Sympa
Sympa

12+ Personnes qui ont fait fortune racontent honnêtement à quoi ressemble leur vie aisée

Les histoires sur les veinards qui ont réussi à devenir riches ne viennent pas uniquement des films. Pourtant, en réalité, cela ne constitue pas le dénouement de l’histoire, mais plutôt son début. La façon dont la personne va gérer l’argent qui lui est tombé dessus déterminera si cette histoire sera heureuse ou par contre remplie d’amertume et de regrets.

Chez Sympa, nous pensons que la richesse change non seulement la vie quotidienne, mais aussi la personnalité des gens. Voilà ce qu’ils en disent eux-mêmes. Nous avons également un bonus marrant pour toi à la fin de cet article.

  • Mon grand-père a gagné à la loterie quand il avait 75 ans. Avant de pouvoir retirer son argent, il a subi un accident vasculaire cérébral. Mais l’idée de posséder un billet gagnant l’a aidé à s’en sortir. Dès que mon grand-père s’en est remis, il s’est débarrassé de ses mauvaises habitudes et a remboursé ses dettes. Puis il est parti pour l’Australie et ensuite pour un voyage en Europe. Il a même visité sa maison d’enfance en Norvège. Il a avoué que c’était la meilleure chose qui lui soit arrivée dans la vie. Mon grand-père est décédé à l’âge de 91 ans. © Sailormercuryaz / Reddit
  • Ma famille a parcouru un long chemin, et est passée des allocations sociales à un revenu au-dessus de la moyenne. C’est loin d’être une fortune, mais beaucoup de choses ont changé pour nous. Finis les sandwichs au pain sec et au ketchup. Avant, on nous offrait des vêtements, des livres ou des jeux vidéo comme cadeaux de Noël, mais aujourd’hui, nous pouvons nous les permettre plus souvent. Il est d’ailleurs vrai que nous passons moins de temps ensemble. Mon père est à la tête de sa propre entreprise, et parfois il est occupé 16 heures par jour. Globalement, je me sens plus heureux. Et maintenant, les autres nous snobent moins. © saucerjellyfish / Reddit

“Il y a un an, j’étais une sans-abri et je viens juste d’emménager dans mon propre appartement. La vie peut changer pour le mieux. L’important, c’est de ne jamais baisser les bras”

  • Après la mort de mes parents, j’ai hérité d’une grosse somme d’argent. Qu’est-ce que j’en ai fait ? Absolument rien. Je vis toujours dans le même foyer, j’ai le même emploi qu’avant, et rien n’a changé. Sauf que maintenant, je sais que j’ai un coussin de sécurité et que je pourrai payer les études de mon enfant. Je suis reconnaissante à mes parents, car ils m’ont montré qu’on peut mener une vie d’une grande simplicité, malgré sa richesse. Je ne suis pas encore habituée à voir augmenter le montant sur mon compte d’investissement. Grâce aux intérêts, en une journée, je gagne l’équivalent de mon salaire hebdomadaire. © Rebecca Mitchell / Quora
  • Enfant, j’avais tout ce dont j’avais besoin grâce à mes parents qui ont travaillé dur. Je ne supportais pas les riches. Pour moi, ils étaient tous des méchants et des malsains. Et puis, j’ai épousé un gars qui avait sa propre entreprise et qui disposait d’une somme impressionnante sur son compte bancaire. C’était si bizarre. Il était l’homme le plus doux, le plus gentil et le plus aimant que j’aie jamais connu.
    J’ai reçu une voiture chère pour mon anniversaire. Nous vivions dans une immense maison et il me suffisait de demander quelque chose pour l’obtenir. Mais à un moment donné, j’ai perdu mon identité. Après tout, je suis devenue l’une de ceux que je détestais. Et puis, j’ai appris à accepter les autres tels qu’ils sont. Et j’ai fini par m’accepter, parce que les riches que j’ai rencontrés dans ma nouvelle vie se sont avérés des gens bien. © Wendi Brown / Quora
  • J’ai toujours voulu prendre ma retraite plus tôt et partir en voyage pendant toute une année. Maintenant que j’ai un salaire très élevé et que mes investissements me rapportent un bon revenu, mon rêve va bientôt devenir réalité. L’argent n’a eu aucun impact sur moi. J’achète toujours des produits en promo, je voyage hors saison et je cuisine à la maison. Pourtant, j’ai fait une erreur en mettant mes parents au courant de ma situation financière. Désormais, ils me regardent comme un nigaud bourré de fric. Cela aurait été moins offensant s’ils n’étaient pas eux-mêmes des millionnaires et ne le cachaient pas à tout le monde. © Anonymous / Quora
  • J’avais un collègue avec qui je n’avais jamais été trop proche. À l’époque, nous travaillions pour la même compagnie. Il vivait avec sa femme et son fils dans un quartier résidentiel pauvre et endurait toutes les conséquences d’une grande promiscuité, à savoir, des guerres entre voisins, des tapages et des scandales. Plus tard, il s’est lancé dans l’entreprenariat. Il est devenu riche et il a acheté un appartement. Par la suite, il l’a vendu pour s’acheter une maison.
    Et c’était parti. Il a recruté des vigiles, des jardiniers, des nounous (pour les petits-enfants), des chauffeurs, des cuisiniers et des femmes de ménage. Une fois, lorsque nous nous sommes rencontrés, il m’a dit avec tristesse : “J’ai l’impression que je vis à nouveau dans ce taudis-là.” © blackshow / Pikabu

“Cela fait six mois que je suis devenue photographe freelance, et il y a un mois, j’ai acheté la voiture de mes rêves. Je suis très heureuse et fière de moi.”

  • Mes parents gagnaient juste de quoi joindre les deux bouts. Nous avions toujours de quoi nous nourrir, mais parfois maman et papa devaient diminuer leurs portions pour que mon frère et moi puissions manger à notre faim. J’étais timide, mes notes étaient bonnes et pendant que j’étais encore au lycée, je me suis emballé pour la programmation. D’abord, j’ai créé des plugins pour un jeu vidéo, puis j’ai passé aux thèmes WordPress. En les vendant, j’ai réussi à gagner beaucoup d’argent.
    En terminale, j’étais déjà millionnaire. J’avais une voiture cool, des fringues de marque, et c’était tellement dingue de voir les gens changer d’attitude envers moi. Maintenant, j’ai eu le bac, mais je ne sais pas encore ce que je vais faire de ma vie. Je vais peut-être m’inscrire à la fac pour étudier le numérique. L’argent m’a donné une certaine liberté. Après tout, mes revenus provenant de la vente de thèmes et de mes investissements vont suffire jusqu’à la fin de mes jours. © Anonymous / Quora
  • J’ai gagné assez d’argent, vendu mon entreprise et pris ma retraite à 40 ans. Je croyais que je ferais ce que je voulais. C’était il y a 10 ans. Pour être honnête, je l’avais imaginé différemment. Le plus grand choc était de constater que très peu de gens sont restés avec moi. Presque tous mes amis et connaissances travaillent encore. J’ai fini par passer du temps avec d’autres retraités, de 20 à 30 ans mes ainés. Et je sens que ce rapprochement me change à moi et transforme ma vision de la vie. © Joe McCracken / Quora

“C’est mon premier jour en tant que développeur Web dans la societé de mes rêves. Ce travail changera la vie de ma famille pour le mieux. C’est excitant.”

  • Avant de devenir riche, j’avais l’impression que mon existence était une interminable course contre la montre, toujours dans le but de faire plus. Ma vie de famille tournait autour du mot “non”. Non, nous n’avons pas les moyens de le faire, de l’acheter, de le voir, etc. Maintenant, je n’ai plus à me hâter. Nous faisons simplement ce que nous voulons. Et il paraît que nous avons déjà gâté les bambins.
    Par contre, la fortune entraîne de nouveaux problèmes. Effectivement, ma femme et moi sommes en mesure d’acheter une grande maison, mais nous avons du mal à convenir de l’endroit et du type de la maison que nous voulons. Il semble que ce n’est pas grave, et pourtant. De plus, ma femme a arrêté de cuisiner et maintenant nos enfants n’ont plus de repas fait maison. Mais surtout, nous avons trop de possessions. Il y en a tellement que la place nous manque déjà. © Scott Thompson / Quora

  • Je suis né dans une très petite ville autrichienne et le revenu de ma famille était très faible. Nous vivions dans un petit appartement et étions entourés de bosseurs qui travaillaient dur dans une aciérie locale. Quand j’ai grandi, j’ai voulu lancer ma propre entreprise et je l’ai fait. Ce n’était pas facile, et même maintenant je ne suis pas riche en comparaison avec les milliardaires ou les multimillionnaires.
    En revanche, je me sens riche. Je peux vivre ma vie en toute liberté, ne pas travailler pour réaliser les rêves des autres et acheter ce que je veux, sans redouter de vider mon compte bancaire. Je n’ai pas besoin d’une Ferrari, j’en ai déjà eu une. Cette voiture est probablement l’une des moins confortables au monde. Et je n’ai pas non plus besoin d’une montre qui vaut 300 mille dollars, car dans ce cas, je ne paie pas pour la qualité, mais pour l’exclusivité. © Werner Hochleitner / Quora

  • J’avais du mal à boucler mes fins de mois, puis j’ai hérité de l’entreprise de mon père. Maintenant, je suis obligée de prendre un grand nombre de décisions. Je ne peux pas rentrer chez moi le soir et m’occuper de mes affaires, je vis et je respire de mon travail 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Dès que je suis devenue riche, beaucoup de gens sont apparus de nulle part, et tout ce qu’ils voulaient était mon argent. On me traitait comme une héritière idiote. Là, il faut dire que pendant un moment, je me suis vraiment comportée de cette manière et ça me fait encore mal. Ce n’est que quelques années plus tard, après un mariage particulièrement malheureux, que j’ai compris comment distinguer les vrais amis des faux. © Haleema Humaid / Quora
  • La prospérité m’a complètement changé. J’ai amassé une petite fortune et la première chose que j’ai faite a été de rembourser mon prêt hypothécaire, d’emmener ma famille faire du ski dans la meilleure station et d’investir dans l’immobilier. J’ai un ami qui est plus riche que moi et qui mène une belle vie. Il fait littéralement ce qu’il veut. Je me suis demandé si je voulais faire pareil, et j’ai décidé que non. Je continue de travailler, en freelance, car j’aime affronter des défis et rencontrer de nouvelles personnes.
    Mais la meilleure chose dans la richesse est la possibilité de donner. Il y a peu, j’ai fait la connaissance d’une artiste très douée. Elle devait avoir une exposition et je lui ai dit qu’il était très important de faire preuve de professionnalisme et de bien choisir la tenue pour cet événement. Mais elle n’avait pas d’argent pour s’acheter une robe. Alors, je lui ai prêté la somme nécessaire (oui, parfois il faut camoufler un cadeau pour qu’il soit accepté). L’expression de son visage à ce moment-là m’a marqué. Elle avait eu une vie difficile et ne pouvait pas croire que quelqu’un fasse ça pour elle.
    On dit qu’on ne peut pas emporter ses biens dans la tombe. Mais ce qui me fera toujours chaud au cœur, ce sont les visages des gens que j’ai aidés. © Colin Larcombe / Quora

Bonus : tout change, mais le saumon reste à la hauteur

Et toi, penses-tu que l’argent change vraiment les gens ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article