Sympa
Sympa

9 Tournants de l’histoire qui ont affecté la mode de façon radicale

La mode est influencée non seulement par les couturiers et les maisons célèbres, mais aussi par les événements marquants qui se produisent dans la société. Il y a environ 70 ou 100 ans, par exemple, près de 100 % des hommes portaient des chapeaux de styles différents. Mais avec la propagation des voitures à toit bas, la popularité de ces couvre-chefs a rapidement diminué.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui partager avec toi quels autres événements historiques ont influencé la mode d’une manière ou d’une autre.

Les corsets ont perdu de leur popularité à mesure que l’indépendance des femmes a augmenté

Depuis des siècles, le corset était la pièce de lingerie indispensable en Europe. Sa popularité a atteint son apogée à l’époque victorienne. Mais au milieu du XIXe siècle, les corsets ont été vivement critiqués par les médecins, qui insistaient sur l’impact négatif de ce vêtement sur le corps féminin. Et à la fin du XIXe siècle, les femmes elles-mêmes ont commencé à prôner le port de sous-vêtements plus confortables, qui ne limitaient pas leurs mouvements.

Les militantes de l’époque affirmaient que le corset n’était pas seulement nuisible pour la santé, mais qu’il était aussi “le résultat d’une conspiration masculine visant à subjuguer les femmes en les élevant dans une psychologie d’esclave”. Elles pensaient que la suppression des corsets inconfortables pourrait changer la position des femmes dans la société, leur donner une plus grande mobilité sociale, les rendre moins dépendantes des hommes et du mariage, leur permettre de travailler à temps plein et gagner de l’argent en toute autonomie.

Après 1920, la popularité des corsets a presque totalement chuté. Les femmes ont commencé à porter des ceintures et des soutiens-gorge élastiques à la place.

Le vélo a “habillé” les femmes en pantalons

Pendant presque toute son existence, le pantalon a été porté exclusivement par des hommes. Dans de nombreuses régions du monde, cette tradition était même inscrite dans la loi. Mais, lorsqu’à la fin du XIXe siècle, les femmes ont commencé à utiliser de plus en plus souvent des bicyclettes, les pantalons ont remplacé les jupes et les robes bouffantes, car ils étaient beaucoup plus confortables pour faire du vélo. Et au début du XXe siècle, les femmes ont commencé à porter des pantalons longs.

Dans les années 30, le pantalon était déjà perçu comme un vêtement courant, après que les actrices Marlene Dietrich, Katharine Hepburn et d’autres femmes célèbres ont commencé à les porter. Et c’est en 1939 que le magazine Vogue a publié pour la première fois des photos de femmes portant des pantalons.

Les accessoires de théâtre sont devenus à la mode

Au début du XXe siècle, le fédora était l’un des éléments principaux de la mode masculine. Les hommes le portaient dans presque tous les lieux publics. Mais il est devenu un accessoire particulièrement courant lorsque Edouard VIII, prince de Galles, a fait du fédora son accessoire quotidien.

Il est intéressant de noter que, dans les années 1880, des décennies avant que le fédora ne conquière les hommes, l’actrice de théâtre française Sarah Bernhardt l’a popularisé auprès des femmes. Elle jouait Fédora au théâtre et le chapeau en feutre souple, qui faisait partie de son costume de scène, était très apprécié du public féminin.

Le fédora était également particulièrement populaire auprès des militantes pour l’égalité des sexes.

Les automobiles ont obligé les hommes à abandonner le chapeau

À une époque, tous les hommes portaient des chapeaux : des casquettes, des fédoras, des bérets, des canotiers et des hauts-de-forme. Le chapeau était très répandu, sans distinction de classe. On peut le voir sur des photos datant de plusieurs siècles et il est difficile de trouver un homme sans chapeau. Cependant, après un certain temps, leur popularité a commencé à décliner, puis les hommes les ont complètement abandonnés.

Selon une version, tout cela est dû à l’utilisation massive de voitures à toit bas depuis les années 20. Tout d’abord, lorsqu’une personne était assise dans une voiture, elle n’avait pas besoin de porter un chapeau pour se protéger des intempéries. Deuxièmement, monter et descendre de voiture avec un chapeau n’était pas pratique. C’est pourquoi les hommes en ont porté de moins en moins souvent.

Et lorsque, dès les années 50, les chapeaux ont cessé d’indiquer un statut social particulier, leur popularité est entièrement tombée dans l’oubli.

Coco Chanel a fait d’une simple robe noire le symbole d’un statut

En 1912-1913, l’actrice Suzanne Orlandi a été l’une des premières femmes à porter une robe noire de Coco Chanel en velours avec un col blanc. Mais elle n’est devenue populaire à l’échelle mondiale qu’en 1926, lorsque Vogue a publié une photo d’une petite robe noire Chanel à manches longues.

Chanel elle-même se vantait de permettre aux pauvres de “se sentir comme des millionnaires”, alors que jusqu’à récemment, porter du noir était plutôt considéré comme le destin des domestiques. Mais grâce à la créatrice de mode française, cette tenue est restée populaire. Et tout cela en raison de son caractère bon marché et de son élégance.

La minceur de Twiggy a fait sensation dans la société

Twiggy, le mannequin le plus célèbre des années 60, a révolutionné la mode. Son apparition a bouleversé toute l’industrie, car à l’époque, la plupart des mannequins avaient des formes plantureuses. Si elles faisaient la publicité de vêtements glamour pour les consommateurs riches, Twiggy, issue d’une famille de la classe ouvrière, faisait la promotion de vêtements décontractés abordables pour les personnes minces. C’est en partie “à cause” d’elle que les femmes du monde entier ont commencé à rêver de perdre du poids, à se couper les cheveux courts et à porter des minirobes de couleurs vives.

Les lunettes noires cachaient les yeux rouges

Au début des années 20, les lunettes de soleil étaient portées en masse par les stars de cinéma. Et pas seulement pour se cacher de leurs fans, mais aussi pour dissimuler leurs yeux rouges. Le fait est qu’à cette époque, on utilisait des lampes à arc puissantes qui émettaient une lumière très vive contenant des ultraviolets sur les plateaux de tournage. Les yeux des acteurs devenaient donc rouges.

L’accessoire est devenu abordable pour tout le monde après 1929, lorsque Sam Foster a commencé à produire des lunettes de soleil bon marché et à les vendre sur les plages.

Les shorts de plage ont été inventés spécialement pour les surfeurs

Au début du XXe siècle, les sports nautiques ont commencé à gagner en popularité. Et c’est au milieu du siècle dernier que les hommes ont développé un intérêt particulier pour le surf. À Hawaï, les surfeurs passionnés recherchaient des maillots de bain qui ne tomberaient pas lorsque de grandes vagues les frappaient. Les tailleurs locaux leur cousaient donc des shorts en toile épaisse avec un laçage à la taille pour qu’ils ne tombent pas. Ces shorts de baignade ont séduit non seulement les surfeurs mais aussi tous les fans de plage.

L’aérobic a introduit la mode des leggings

En 1982, Jane Fonda a enregistré plusieurs vidéos d’aérobic qui sont rapidement devenues des incontournables du monde du fitness. Elle a appris aux femmes au foyer à faire de l’exercice, vêtue de leggings de couleurs vives. Grâce à l’actrice, l’aérobic est devenu mondialement populaire et avec lui les leggings, qui font maintenant partie intégrante de la garde-robe féminine.

Et toi, as-tu d’autres exemples d’événements historiques qui ont changé le cours de la mode ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Sympa/C’est curieux/9 Tournants de l’histoire qui ont affecté la mode de façon radicale
Partager cet article