Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 9 femmes ont créé des marques mondialement célèbres (tu connais leurs noms, mais peut-être pas leurs visages)

Il existe différentes raisons qui peuvent conduire une personne à devenir célèbre. Les mannequins, chanteurs, ou acteurs le sont grâce à leur personne et leur talent, mais pour d’autres, la célébrité vient grâce à ce qu’elles ont créé. C’est justement le cas des femmes que nous allons te présenter dans cet article. Elles sont à l’origine de véritables empires de la mode. Et si nous connaissons bien leurs noms et que nous identifions immédiatement leurs logos sur certains articles de haute couture ou enseignes de magasins, nous n’en savons pas forcément plus sur elles, ni ce qui est à l’origine de leur succès, ou à quoi ressemblait leur vie.

Chez Sympa, nous avons voulu enquêter sur la vie de ces femmes spéciales aux histoires vraiment passionnantes. À la fin de l’article, tu découvriras le parcours d’une femme qui n’a pas créé un empire de la mode, mais un simple jouet qui, à ce jour, est toujours un succès.

1. Coco Chanel

Gabrielle Chasnel (son vrai nom) a ouvert son premier magasin de mode en 1910. Au début, la marque ne vendait que des chapeaux pour femmes, mais onze ans plus tard, en 1921, elle proposait le parfum Chanel n°5. Coco Chanel l’a nommé ainsi parce que le 5 était son chiffre fétiche, et cela lui a effectivement réussi, car il est rapidement devenu célèbre auprès des femmes de la haute société.

Coco Chanel est connue pour avoir libéré les femmes des étouffants corsets, en leur proposant un nouveau style à la fois élégant et confortable. Son succès et sa renommée mondiale firent qu’elle fut la seule femme créatrice de mode figurant dans la liste des 100 personnes les plus influentes du XXe siècle, établie par le magazine Time.

On sait que le noir et le blanc étaient les couleurs de référence de Coco Chanel, car elle a appris à coudre à l’abbaye d’Aubazine, où elle a passé son enfance. Là-bas, les seuls tissus qu’elle avait sous la main étaient ceux correspondant aux couleurs des tenues des religieuses. C’est en gardant ce code couleurs simple et efficace qu’elle a créé la célèbre “Petite Robe Noire”, un grand classique qui a marqué un avant et un après dans le milieu de la mode féminine. La créatrice avait en effet choisi une couleur jugée “interdite”, jusqu’alors associée au deuil, pour en faire un symbole de la mode.

La marque Chanel compte aujourd’hui de nombreuses boutiques à travers le monde, et ce nom est l’un des plus reconnus dans le milieu de la mode. La chambre de l’Hôtel Ritz à Paris, où elle a longtemps vécu, s’appelle d’ailleurs aujourd’hui la “suite Coco Chanel”.

2. Estée Lauder

Estée Lauder, de son vrai nom Josephine Esther Mentzer, est née à New York en 1908, et elle a travaillé une grande partie de son enfance dans la quincaillerie familiale. Cependant, c’était loin d’être sa passion. En grandissant, elle a commencé à aider son oncle chimiste à préparer et vendre des crèmes cosmétiques, parfums et lotions. C’est à ce moment qu’elle a appris tous les secrets de ce qui allait devenir son royaume : l’industrie de la beauté.

En 1946, Estée et son mari, Joseph Lauder fondèrent les Estée Lauder Companies. Depuis lors, la société de produits cosmétiques n’a cessé de croître. Au début, la marque ne vendait que des soins de base, comme des crèmes, lotions et huiles nettoyantes. Deux ans plus tard, elle s’était fait un nom dans le célèbre magasin Saks Fifth Avenue, à New York.

Au fil du temps, la gamme de produits créés par l’entreprise s’est élargie avec de nouvelles marques, comme Aramis et Clinique. Aramis fut le premier parfum de luxe destiné à un public masculin et disponible dans les grands magasins. Clinique fut également une marque pionnière dans le sens où elle a été la première société de cosmétiques pour femmes à lancer une ligne de produits masculins. Aujourd’hui, l’entreprise Estée Lauder est un véritable empire composé de nombreuses marques, et son chiffre d’affaires annuel dépasse les 10 milliards de dollars.

3. Donna Karan

Donna Karan est née à New York, et on peut dire qu’elle a hérité de la vocation de ses parents pour le design et la mode, car sa mère était mannequin, et son père était tailleur. En 1984, elle quitte l’entreprise de la créatrice Anne Klein, où elle a été formée, pour créer sa propre société. L’année suivante, elle présente sa première collection de vêtements pour femmes, sous sa propre marque : Donna Karan New York.

Son objectif était clair, et il tenait en une seule phrase : “Créer des vêtements modernes pour les gens modernes”. La styliste voulait avant tout concevoir et vendre uniquement des habits qu’elle était prête à porter elle-même. Quelque temps plus tard, alors qu’elle était déjà surnommée “la reine de la 7ème avenue”, elle a créé une marque plus abordable destinée aux jeunes femmes : DKNY.

Donna Karan est devenue célèbre avec sa collection pour femmes “Seven Easy Pieces” (“sept vêtements de base”), qui était composée de vêtements très simples qui, selon la manière dont ils étaient portés et combinés, formaient des tenues différentes pour chaque jour de la semaine. Entre les années 80 et 90, toutes les femmes qui se disaient modernes voulaient absolument avoir l’une de ses tenues.

À la mi-2015, elle a cessé d’exercer en tant que créatrice du label pour se consacrer entièrement à Urban Zen, une marque qu’elle a créée en 2007, mais à laquelle elle n’avait jusque-là pas pu dédier le temps voulu. Dans ses boutiques, on trouve de nombreux vêtements et produits artisanaux, comme des bijoux, des pièces de cuir, des vases haïtiens et des meubles en bois. Fidèle à son style, la créatrice décrit toujours ses créations comme basiques et intemporelles.

4. Vivienne Westwood

Vivienne Westwood est née en Angleterre en 1941. Une trentaine d’années plus tard, elle a ouvert SEX, une boutique de vêtements spécialisée dans le mouvement punk : c’est ainsi qu’elle s’est démarquée des autres créateurs de mode. Vivienne s’inspirait avant tout de son partenaire et associé Malcolm McLaren, le manager des Sex Pistols, un groupe qui dominait la scène punk britannique dans les années 70.

À la fin des seventies, la “mère du punk” était déjà considérée comme un symbole avant-gardiste. Elle combinait dans ses défilés ses pièces de mode avec du maquillage et des coiffures extravagantes. Dans les années 80, le penchant de la créatrice pour la transgression resta sa marque de fabrique. C’est ainsi qu’elle a créé une nouvelle collection intitulée Pirate, destinée aux “héros courageux” : pirates, boucaniers et dandys. Plus tard, elle a adopté une approche différente, plus traditionnelle, en utilisant des tissus anglais classiques comme les tartans et autres motifs écossais.

Aujourd’hui, Vivienne Westwood représente l’une des dernières entreprises de mode indépendante, et elle possède des boutiques dans le monde entier, de Londres à Shanghai. À de nombreuses reprises, cette femme aussi unique que talentueuse s’est servie de ses différentes collections pour sensibiliser les gens au réchauffement climatique et à la protection de l’environnement. Elle est également considérée comme l’une des créatrices de mode les plus influentes du monde actuel.

5. Diane von Fürstenberg

Diane von Fürstenberg est entrée dans l’histoire de la mode en créant la célèbre robe portefeuille, qui est devenue une icône des années 70 et est toujours très aimée aujourd’hui. Cette création fut en quelque sorte le tremplin qui mena cette femme à construire un empire qui représente aujourd’hui 450 millions de dollars. On trouve cette marque dans le monde entier, et ses différentes créations sont portées par de nombreuses personnalités célèbres telles que la duchesse de Cambridge, Gwyneth Paltrow, Kate Beckinsale, Madonna, Susan Sarandon, ou encore Jennifer Lopez.

En 1969, Diane a épousé le prince Egon von Fürstenberg, mais ils se sont séparés peu après son installation à New York. C’est en 1974 qu’elle décida de se lancer dans la mode en créant ses propres vêtements. Cette coupe “portefeuille” a été son porte-bonheur.

À l’époque, elle avait remarqué que beaucoup de femmes s’habillaient en combinant des chemisiers croisés et des jupes de la même couleur, alors elle a pensé à unir ces deux éléments sous la forme d’un seul. La robe portefeuille est à la fois légère, confortable, infroissable, et surtout adaptable à la silhouette de chacune.

En 1977, le succès était tellement retentissant que les usines fabriquaient près de 25 000 modèles par semaine. En 1976, environ un million de ces robes avaient déjà été vendues. Malgré son succès, Diane a quitté l’industrie de la mode en 1985 pour fonder une maison d’édition à Paris. Une dizaine d’années plus tard, elle est revenue sur le devant de la scène en sortant un remake de sa robe légendaire. Une fois de plus, le succès fut au rendez-vous. Actuellement, le catalogue DVF propose également une ligne complète de sacs, de chaussures et de bijoux.

6. Mary Quant

Cette couturière britannique est devenue célèbre dans le monde entier pour avoir réinventé la mode des années 60. Mini-jupes et robes courtes, collants colorés, maquillage, pulls côtelés et ceintures de hanche, tout ceci a peu à peu façonné l’esprit de sa marque, qui visait une clientèle jeune.

En 1955, avec Alexander Plunket Greene, Mary Quant a ouvert sa première boutique, Bazaar, dans le quartier de Chelsea (Londres), alors en plein essor. Cette boutique a connu rapidement un grand succès, surtout auprès des jeunes artistes attirés par ce style nouveau. On y découvrait un nouvel archétype de la femme-enfant, très mince et aux longues jambes, qui contrastait avec la volupté affichée dans les années 50. Les plus grandes vedettes de l’époque, comme Twiggy, Brigitte Bardot et Nancy Sinatra, ont adhéré à ce style.

Au cours des années 60, Mary Quant a ouvert plus d’une centaine de magasins dans tout Londres. Ses créations furent produites à l’échelle industrielle, bouleversant totalement (et avec provocation) les tendances plus traditionnelles qui dominaient alors la mode de l’époque. Ces vêtements fabriqués à partir de tissus peu coûteux étaient très prisés par les consommateurs.

Bien qu’elle soit avant tout devenue célèbre pour sa mini-jupe, beaucoup d’autres vêtements et accessoires encore très utilisés aujourd’hui ont été créés par Mary Quant : bottes hautes arrivant au-dessus du genou, collants colorés, pantalons évasés, maxi-jupe, mais aussi le vernis à ongles bleu et l’eye-liner argenté.

Mary Quant est aujourd’hui âgée de 86 ans, et elle a toujours la même coiffure et le même style légèrement ingénu qu’elle avait dans sa jeunesse.

7. Stella McCartney

Cette célèbre créatrice de mode n’est autre que la fille de Paul McCartney, ancien membre des Beatles, et de la photographe américaine Linda McCartney. Enfant, Stella a grandi avec sa famille dans une ferme du Sussex, où elle a appris que la vie de tout être vivant était précieuse. Elle est donc devenue une ardente défenseuse des animaux, ce qui se reflète dans ses collections où l’utilisation de cuir et de fourrures est totalement absente.

Bien qu’elle ait commencé à dessiner des modèles très jeune, son entrée officielle dans le monde de la mode s’est produite en 1995, lorsqu’elle a obtenu son diplôme de l’école d’art Central Saint Martins. Pour présenter sa collection de fin d’études, elle a invité ses amies mannequins Naomi Campbell et Kate Moss à défiler. En 2001, elle s’est associée au groupe Gucci pour présenter sa première collection à Paris. Durant toute sa carrière, elle a réalisé des partenariats avec d’autres entreprises célèbres, comme H&M ou Adidas.

Elle a toujours fourni un travail à la fois varié, constant, et prolifique. Au fil du temps, elle s’est même aventurée dans d’autres domaines comme la création de parfums et de produits cosmétiques, toujours avec le respect de l’environnement comme devise : tous ses produits sont 100% bio.

Stella McCartney a aussi lancé une collection de vêtements pour hommes, et une autre pour enfants. Elle a été choisie pour créer la robe de réception de Meghan Markle lors de son mariage, robe dont elle a ensuite réalisé 46 répliques pour une collection. Elle gère aujourd’hui une ligne de magasins indépendants situés dans les endroits les plus célèbres du monde, comme Manhattan, Londres, Los Angeles, Paris, Barcelone, Milan, Rome, Miami et Houston.

8. Miuccia Prada

Miuccia, l’héritière de Prada, a réussi à transformer une entreprise familiale en un empire mondial. Selon le magazine Forbes, sa fortune s’élève à 2,4 milliards de dollars. Cette couturière italienne a étudié des domaines assez éloignés du monde de la mode, car elle est titulaire d’un doctorat en sciences politiques, et elle a aussi étudié les arts dramatiques au théâtre Piccolo de Milan.

Après avoir obtenu son diplôme, elle a pourtant choisi de changer de voie, et elle a repris l’entreprise Prada fondée par son grand-père. Aujourd’hui, cette marque est très forte dans le secteur de la mode. Ses créations fraîches et non-conventionnelles, bien différentes de celles de son grand-père, ont donné à la marque un nouveau look, plus jeune et extravagant.

Miuccia a commencé à travailler pour cette entreprise en 1978, et son premier succès est arrivé en 1985, lorsqu’elle a conçu une ligne de sacs en nylon noir, très sobres. L’utilisation de ce matériel nouveau, jusque-là essentiellement dédié à la fabrication des parachutes, marqua un avant et un après dans l’histoire de Prada. Ces sacs eurent tellement de succès qu’aujourd’hui, le nylon est toujours la marque de fabrique de la maison Prada.

Ce triomphe amena Miuccia à créer sa ligne de vêtements pour femmes, “Miu Miu”, c’est-à-dire tout simplement son propre surnom. Plus jeune, plus colorée, mais aussi plus commerciale et moins chère qu’à son origine, l’entreprise Prada s’est ensuite liée à de nombreuses célébrités comme Uma Thurman, Gwendoline Christie, Chloë Sevigny ou Alexa Chung. Tout au long de sa carrière de dessinatrice, Miuccia a été reconnue pour bouleverser les idées conventionnelles que le monde peut avoir sur la beauté. C’est cette perpétuelle remise en question des stéréotypes qui semble lui avoir apporté un tel succès.

9. Jenny Packham

Cette créatrice anglaise est surtout célèbre pour ses collections de prêt-à-porter et ses robes de mariée. C’est à la fin des années 80 qu’elle crée la société Jenny Packham, qui se consacre initialement aux tenues de soirée et aux robes de mariée, : ses modèles courts se distinguent des autres. Jenny Packham a d’ailleurs débuté sa carrière en présentant une collection de robes courtes noires et blanches, en soie, et décorées d’instruments de musique. Dix ans plus tard, elle élargit sa gamme avec une nouvelle ligne d’accessoires, puis elle se lance dans la lingerie.

Diverses créations de Jenny Packham ont été portées par des célébrités comme Miley Cyrus, Angelina Jolie, Jennifer Lopez, Cameron Diaz, Beyoncé, la duchesse de Cambridge, Shakira, et Jennifer Aniston. Elle a également conçu des costumes pour différents films comme Casino Royale et Harry Potter.

En raison d’une élaboration assez complexe, ses créations rappellent celles conçus par Christian Dior dans les années 50. Elle choisit cependant de mettre l’accent sur le confort, la qualité et la diversité : ses modèles varient considérablement d’une saison à l’autre, notamment en termes de combinaisons de matières, de motifs et de couleurs, qu’elle sélectionne en s’inspirant d’artistes comme Van Gogh, Miró et Gaudí.

Aujourd’hui, les créations de Jenny Packhamsont disponibles dans les boutiques de mode des célèbres grands magasins comme Bergdorf Goodman ou Harrods.

Bonus : Ruth Handler

Contrairement aux autres, cette femme n’a pas créé de marque de vêtements ou de cosmétiques. Cependant, sa création a révolutionné le monde des petites filles (et aussi de certains adultes). Nous parlons effectivement de la créatrice de la poupée Barbie.

Lorsqu’elle est née à Denver, en 1916, elle s’appelait Ruth Mosko. Vingt-deux ans plus tard, elle épousa Elliot Handler, un artisan qui fabriquait des cadeaux. Pendant longtemps, la situation financière du couple fut précaire, jusqu’au jour où ils créèrent une petite entreprise avec un partenaire, Harold “Matt” Matson, afin de fabriquer des cadres. Ils baptisèrent leur entreprise en combinant leurs deux noms : Mattel.

Au bout d’un certain temps, les artisans associés commencèrent à fabriquer des maisons de poupées à partir des chutes de bois laissées par la création de cadres. C’est alors qu’ils se rendirent compte que ces meubles miniatures étaient plus demandés que les cadres eux-mêmes, et ils décidèrent de se concentrer sur la fabrication de jouets.

Peu après, Matson a quitté l’entreprise, et le couple a pris la relève. Rapidement, Ruth a dirigé la direction de la société, et c’est elle qui l’a menée au succès. C’est lors d’un voyage en Suisse que la vie du couple a basculé. Ruth a vu une toute petite poupée aux cheveux de soie. En réalité, cette poupée n’était pas un jouet pour enfants, mais un objet pour adultes. Elle s’appelait Lilli, elle avait de longs cheveux soyeux, un regard provocateur, et des courbes voluptueuses.

Ruth a acheté un modèle de cette poupée, et de retour chez elle, elle a commencé à travailler sur un nouveau prototype. Au début, les concepteurs de Mattel ont rejeté son idée, car ils pensaient que son esthétique trop adulte ne serait pas acceptée par les petites filles qui préféraient jouer à la maman, porter des bébés et changer des couches. Mais Ruth sentait qu’il y avait quelque chose à jouer. La preuve en était dans sa propre maison : sa fille, Barbara, préférait de loin les talons aux couches, elle fabriquait des poupées en papier et leur imaginait tout un monde d’adultes où elles pouvaient faire énormément de choses différentes.

Après avoir connu plusieurs obstacles et opéré différentes modifications, les Handler ont présenté la première poupée Barbie au Salon du Jouet de New York, en 1959. Elle portait un maillot de bain rayé noir et blanc, une paire de chaussures à talons aiguilles noires, et elle avait les cheveux blonds et soyeux. Nous connaissons tous la suite de l’histoire. Cette nouveauté a eu un succès retentissant, et elle marqua à jamais la manière de jouer des petites filles.

Connaissais-tu l’histoire de l’une de ces femmes ? Laquelle a eu la vie la plus stupéfiante selon toi ? Connais-tu d’autres femmes célèbres que l’on pourrait ajouter à cette liste ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage !