Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

10 Exigences concernant l’apparence des hôtesses de l’air dont on ne parle pas souvent

Le métier de steward est apparu au début du XXe siècle, et à l’époque, il était exclusivement composé d’hommes. La première hôtesse de l’air était une infirmière de 25 ans en 1930, et en 1936, les femmes avaient presque supplanté les hommes dans ce domaine. Les exigences pour les jeunes filles sont devenues plus strictes d’année en année, et elles concernent non seulement la forme physique et les compétences, mais aussi l’apparence.

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir comment les règles applicables aux hôtesses de l’air ont changé et quels critères d’apparence sont importants aujourd’hui.

Les normes strictes du siècle passé

Nelly Diener — première hôtesse de l’air d’Europe, 1934.

Il y a encore 50-60 ans, les exigences pour les hôtesses de l’air étaient plus strictes : il fallait contrôler son poids, sa forme, obéir à un code vestimentaire strict, qui dans les années 1960-70 les obligeait à porter des jupes courtes et serrées. Une hôtesse de l’air ayant travaillé dans ces années-là a déclaré qu’auparavant, les hôtesses de l’air étaient obligées de porter une ceinture spéciale sous leurs vêtements pour leur donner la silhouette désirée. Quand une hôtesse de l’air atteignait l’âge de 32-35 ans, prenait du poids ou se mariait, elle était tout simplement licenciée.

À notre époque, les compagnies aériennes ne contrôlent plus la vie privée des employées et ne formulent pas d’exigences inadéquates, mais les hôtesses de l’air doivent tout de même avoir une apparence appropriée.

Découvre ci-dessous les exigences de base concernant l’apparence des hôtesses de l’air modernes.

On ne cherche pas des mannequins

Contrairement à l’idée reçue, une hôtesse de l’air ne doit pas nécessairement avoir des mensurations de mannequin. La taille minimale doit être de 1,60 m, et une femme doit pouvoir atteindre 2,10-2,12 m en allongeant le bras. Cela lui permet de ranger des objets dans les porte-bagages de l’avion et de les récupérer. Le poids de l’hôtesse de l’air est calculé sur la base de l’indice de masse corporelle, qui doit être inclus entre 18,5 et 24,9. Les exigences peuvent varier d’une compagnie aérienne à l’autre.

L’âge est important, mais les vieilles dames peuvent voler aussi

L’âge minimum pour travailler dans le ciel est de 18 à 21 ans selon les compagnies. Le maximum n’est généralement pas mentionné car ce serait discriminatoire, mais après 30-32 ans, les hôtesses de l’air trouvent généralement un emploi au sol. Ce n’est cependant pas toujours le cas dans toutes les compagnies aériennes. Par exemple, cette photo de 2017 montre l’hôtesse de l’air américaine Bette Nash, qui avait 81 ans à l’époque et continuait à voler et à travailler activement.

Une peau saine, pure et belle

L’hôtesse de l’air est le visage de la compagnie. Il est donc souhaitable de ne pas avoir de cicatrices sur le visage ou sur des parties du corps qui ne sont pas cachées par les vêtements. Il en va de même pour les problèmes d’acné, les taches de naissance et les tatouages. Un tatouage dans le dos ou sur la hanche est accepté par la plupart des compagnies aériennes, mais même un petit dessin sur la cheville, le poignet ou le cou garantit un refus d’embauche.

Il faut avoir une bonne vue

Les hôtesses de l’air doivent avoir une très bonne vue. Sinon, elles sont obligées de porter des lentilles. En règle générale, les compagnies aériennes autorisent également les employés à porter des lunettes qui correspondent aux critères d’image de l’entreprise. Toutefois, certaines préfèrent encore les lentilles de contact et n’autoriseront un employé à porter des lunettes que s’il existe des contre-indications médicales au port de lentilles. Une telle exemption médicale n’est pas valable plus de 3 mois.

Le sourire d’une star d’Hollywood

Les hôtesses de l’air doivent sourire aux passagers, et leur sourire doit être beau, idéalement avec des dents blanches et bien alignées. Les appareils dentaires sont autorisés dans certaines compagnies aériennes, d’autres préfèrent les éviter. Mais ce qui n’est apprécié nulle part, ce sont les dents sévèrement tordues ou une dent manquante. Si la dent est manquante ne serait-ce que temporairement, l’hôtesse de l’air ne sera probablement pas autorisée à travailler dans cet état.

Les cheveux de couleur pas naturelle sont interdits

Les cheveux des hôtesses de l’air ne doivent pas toucher le col, mais il existe également des exigences concernant la couleur des cheveux. Seules les teintes naturelles sont permises et il faut teindre les racines à temps. Certaines hôtesses de l’air décident de faire une teinture de style ombré, mais elles doivent alors faire un chignon de façon délicate pour qu’aucun cheveu blond ne soit visible et que la couleur du chignon ne diffère pas de celle des racines.

Pas de vernis à ongles de couleur originale

La manucure est obligatoire pour les hôtesses de l’air. La longueur des ongles et leur couleur sont déterminées par les règles de chaque compagnie aérienne. Il s’agit généralement d’une manucure classique : ongles courts, rouges ou de couleur beige, et la french manucure est également acceptée.

Le bon maquillage

Le maquillage est également nécessaire, il doit être naturel, mais les faux cils et le rouge à lèvres de couleur naturelle sont autorisés. Certaines compagnies aériennes n’autorisent que le rouge à lèvres rouge, et uniquement dans certaines teintes. D’autres exigent que les employées portent du fond de teint, de l’eye-liner, du fard et du blush en plus du rouge à lèvres et du mascara.

Il est obligatoire de se déplacer dans l’aéroport en talons

Les politiques des compagnies aériennes peuvent varier, mais la plupart exigent que les hôtesses de l’air se présentent à l’aéroport avec des chaussures à talons hauts. C’est peut-être joli et présentable, mais pas vraiment confortable. Et pendant le vol, les employées les changent au profit de chaussures plus pratiques et stables.

Pas beaucoup d’accessoires, mais la montre est indispensable

Côté accessoires, c’est le strict minimum : une paire de petites boucles d’oreilles sans pierres de couleur et pas plus de deux bagues, en comptant son alliance. La montre est quant à elle un élément essentiel. Une hôtesse de l’air ne sera pas autorisée à travailler si elle oublie de porter cet accessoire. Chaque membre de l’équipage a une montre pour suivre le temps qui s’écoule en cas d’urgence, car l’évacuation ne doit pas prendre plus de 90 secondes.

Alors, quelles sont les exigences en matière d’apparence dans ton travail ? Et toi, serais-tu capable de te conformer aux règles strictes qui s’appliquent aux hôtesses de l’air ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture SDASM Archives / flickr
Partager cet article