Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10+ Riches hier, fauchés aujourd’hui nous racontent ce que c’est que d’être pauvre

Dans la vie, nous devons tous faire face à des pertes : que ce soit la trahison d’un ami ou d’une personne que l’on aime, le départ de parents et de proches, ou encore des problèmes financiers. La plupart des gens dépensent toutes leurs forces pour gagner, ne serait-ce qu’un peu d’argent, alors que d’autres possèdent déjà plusieurs millions de dollars. Néanmoins, n’oublions pas que personne n’est à l’abri de pertes ou d’échecs.

Chez Sympa, nous avons découvert l’histoire de personnes qui étaient pleins au as, mais qui ont soudainement perdu tout ce qu’ils avaient.

1.

Mon ami a épousé une femme venue d’une famille de multimillionnaires. Ils vivaient, pour le moins que l’on puisse dire, une vie extrêmement riche : lors des vols, ils prenaient toujours des billets dans la classe affaire. Chaque année, ils s’achetaient une nouvelle Porshe ou une Mercedes et vivaient dans les quartiers les plus luxueux de Manhattan. De plus, ils n’avaient pas du tout besoin de travailler : l’épouse recevait une allocation mensuelle de 700 000 à 1 million de dollars de la part de sa famille.

Cette vie de rêve a duré près de 10 ans, jusqu’à ce que le couple se dispute avec les parents de la femme. Ces derniers ont alors tout simplement arrêté de subvenir aux besoins de mon ami et de son épouse. Maintenant, ils ont la cinquantaine, ils n’ont aucune compétence professionnelle et ils sont obligés de payer le loyer et toutes leurs factures par eux-mêmes. La femme de mon ami a dit que le plus grand problème est qu’ils n’ont jamais appris à mener une vie “normale” : pour eux, aller au supermarché pour faire des achats est déjà quelque chose de très difficile. Un jour, je les ai invités à prendre un café à Starbucks, et, pour la première fois en 15 ans, ils m’ont dit “merci” quand je leur ai proposé de payer l’addition. Mais je ne trouve pas que cette expérience a été humiliante : ils ont toujours été de bonnes personnes, bien qu’extrêmement riches. © Jerry Strazzeri / Quora

2.

Il y a longtemps, mon mari et moi avions une belle maison dans un superbe quartier de notre ville, et une somme à six chiffres sur notre compte bancaire. Tout s’est éffondré en un instant. Ma relation de 14 ans avec celui que je pensais être l’amour de toute ma vie s’est terminée, j’ai perdu les seuls proches que j’avais : mon frère et ma mère, et j’ai même été licenciée. Mon ex-mari voulait garder tous nos biens et refusait de me donner le divorce.

J’ai non seulement tout perdu, mais j’ai aussi dû payer une énorme somme à mon avocat pour le divorce. Plusieurs mois plus tard, mon ancien patron m’a demandé de revenir et j’ai accepté. Je me suis montrée au bureau avec 20 kilos en plus et j’étais totalement déprimée. Mes collègues étaient choqués : la plupart ne m’ont pas reconnue, d’autres me demandaient naïvement si j’étais ravie d’être revenue. J’ai alors répondu : “C’est comme venir au mariage de ton ex petit-ami qui épouse un super top model”. © unknown author / Quora

3.

En 2011, ma sœur et moi étudiions dans des écoles privées. Mon père avait des voitures à la mode, et ma mère s’achetait les vêtements les plus beaux. Et, plus important encore, nous avions une énorme maison à côté de la plage. Au milieu de l’année 2016, mon père a été poursuivi en justice à tort, et cela a presque détruit sa réputation. Nous avons perdu toutes nos économies, et il a été obligé de travailler jour et nuit pour subvenir à nos besoins. Malheureusement, il n’a quand même pas été promu. Mon père a vendu toutes ses voitures, et nous avons déménagé dans une maison plus petite.

Le plus triste, c’est que j’ai honte de toute cette histoire. Ça fait vraiment mal de voir que tes anciens amis vivent sans aucun souci et se rencontrent, alors que toi, tu ne peux même pas te permettre un billet d’avion et une chambre d’hôtel. Néanmoins, j’ai réussi à me prendre en main : j’ai commencé à bien étudier et j’ai obtenu les meilleurs résultats du semestre. Alors que mes pairs consommaient et vendaient de la drogue, moi, je me sentais assez responsable pour ne pas ruiner mon avenir et je cherchais des moyens légaux de gagner de l’argent. © unknown author / Quora

4.

À cause de la crise, j’ai perdu près de 3 millions de dollars. J’ai cherché en vain un nouvel emploi dans mon domaine ; je n’ai rien trouvé malgré mon expérience de 12 ans. J’ai perdu toute confiance en moi, mais un jour, un ami qui avait quelques stations de lavage m’a proposé du travail. J’ai d’abord refusé, car mon père me disait autrefois qu’il s’agit d’un emploi honteux, mais ensuite, quand j’ai compris que je n’avais même pas assez d’argent pour acheter un cadeau d’anniversaire à ma nièce, j’ai fini par accepter.

Durant mon troisième jour de travail, une jeune fille qui travaillait avant pour moi est arrivée au volant d’une toute nouvelle Lexus. J’ai failli mourir de honte, mais quand elle est sortie de sa voiture, elle a accouru vers moi, m’a pris dans ses bras, m’a dit qu’elle est heureuse de me revoir et que j’étais un excellent patron. Parmi toutes les personnes que j’ai rencontrées au travail, personne ne me considérait comme étant un perdant. Ils me traitaient avec grand respect, et le journal local a même publié un article sur ma vie. © Michael Aumock / Quora

5.

Quand j’étais petite, je vivais dans une énorme maison avec deux femmes de ménage, une nounou, un majordome, un chauffeur, et presque tous les soirs, mes parents organisaient des fêtes. La maison était si grande, que mes grands-parents ainsi que deux couples qui travaillaient pour mon père vivaient avec nous. Puis, mon père a déménagé au Japon et maman a dû se contenter d’une maison beaucoup plus petite où devaient vivre quatre enfants, quelques nounous, et, bien évidemment, elle.

Toute notre vie dépendait de la situation financière de notre père, mais quand il est mort, tout son argent a été volé par un de ses collègues. Depuis, j’étais parfois riche, parfois pauvre. Il y avait même un temps où j’ai dû vivre avec un budget de 10 dollars par semaine. À vrai dire, ces changements n’ont jamais influencé mes émotions : l’argent va et vient, mais cela ne devrait en aucun cas affecter votre amour-propre. Maintenant, j’aime me promener, regarder “Netflix” et sortir avec mes frères qui étaient si gentils avec moi quand j’étais petite. © Vicki Chang / Quora

6.

Avant le début soudain de la guerre civile, je vivais dans un manoir en banlieue et je disposais d’une assez grosse somme d’argent. Un jour, j’ai simultanément perdu ma terre et ma femme : nous avons rompu. J’ai commencé un nouveau business, puis je l’ai vendu pour investir toute la somme dans la ferme familiale de ma deuxième femme. En 5 ans, j’ai réussi à devenir un exportateur très influent.

En 2002, on s’est emparé de ma ferme et on m’a jeté dans une cellule de prison. J’ai passé trois jours dans des conditions atroces, après quoi, on m’a permis de sortir si je promettais de ne plus revenir dans ma ferme, à moins que je sois prêt à passer encore six mois derrière les barreaux. J’ai vécu deux ans à supporter des intimidations, des menaces, et des vols en masse.

Quand nous avons atteint l’âge de 54 ans, ma femme et moi avons déménagé au Canada et n’avons pu acheter qu’un vieux pick-up de 8 ans. Quelle leçon en ai-je tiré ? Ce n’est pas ce qui vous arrive qui est le plus important, mais la façon dont vous y faites face. J’ai enfin compris qui je suis vraiment, et je suis reconnaissant d’être encore en vie. © Peter Wright / Quora

7.

Un des membres de ma famille est passé de millionnaire avec sa propre maison à Beverly Hills à chauffeur de taxi. Et tout ça, à cause de mauvais investissements, de gaspillage, et de ses nombreux divorces. Néanmoins, il n’arrive toujours pas à oublier son passé et raconte souvent aux passagers quel beau manoir, il avait. Pendant un certain temps, mon parent espérait encore récupérer son ancienne vie en achetant des actions, mais maintenant, il pense plutôt à une façon de gagner assez d’argent pour survivre jusqu’à la fin du mois quand il ne pourra plus conduire son taxi. Poussé par la honte, il a même rompu tous ses liens d’amitié.

Passer de riche à pauvre n’est pas fatal : il existe de nombreuses personnes qui ont fait faillite. Malheureusement, ce membre de ma famille a décidé d’accuser le monde entier de ses problèmes au lieu d’accepter sa situation difficile. Mais maintenant, il est trop tard : il a déjà 68 ans. La leçon que j’en ai tiré : faites attention à vos investissements, vivez selon vos moyens, et ne divorcez surtout pas ! © Jonathan Chen / Quora

8.

En 2003, je suis devenu courtier hypothécaire et, jusqu’à la crise estivale de 2008, je menais un mode de vie très aisé. J’ai dépensé la plupart de mes économies pour payer mon opération du dos, et quand je me suis enfin rétabli, le secteur des prêts hypothécaires s’est effondré. Je me suis retrouvé sans argent, sans travail, et avec des dettes sur mes cartes de crédit. Soudain, mon père est mort et je suis tombé en dépression. J’ai alors dû vendre toutes mes affaires, déménager, rendre ma voiture, et annuler mes cartes de crédit.

Cela fait maintenant 7 ans que je vis avec un budget très limité et que je paie toutes mes dépenses avec de l’argent liquide. J’ai fini des études supérieures en psychologie, je continue de traiter ma dépression et de couvrir mes frais médicaux. Je n’achète que des objets d’occasion, y compris les meubles que je modifie et décore ensuite à mon goût. Après avoir tout perdu, j’en ai appris beaucoup plus sur la vie qu’en 25 ans. Je remercie le destin pour m’avoir envoyé toutes ces circonstances qui ont fait de moi la personne que je suis. © Kathy Nelson / Quora

9.

Après avoir tout perdu, tu commences à te sentir comme le plus gros loser du monde. J’avais même honte de sortir dehors, car je savais que tout le monde riait derrière mon dos, et je n’avais qu’une seule envie : me cacher le plus loin possible et devenir un ermite. Mes pertes ont été très soudaines et dévastatrices, mais j’avoue que, plus tard, ces événements m’ont aidé à progresser. J’ai compris qui est mon réel ami, et qui ne l’est pas. J’ai arrêté de dépenser mon argent à droite et à gauche en essayant d’acheter ce que je ne peux pas me permettre, et j’ai appris à me concentrer sur ce qui est vraiment important.

Ce n’est qu’après avoir fait faillite que j’ai pu construire un bon business, car je connaissais maintenant les risques. Maintenant, je ne suis pas si riche, bien que je gagne beaucoup plus d’argent qu’avant. Est-ce que les gens riront derrière mon dos ? Il est impossible d’échapper à la haine. Est-ce que c’est important ? Non, parce que la prochaine fois, il sera beaucoup plus facile pour moi de régler mes problèmes : je sais que la famille et les amis dont je me suis entouré viendront toujours à mon aide. © Louie Keen / Quora

10.

La famille est composée du père, de la mère, et de leurs trois filles. Dans les années 2000, ils avaient un territoire de 100 mètres dans un marché couvert. Le commerce allait très bien, et ils ont décidé de construire une maison de trois étages avec une cave et un grenier. Mais en 2010, ils ont commencé à faire de trop grosses dépenses : ils ont acheté un appartement dans la capitale à la fille aînée, la cadette et la benjamine voyageaient trop souvent, et le père de famille a acheté une voiture de luxe et déjeunait chaque jour dans des restaurants.

En 2013, l’administration du marché ne leur a pas prolongé le contrat de location de cette place “en or”. Déménager dans un autre endroit ne les a pas aidés : certes, ils gagnent de l’argent, mais pas assez. Ils n’arrivent plus à soutenir leur vie de riches, et ont commencé à sentir tous les inconvénients d’avoir une énorme maison. Pendant l’hiver, elle doit être entièrement chauffée. Ils paient des sommes exorbitantes pour le gaz et l’électricité. De plus, ils ont une grosse taxe foncière. Le cœur du père n’a pas tenu et il est mort. Parmi les membres de la famille restants, personne ne veut aller travailler. Bon, même s’ils le voudraient bien, aucun employeur ne les prendrait après plus de 10 ans sans expérience professionnelle.

Ce que j’essaye d’expliquer, c’est que tant que vous avez de l’argent, investissez dans des actifs, ou bien dans l’immobilier (si vous ne faites pas confiance aux actifs). Mais choisissez le bien immobilier qui sera facile à louer ou à vendre. Évitez de dépenser beaucoup trop, vivez modestement. Ayez un plan de secours, au cas où votre principale source de revenus s’effondre, et réfléchissez à la manière dont vous voulez voir votre argent transmis en héritage, afin que vos descendants ne perdent pas tout. © ololoxololo / pikabu

11.

Quand j’avais de l’argent, la vie était belle. Mais une fois que j’ai tout perdu, elle a brusquement changé, et j’ai dû vivre dans des conditions bien pires. Ma femme bien-aimée et moi vivions dans un bel appartement et pouvions nous permettre de voyager 4 fois par an. Mais en 2000, j’ai fait une grosse erreur en choisissant le mauvais candidat pour le poste de PDG de ma compagnie. Il volait de l’argent à l’entreprise, jusqu’à l’avoir définitivement ruinée. J’ai investi dans une nouvelle entreprise, mais j’ai échoué.

Pour survivre, j’ai dû me lancer dans une petite compagnie sans fonds, et depuis, je compte le moindre centime. Ma femme me soutenait pendant les premières quelques années, mais elle a ensuite craqué et a demandé le divorce. Quel effet cela fait-il de perdre toute sa richesse en un clin d’œil ? Ça ressemble à un accident après lequel vous devenez partiellement paralysé. Je me rappelle d’une réplique dans le Fight Club : “Les choses que l’on possède finissent par nous posséder”. © Nick Pendrell / Quora

12.

L’effondrement financier a détruit l’entreprise de mon mari et la mienne : une compagnie de marketing fiable avec 15 ans d’expérience et un jeune studio web prospère. La perte de tous nos revenus nous est très soudainement tombée sur la tête. Nous avons fait faillite quelque peu avant Noël, et nous n’avions nulle part où déplacer nos affaires et pas d’argent pour payer les déménageurs. Nous avons donc dû vendre la plupart de nos choses pour nous nourrir.

J’ai très peur. Nous avons un petit van avec lequel tout peut arriver, et nous essayons donc de l’utiliser le moins possible. En plus, j’ai très honte. Bien que ce sentiment ne soit pas aussi fort qu’au début, car je comprends très bien que la crise financière était quelque chose que nous ne pouvions pas contrôler. Je me sens souvent en colère : j’ai construit deux entreprises, travaillé jour et nuit pendant des années, et maintenant, j’ai 50 ans et j’aurai de grosses difficultés à économiser suffisamment d’argent pour ma retraite. Je ne me suis jamais sentie aussi mal de ma vie. © unknown author / Quora

13.

Quand j’étais petit, nous étions très riches, mais une fois adolescent, notre entreprise de famille a fait faillite à cause de la crise financière. Aucun membre de ma famille ne l’a vue venir, et nous n’avions donc pas l’habitude d’économiser. Pendant six mois, nous avons dû limiter nos dépenses et nous nourrir d’haricots cinq jours par semaine. J’ai aussi manqué toutes nos sorties scolaires, différents événements, et les anniversaires de mes amis (nous n’avions pas d’argent pour acheter des cadeaux).

Cette expérience m’a ouvert les yeux, mais je ne voudrais pas que cela se reproduise. Maintenant, j’ai 23 ans, je suis travailleur indépendant et je paie nos énormes dettes en subvenant aux besoins de mes parents et de ma sœur de 8 ans. © Gejminator / reddit

14.

Dans les années 90, quand j’étudiais encore à l’école, j’avais un camarade de classe assez riche. Sa famille vivait dans le luxe, et il s’en ventait tout le temps. 10 ans plus tard, je me suis retrouvé dans le quartier où était mon école et je suis entré dans un magasin. Un déménageur est passé à côté de moi, et son visage m’a semblé très familier : il s’est avéré être mon ancien camarade de classe. Après avoir terminé l’école, son père l’a envoyé passer sa spécialisation en économie dans une université prestigieuse.

Ensuite, son père a eu certains problèmes avec ses collègues qui l’ont piégé en lui arrachant une partie de son entreprise et en l’obligeant à payer une énorme somme. L’homme n’avait pas cet argent et il a donc dû vendre son appartement et toutes ses propriétés. Ensuite, toute la famille a déménagé dans le petit appartement de leur grand-mère et vivait à ses dépens. Mon camarade n’a pas terminé ses études, car personne ne pouvait les payer, et il a donc décidé d’aller travailler, mais son expérience et ses connaissances ne convenaient à aucun employeur, et il a dû devenir chargeur dans une épicerie. Il était totalement différent, maintenant : ce n’était plus le même garçon arrogant, mais un homme mal en point avec un regard vide. © Neoraxis / pikabu

Et toi, connais-tu des cas où des personnes riches se sont soudainement retrouvées pauvres ?

Photo de couverture Michael Aumock / Quora