Sympa
Sympa

Ces 13 histoires drôles et vraies prouvent à quel point leurs auteurs ont le sens de l’humour

On a tous dans notre entourage des gens avec un sens de l’humour incroyable. Ils ont l’esprit vif, et ils aiment se moquer de tout le monde autour d’eux — et parfois, d’eux-mêmes également. Ce trait de caractère peut s’avérer très utile, notamment dans les situations délicates.

Chez Sympa, nous avons rassemblé quelques histoires de gens qui ne se laissent jamais atteindre par le ridicule.

  • Je vivais avec mon copain depuis 6 mois, et finalement, est venu le moment de rencontrer ses parents. Nous étions assis dans notre cuisine et les attendions. Soudain, la sonnette a retenti. Il y avait un homme et une femme. Ils nous ont dit qu’ils étaient les voisins du dessous, et que nous avions un dégât des eaux. J’ai tout vérifié mais je n’ai rien trouvé. Alors je leur ai dit de partir et j’ai claqué la porte. La sonnette a retenti à nouveau. J’ai ouvert la porte, et les deux mêmes personnes se tenaient devant moi et riaient. C’étaient bien mes futurs beaux-parents, et ils avaient décidé de me faire une blague.
  • J’étais dans le bus, et un homme était assis en face de moi avec un plâtre à la main. Il m’a remarquée et m’a “tiré dessus” avec sa main plâtrée en faisant : “Bang ! Bang !” Et puis il a soufflé sur la fumée de son “pistolet”. J’ai fait un visage triste et j’ai fait semblant d’être blessée à l’épaule. Nous avons joué à ce jeu jusqu’à la fin du trajet. C’était très amusant.
  • J’ai un sens de l’humour très particulier, hérité de mon père. Un jour, à l’âge de 10 ans, je regardais des dessins animés et mon père coupait de la viande dans la cuisine. Soudain, j’ai entendu le bruit d’une hache qui frappait le bois, suivi d’un horrible cri de mon père. Il s’est précipité dans la pièce, les yeux grands ouverts, la main couverte de sang et un morceau de viande à la place de son doigt. Il a crié : “Au secours, fais quelque chose, je me suis coupé le doigt, trouve-moi une aiguille et un fil, il faut le recoudre !” J’ai sauté du fauteuil et me suis mis à courir partout, j’ai cherché du fil et une aiguille, les ai trouvés, et me suis précipité vers mon père avec les mains toutes tremblantes. Puis j’ai vu qu’il souriait. Alors je lui ai demandé bêtement : “Quoi, tu n’as plus mal ?” Et il a répondu : “C’était une blague, tu aurais dû voir ton visage ! Mais tu a été bon, tu n’as pas perdu ton sang-froid et tu n’as pas perdu connaissance, tu ferais un bon policier !” On a bien ri, puis il a dit : “Allez, je vais envelopper ta main avec de la viande, il est temps de faire peur à maman !”
  • Mon amie a trouvé son mari grâce à son sens de l’humour. Elle a de petits seins, si bien qu’elle utilise toujours des astuces différentes pour les faire paraître plus gros. Un jour, nous étions à la plage, elle a gracieusement déroulé sa serviette, et à ce moment-là, le haut de son bikini est tombé et ses faux seins avec. Elle a déclaré simplement : “Waouh, le vent est fort aujourd’hui ! Il a arraché mon soutien-gorge et même mes seins !” Le gars qui se tenait à proximité n’a pas pu s’empêcher de rire, à tel point qu’il est tombé par terre, et nous avons dû l’aider à se relever. Une semaine plus tard, il la demandait en mariage.
  • De retour du travail, sur le chemin de l’arrêt de bus, j’ai acheté une pizza. Il faisait chaud et elle sentait très bon. J’ai pris le bus qui s’est retrouvé bloqué dans un embouteillage. L’odeur de ma pizza emplissait l’atmosphère, et tout le monde avait faim. Finalement, un gars a dit : “Mademoiselle, soit vous sortez, soit vous partagez.” J’ai donc ouvert la boîte et partagé la pizza avec tous les passagers.
  • Alors que je rentrais chez moi, j’ai vu un homme s’approcher de moi. Il s’est arrêté brusquement, a laissé tomber ses sacs sur le sol, a commencé à balancer ses bras et à se prendre sa tête. Puis il a repris ses sacs et s’est remis en marche. Pour plaisanter, j’ai décidé de répéter tous les gestes qu’il venait de faire. Il m’a vue et a couru si vite qu’il m’a même poussée.
  • Un bel homme était assis en face de moi dans le train. J’étais au téléphone avec mon amie, et elle m’a demandé de prendre une photo de lui. Alors j’ai discrètement pointé l’appareil vers lui et j’ai pris une photo. J’ai réalisé trop tard que j’avais oublié d’éteindre le son et le flash. Le type s’est mis à rire très fort, puis il m’a regardée et a dit : “Prenons une autre photo, je vais regarder l’appareil et sourire, d’accord ?” Alors j’ai pris une autre photo de lui, et nous avons continué à rire. J’ai toujours la photo dans mon téléphone.
  • Un de mes amis travaillait dans un café. Un jour, il a vu un cafard courir sur la table d’un client. C’était un café d’une certaine classe, et une telle chose était inacceptable. Mon ami ne s’est pas laissé abattre, il a couru vers la table et a crié : “Georges ! Enfin te voilà, je pensais que je t’avais perdu !” Puis il a pris l’insecte dans ses mains et l’a emporté. Il a reçu un cadeau de la part de la direction pour sa vivacité d’esprit, et les clients ont bien ri.
  • J’ai passé un examen d’anatomie. Pendant que je me préparais, une jolie fille répondait aux questions des examinateurs. L’une d’elles portait sur la dentisterie. L’examinateur a apprécié ses réponses et a décidé de la taquiner un peu. Alors il lui a demandé combien de fois les dents changeaient. C’était une question très simple, dont même les lycéens connaissent la réponse : “une fois”, des dents de lait aux dents permanentes. Mais la fille a répondu “deux fois”. L’examinateur, étonné, a demandé : “Deux fois ? Comment ça ?” Et la fille a répondu : “Des dents de lait aux dents permanentes, et des dents permanentes aux dents en or !” Le public a éclaté de rire, et elle a obtenu un A.
  • Un jour, un type m’a abordée dans un club ; or je n’aime pas vraiment ce genre d’approche. Mais il a insisté, et j’ai accepté. Mais je lui ai donné un faux nom. Puis il a dit : “Donne-moi ton numéro de téléphone, je t’appellerai demain”. Je lui ai donné le numéro de notre hôpital psychiatrique, puis on s’est séparés. Cinq mois plus tard, on s’est rencontrés dans la rue par hasard, et il m’a reconnue. On a bien ri de toute cette histoire, et trois mois après, il m’a demandée en mariage. Jamais je n’aurais pensé que je rencontrerais l’amour de ma vie comme ça.
  • J’étais dans le bus et le conducteur a freiné brusquement. Une femme portant un bébé était debout pour descendre à l’arrêt suivant. L’enfant est tombé et s’est retrouvé dans les mains d’un homme assis à côté d’elle. L’enfant s’est mis à pleurer et a appelé l’homme “Papa”. L’homme ne s’est pas démonté et a répondu : “Coucou fiston !” Tous les passagers du bus se sont mis à rire.
  • Pierre bégayait. Pas de manière sévère, et il le masquait bien quand c’était nécessaire. Il avait aussi un grand sens de l’humour. On a eu un contrôle de maths. L’examinatrice était une prof à la réputation sévère. Pierre est entré, a sorti sa carte d’étudiant, ainsi qu’une miche de pain, du pâté en conserve et un couteau. Il a posé tout cela devant la femme étonnée. “Qu’est-ce que c’est que ça ?” a-t-elle demandé. Et il a répondu en bégayant de façon exagérée : “Les qqqquestions sont tttttrès ccccompliquées. Vous aurez fffffaim quand jjjj’aurai fini.” L’examinatrice n’a pas pu s’empêcher de rire et lui a mis un B.
  • Je rentrais de l’université avec mes camarades de classe. Soudain, une voiture s’est arrêtée, la vitre s’est abaissée, et le chauffeur a dit : “Restez ou vous êtes ! Toi avec la jupe bleue, monte !” Il me pointait du doigt. Alors je suis montée en silence. Les filles hurlaient et couraient derrière la voiture. Mon père et moi n’avons pas pu nous arrêter de rire. Mais maintenant, je dois rentrer seule parce que les filles refusent de m’adresser la parole.

Et toi, as-tu des blagues comme celles-ci en tête ? Raconte !

Sympa/Histoires/Ces 13 histoires drôles et vraies prouvent à quel point leurs auteurs ont le sens de l’humour
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire