Sympa
Sympa

20 Faits sur Renée Zellweger qui a quitté le cinéma après une avalanche de critiques et est finalement revenue sur le devant de la scène

Certaines personnes associent immédiatement Renée Zellweger à Bridget Jones, une fille ronde et simple, dont l’image a été brillamment incarnée dans les trois volets du film Le Journal de Bridget Jones ; certains voient l’actrice comme la brillante Roxie Hart de Chicago, tandis que d’autres la perçoivent comme une fameuse Judy Garland du récent film Judy. Une chose est claire : Renée Zellweger a un talent considérable, et au cours de sa carrière, elle a réussi à jouer dans des dizaines de longs-métrages, aussi bien dans des films de qualité médiocre que dans des œuvres dignes d’intérêt.

Elizabeth Goodenough / Everett Collection / East News
  • Les parents de Renée Zellweger n’étaient en aucune façon liés au monde de l’art. Son père, originaire d’une petite ville suisse, travaillait comme ingénieur mécanique dans une compagnie pétrolière. Sa mère, Norvégienne d’origine Sami, était infirmière de profession et, après avoir déménagé aux États-Unis, elle a travaillé comme gouvernante. Dans une de ses interviews, Renée a dit qu’elle était fière d’être Norvégienne. Elle a grandi avec son frère aîné, Drew.
  • Dès l’école, Renée a été très active. Elle faisait de la gymnastique, du football et était pom-pom girl. Aujourd’hui encore, l’actrice est passionnée de football et soutient son club préféré, Chelsea. Elle a également suivi un cours de théâtre, et c’est là qu’elle a commencé à rêver de devenir actrice.
  • Ensuite, Renée est allée à l’université, où elle a obtenu une licence de lettres. Pendant ses études, elle a fréquenté un studio d’art dramatique en tant que cours facultatif et s’est rendu compte que l’envie de jouer la comédie était encore forte en elle. D’ailleurs, quand Renée était en première année, son père a perdu son travail et la future actrice a trouvé un emploi de serveuse. Elle s’est exprimée sur cette période de sa vie : “J’ai beaucoup appris. En particulier, qu’il ne faut pas juger les autres, et que beaucoup de choses ne sont pas en noir ou blanc, mais ont des nuances”.
  • Alors qu’elle était encore étudiante, elle a joué dans une publicité pour du bœuf. Elle apparaît ensuite dans plusieurs films à petit budget, tels que A Taste for Killing (1992) et la mini-série Murder in the heartland (1993). En 1995, Renée a joué son premier grand rôle dans le film Massacre à la tronçonneuse : la nouvelle génération. Le film lui-même est passé inaperçu, mais les critiques ont noté le jeu de Renée Zellweger, et l’un d’entre eux l’a même qualifiée de “reine des films d’horreur”.
  • À l’âge de 24 ans, Renée a finalement déménagé à Los Angeles. Elle a cependant reporté son déménagement à plusieurs reprises, car elle était convaincue qu’elle n’avait pas assez d’expérience et de talent pour devenir une actrice compétitive sans cette ville. En 1995, elle a joué dans le drame Empire Records. Les critiques ont ensuite rejeté le film lui-même comme un drame adolescent idiot, mais ont noté que Zellweger avait fait preuve d’un bon jeu d’actrice.
  • Renée a été remarquée par le public en 1996 lorsqu’elle a joué avec Tom Cruise dans Jerry Maguire. Il y avait une véritable “alchimie” entre les acteurs. D’ailleurs, le rôle du personnage principal du film était envisagé pour des actrices aussi célèbres que Cameron Diaz, Bridget Fonda et Winona Ryder, mais après l’audition, le réalisateur a donné sa préférence à Renée Zellweger. L’actrice a été nommée pour un Screen Actors Guild Award pour ce rôle.
  • En 1998, elle a joué dans Contre-jour. Le film a connu un succès commercial modeste, mais Renée a reçu des éloges de la part des critiques. Deux ans plus tard, le film Fou d’Irène, qui a eu un grand succès au box-office. D’ailleurs, dans ce film, l’actrice formait un excellent tandem avec Jim Carrey, avec qui elle a ensuite entamé une relation amoureuse (le couple s’est même fiancé). Ils ont d’abord nié cette liaison, mais ont tout de même avoué plus tard leurs sentiments. L’acteur a ensuite déclaré qu’il trouvait Renée magnifique et qu’il la considérait comme l’amour de sa vie. En 2000, l’actrice a déclaré : “Nous ne l’avons pas vu pendant des mois après le tournage, et pendant tout ce temps, j’ai remarqué son absence. Je me suis souvent dit : ’Wow, il me manque vraiment’.”
Robert Hepler / Everett Collection / East News
  • Renée a remporté son premier Golden Globe pour son rôle dans le film Nurse Betty (2000), où elle se réincarne en infirmière témoin d’un terrible crime. D’ailleurs, lorsque Hugh Grant, lors d’une cérémonie de remise de prix, a annoncé le nom de Renée, elle n’était pas dans le public. L’acteur essayait de gagner du temps par tous les moyens possibles et lorsque l’actrice est entrée en courant sur scène, elle a admis qu’elle était aux toilettes car elle avait besoin d’essuyer son rouge à lèvres sur ses dents.
East News
  • La grande percée de Zellweger a eu lieu en 2001 avec la sortie du film Le Journal de Bridget Jones. Il y a eu beaucoup de controverse sur l’opportunité de l’inclure dans le casting, car elle était trop mince pour jouer une héroïne ronde, et elle n’était pas anglaise, bien que le scénario l’exigeait. Rien de tout cela n’est un problème pour l’actrice : elle a rapidement pris du poids (13 kg) et appris à parler avec un accent britannique. Ce rôle lui a valu une deuxième nomination aux Golden Globes et une première nomination aux Oscars.
  • Renée a avoué qu’elle était très intéressée par le fait de se déguiser en Bridget Jones. Elle a dit : “Je ne me suis pas sentie mal à l’aise en aucune façon et en même temps, tout cela n’a pas changé ma vie. Quand je ressemblais à Bridget, j’avais plein de compliments des hommes. Des amis parlaient du fait que je devais garder un peu de ’son poids’. Au début, j’étais d’accord, mais ensuite j’ai réalisé que j’étais une femme et que je voulais être la plus belle possible.”
  • En 2002, elle a sorti la comédie musicale Chicago qui a remporté l’Oscar du meilleur film. Un journal a commenté l’apparition de Renée dans ce film : “Quel plaisir de regarder Zellweger”. Mais voici ce que disait l’actrice elle-même : “Mon manager Jack a parlé au téléphone avec le réalisateur Rob Marshall et m’a dit que je devais lire le script de Chicago. Je l’ai lu, je n’ai rien compris et j’ai pensé que je devais rester à l’écart de ce projet.” Cependant, lorsqu’elle a rencontré Marshall en personne, Renée a complètement changé d’avis.
  • D’ailleurs, elle n’avait aucune compétence vocale ou chorégraphique avant de jouer dans cette comédie musicale. Afin d’atteindre le niveau professionnel, Renée a suivi un entraînement épuisant, comprenant 10 mois de cours de chant et de danse. Les critiques ont été étonnés de voir à quel point sa voix sonnait bien dans le film. L’actrice a également refusé de regarder la version originale pour éviter les idées préconçues sur ce que devrait être son personnage.
  • En 2003, Renée a joué dans le film Retour à Cold Mountain, rôle pour lequel elle a remporté une autre statuette aux Oscars. Un an plus tard, elle joue dans la suite Bridget Jones : L’Âge de raison pour lequel elle est nommée aux Golden Globes. En 2005, Renée a reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame pour sa contribution à l’industrie cinématographique, puis elle a épousé le chanteur Kenny Chesney. Mais ce mariage n’a duré que 225 jours. D’ailleurs, pour l’actrice, cette union officielle était sa première et dernière.
  • Par la suite, presque tous les rôles de Zellweger ont commencé à recevoir des critiques désapprobatrices. Par exemple, on a évalué négativement son jeu dans les films Jeux de dupes (2008) et New in Town (2009). Un critique a caractérisé Renée dans New in Town comme suit : “Ce visage de lapin, indéniablement l’un des visages les plus étranges d’Hollywood, gesticule et tressaute sans cesse dans ce film de fillettes”.
  • Elle a également reçu une avalanche de critiques pour son rôle dans Le Cas 39 (2009). C’est sur le tournage de ce film qu’elle a rencontré pour la première fois Bradley Cooper. En 2009, ils ont commencé à se fréquenter, et se sont séparés deux ans plus tard. L’acteur a déclaré : “Je l’aime tout simplement. J’adore jouer avec elle dans les films. Je peux apprendre beaucoup d’elle.” Renée a même manqué une des cérémonies des Golden Globes pour être aux côtés de Bradley lorsque son père est décédé. Elle était également proche de sa mère. Selon certaines sources, les ambitions professionnelles élevées de Bradley Cooper ont conduit à la rupture du couple. Au passage, ils ont choisi de s’asseoir côte à côte lors de la cérémonie des Oscars 2020, suscitant quelques réflexions de la part du public.
  • Après la sortie de My Own Love Song (2010), elle a décidé de faire une pause dans la réalisation de films. En 2016, Renée s’est exprimée sur le sujet : “J’étais juste fatiguée parce que je n’ai pas fait de pause entre les tournages. La fatigue m’a rattrapée. Je n’en pouvais tout simplement plus du son de ma propre voix. Il était temps pour moi d’arrêter et de grandir un peu.”
  • Le retour triomphal de Zellweger sur le grand écran a eu lieu en 2016 avec Bridget Jones Baby. Dans cette partie du film, l’héroïne tombe enceinte et tente de découvrir qui est le père de l’enfant à naître. Le film a fait un gros chiffre d’affaires au box-office et a reçu des critiques positives. Ceci a été suivi par des rôles dans The Whole Truth (2016) et Same Kind Of Different As Me (2017). Les critiques ont donné une note moyenne à ces films, mais ont salué la performance de l’actrice. En 2019, elle décroche son premier grand rôle dans la série télévisée What If...?. La série de plusieurs épisodes a reçu des avis plutôt mitigés de la part des critiques, mais l’excellente performance de Renée a été remarquée par beaucoup de téléspectateurs.
  • La même année est sorti sur les écrans le film Judy, dans lequel l’actrice a brillamment joué le rôle de la chanteuse Judy Garland. Certains critiques s’accordent à dire que ce travail est le meilleur de la carrière de l’actrice, et l’un d’entre eux a même déclaré : “Il est difficile de dire où Garland se termine et où Zellweger commence”. Pour Renée elle-même, ce film est devenu l’un des plus difficiles de sa carrière. Elle a appelé cela un “projet de recherche”, car en travaillant sur le film, l’actrice a regardé et lu beaucoup de choses sur la chanteuse et a fait de nombreuses découvertes sur la personnalité de la célébrité. Pour son travail dans Judy, Renée a remporté un autre Golden Globe, ainsi qu’un BAFTA, un Screen Actors Guild Award et un Oscar. Elle a même été nommée pour un Grammy pour la bande originale du film.
  • En 2022, elle a brillé dans la mini-série policière The Thing About Pam. La série elle-même, dont elle était aussi productrice, et la performance de Renée ont reçu des critiques mitigées. L’actrice a avoué que Pam l’intriguait en tant que personnage : “La façon dont elle se présente est loin de la vérité de qui elle est vraiment. C’est comme un rôle dans un rôle. Pam est l’un de mes personnages préférés que j’ai jamais joués.” L’actrice envisagera peut-être de jouer dans d’autres projets télévisés à l’avenir.
  • Renée Zellweger a déclaré un jour qu’elle aimait passer beaucoup de temps seule. L’actrice aime courir et affirme que la course à pied aide à se débarrasser de toutes les pensées parasites. Elle essaie également de ne pas perdre de temps sur des choses qui n’ont pas d’importance. Renée révèle : “Il y a certaines choses que vous ne pouvez pas contrôler. Moi, je les laisse tranquilles. Et lorsque je travaille sur un film, j’essaie de me concentrer sur quelque chose qui compte vraiment, qui me touche dans le contexte de l’histoire précise”.

Alors, parmi les films avec Renée Zellweger, lequel est ton préféré ?

Sympa/Célébrités/20 Faits sur Renée Zellweger qui a quitté le cinéma après une avalanche de critiques et est finalement revenue sur le devant de la scène
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire