Sympa
Sympa

15 Personnes ont parlé des choses les plus ordinaires qui semblaient être un luxe lorsqu’elles étaient enfants

Dans la vie de nombreuses familles, il y a des moments difficiles où l’argent est rare, même pour les produits de première nécessité. Et souvent, les enfants ne remarquent même pas toutes ces difficultés parentales. Ce n’est que lorsqu’ils grandissent qu’ils réalisent soudain qu’il est tout à fait possible d’accéder à un grand nombre de choses qui leur semblaient autrefois inaccessibles.

Chez Sympa, nous n’aimons pas regarder dans les porte-monnaies des autres, mais nous adorons observer la vie des gens. Ainsi, nous n’avons pas pu passer outre les révélations des internautes sur les choses ordinaires qui leur paraissaient autrefois un signe de luxe et de richesse inouïe.

Un frigo qui contient de la nourriture ! Dans mon enfance incroyablement pauvre, la seule chose que j’y trouvais à coup sûr était du beurre. Je me souviens que lorsque j’étais invité chez des gens, j’avais une sorte de choc à la vue de tout ce qui pouvait se trouver dans ce même réfrigérateur. Je me suis promis que la vie de mes enfants serait à tout prix savoureuse et je l’ai fait. C’est ma petite victoire. © Nixher / Reddit

Mousse à raser et rasoirs de qualité. Il semblait que nous avions assez d’argent en famille, mais ma mère m’obligeait à prendre les lames simples les moins chères et à me passer du savon sur les jambes au lieu de la mousse avant de me raser. En grandissant, j’ai été choquée de découvrir que cette misérable crème coûtait 3,50 $. J’étais persuadée qu’elle devait être sept fois plus chère. © mydogisincharge / Reddit

Acheter du pop-corn au cinéma. Mes parents nous obligeaient toujours à prendre de la nourriture de la maison et la faire passer en douce, car nous n’avions pas le droit d’apporter des en cas de chez nous. © thatwickedlemur / Reddit

Partir en vacances. Je ne pense pas que papa ait jamais pris plus d’une demi-journée de congé. Il a même travaillé les week-ends. Mais oui, je comprends qu’en raison de notre pauvreté catastrophique, il était sûr de devoir le faire juste pour survivre. J’avais d’ailleurs entendu parler de personnes qui partaient faire toutes sortes de voyages en camping pendant une quinzaine de jours, et j’étais convaincue qu’elles étaient de vraies millionnaires. © littleredhoodlum / Reddit

On n’allait au McDonald’s qu’une fois par an. L’idée que la nourriture y est très chère et réservée aux riches m’a été inculquée. J’étais tellement jaloux de ceux qui avaient ces précieuses boîtes rouges et jaunes ! Mais quand j’ai grandi et commencé à travailler, j’ai réalisé que la nourriture là-bas était bon marché ! Et mes parents avaient une façon très étrange de gérer l’argent. En fait, ils nous achetaient de la nourriture tellement bon marché que je me souviens encore de ces cartilages de la viande. Mes parents eux-mêmes n’en mangeaient pas, ils avaient d’autres choses pour eux, eh oui. © Retrosonic82 / Reddit

Juste une maison propre. Oui, je sais que ça semble bizarre. Mes parents avaient du mal à jeter les choses, et j’ai toujours pensé que moins il y avait de bazar dans un appartement, plus les propriétaires étaient riches. © OwnBackground6676 / Reddit

Quand j’avais six ou sept ans, ma perception de la richesse réelle a pris un tournant radical. Nous étions très pauvres à l’époque, mais j’ai quand même pu entrer dans une école privée coûteuse ; mes grands-parents m’ont aidé. Et naturellement, il y avait des enfants très riches qui n’étaient même pas conscients de leur situation.
À cette époque-là, il y avait une mode de certaines poupées que tout le monde avait. Et oui, moi aussi j’en ai eu une, sauf que c’était ma mère qui lui cousait elle-même les robes, on ne les achetait pas. Leur qualité, d’ailleurs, était bien meilleure que celle des magasins.
Alors, j’ai été invité à la fête d’anniversaire d’une de ces filles riches. En guise de cadeau, ma mère a cousu quelques tenues pour la poupée à la mode, car on n’avait pas d’argent. Et devinez quoi ? La mère de la fille a essayé de retourner le cadeau en disant qu’il était “trop somptueux” ! C’est alors que j’ai compris que pour ces personnes, le temps était bien plus précieux que l’argent. © newhappyrainbow / Reddit

Acheter quelque chose spontanément, juste parce que j’en ai eu envie. Nous avions l’habitude d’aller faire les courses avec une liste et de faire les achats en fonction de celle-ci. Si j’aimais bien un jouet ou un bonbon, c’était juste non, sans possibilité d’objection. Et, bien sûr, pas de livraisons de repas, pas de restos. Seulement aux anniversaires, c’est tout. © jjellybeann / Reddit

Juste un sens du style ! Il s’avère qu’on n’a pas besoin de dépenser des milliers de dollars dans les vêtements pour être superbe. Tous mes vêtements ne coûtent pas plus de 20 dollars, mais je suis toujours magnifique. © jchanceh9lol / Reddit

Commander un soda dans un restaurant. D’ailleurs, je ne suis toujours pas prêt à payer trois dollars pour une bouteille qui coûte dix centimes en magasin. © PoorCorrelation / Reddit

Un jour, des personnes fort curieuses sont venues nous voir. Elles avaient une voiture de luxe, elles parlaient de l’achat d’un jet ski, et de la fréquence et la diversité de leurs vacances. Naturellement, j’étais sûr qu’elles étaient riches. Et puis ma mère m’a dit qu’en fait, elles gagnent autant d’argent que nous. Pourquoi, eh bien, pourquoi n’avions-nous pas tous ces trucs chics ? Mais plus tard, quand ces gens ont fait faillite, j’ai tout compris. Bref, il faut vivre selon ses moyens. © KannaKamuiFSN / Reddit

Oh, je me souviens avoir été frappé par le papier toilette coloré et parfumé chez l’ami de ma grand-mère. On avait du papier toilette ordinaire, blanc, à une seule épaisseur. © karen_rittner54 / Reddit

Les pancakes faits maison. Nous étions très pauvres et prenions souvent de la nourriture dans des endroits où elle était distribuée gratuitement. J’étais juste sûre que seuls les riches avaient tous les ingrédients nécessaires en même temps. Un jour, en primaire, j’ai dormi chez une copine. Sa mère m’a demandé si je voulais des pancakes pour le petit-déjeuner. Je me souviens que j’étais indescriptiblement étonnée qu’ils puissent se les payer. Et puis j’ai essayé de refuser, en disant “C’est trop cher, je ne veux pas abuser de votre hospitalité”. Et puis on m’a expliqué qu’en fait, ce n’était pas si cher que ça. Et j’ai réalisé à quel point notre famille était pauvre. © lady_**rter / Reddit

Des toilettes dans lesquelles on peut tirer la chasse. Nous avions des toilettes à compost dans la grange, et oui, en été c’était cool, on pouvait observer les hirondelles et autres. Mais en hiver, naturellement, c’était un cauchemar. Plus tard, j’ai réalisé à quel point nous étions pauvres. © comhghairdheas / Reddit

Porter des chaussures à ma pointure. Je me souviens de chacune de mes paires de chaussures “neuves” (en fait, elles provenaient de boîtes de dons) de l’âge de 5 à 16 ans. D’abord celles qui étaient trop grandes pour moi. Je trébuchais constamment à cause de ça et je tombais. Puis j’ai grandi et elles sont devenues trop serrées, mais je les ai quand même portées, aussi longtemps que possible. Ce n’est que lorsque mes orteils ont vraiment souffert que j’ai eu de “nouvelles” chaussures. Et puis ça a tourné et tourné encore. © Yzma_Kitt / Reddit

Y avait-il quelque chose dans ton enfance qui te semblait inaccessible, alors qu’aujourd’hui c’est devenu tout à fait banale ?

Partager cet article