Sympa
Sympa

14 Histoires effrayantes qui n’ont pas d’explication rationnelle

Tu as déjà remarqué qu’en octobre, il y a toujours quelque chose de mystérieux qui flotte dans l’air ? Notre rédaction s’est également penchée sur ce sujet et a choisi pour toi les histoires les plus sombres des utilisateurs des communautés virtuelles “Heard There” et “Room No. 6”.

Sympa te recommande fortement de ne pas lire cet article avant d’aller te coucher.

  • Je me suis réveillé pendant la nuit et je n’arrivais pas à me rendormir et, comme c’est souvent le cas, j’ai commencé à écouter les bruits des voitures et des arbres derrière la fenêtre. Soudain, j’ai entendu sonner un reveil matin ! Mais le problème, c’est que je n’en ai qu’un seul et qu’il est tout près du lit. Il ne fonctionne plus depuis plusieurs jours (j’avais oublié d’acheter des piles). Quand je l’ai allumé à l’aide de la torche de mon portable, j’ai vu les aiguilles tourner à l’envers. À l’envers ! Je n’ai pas été capable de me rendormir ce soir-là.
  • J’ai loué un nouvel appartement. Une nuit où je dormais à côté de mon petit ami qui ronflait, j’ai ouvert les yeux et, à moitié endormie, j’ai vu dans l’obscurité une fille aux cheveux noirs et portant une boucle rose. Elle était assise sur un coin du lit. Je me suis sentie mal à l’aise et j’ai cligné des yeux pendant longtemps jusqu’à ce que sa silhouette disparaisse. Je me suis alors levée pour aller aux toilettes et quand je suis revenue, mon petit ami m’a chuchoté : “Tu es partie ? Tout le temps, je pensais que tu étais à mes côtés, mais quand j’ai ouvert les yeux, je ne t’ai pas vue”. On a eu si peur tous les deux qu’on ne s’est pas rendormis de toute la nuit. Un mois plus tard, j’ai découvert que j’étais enceinte d’une fille.
  • Un jour, je cherchais ma pantoufle sous le lit et soudain le chat, qui était caché là, m’a frappé deux ou trois fois dans la main avec sa patte. Quelques minutes plus tard, j’ai réalisé que je vivais seule et que je n’avais pas de chat. Je ne bois pas et je ne me drogue pas. J’ai parcouru tout mon appartement et j’ai cherché partout. J’ai fini par passer la nuit chez un ami, au diable le chat de Schrödinger.
  • J’ai des amis (un couple marié) qui avaient une relation à distance quand ils étaient étudiants. L’une des nombreuses fois où elle est allée le voir, ils ont loué un appartement pour un prix étrangement bas. La fille était assise dans la pièce et vérifiait sa nouvelle caméra pendant que le garçon était dans la cuisine. Soudain, la porte du balcon s’est ouverte et un homme avec un chapeau est entré dans la pièce. Elle a pris une photo avec sa caméra et elle a appelé son copain pendant que l’homme se dirigeait vers la cuisine. La fille a couru derrière lui, mais quand elle est arrivée dans la cuisine, il n’y avait personne à part son petit ami. Elle lui a tout raconté, et il a juste dit : “Mais, mon amour, on n’a pas de balcon.” Ils ont toujours la photo.

  • Mon mari est parti en vacances chez ses parents, et depuis, je prends des analgésiques tous les jours à cause de mes chaussures ! Je les laisse habituellement à côté du placard, dans le hall d’entrée, mais elles apparaissent toujours devant la porte de la salle de bains. Quand je rentre du travail elles sont là ! Je ne peux pas les avoir poussées avec la porte, c’est trop loin. Personne d’autre ne vit avec nous, et personne d’autre n’a les clés. Apparemment, on a un fantôme fétichiste du pied.
  • Il y a quelques années, ma sœur et moi, nous sommes allées rendre visite à des proches dans une autre ville. J’ai emporté avec moi des habits sur mesure que j’avais dessinés moi-même : un haut et un pantalon. Après quelques jours, nous avons décidé d’aller nous promener. Avec ma sœur, nous sommes allées nous changer. J’ai mis mes vêtements sur mesure, mais ma sœur m’a conseillé de choisir autre chose, parce qu’il faisait trop frais dehors. Quelques jours plus tard, j’ai finalement voulu porter mon haut, mais il m’était impossible de le retrouver. Nous avons fouillé toute la maison, mais il n’était nulle part. J’étais très contrariée. Quand nous sommes rentrées chez nous, dès que nous avons franchi la porte, nous avons dit à maman que j’avais perdu mon haut. Elle était assez surprise et elle a répondu que dès le départ, il était sur le canapé de ma chambre. Elle pensait que je l’avais oublié. Ma sœur et moi avons couru depuis le couloir jusqu’à la chambre, et mon haut était là sur le canapé. Si je n’avais pas eu ma sœur comme témoin, j’aurais pensé que quelque chose n’allait pas avec moi. La façon dont ce vêtement s’est déplacé d’une ville à une autre demeure un mystère.

  • Chaque été, jusqu’à l’âge de 13 ans on m’a envoyé “en exil” chez ma grand-mère dans un village perdu au milieu de nulle part. Quand j’ai eu mon premier lecteur MP3, j’ai commencé à l’emporter avec moi. Pendant toutes ces années, environ 3 lecteurs différents sont passés par cette maison, et chacun d’eux s’allumait au beau milieu de la nuit et enregistrait le silence pendant des heures. Que ce soit celui qui avait des boutons ou le tactile, cela se passait de la même manière avec tous. J’ai toujours effacé les enregistrements et je n’ai eu le courage qu’une seule fois d’en entendre un, en le rembobinant à l’envers, mais ça m’a vraiment fait trop peur. Ça ne m’est jamais arrivé ailleurs.

  • J’ai toujours peur de recevoir de l’argent dans la rue, parce que quand j’étais petite, près d’une église, une femme m’a donné 20 USD. C’était beaucoup d’argent pour les années 2000. Ce même jour pendant la nuit, ma mère s’est réveillée en entendant mes cris et elle a couru vers ma chambre. Moi, j’étais pleine d’abcès, de furoncles, d’éruptions et avec une fièvre de 40 degrés. L’ambulance est arrivée avec les médecins mais ils ne savaient pas ce qui m’arrivait. Ma mère n’avait vu aucun ulcère quand j’avais pris mon bain plus tôt dans la soirée. À ce moment-là, je ne lui avais rien dit pour l’argent. Après 2 jours de tourments, je lui ai finalement raconté, et elle a rapporté l’argent à l’église. Ce même jour je suis guéri de tout.

  • Mon pékinois a passé un accord avec des fantômes. Il ne sait pas comment descendre du canapé ou du lit, alors c’est nous qui le faisons toujours avec précaution. Une fois, j’étais en retard pour le travail parce que je n’arrivais pas à fermer la porte principale : la clé était complètement coincée dans la serrure ! Je me suis battu pendant une trentaine de minutes, et à la fin, j’ai décidé de la laisser dedans et de fermer la porte avec la serrure du bas, mais elle est aussi restée coincée. Épuisé, je suis retourné à l’appartement et j’ai vu que j’avais oublié de descendre la chienne du lit. Je l’ai mise par terre, et après ça, toutes les serrures ont alors fonctionné parfaitement.

  • Une fois, en rentrant du travail, j’ai trouvé ma télévision allumée mais cela ne m’a pas semblé étrange. Je pensais que j’avais oublié de l’éteindre alors je n’ai pas fait trop attention. J’ai préparé mon dîner avec la télé toujours allumée. Après, j’ai mangé, j’ai surfé sur Internet pendant un moment et enfin je me suis préparé pour aller me coucher. Je suis allé éteindre la télé mais je n’ai pas réussi à trouver la télécommande, alors je me suis dit que j’allais la débrancher de la prise de courant. Mais, à ma grande surprise, il s’est avéré qu’elle n’était pas branchée : la télévision fonctionnait sans électricité ! Je n’ai pas réussi non plus à l’éteindre avec le bouton de l’alimentation, et soudain toutes les lumières se sont éteintes, mais la télé est restée allumée alors là j’ai vraiment eu peur. Je suis allé passer la nuit chez mes parents.

  • Un jour, j’étais en train de me maquiller dans la salle de bain. J’ai appelé mon mari et je lui ai demandé de venir. Il dormait et n’avait pas particulièrement envie de se lever. Au bout d’un moment, il a ouvert les yeux et s’est approché de moi pour me demander pourquoi je l’avais appelé, mais je ne me souvenais plus ! A ce moment, la lampe du plafond et un morceau de plafond sont tombés sur le lit, à l’endroit même où il dormait. On était tous les deux sous le choc. Je n’ai jamais réussi à me souvenir pourquoi je l’avais appelé. Et il y a une semaine, je me suis arrêtée dans la rue parce que mon mari m’appelait sur mon portable et j’ai commencé à fouiller dans mon sac à sa recherche. Soudain un gros rouleau de laine de verre est tombé à un mètre de moi : les ouvriers en bâtiment n’avaient pas réalisé que je passais en dessous.
  • J’habite près d’un cimetière. Un soir, on était assis sur un banc près de chez moi, comme d’habitude. Je racontais une chose avec enthousiasme à mon ami quand soudain, du côté du cimetière, il y a eu un craquement de branches terrible. J’ai regardé mon pote avec consternation, et il a crié : “Retournez dans vos tombes, bon sang !”, et le bruit s’est arrêté immédiatement. Je ne crois pas au mysticisme, mais maintenant, on plaisante toujours en disant que mon ami a arrêté une apocalypse zombie.
  • J’adore danser à la maison. Une fois, j’ai voulu faire une vidéo de moi alors j’ai installé une caméra, je l’ai allumée et j’ai commencé à danser. Puis le téléphone a sonné, alors je suis allé répondre et j’ai complètement oublié la caméra. Le soir, je me suis souvenu de l’enregistrement alors je suis allé chercher la caméra et j’ai vu qu’elle était éteinte à cause du manque de batterie. J’ai sorti la carte mémoire, je l’ai insérée dans l’ordinateur portable et j’ai mis l’enregistrement. Et là... J’ai vu 15 minutes de ma danse, puis une pièce vide, puis soudain un homme qui est entré et sorti de la pièce à plusieurs reprises. La maison était vide. Je ne crois pas aux fantômes, mais j’ai failli avoir une attaque cardiaque.

  • Quand j’étais jeune, ma mère m’envoyait toujours pendant un mois dans une colonie de vacances à la forêt pour respirer de l’air pur. Et comme toutes les filles, on aimait toutes sortes de choses mystiques comme la divination, les nains, etc. Une belle journée ensoleillée et par une chaleur de 30 degrés, on a décidé de faire du spiritisme et d’invoquer la charrette des bonbons. L’une des filles était très peureuse, et on a eu du mal à la convaincre de s’asseoir dans un cercle avec nous. On l’a prévenue qu’on ne pouvait pas lâcher nos mains. Dès qu’on a commencé à dire le sort, le ciel au-dessus du camp s’est couvert de nuages et il a commencé à pleuvoir. Et dès qu’on a prononcé les paroles du sort, la jeune fille peureuse a lâché prise et est sortie du cercle. À ce moment précis, un éclair a frappé une des cabanes, une fenêtre panoramique s’est brisée en miettes et dans un des fragments de verre on a pu voir l’image d’une roue très semblable à celle des charrettes. Depuis, je n’ai plus jamais touché aux cartes.

Cher lecteur, tu nous intéresses beaucoup alors parle-nous de toi ! Tu as peut-être fait du bénévolat dans une maison de retraite, vécu au Bangladesh, travaillé dans un restaurant étoilé Michelin à Paris, ou tu veux tout simplement dire au monde pourquoi il est si important de recevoir ses proches à l’aéroport. Alors écris nous à travers de notre page Facebook, et mets comme sujet “My Story”.

Photo de couverture overhear
Sympa/Gens/14 Histoires effrayantes qui n’ont pas d’explication rationnelle
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire