Sympa
Sympa

Ces 5 Multimillionnaires ont passé leur enfance dans la pauvreté

Dans le monde, il y a plus de 2 200 multimillionnaires, dont le patrimoine total dépasse les 6 000 milliards de dollars. La plupart d’entre eux ont hérité d’une entreprise rentable ou ont gagné leur capital en travaillant dans des sociétés déjà développées. Néanmoins, parmi ces personnes, certaines ont aussi construit leurs empires en partant de zéro, en ayant vécu une enfance difficile, voire carrément pauvre.

Chez Sympa, nous allons te raconter l’histoire de 5 multimillionnaires qui sont parvenus à sortir et à affronter les difficultés de la vie.

5. Oprah Winfrey, 2,8 milliards de dollars

La présentatrice la plus connue du monde a vécu une enfance très difficile : ses parents, une domestique et un barbier, n’étaient plus ensemble quand Oprah est née, et la grand-mère, avec qui la petite fille a vécu jusqu’à l’âge de 6 ans, la battait et la punissait sévèrement.

Quand la future diva a fêté ses 6 ans, sa mère l’a récupérée de chez sa grand-mère pour qu’elle vive avec elle dans un ghetto, et à l’âge de 9 ans, elle a été violée par son cousin.

Malgré toutes ces difficultés, Oprah a appris toute seule à lire et à écrire, mais à l’âge de 14 ans, elle a décidé de fuguer. Après cet incident, sa mère l’a envoyée chez son père, qui, heureusement, était une personne stricte mais pas cruelle. Grâce à lui, elle a remporté un concours d’éloquence et a intégré l’université.

À 17 ans, Oprah est devenue la première femme journaliste afro-américaine à la télévision de Nashville, ville où elle habitait avec son père. En 1976, quand elle n’avait que 22 ans, elle a été présentatrice d’un programme matinal et la suite, tout le monde la connaît...

4. Howard Schultz, 3 milliards de dollars

Le futur propriétaire de l’entreprise de cafés la plus célèbre du monde, Starbucks, est né en 1953, dans l’un des quartiers les plus pauvres de Brooklyn, à New York. Howard vivait avec ses parents dans des logements sociaux financés par l’État, et son unique loisir était un panier de basket dans le jardin.

Quand il avait 7 ans, son père s’est fracturé la jambe. Comme la famille n’avait pas d’assurance maladie, ils ont dû payer son traitement avec leurs économies, ce qui a fait plonger dans le rouge la situation économique de la famille Schultz, qui était déjà relativement modeste.

À l’âge de 12 ans, Howard a commencé à travailler en vendant des journaux, puis comme serveur et vendeur de peaux. En 1975, il est entré à l’université et est devenu la première personne de sa famille à être diplômée. Quelques temps après, il a intégré une entreprise qui commercialisait des cafetières et il a appris l’existence d’une petite entreprise de Seattle qui effectuait de la vente de café en grain.

En 1982, il les a supplié pour obtenir un travail à Starbuck et quelques années plus tard, il a acheté les parts des anciens propriétaires de la marque déposée pour 4 millions de dollars. L’un des investisseurs du futur multimillionnaire était Bill Gates.

3. Ralph Lauren, 7,2 milliards de dollars

En 1939, dans le quartier du Bronx, à New York, Frank Lifshitz et Frida Kotlyar (immigrants de Biélorussie) ont donné naissance à leur fils, qu’ils ont appelé Ralph. Après lui, le couple a eu 3 autres enfants et toute la famille vivait dans un petit appartement composé d’une seule chambre. Ils étaient pauvres : le père du futur créateur travaillait comme peintre, tandis que la mère restait à la maison pour s’occuper des petits.

Plus jeune, Ralph Lifshitz était fan de basket et il rêvait d’une carrière professionnelle. Ensuite, il a eu un autre rêve : faire du cinéma. Mais tout a changé quand le jeune garçon a été invité dans l’appartement d’un de ses amis aisés, où il a vu un dressing qui faisait la taille d’une chambre. Ralph, 12 ans, a pris la décision de devenir riche et ambitieux pour avoir une armoire similaire.

À 16 ans, il a décidé de changer de nom de famille pour prendre celui de Lauren. Quelques années plus tard, il a été diplômé et ensuite, après quelques semestres à l’université, il a abandonné ses études pour intégrer l’armée. Une fois cette époque révolue, il a trouvé un emploi dans une boutique de prêt-à-porter pour hommes et ensuite, dans une enseigne de cravates. En 1966, il a ouvert sa propre entreprise de confection de cravates appelée Polo, dont le logo était un joueur de polo.

En 1968, Ralph Lauren a inauguré sa propre boutique dans l’un des plus grands magasins de New York, et en 1971, il a lancé sa première collection de vêtements féminins.

2. Leonardo Del Vecchio, 23,5 milliards de dollars

Leonardo Del Vecchio est né à Milan, en Italie, en 1935, et désormais, il fait partie du top 50 des personnes les plus riches du monde, occupant la deuxième place dans le rang des Italiens les plus riches. Il est toujours dans l’ombre et quasiment inconnu et pourtant, il est le propriétaire de la marque de lunettes la plus célèbre du monde : Ray-Ban.

À part Leandro, sa mère a eu quatre autres enfants et son père est décédé avant qu’il naisse. Pour nourrir la famille, elle acceptait n’importe quel travail, mais il manquait toujours de l’argent, alors quand Leandro a eu 7 ans, elle a dû placer les enfants dans un orphelinat, où il a vécu jusqu’à l’âge de 14 ans.

En 1949, l’adolescent a commencé sa vie professionnelle dans une usine de pièces de rechange pour les voitures, où il travaillait sur de petites pièces. Il était tellement doué dans son travail que son chef lui a conseillé de se consacrer à l’odontologie. La ville où vivait Leonardo à cette époque était connue pour ses fabricants de lunettes et à l’âge de 19 ans, le futur multimillionnaire a réalisé sa première monture en métal.

La compétition était énorme, mais tous les professionnels qui fabriquaient des lunettes avaient une spécialisation très précise : certains fabriquaient des montures, d’autres s’occupaient des verres et les autres assemblaient les pièces. Leonardo s’est rendu compte qu’il était possible d’accéder pleinement au marché en organisant le cycle de production dans sa totalité et à 25 ans, il inaugurait son premier atelier appelé Luxottica. C’est en 1969, sous ce nom, que sont nées les premières lunettes de la marque.

1. Li Ka-shing, 33,7 milliards de dollars

Li Jia-Cheng est né en Chine, en 1928. Son père était professeur, il lui a appris très tôt à lire et à écrire. À l’âge de 3 ans, l’enfant connaissait déjà plusieurs milliers de hiéroglyphes.

En 1937, la famille, qui avait eu deux autres enfants, a été obligée de changer son nom pour Ka-shing et fuir à Hong Kong pour échapper aux envahisseurs japonais. L’oncle de l’enfant, qui devait les recevoir, a finalement refusé de recueillir la famille, alors ils ont dû se loger dans une petite chambre située dans une poissonnerie. À l’âge de 10 ans, l’enfant a failli mourir de tuberculose. Quand Li a fêté ses 15 ans, son père est décédé de cette maladie.

Lorsque son père est tombé malade, l’enfant a trouvé un travail dans une usine de bracelets de montres, où il travaillait après l’école. Après la mort de son père, il a arrêté les études et il a obtenu un poste de vendeur dans la boutique d’une entreprise qui fabriquait différents produits en plastique.

Sa formation lui a permis d’atteindre le succès : pour avoir bien rédigé une lettre commerciale, son supérieur lui a offert de diriger l’un des départements de l’usine. Li s’est spécialisé dans la vente et en peu de temps, il est parvenu à multiplier par 7 les bénéfices...

En 1950, Li, 22 ans, avec l’argent économisé en travaillant dans l’entreprise de produits en plastique, a fondé sa première usine. Il a commencé à produire des fleurs artificielles sous le nom de Cheung Kong, qui sont utilisées à Hong Kong pour appeler le fleuve Yangzi Jiang. Au début des années 60, l’entreprise florissante a rapporté tellement d’argent à Li Ka-shing qu’il a commencé à acheté des biens immobiliers à Hong Kong.

Actuellement, l’empire de Li Ka-shing, 90 ans, est réparti dans plus de 50 pays, ses entreprises et usines emploient plus de 300 000 personnes.

Quelle est l’histoire la plus impressionnante ? Réponds-nous dans les commentaires.

Sympa/Célébrités/Ces 5 Multimillionnaires ont passé leur enfance dans la pauvreté
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire