Sympa
Sympa

15+ Histoires d’hôtesses de l’air qui semblent avoir tout vu

Être hôtesse de l’air n’a rien à voir avec le simple fait de se promener dans la cabine avec un chariot comme Britney Spears dans le clip de la chanson “Toxic”. Chaque membre d’équipage subit un long briefing afin d’être préparé à tout ce qui peut se passer pendant le vol. Cependant, il arrive parfois quelques situations auxquelles on ne pouvait tout simplement pas s’attendre.

Chez Sympa, nous sommes toujours curieux de connaître tous les secrets des différentes professions. Et cette quinzaine d’histoires racontées par des hôtesses de l’air te donneront au moins un aperçu de ce en quoi consiste leur vie professionnelle.

  • Je travaille comme hôtesse de l’air sur des lignes internationales. Comme vous pouvez l’imaginer, le trafic de passagers est fou. Mais je me souviens encore d’un passager : il volait en business, tout arrogant, s’exhibant devant sa compagne. Bon, rien d’étonnant, c’est la scène habituelle. Mais un mois plus tard, il prenait à nouveau l’avion dans la même direction, mais cette fois-là en classe économique, avec sa famille et sa femme, tout serviable et affairé. Quand il m’a vue, il tremblait encore plus, et j’ai affiché le sourire professionnel qui cache tant de choses que j’ai vues et entendues. © Podslouchano / VK
  • Une personne de mon entourage travaille comme hôtesse de l’air. Elle m’a raconté qu’un jour, juste avant que les repas ne soient servis, un homme est sorti des WC de l’avion en tenant une housse jetable du siège des toilettes. Il l’a tranquillement mise sur sa tête, pensant probablement que c’était un bavoir. Plusieurs autres passagers ont suivi son exemple. L’équipage a pensé que ce serait embarrassant de leur dire la vérité, alors ils ont continué à manger. © Morné Botha / Quora
  • J’ai vu une fois un homme d’affaires bien habillé piquer une colère au comptoir d’enregistrement parce que son vol avait été retardé à cause du brouillard. Il criait, gesticulait vigoureusement et exigeait dans un ultimatum que la compagnie aérienne résolve le problème immédiatement. En réponse, l’employé de l’aéroport s’est contenté de sourire et lui a suggéré de sortir et d’essayer de disperser le brouillard d’un geste de la main. Toute la file d’attente a éclaté de rire. © Nonia_Bizness / Reddit
  • Je travaille comme hôtesse de l’air depuis longtemps. Tout au long de ma carrière, j’ai entendu de telles histoires ! Le verre s’est fissuré dans le cockpit, le compartiment à bagages ne s’est pas fermé, il y a eu une possibilité de dépressurisation, le moteur est tombé en panne, une volée d’oiseaux a heurté les capteurs à l’atterrissage et nous avons atterri à l’aveuglette. Et tout ça sur mes vols. Et je n’ai appris cela qu’à l’hôtel lors d’un dîner avec les pilotes souriants aux cheveux grisés par le stress ! © Podslouchano / VK
  • Lors de mon premier vol, un passager s’est plaint à moi que la personne à l’arrière ronflait trop fort. En souriant poliment, j’ai suggéré au plaignant de changer de siège, ce à quoi il m’a répondu, très en colère, qu’il avait payé pour ce siège et qu’il ne voulait pas le changer. Il a crié si fort qu’il a réveillé le dormeur. J’aurais aimé avoir un siège en première classe à l’époque, comme ça j’aurais déplacé le ronfleur là-bas pour contrarier le compagnon de voyage. Au lieu de ça, je lui ai servi des boissons gratuites pendant le reste du vol. © UsernameTaken5074 / Reddit
  • Je me souviens qu’une fois, en marchant dans le couloir de l’avion, j’ai remarqué un homme qui dessinait une carte sur une serviette. Il montrait le résultat à un passager assis à côté de lui, avec qui il discutait tranquillement de quelque chose. Comme les agents de bord sont dans l’avion pour assurer la sécurité, j’ai pensé que je devais en parler à mes collègues. Le steward principal est allé lui-même examiner ces activités suspectes. Nous étions tous nerveux. L’un des membres de l’équipage n’en pouvait plus et est allé voir ce qui se passait. Il s’est avéré que l’homme était un architecte. Après les longues explications, nous n’avons eu d’autre choix que de rire de la situation, bien que nous ayons tous réalisé une fois de plus qu’il est toujours préférable de jouer la sécurité. © Alex Tang / Quora
  • Vol de nuit. Deux heures avant l’atterrissage, je suis allée servir le petit-déjeuner. De nombreux passagers étaient endormis. Pour ne pas trop les déranger, mais aussi pour ne pas faire 100 allers-retours, j’ai soigneusement baissé leur table et posé le plateau, puis ils se sont réveillés petit à petit. Lorsque je suis retournée avec le chariot pour récupérer les plateaux, un des passagers m’a demandé de lui apporter sa portion. Il s’est avéré que le type assis à côté de lui avait tranquillement dévoré son petit-déjeuner en plus du sien. Je n’arrivais pas à y croire ! Heureusement, quelques passagers ne voulaient pas manger, j’ai donc eu des portions supplémentaires. J’ai tout de même été choquée par ce comportement. © Myriam Frafar / Quora
  • Je suis hôtesse de l’air. Après le vol, nous disons au revoir aux passagers, comptons les coussins, les plaids, les restes de boissons et remettons le tout à la boutique. Vous pouvez recevoir une amende pour avoir manqué un équipement souple, c’est pourquoi nous veillons à ce que les gens n’emportent rien hors de l’avion. Une fois, les passagers sortaient et une dame s’est assise sur un siège de business classe pour soi-disant boucler ses bottes. Elle avait le visage sournois et coupable en même temps. Tout le monde est sorti, j’ai compté les coussins, et il n’y avait aucun coussin sur le siège où elle était assise. Madame, pourquoi avez-vous besoin d’un coussin plat comme une crêpe ?! © Podslouchano / VK
  • Ma sœur est hôtesse de l’air. Une fois, une actrice célèbre a voulu que quelqu’un de l’équipage change la couche de son bébé pendant son vol. Personne ne l’a fait, bien sûr. © ParkingLotRanger / Reddit
  • Nous avions un collègue spécial qui nous faisait le même tour sur absolument chaque vol et nous ne pouvions rien y faire. Au moment le plus inattendu, il disparaissait pendant un long moment, puis réapparaissait tout aussi soudainement, reposé. Il était évident qu’il se cachait quelque part dans la cabine, mais va le trouver quand l’avion est grand et compte environ 400 passagers. Et même quand on a découvert son schéma, ça n’a pas rendu la recherche ultérieure beaucoup plus facile. Le coquin trouve tout simplement un siège libre dans la cabine, s’y assoit lorsque personne ne le regarde et se couvre de la tête aux pieds d’un plaid. Voilà ! Il faut du temps pour s’en rendre compte et puis le chercher attentivement. C’est largement suffisant pour se reposer ! Et vraiment, nous ne pouvions pas trop nous agiter, car il ne fallait pas que les passagers remarquent et s’inquiètent. De plus, il y avait beaucoup de gens enveloppés dans des plaids. Tu ne peux pas juste regarder dessous : et si ce n’était pas lui ? Parfois, bien sûr, nous réussissions à repérer notre collègue. Mais le plus souvent, après qu’il se soit reposé, il revenait de lui-même. C’est comme ça qu’on travaillait. © ex.stuardessa / Pikabu
  • Une fois, un homme âgé était assis près de la porte des urgences. Selon le règlement, les passagers de cette rangée ne sont pas autorisés à garder leur bagage à main sous le siège ou sur leurs genoux. En regardant dans la cabine, j’ai vu un sac sur ses genoux. Je me suis approchée et lui ai demandé de le ranger sur le porte-bagages au-dessus du siège. Il a refusé, mais j’étais obligée de suivre le protocole. Je lui ai assuré que, quel que soit l’objet de valeur qui y était entreposé, je reviendrais et lui remettrais personnellement le sac après le décollage. Je l’ai entendu dire que le sac contenait les cendres de sa femme, récemment décédée. Il pouvait à peine contenir ses émotions. Je lui ai présenté mes plus profondes excuses, mais je ne pouvais rien faire. Il a posé le sac sur le porte-bagages et a pleuré. Et c’est moi qui avais provoqué ses larmes ! Je me sentais frustrée jusqu’à ce que ce grand-père vienne me voir et me demande de lui verser une tasse de thé. © Richa Dwivedi / Quora
  • Une fois, une passagère a mis son bébé à dormir sur le sol entre les rangées deux et trois (entre la business classe et la classe économique). Une partie du torse du bébé était sous le siège de devant. J’y vais et je lui dis :
    — Madame, prenez le bébé ! Vous ne pouvez pas faire ça !
    — Si, je peux. Il a volé de la même façon lors du dernier vol !
    Aucun commentaire. Au moins, elle a mis un plaid sous lui. © FlyGirl / Pikabu
  • Je travaille comme hôtesse de l’air pour une compagnie aérienne réputée, et bien sûr, les passagers sont souvent les stars connues chez nous. L’une des règles est que nous devons les traiter comme des personnes ordinaires et ne pas nous jeter sur elles avec des cris enthousiastes et leur demander des autographes. Alors me voilà, juste un modèle d’application de cette règle ! Je ne reconnais personne ! J’en suis arrivée au point où j’avais dans ma poche un journal avec la photo d’un passager star, et la même personne était assise à côté de moi et je ne faisais pas attention... © Podslouchano / VK
  • Je suis hôtesse de l’air sur un petit avion (50 passagers). Un jour, alors qu’il nous restait environ 40 minutes de vol, j’ai reçu un appel du cockpit me disant que l’un des indicateurs montrait que la porte du passager était déverrouillée. J’ai tout revérifié, mais pour assurer la sécurité de tous, j’ai laissé de côté mon travail principal et je suis restée assise près de cette porte pendant le reste du vol, en priant pour que ce soit une erreur. Je suis sûre que mon visage est devenu un peu rouge. Pendant le vol, j’ai traité sévèrement tous ceux qui essayaient de se lever ou de déboucler leur ceinture. Je ne voulais pas que quelqu’un soit jeté par-dessus bord si quelque chose arrivait. Les gens se sont énervés, demandant pourquoi ils ne pouvaient pas se détacher. J’ai parlé de turbulences possibles. Heureusement, tout s’est bien terminé et nous avons atterri sans problème. À l’aller, quelques passagers se sont plaints des conditions de vol. Si seulement ils savaient... © Nitropig / Reddit

Voudrais-tu travailler comme hôtesse de l’air ? N’hésite pas à raconter la chose la plus mémorable qui te soit arrivée pendant un vol en avion dans les commentaires.

Photo de couverture FlyGirl / Pikabu
Sympa/Gens/15+ Histoires d’hôtesses de l’air qui semblent avoir tout vu
Partager cet article