Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15+ Personnes qui ont dû faire face à des clients très particuliers

Enzo Ferrari, le fondateur de la célèbre compagnie automobile Ferrari, a un jour déclaré : “Le client n’a pas toujours raison”. Et c’est tout à fait juste, surtout à en juger par les histoires que tu découvriras dans cet article. Oui, les clients peuvent parfois être insupportables, mais il arrive aussi que ce soit tout le contraire. Dans le bonus à la fin de l’article, tu trouveras deux petites histoires sympathiques qui prouvent que les clients aussi peuvent parfois être fort surpris par des réactions étranges des spécialistes.

Chez Sympa, nous avons décidé de créer une sélection des cas les plus curieux qui sont arrivés entre les employés et leurs clients. Peut-être qu’après avoir lu cet article, les gens apprendront à être un peu plus gentils les uns envers les autres ?

  • Je travaille dans un centre de service pour appareils ménagers. Une fois, un client nous a contactés pour une réparation sous garantie de son nouveau lave-vaisselle. Il se plaignait qu’une pièce s’était détachée et que maintenant, la machine travaille trop bruyamment et lave moins bien la vaisselle. Je lui ai immédiatement annoncé que cette pièce n’a rien à voir avec l’appareil, mais il n’a rien voulu savoir et m’a lancé une critique du genre : “Quel genre de spécialiste êtes-vous ? Je suis certain de ne jamais avoir eu de trucs pareils chez moi, c’est sûrement tombé du lave-vaisselle”, et bla bla bla. Nous avons passé beaucoup de temps à régler cette histoire, car le client n’était pas d’accord avec l’avis technique que nous lui avons envoyé et il a commencé à écrire diverses plaintes et lettres au fabricant et au vendeur. Aujourd’hui, je me suis rendu chez une cliente qui avait elle aussi un problème avec sa machine. J’y ai jeté un coup d’œil, et surprise ! Au fond de l’appareil, se trouvait une pièce en caoutchouc tout à fait identique à celle que nous a ramené le premier client. J’ai alors demandé : “Savez-vous d’où elle provient ?”. Elle a alors répondu : “Ah, oui ! Ça vient de ma râpe IKEA, elle se détache tout le temps !” Bref, j’en ai fait une photo et je l’ai envoyée au client par viber. Il m’a répondu : “Ah, c’est vrai, j’en ai une aussi. Pardon”. Non, nous ne pardonnerons pas. © human2020 / Pikabu

  • Cela fait maintenant plus de 5 ans que je travaille à l’étranger dans le domaine de la parfumerie, et je me suis tellement habituée à la façon dont les gens déforment les noms des marques que je n’y prête plus aucune attention. Par contre, ce qui me surprend, c’est que certains clients essayent de les TRADUIRE. Une fois, on m’a demandé un parfum de la marque “Les yeux du Saint Laurent”. Devinez ce que voulait cette femme ? Yves Saint Laurent ! Parce que pour elle, le nom français masculin Yves ressemble plus au mot anglais eyes — yeux. Ou encore, “La ligne pour fille” C’est quoi ça ? Il s’est avéré qu’elle parlait de Guerlain. Genre Guerl est la même chose que girl... © Подслушано / Ideer
  • Un fail typique. Une cliente a réservé et récupéré un flash manuel dans notre location. Quelques heures plus tard, elle nous appelle en panique :
    — Le flash que vous m’avez donné ne fonctionne pas ! J’ai un mariage qui commence dans 30 minutes !
    Là, ma fierté professionnelle s’est éveillée : comment ça ? Nous vérifions toujours tous les appareils.
    — Êtes-vous sûre d’avoir mis des accumulateurs chargés ? lui ai-je demandé.
    — Bien évidemment ! Vous croyez que je me rendrais à une séance photo sans m’être préparée ?!
    J’ai laissé tomber tout mon travail — les clients, les appels — et j’ai moi-même sauté dans ma voiture, car même le livreur était occupé. Il ne faut pas décevoir nos clients ! Je suis arrivé à l’autre bout de la ville 15 minutes plus tard. J’ai pris l’appareil, j’y ai inséré des accumulateurs chargés, et surprise ! Tout fonctionne ! L’air de rien, la cliente a alors annoncé :
    — Oh, je croyais que ma batterie était chargée...
    Alors que je m’apprêtais à partir, elle m’a lancé :
    — Auriez-vous par hasard une clé USB avec vous ? Mon cameraman l’a oubliée... Le mariage commence dans 5 minutes ! © cinemarental / Pikabu
  • Je travaille dans l’installation de plafonds. Nous venions de terminer une commande assez difficile qui nous a pris deux jours, durant lesquels nous avions travaillé pendant 12 — 13 heures. Le client était un jeune homme. Il a vérifié notre travail et a indiqué quelques petits défauts que nous avons corrigés sur place. Une semaine plus tard, je reçois soudain un appel venant d’un numéro inconnu. Une femme était à l’autre bout du fil :
    — Bonjour ! Je suis la maman du garçon à qui vous avez installé le plafond. Je me trouve maintenant dans son appartement, et je n’aime pas du tout la position des lumières : elles ne sont pas droites !
    — Et où est le jeune homme en question ?
    — Il est allé en mission, et je m’occupe maintenant des rénovations restantes.
    — Très bien ! Quel est exactement le problème ?
    — Les lampes sont alignées, mais se trouvent toutes à différentes distances les unes des autres. TOUTES !
    Là, j’ai légèrement commencé à trembler de la mâchoire parce qu’il y a en tout 47 lampes dans l’appartement, sur six plafonds différents, et si quelque chose ne va réellement pas, cela veut dire qu’il faut entièrement changer toutes les installations... Faut-il préciser que c’est un véritable enfer ? J’arrive sur place, et j’y rencontre une femme très en colère qui commence immédiatement à s’en prendre à moi. Je lui dis :
    — Calmez-vous, montrez-moi plutôt ce qui ne va pas.
    — Je ne vous montrerai rien, cherchez par vous-même.
    J’ai fait le tour des pièces en essayant de remarquer la moindre petite erreur, mais je n’ai rien remarqué de terrible. Du moins, aucun problème n’était visible à l’œil nu. J’ai alors moi-même commencé à m’énerver.
    — Quelle lampe ne vous plaît pas exactement ? C’est quoi ce cirque ? Vous me prenez pour un médium ou quoi ?
    — Celle-ci ! S’est exclamée la femme. Elle se trouve plus près du mur que celle d’à côté !
    J’ai mesuré la distance : elle était d’exactement 60 centimètres. Celle d’à côté et les cinq autres lampes dans la lignée aussi. D’ailleurs, l’écart était identique à un millimètre près. Bref, nous avons passé 40 minutes à mesurer toutes les 47 lampes. La femme montait elle-même sur l’escabeau pour vérifier, plissait les yeux... Et rien du tout ! Tout était parfait. Finalement, elle m’a jeté le mètre-ruban, m’a tourné le dos, et a déclaré :
    — Mais j’ai quand même l’impression qu’elles ne sont pas droites...
    Elle ne s’est même pas excusée. © Puhhhnoi / Pikabu
  • Je travaille dans le domaine du tourisme. Aujourd’hui, nous avions une excursion de groupe qui a commencé à 10h et a duré 5 heures. Un client m’appelle ensuite :
    — Bonjour ! Pourquoi si peu ?
    — Je ne comprends pas vraiment, pourriez-vous vous expliquer ?
    — L’excursion était très courte, nous n’avons presque rien pu visiter. Réglez ce problème !
    J’ai immédiatement contacté le guide. Il m’a assuré que tout était conforme au programme et qu’il n’y a eu aucun écart dans l’emploi du temps : il a commencé l’excursion à 10 heures précise et l’a terminée il n’y a pas très longtemps, à 15h30. J’ai de nouveau téléphoné au client pour lui expliquer que le guide a confirmé que la visite de groupe était conforme à l’emploi du temps. Le client :
    — Et le fait que nous ayons commencé l’excursion à 12h30 ne pose aucun problème selon vous ?! NOUS AVONS TROP DORMI ! LA NUIT, C’ÉTAIT BRUYANT À L’HOTÊL ! NOUS ! AVONS ! MAL ! DORMI !
    Au fait, je n’ai aucun lien avec leur hôtel. Je leur ai juste vendu les billets et envoyé toutes les informations à l’avance. Je leur réponds :
    — Heuu... L’excursion a duré 5 heures et demi ; elle a commencé à l’heure, le groupe a visité tous les endroits qui étaient énoncés dans la liste des itinéraires. Quel est exactement le problème ?
    — Nous n’avons pas visité le palais ! On ne nous a rien raconté à son sujet !!!
    — Mais vous êtes vous-mêmes arrivés à une autre heure et avez été en retard de deux heures et demie. Que puis-je donc faire ?
    — Nous avons besoin de visiter le palais !
    — Il est déjà fermé. Mais même s’il était ouvert, notre guide ne serait pas allé vous le montrer une deuxième fois : il a fini tout son programme pour aujourd’hui.
    — Inscrivez-nous pour demain !
    — D’accord, vous ne voulez être avec le groupe que pour 2 — 3 heures, le temps de visiter le palais ?
    — Oui !
    — Très bien.
    Je leur ai annoncé le coût (la moitié du coût standard) et j’ai failli devenir sourd d’une oreille à cause du cri à l’autre bout du fil :
    — VOUS ÊTES COMPLÈTEMENT FOUS LÀ-BAS ?! JE VIENS DE VOUS DIRE QUE NOUS ÉTIONS EN RETARD PARCE QUE NOUS AVONS MAL DORMI ! © Galatan / Pikabu
  • Une fois, on nous a ramené un ordinateur portable pour le réparer sous garantie, car l’écran affichait tout le temps le message “changez de batterie”. Le client a écrit une demande de remboursement (moins de 14 jours s’étaient écoulés depuis la date d’achat), et le magasin a accepté sa requête. Une fois l’appareil envoyé au centre de service, nous avons découvert que quelqu’un a tout simplement photoshopé un fond standard de Windows en y ajoutant ce message. Je mets un 20/20 pour l’ingéniosité. © AleksHitch / Pikabu

“0% disponible (branché, pas en charge)
Envisagez de remplacer la batterie”

  • Je travaille dans un salon de beauté. Une fois, une femme bien habillée est venue pour se faire coiffer avant une soirée. Elle s’est faite belle, a payé pour le service, puis s’est dirigée vers la porte tout en sortant de son sac un petit flacon. Une fois arrivée à la porte d’entrée, elle s’est abondamment aspergée d’un déodorant, et après avoir poussé un petit cri d’exclamation, elle est tombée net sur le sol du salon, comme un soldat de plomb. Les employés ainsi que le patron se sont jetés vers elle pour l’aider, mais la moitié d’entre eux sont immédiatement eux aussi tombés par terre, tandis que les autres ont commencé à souffrir d’une terrible toux. Et là, cet étrange phénomène s’est propagé dans tout le salon : les clients tout comme les coiffeurs ont commencé à pleurer et à rougir. Quant à moi, j’arrivais à peine à respirer. En fait, il s’est avéré que cette cliente a confondu son déodorant avec un spray au poivre... © Подслушано / Ideer
  • Ma grand-mère était couturière. Lorsque des clients beaucoup trop exigeants disaient que le travail ne leur plaisait pas et demandaient de le refaire, elle acceptait bien évidemment, mais accrochait tout simplement le vêtement dans le placard. Lorsque le client revenait la deuxième fois, elle sortait leur commande du placard et la leur montrait. Ce qui est intéressant, c’est que les clients disaient toujours : “Vous voyez ! C’est beaucoup mieux comme ça !” Mais oui, mais oui... C’est quoi cette habitude de ne jamais être satisfait du premier coup ? © Подслушано / Ideer
  • Je travaillais comme fleuriste, et les clients apportaient souvent des photos de bouquets pour que nous leur faisions des compositions similaires. Une fois, une femme est arrivée et a demandé : “On m’a dit que vous faites des bouquets à partir de photos ?” J’ai répondu : “Oui, c’est exact”. Et là, elle nous tend la photo... de sa belle-mère. Nous avons exécuté sa demande avec les larmes aux yeux de rire. © Подслушано / Ideer
  • Chaque centre d’appel a des “clients réguliers” qui appellent tout le temps. Dans la plupart des cas, il leur manque une case et ils ne nous appellent que par pur ennui. Je travaillais comme spécialiste senior et je devais donc constamment traiter des appels du genre. Parmi ces clients réguliers, se trouvait un monsieur particulier. Il se présentait sous le nom de chaton, miaulait tout le temps au téléphone et ne disait rien d’autre ! Je ne pouvais pas lui raccrocher au nez, et il fallait donc essayer d’entamer une conversation. Une fois, j’en ai eu assez et j’ai tout simplement commencé à miauler en retour. Le client s’est tu, puis il a commencé à pleurer. Il a dit que cela faisait deux ans qu’il nous appelait et qu’il attendait que quelqu’un miaule en réponse au téléphone. © Подслушано / Ideer
  • J’adore les clients qui me demandent : “C’est sûr que ce tatouage, c’est pour toute la vie ?” C’est la meilleure, ma question préférée. © drsy10WSbjZ3Sho / Twitter
  • Lorsque je travaillais comme vendeur, j’ai plusieurs fois reçu des insultes en plein visage. Mais la plupart du temps, les clients demandaient à d’autres consultants : “C’est qui cette mocheté qui travaille chez vous ?” Quand Melissa entendait ça, elle répondait que j’étais son petit-ami. L’expression que les clients affichaient sur leur visage à cet instant était indescriptible. © SUPPORT_C_MAPCA / Twitter
  • J’ai une amie qui travaillait comme serveuse dans une boîte de nuit en Arménie. Elle a une apparence européenne, mais comprend l’arménien. Une fois, des clients de la zone VIP discutaient d’une manière de la kidnapper, et ils ne plaisantaient pas. Elle a tout compris et a appelé la sécurité. © soskanerealka30 / Twitter

  • Les matelas ne sont pas des trampolines !!! De nombreux clients se plaignent et reprochent aux fabricants que les matelas deviennent rapidement inutilisables après que les enfants ont sauté dessus. Mais les matelas sont faits pour dormir dessus, et non pas sauter ! De plus, les ressorts ont une limite de charge qui est dans la plupart des cas entre 110 et 140 kilos par place de couchage. © Allan_Qwee / Twitter

  • LA FILE D’ATTENTE N’IRA PAS PLUS VITE si vous me marchez sur les pieds ! Au travail, les clients aussi adorent faire ça : je leur demande de s’asseoir à l’autre bout de la table, mais pendant que je travaille, ils se rapprochent discrètement de plus en plus, jusqu’à carrément se pencher sur moi. Je leur demande toujours de s’écarter. © MrSa1em/ Twitter
  • — Puis-je avoir un cappuccino sans lait ?
    — Bien sûr ! Quelle taille souhaitez-vous ?
    — Un moyen.
    Je prépare un espresso et j’y ajoute de l’eau.
    — C’est quoi ça ? Je voulais un cappuccino sans lait.
    — C’est un cappuccino sans lait.
    — Ce n’est pas un cappuccino : les cappuccinos ont de la mousse.
    — Mais la mousse est faite de lait.
    — Remboursez-moi mon argent !
    Je rembourse la somme :
    — Passez une bonne journée !
    — Les barmen sont si idiots de nos jours.
    — Revenez nous voir. © yasha_nick/ Twitter
  • On m’a déjà commandé une pizza margarita avec en commentaire : “Sans fromage ni tomates”. Ce n’est pas une blague ! Pour que vous compreniez, la pizza margarita ne contient que du fromage et des tomates. Certains peuvent aussi y ajouter des herbes. Ou au contraire : certains clients demandent d’y ajouter toutes les viandes possibles et une double portion de toutes les sortes de fromage (classique, mozzarella, parmesan) disponibles. © Аленка Найденова / Facebook
  • Une fois, un client a commandé un hamburger complètement vide, avec juste du pain et de la viande. Finalement, il n’y a même pas goûté : il a juste payé, puis est parti. Nous avons beaucoup de visiteurs étranges et n’y avons donc même pas prêté attention. Mais plus tard, nous avons découvert qu’il a posté une photo de ce burger sur twitter en écrivant une phrase du genre : “Hé, regardez ça : le restau du coin a oublié de mettre les condiments dans mon hamburger”. Bref, maintenant, lorsque je vois des posts du genre, je n’ai qu’une seule pensée : cette personne est en train de jouer avec son karma sur le net. © do / AdMe
  • Je travaille dans un service de réparation d’ordinateur. Aujourd’hui, un client m’a ramené son PC en expliquant qu’il n’arrive pas à y télécharger World of Tanks. Je lui ai demandé s’il y a d’autres problèmes, afin de les vérifier par la même occasion, et il m’a répondu : “Bah, je n’ai rien vérifié d’autre”. © Палата № 6 / Vk
  • La voiture d’une femme est tombée en panne : quoi qu’elle fasse, l’automobile ne démarrait pas. Finalement, elle a décidé de l’emmener au garage. Les mécaniciens ont passé une semaine à se creuser la tête et ont même remplacé une pièce du moteur qui a coûté 300 euros. Mais rien à y faire. En fin de compte, ils ont contacté mon mari pour que celui-ci vienne faire un diagnostic avec son appareil (il a un appareil personnel et n’a rien à voir avec ce garage). Lorsqu’il est arrivé sur place, mon époux a très vite déterminé le problème. Plus tard, la machine a confirmé sa supposition : la voiture n’avait tout simplement PLUS D’ESSENCE !!! © Палата № 6 / Vk

Bonus : parfois, ce sont les clients qui restent confus

  • Je travaille comme manucure à domicile, et souvent, pendant que je travaille, mon chat dort sur mes genoux de façon à ce que les clients ne le voient pas. Cette histoire s’est passée lorsque je faisais la manucure à une jeune fille. Avant d’appliquer la couche de gel suivante, j’ai rincé mon pinceau en utilisant une petite bouteille munie d’une pompe. À cet instant, mon chat a commencé à tirer son nez vers la table, et je lui ai alors dit : “Pousse-toi de là, tu vas en recevoir dans l’œil !” Ma cliente était choquée. Lorsque nous avons réalisé ce qui venait de se passer, nous avons ri pendant au moins une demi-heure. Maintenant, nous nous taquinons à ce sujet lors de chaque rencontre. © Подслушано / Ideer
  • J’ai donné à ma mère mon nom d’utilisateur et le mot de passe de mon compte Facebook, car elle voulait voir comment vont ses connaissances sans se faire remarquer. Le problème, c’est qu’elle utilise mon compte pour écrire sous mes publications des commentaires du genre : “Qu’est-ce que tu es talentueuse et intelligente. Je t’aime, ma chérie”. Les clients ont commencé à s’inquiéter... Au fait, je suis psychologue. © Подслушано / Ideer

Et toi, as-tu déjà dû faire face à des clients difficiles ? Peut-être as-tu été au contraire déçu du service d’un spécialiste ? N’hésite pas à partager ton histoire dans les commentaires.

Partager cet article