Sympa

Des grands-mères originaires du monde entier partagent leurs recettes de famille

Dans ce restaurant, il n’y a que des mains très expérimentées. Des cuisinières adulées par leur public le plus fidèle, avec des dizaines d’années d’expérience, qui enchantent le palais et le cœur de leurs clients. Elles ont passé leur vie à cuisiner, parfois même pour des familles nombreuses. Ce sont des grands-mères qui viennent des quatre coins du monde et qui partagent leur savoir-faire avec les personnes qui les entourent.

Chez Sympa, nous allons te faire découvrir les cuisines de ce restaurant qui sont dirigées par des grands-mères.

Un nouveau départ

Ce lieu s’appelle Enoteca Maria et depuis 12 ans, il propose dans ses plats la saveur et la tendresse des grands-mères du monde entier. Tout a commencé lorsque Jody Scaravella, propriétaire du restaurant, a déménagé à Staten Island après avoir passé une bonne partie de sa vie à Brooklyn. Il venait de perdre sa mère, sa grand-mère et sa sœur et pendant l’une de ses premières virées dans son nouveau quartier, il est tombé sur un local à louer.

Enoteca Maria a ouvert ses portes

L’idée a émergé rapidement. Jody a réservé le lieu et l’a appelé Enoteca Maria, en hommage à sa mère. Au départ, il voulait ouvrir ce restaurant pour faire face au drame familial et soulager sa douleur, en créant un espace rappelant l’image féminine qui lui manquait tant. Toutes les cuisinières étaient des grands-mères italiennes qui préparaient des recettes familiales pour les convives, elles étaient connues sous le nom de “nonnas”, qui signifie “grands-mères” en italien.

Diversité des nonnas, ingrédients et cultures

Cependant, quelques années plus tard, Jody a décidé d’innover et de profiter de son projet pour promouvoir la richesse de la diversité. Aujourd’hui, des femmes âgées du monde entier travaillent dans son entreprise, elles sont originaires de pays comme le Sri Lanka, la Pologne et le Japon. Néanmoins, une chose reste inchangée dans ce restaurant : toutes les cuisinières qui sont salariées dans Enoteca Maria continuent d’être surnommées “nonnas”.

Tourisme culinaire en un seul lieu

Le menu change quotidiennement, proposant un plat italien et un plat international. Les grands-mères sont toujours prêtes à partager leurs recettes avec leurs commis de cuisine qui sont souvent affamés. Aujourd’hui, une recette russe sera mise à l’honneur ; demain, une grecque et après-demain, une spécialité palestinienne. De plus, le cadre est très apprécié par les clients : sur les tables, tout est en lien avec les grands-mères, leurs histoires et leur façon de cuisiner.

Le retour des matriarches

Mais le restaurant n’a pas seulement été bénéfique pour Jody. Le propriétaire a remarqué une similarité parmi les cuisinières : beaucoup d’entre elles avaient récemment perdu leur mari et leurs enfants voyaient en ce projet un moyen de combler un manque, en se sentant utiles et appréciées malgré leur âge avancé.

Un plat familial peut vraiment nous remonter le moral, probablement grâce à la tendresse ajoutée par les grands-mères.

Que penses-tu du rôle des femmes âgées dans notre société ? Aimerais-tu partager des idées pour mettre en avant les talents de nos grands-mères ? Nous attendons tes suggestions dans les commentaires.