’hypnose est utile pour aider les femmes enceintes pendant l’accouchement et la période post-partum. Cette déclaration a été faite après avoir analysé un groupe de contrôle et un groupe expérimental (avec hypnonaissance), et bien que les participantes du groupe expérimental aient connu des taux de douleurs plus importants avant, pendant et immédiatement après l’accouchement, l’utilisation de médicaments était bien moins importante que celle des participantes du groupe de contrôle.

Bonus : des célébrités ont utilisé cette technique

Certaines célébrités ont révélé avoir eu recours à la méthode de l’hypnonaissance pour donner vie à leurs enfants, parmi elles, nous retrouvons Kate Middleton, Jessica Alba, Angelina Jolie, Tiffani Thiessen et Busy Philipps.

Il est important de souligner que le choix de l’accouchement dépend de la mère et de son état de santé. L’hypnonaissance n’est que l’une des différentes techniques qui existent pour accoucher et ce n’est recommandé que pour les femmes en bonne santé qui ne pourront encourir aucun type de risque.

Que penses-tu de cette alternative à l’accouchement conventionnel ? Aimerais-tu l’expérimenter ? Connais-tu quelqu’un qui a privilégié cette technique ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture olly18 / Depositphotos