Sympa
Sympa

25+ Expressions qui sont gravées dans nos mémoires depuis l’enfance et que nous n’oublierons jamais

Pour beaucoup d’entre nous, les plus beaux souvenirs d’enfance sont constitués des phrases ironiques que nous avons entendues de nos parents, de nos proches et de nos enseignants. Nous répétons certaines de ces phrases à nos propres petits. L’expression “Ça roule, Raoul”, par exemple, ne fait pas beaucoup de sens, mais elle fait sourire et remonte le moral.

  • “Si la vie était juste, maman aurait un million de dollars et des enfants qui l’écoutent”, disait notre mère. Elle a répété cette phrase si souvent qu’un jour, dans un supermarché, dès qu’elle l’a commencée, nous l’avons terminée tous les cinq pour elle. © MrsGoldenSnitch / Reddit
  • “Je t’aime. Les grenouilles sont vertes.” Ma mère avait l’habitude de dire ça tous les soirs. Un jour, je lui ai demandé ce qu’elle voulait dire et elle a répondu : " Les grenouilles sont vertes. C’est vrai. Je t’aime. Et c’est vrai aussi." Apparemment, elle n’avait jamais entendu parler de la grenouille arboricole venimeuse et des nombreuses autres grenouilles colorées qui existent sur Terre. © fantagrapesoda / Reddit
  • “Tu étais un insecte ou un pare-brise aujourd’hui ?” Ma mère avait l’habitude de nous interroger, mes frères et sœurs et moi, à ce sujet, et elle le fait encore aujourd’hui. Et j’ai toujours pensé que ma mère avait compris : même les enfants peuvent avoir un mauvais jour (“insecte”) ou un grand jour (“pare-brise”). Je fais maintenant la même chose avec mes enfants et ils adorent cette question à chaque fois. © s3rial_kitty / Reddit
  • Ma mère disait toujours : “Tout finira par s’arranger. Si quelque chose ne va pas, c’est que ce n’est pas encore fini.” Et je me suis souvenue de ses paroles dans les moments les plus difficiles de ma vie : lors de ruptures douloureuses et lorsque tous mes espoirs ont été anéantis. Cette phrase me permet de rester optimiste et de travailler pour devenir une meilleure personne. © zimbabweanexile / Reddit
  • Un camarade de classe a demandé : “Madame, avez-vous un stylo de rechange ?” Notre professeur de physique a répondu : “Oui, bien sûr, ne vous inquiétez pas pour moi”. © Dmitri Tcherbakov / ADME
  • Quand ma mère faisait quelque chose qui nous impressionnait, elle disait : “C’est parce que je suis une sorcière”. J’ai longtemps pensé que ma mère était, si ce n’est une sorcière, du moins une femme très spéciale. © iwillbemyself / Reddit
  • Notre professeur de biologie avait l’habitude de dire : “Une mauvaise herbe est juste une plante plantée au mauvais endroit. La saleté n’est que de la matière au mauvais endroit”. © CNTrash / Reddit
  • J’avais environ six ans. La sœur de mon père, tante Claude, nous a invités à sa fête d’anniversaire. Nous étions assis à table, tous bien habillés, et j’attendais avec impatience le gâteau, et la fille dont c’était l’anniversaire a dit : “J’aimerais pouvoir manger sans grossir !” Et je lui ai dit : “Maline, tu veux le beurre et l’argent du beurre”. Mon père disait toujours ça quand il parlait d’un collègue sournois au travail. Les adultes étaient morts de rire. Ils me rappellent toujours ce beurre.
  • Aux éloges, ma mère répondait toujours : “Si je ne suis pas cool, le cochon n’est pas beau”. © zhuntov213 / Pikabu
  • Ma mère disait toujours : “Si quelqu’un s’excuse, ne dites pas ’c’est bon, ce n’est pas grave’”. Cela voudrait dire que ce qu’il a fait était juste. Si c’était le cas, il ne s’excuserait pas. Ma mère me faisait toujours dire “J’accepte tes excuses”. Enfant, je détestais cette phrase, mais aujourd’hui, je l’approuve totalement. Je l’utilise encore dans la vie. © tatorstares / Reddit
  • Notre chimiste était le meilleur. S’il rencontrait l’un de nous quelque part, il demandait toujours le mot de passe. Le mot de passe était : “La chimie c’est le héros, tout le reste c’est zéro”. Et pour les maths il disait “la servante de toutes les sciences”. © Elena Ivanova / ADME
  • Quand je faisais des bêtises dans mon enfance, mon père avait l’habitude de me gronder et de m’appeler “petit phoque”. Je croyais que “phoque” était un gros mot. Puis j’ai grandi et découvert que les phoques ressemblent à ça... © YoungOctober / Pikabu
  • Dans notre famille, quand quelqu’un cuisine un délicieux dîner pour tout le monde, les autres disent en plaisantant “Tu as vraiment besoin de plus de pratique” pour qu’il cuisine plus souvent. © Laintimefan / Reddit
  • “Une journée parfaite pour un voyage” : cette phrase signifiait que nous faisions un détour parce que maman avait pris un mauvais virage. © stefaniey / Reddit
  • Lorsque mon frère et moi étions trop paresseux pour faire quoi que ce soit et que nous nous mettions à pleurnicher, papa nous regardait “sévèrement” et disait : “Endurez en silence toutes les difficultés de la vie familiale !” C’était très drôle pour nous. Comme tous les enfants, nous essayions par tous les moyens d’éviter les tâches ménagères, et papa disait : “Mes cœurs, les affaires ne se font pas toutes seules”. © Naphania / Pikabu
  • Mon père avait l’habitude de dire : “Qu’est-ce que tu as demain ? Tu ne sais pas ? Je connaissais toujours mon emploi du temps, donc je savais quels cours je pouvais sécher” ou “Pourquoi un 0 ? Tu n’aurais pas pu tricher ?” © akaufman / Pikabu
  • Mon professeur d’algèbre avait l’habitude de dire en réponse à un mensonge : “J’ai bien mangé, je n’ai pas besoin de tes salades”. © Igor Maykovski / Yandex.Zen
  • Si quelque chose d’inattendu se produisait en classe, notre professeur de langue et de littérature disait : “Un concombre a poussé en Antarctique”. © Rinata / Yandex.Zen
  • Ma mère a toujours les phrases les plus drôles. Si j’essayais de mentir ou de lui faire une farce, elle disait : “Je t’ai connu, poisson frit, à l’époque où tu nageais en tant qu’un saumon”. © inni0n / Reddit
  • Quand j’étais petite et que je posais des questions idiotes comme “Qu’est-ce que tu fais ?”, même si ce que faisait ma mère était évident, elle répondait : “Je suis en train de coudre des boutons sur de la crème glacée !” © RepellantArtist / Reddit
  • Mon grand-père avait l’habitude de dire : “Je n’ai peut-être pas toujours raison, mais je n’ai jamais tort”. Et je répète maintenant cette phrase après lui. © McGrampa / Reddit
  • Les piqures étaient plus faciles à supporter si ma mère jetait le sort suivant : “Ça ne fait pas mal, n’est-ce pas ? Un moustique pique plus fort”. © Demalin / Pikabu
  • J’avais cinq ans, et on m’a envoyée à la campagne pour tout l’été. Mon grand-père aimait taquiner ma grand-mère : “Toi, chérie, tu es aussi intelligente qu’un canard, mais tu nages comme un fer à repasser”. Je ne comprenais pas ce que cela signifiait, mais dans mon cerveau d’enfant, je me suis dit : “Qu’est-ce que ça veut dire ?” Cette année-là, ma grand-mère avait reçu un nouveau fer à repasser pour son anniversaire, un beau fer en plastique, et j’ai décidé de voir comment il flottait. Je n’avais pas le droit d’aller à la rivière, mais après les pluies, il y avait une bonne flaque d’eau devant la maison. Bref, le fer d’anniversaire de ma grand-mère a coulé comme le Titanic après avoir heurté l’iceberg. Mon grand-père et moi étions tous les deux responsables !
  • J’avais l’habitude de dire quand j’étais enfant : “Maman, je ne veux pas de ça.” Ce à quoi ma mère répondait : “Que veux-tu ? Du dordi et du laffi ?” En grandissant, je ne sais toujours pas ce que c’est. © Cath / Pikabu
  • “Ça roule, Raoul”, avait l’habitude de fredonner ma mère quand on était sur le point de sortir. Je pensais qu’il s’agissait d’un dicton familial, mais lorsque je suis allée la voir à son travail à l’école maternelle, j’ai découvert qu’elle le disait aux autres enfants aussi. © weirdeggi / Reddit

Quelles sont les blagues de ton enfance ou les dictons de ta famille dont tu te souviens?

Photo de couverture stefaniey / Reddit
Sympa/Histoires/25+ Expressions qui sont gravées dans nos mémoires depuis l’enfance et que nous n’oublierons jamais
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire