Sympa

15 Faits et histoires qui te feront voir McDonald’s d’un autre œil

2-5-
14k

Les premiers restaurants de fast-food au monde, appelés White Castle, ont ouvert leurs portes en 1921 dans l’État américain du Kansas. On y offrait aux clients un plat inhabituel à l’époque : “le hamburger”, dont le faible coût à la fois attirait et alarmait. Pour dissiper les doutes sur les bienfaits de ces morceaux de pains garnis d’un steak haché, le propriétaire a eu recours à une ruse : il a embauché des gens qui, vêtus de blouses blanches, ont commencé à se rendre dans l’établissement, donnant l’impression que même les médecins mangeaient des hamburgers. Dans les années 40, McDonald’s a commencé à concurrencer White Castle ; il a presque instantanément conquis le marché de la restauration rapide et est devenu l’une des marques les plus célèbres de la planète.

Chez Sympa, nous avons, à plusieurs reprises, décrit les différentes astuces utilisées par McDonald’s, mais, cette fois, nous avons décidé de creuser un peu plus et de découvrir les raisons du succès vertigineux de cette société.

  • Un peu d’histoire

McDonald’s a été fondé par les frères Richard et Maurice McDonald en 1940. Quatorze ans plus tard, l’entrepreneur Ray Kroc leur a acheté les droits exclusifs sur la vente de la franchise, sachant que 80 % des restaurants de la chaîne aujourd’hui sont justement des franchises. En 1959, le nombre de restaurants a atteint la barre des cent, et, deux ans plus tard, en payant 2, 7 millions $ aux fondateurs, Ray Kroc est devenu le seul propriétaire de la marque.

Au début des années 1960, la société Kroc a conçu le logo qui est devenu plus tard reconnaissable dans le monde entier : la fameuse lettre jaune M. La société a également présenté au public sa mascotte officielle, le clown Ronald. Et c’est en 1963 que le milliardième hamburger a été vendu.

À ce jour, on compte plus de 38 000 restaurants McDonald’s sur la planète.

La confiance en soi

Bien que les entreprises concurrentes essaient souvent de lancer des piques à la compagnie McDonalds, cette dernière ne répond que rarement à de pareilles attaques. La chaîne la plus populaire de fast-food au monde ne commence jamais les guerres publicitaires la première, en soulignant ainsi ne pas avoir besoin de prouver sa supériorité, tant elle est évidente.

Si l’enfant aime, sa mère aimera aussi

Grâce aux menus pour enfants Happy Meal, la compagnie est devenue l’un des plus grands distributeurs de jouets au monde. Selon les statistiques, plus de 1,5 milliard de jouets sont vendus tous les ans avec les menus : c’est plus que ce que vendent les géants Mattel et Hasbro.

Il y a quelques années, la société a mené des recherches et a découvert que plus de 80% des enfants âgés de 6 à 7 ans choisiront McDonald’s sur tous les autres établissements de restauration rapide : tout cela parce qu’ils aiment recevoir un jouet avec leur nourriture. En 2014, l’entreprise a dépensé plus de 3 milliards de dollars pour la rénovation de ses restaurants, au cours de laquelle elle a notamment augmenté les espaces pour enfants afin d’attirer encore plus de petits visiteurs et leurs parents.

Pas de remises

Malgré le fait que, parfois, McDonald’s réduit le prix d’un plat particulier, tu ne verras jamais le mot “discount” dans leurs publicités. En effet, la remise peut être associée par les clients à des produits de moindre qualité, ce qui signifie qu’elle ferait douter de la fraîcheur de ces mêmes hamburgers ou nuggets.

Ils ont converti le fast-food en science

En 1961, la société a ouvert l’Université d’Hamburgerologie, dont les départements travaillent aujourd’hui dans le monde entier. L’université prépare des directeurs et des gestionnaires qui, peu importe l’endroit où ils ont fait leurs études, peuvent travailler dans n’importe quel restaurant de la chaîne partout dans le monde. Cela permet non seulement d’obtenir une équipe de management hautement qualifiée, mais également de maintenir des normes communes dans tous les établissements de la chaîne, que ce soit les restaurants aux États-Unis, en France ou, par exemple, aux Philippines.

La politique de prix

Le prix des repas chez McDonald’s peut difficilement être qualifié de bas, mais pas très élevé non plus. En trouvant un juste milieu, la corporation fait d’une pierre deux coups. Un prix trop bas entraînerait des soupçons sur la qualité des ingrédients utilisés, et un prix excessivement élevé pourrait faire fuir une partie importante des consommateurs potentiels.

La commodité et le confort

Si, auparavant, la " tâche " principale du client était de manger le plus rapidement possible et de faire de la place pour un nouveau mangeur, la stratégie a désormais changé : les restaurants disposent d’une connexion Wi-Fi gratuite, de prises pour recharger ses appareils électroniques, et les chaises en plastique mal commodes sont de plus en plus remplacées par des canapés moelleux et confortables.

Les mêmes goûts et arômes

Tout le monde connaît l’odeur si distincte qu’on sent à des dizaines de mètres d’un restaurant de la chaîne. La société, quant à elle, n’a jamais confirmé ou réfuté la rumeur selon laquelle elle vaporise du “parfum McDo” à proximité de ses établissements, or le fait demeure : quel que soit le pays du monde dans lequel tu te trouves, l’odeur sera la même. De plus, tu peux retrouver un arôme similaire, pas forcément très prononcé, mais toujours reconnaissable, dans presque tous les plats.

Et si tu commandes des frites dans n’importe quel restaurant, que ce soit en Italie ou en Chine, le goût sera le même. Ainsi, la société donne au voyageur la possibilité de se sentir chez lui, où qu’il soit.

Tu le reconnaîtras entre mille

Ces deux arcs jaunes, connus de tous ceux qui sont allés au moins une fois chez McDonald’s, sont le symbole le plus reconnaissable au monde. D’après un sondage, seulement 54 % des personnes interrogées ont reconnu la croix catholique, alors que la proportion de ceux qui ont correctement identifié le logo de la société était de 90 %.

Le fameux slogan “I’m lovin’ it”, apparu en 2003, est devenu si populaire qu’il est maintenant utilisé dans le langage courant — même s’il est mal orthographié en termes de grammaire. Surtout que c’est cette " irrégularité " délibérée qui donne au slogan toute sa dimension émotionnelle et un attrait encore plus grand.

Le clown Ronald MacDonald, autre symbole de l’entreprise, est le deuxième personnage fictif le plus reconnaissable auprès des écoliers américains, juste derrière le Père Noël.

Être à la page

La société réagit très rapidement à tous les changements du marché et McDonald’s n’hésite pas à emprunter des astuces à ses concurrents : par exemple, après une forte baisse des ventes en 2016, la société a introduit la livraison à domicile, que d’autres chaînes avaient déjà mise en place précédemment.

McDonald’s n’a pas peur non plus de recourir à des tactiques considérées parfois comme obsolètes. Les serveurs sont déjà apparus dans de nombreux restaurants (avant la fin 2019, ils apparaîtront dans tous les établissements de la chaîne en Russie), bien qu’il y ait une tendance mondiale à abandonner le service en salle au profit de l’automatisation. La stratégie de McDonald’s est d’assurer le plus grand confort possible aux clients et, d’après la société, le profit d’une telle innovation dépassera largement le coût des salaires des employés.

La capacité d’adaptation

Les restaurants McDonald’s opèrent dans plus de 100 pays. Bien que le menu de base soit le même partout et que tu puisses commander des Big Mac, des hamburgers et des frites dans le monde entier, tu y trouveras toujours des plats adaptés aux traditions locales.

Par exemple, en Israël, des plats casher sont servis, et en Chine, les hamburgers au poulet ne sont pas préparés avec le filet, mais avec la viande des cuisses, car les Chinois la préfèrent. Dans les restaurants japonais, la taille des hamburgers et des portions n’est pas aussi grande que celle à laquelle nous sommes habitués. C’est tout simplement parce que les Japonais mangent traditionnellement moins de nourriture que les Occidentaux.

Ils savent ce que nous allons commander

En mars 2019, la société a racheté une start-up israélienne, qui permettra à l’intelligence artificielle de prédire les souhaits des clients en fonction de la météo, de l’heure du jour ou de la nuit, des files d’attente et même des envies des clients des restaurants voisins. Par ailleurs, dans un futur très proche, McDonald’s prévoit d’installer une technologie de reconnaissance des plaques d’immatriculation des voitures, qui permettra de se souvenir des commandes d’un tel ou tel client du McDrive.

À l’endroit et au moment adéquats

Bien que 80 % des restaurants McDonald’s soient franchisés, la localisation d’un futur établissement est déterminée par les dirigeants de la société, qui prennent en charge sa construction. Pour ses restaurants, l’entreprise choisit des endroits à fort trafic — au coin des rues, ainsi qu’à l’intersection des grands flux de circulation et de piétons.

La société tient beaucoup à son image : seule une personne à la réputation commerciale irréprochable peut devenir propriétaire d’une franchise. De plus, tout de suite après l’ouverture du restaurant, le propriétaire sera obligé de participer à tous les programmes de charité de McDonald’s de sa ville, et ils sont nombreux, car la société accorde beaucoup d’importance au fait d’aider ceux qui en ont besoin.

Bonus : les histoires des consommateurs

  • Un jour, on m’a commandé un triple cheeseburger, mais sans pain ni garniture. J’ai vérifié plusieurs fois, et, finalement, j’ai donné une boîte à cheeseburger vide au client. Il m’a expliqué qu’il avait une raison personnelle pour faire une telle commande. Mais il ne m’a pas dit laquelle. © Ryan Turner / Quora
  • J’ai grandi dans une petite ville près de Moscou. Une fois, je suis allé à Moscou pour aller chez McDonald’s. Comme nous le savons tous, la chose la plus importante chez McDonald’s, ce sont les toilettes propres, lumineuses et grandes. À la sortie, j’ai vu une feuille de papier accrochée avec une liste de noms avec l’heure et la signature. Je ne savais pas encore qu’il s’agissait d’un programme de nettoyage, alors j’ai fait la première chose qui m’est venue à l’esprit : j’ai écrit mon nom, l’heure de la visite et j’ai signé. Maintenant, je ris quand j’imagine les visages des employés. © ctin / Pikabu

Quelle chaîne de fast-food préfères-tu ? À moins que peut-être, tu n’y aies jamais mis les pieds ? Dis-nous tout dans les commentaires.

Photo de couverture Ryan Turner / quora
2-5-
14k