Sympa
Sympa

15 Employés qui ont eu des clients si terribles qu’on a eu envie de crier pour eux : “Au secours !”

Les gens qui sont dans le commerce savent mieux que quiconque ce qu’est le facteur humain, car ils y sont confrontés tous les jours. Bien que le client ait toujours raison, il arrive qu’il soit carrément impoli ou lourd.

L’équipe de Sympa a lu des récits d’employés qui ont rencontré des clients bizarres, et sait maintenant avec certitude que les vendeurs, les caissiers et les conseillers devraient recevoir une médaille pour leur patience angélique.

  • Nous avions des souris d’ordinateur de la gamme “pour femmes” en solde. Elles étaient magnifiques, avec des motifs. Une cliente est venue nous voir pour en acheter une. Je ne sais pas combien de temps elle a passé dessus : au moins une heure. Elle a tellement souffert d’hésitations que même moi, j’ai été épuisé. A la fin, elle a dit :
    — Je ne sais pas ! Laquelle est la meilleure ?
    — Mademoiselle, ce sont exactement les mêmes.
    — Je veux dire, selon la couleur ! © Miralok / Pikabu
  • Je travaille dans un magasin des manteaux de fourrure. Souvent, des gens qui n’ont pas enlevé les antivols d’autres magasins arrivent chez nous et du coup, nous ne faisons pas vraiment attention aux bruits des bornes antivols. Une fois, une cliente a “bipé” en entrant et a commencé à “biper” en sortant. Sans la regarder, nous avons tous dit : “C’est bon”. Soudain, le caissier a crié : “Elle porte notre manteau de fourrure !” Nous nous sommes précipités après elle : et oui, en effet, Madame était entrée dans un manteau, en a essayé un chez nous, a accroché le sien et est sortie dans le neuf. “Et bah, ça n’a pas marché...”, a-t-elle dit. © Podslouchano / Ideer
  • Un jour, une cliente a demandé un type particulier de saucisse qu’elle pensait être en vente dans notre magasin. Je lui ai répondu que nous n’avions pas ce produit et elle s’est mise en colère parce qu’elle était absolument sûre d’avoir acheté cette saucisse la semaine précédente dans notre magasin. Bien sûr, elle a demandé à voir le manager, mais il lui a dit la même chose, lui prouvant même que nous n’avions jamais eu une telle saucisse. Elle est partie en criant qu’elle ne ferait plus jamais d’achats dans notre magasin. © RanZario / Reddit
  • Je travaille dans une chaîne de magasins de matériaux de construction. Nous avons un service où nous découpons les revêtements de sol. Une femme est venue avec un plan de coupe et avait besoin d’une découpe pour une salle de bain. Un collègue travaillait avec elle et je les ai entendus se disputer. Il s’est avéré que les mesures ne correspondaient pas. Il l’a persuadée soit de remesurer, soit de renoncer à couper ici et de tout faire sur place. La femme n’était absolument pas d’accord, et le vendeur a fini par lui demander un papier affirmant que si quelque chose n’allait pas, ce serait de sa faute. Une semaine plus tard, elle revient.
    — Bonjour, je me souviens de vous, vous avez commandé la découpe. Comment ça a marché ?
    — Comme ça ! Elle me fait un signe du pouce.
    — Les mesures ont été bien faites ?
    — Ça n’allait nulle part, j’ai tout jeté. Je vais reprendre la même chose, mais sans la découpe. © dpetr5 / Pikabu
  • Je travaille dans un magasin où l’on peut retourner des marchandises à tout moment. Les clients se comportent souvent de façon ridicule. Une fois, une femme est venue avec une énorme bougie (le genre qui brûle pendant plus de 100 heures) et a dit qu’elle voulait la rendre parce qu’elle n’avait pas aimé son odeur. Mais il ne restait qu’un sixième de la bougie, donc, il s’avère que l’odeur n’était pas si désagréable que ça... Une autre femme a également demandé le remboursement d’une bougie à piles, affirmant que sa fille pensait qu’il s’agissait d’une vraie bougie et avait essayé de l’allumer avec un briquet. Le dessus avait fondu. © Oriah Pliska / Quora
  • Une cliente était en colère parce qu’une bouteille de ketchup de 250 g n’était pas deux fois moins chère qu’une bouteille de 500 g. Je lui ai dit que c’était à cause des frais de livraison élevés et aussi à cause de la moindre qualité d’emballage. Elle s’est mise en colère et m’a traité de “petit malin”. © J0chem0o / Reddit
  • Lorsque je travaillais dans le commerce de détail, un homme âgé m’a crié dessus après m’avoir demandé d’apporter un grand miroir jusqu’à sa voiture et que j’aie appelé un employé de l’entrepôt pour le faire. C’était enneigé et glissant dehors et j’étais enceinte à l’époque. Il m’a traitée de toutes sortes de noms et a dit que j’étais trop paresseuse et que j’utilisais ma grossesse comme excuse. © stick_a_fork_in_it / Reddit
  • À la caisse, la femme devant moi ne se souvient plus du code PIN de sa carte. Elle demande : “Y a-t-il un moyen de le faire sans le code PIN ?” Le caissier suggère : “Laissez-moi retirer un article, vous aurez moins de 50 €, alors vous n’aurez peut-être pas besoin de code PIN”. La femme répond : “Ne l’enlevez pas, j’ai besoin de tout ! Bon, ça sera pour une autre fois alors” et elle part sans rien acheter. La caissière et moi étions choqués. © agentmalder / Pikabu
  • Je travaille comme vendeuse. Je ne cesse de m’étonner quand les gens nous parlent mal et s’étonnent que nous leur répondions mal en retour et se plaignent. Je comprends que le client a toujours raison, mais je ne tolère pas la grossièreté. Une dame m’a dit : “Où est votre bonne éducation de vendeur ?” Et je lui ai dit : “Où est votre bonne éducation de cliente ?” J’ai immédiatement demandé que quelqu’un d’autre vienne à la caisse. Je ne comprends pas ce que ces personnes attendent en réponse à leur impolitesse ? Pourquoi venir avec votre mauvaise humeur et gâcher celle des autres ? © Palata № 6 / VK
  • Un jour, une famille de six ou sept personnes s’est approchée de ma caisse enregistreuse. Pendant que je saisissais leurs courses, ils mangeaient des cerises non payées dans un sac et jetaient les noyaux directement sur la caisse. Les cerises, d’ailleurs, étaient chères. Au lieu de discuter avec eux et de chercher à savoir la quantité de cerises qui avait été consommée, je me suis simplement appuyée sur la balance pendant la pesée. En fin de compte, cela faisait quatre kilos. S’ils en ont vraiment mangé moins, qui le saura ? © Gypsy Angori / Quora
  • C’était un samedi comme tous les autres, une journée bien chargée.
    Cliente : “Bonjour. Je peux avoir du pain et une canette de Coca-Cola, s’il vous plaît ?”
    Moi : “Bien sûr. Autre chose ?”
    Cliente : “Non, merci.”
    Moi : " D’accord. Ça fera 3,30 €."
    Elle plonge la main dans sa poche et en sort un sac en plastique rempli de monnaie. Elle étale la monnaie et commence à compter 300 petites pièces sur le comptoir. Le téléphone sonnait, et il y avait une file de clients qui faisaient la queue. Je me suis sentie très agacée. © Alisha Talks / Quora
  • C’était quand je travaillais dans le commerce de détail en 2006, je me suis souvenu d’une cliente. Je l’ai surnommée la “serial revenante”. Elle achetait des CD de musique et les rendait deux ou trois jours plus tard pour les échanger contre d’autres. Et elle l’a fait plusieurs fois. Bizarrement, les responsables du magasin s’en fichaient. Je me demande si elle le fait encore aujourd’hui. © Suhaimi Fariz / Quora
  • Au début des années 90, je vendais de la lingerie. Il était difficile de travailler avec les clientes de plus de 45 ans. Elles ne connaissaient généralement pas leur taille. J’avais un mètre ruban de couturière que j’utilisais pour mesurer le tour de poitrine. Certaines des dames étaient timides et disaient : “Vous devez aimer nous mesurer”. Ce à quoi je répondais : "C’est mieux quand vous dites la taille directement. © PolAnd1962 / Pikabu
  • Une fois, quand j’étais caissière dans un magasin de vêtements très branché, une cliente a voulu payer avec un chèque. Elle n’avait pas sa carte d’identité sur elle, je ne pouvais donc pas accepter ce type de paiement. Alors elle a fouillé dans son sac et m’a dit : “Tenez, j’ai ça !” C’était une facture du chirurgien plasticien qu’elle avait consulté pour une mammoplastie. Il y avait sa photo et son nom sur la déclaration, et elle a soulevé sa chemise pour me montrer que les photos correspondaient. © Jason Robey / Quora

Penses-tu aussi que le client a toujours raison ?

Sympa/Gens/15 Employés qui ont eu des clients si terribles qu’on a eu envie de crier pour eux : “Au secours !”
Partager cet article