Sympa
Sympa

Le physique de poupée de ce mannequin australien est admiré par des millions de personnes, mais peu de gens savent que la route a été longue pour elle

Duckie Thot est un mannequin australien que l'on appelle fréquemment la "Barbie à la peau noire". Aujourd'hui, cette jeune femme a des millions de fans, ses photographies réunissent des milliers de "J'aime" sur les réseaux sociaux, et les plus grandes marques se battent pour qu'elle accepte un contrat avec elles. Mais cela n'a pas toujours été si simple pour Duckie. C'est difficile à croire, mais le mannequin a dû survivre au harcèlement et même faire une pause dans sa carrière à cause des moqueries.

Sympa t'invite à découvrir la vie de la Barbie à la peau noire. Son histoire montre une fois de plus que chacun d'entre nous est destiné à quelque chose d'unique, et que même les beautés dont l'apparence est à première vue "idéale" doivent lutter pour leur droit à être elles-mêmes.

Nyadak Thot, aujourd'hui plus connue comme Duckie Thot, est née au Sud du Soudan. Depuis son enfance, cette jeune fille rêvait d'être mannequin. Son premier pas vers l'industrie de la mode a été sa participation au projet populaire Australia's Next Top Model.

Lorsque Duckie est arrivée à Australia's Next Top Model, elle n'avait que 17 ans. Durant le projet, elle a très vite été confrontée à la critique et à l'incompréhension des stylistes qui ne savaient pas comment coiffer ses cheveux. Au début, les fans du show n'ont pas beaucoup apprécié la débutante. Elle a été accusée de ne pas être naturelle, et ils ne croyaient pas que son apparence de poupée lui avait été octroyée par la nature, mais plutôt par des chirurgiens plastiques, et grâce à beaucoup de photo-correcteurs.

Les collaborateurs de l'industrie de la mode ont eux aussi critiqué Duckie. "Chou-fleur" a été le surnom le plus inoffensif qu'on lui ait donné à cette époque.

"Je n'étais qu'une petite de 17 ans, et j'ai reçu beaucoup de coups, et sincèrement, je n'ai pas compris pourquoi", a admis Duckie lors d'un entretien très franc pour Teen Vogue. Elle a eu besoin de deux ans pour s'en remettre, reprendre confiance en elle et revenir dans le monde de la mode.

"Quand j'ai commencé à m'écouter, tout a commencé à se remettre en place", a commenté Duckie.

Désormais, la jeune fille soutient les mannequins à la peau noire et elle est partisane de la diversité dans l'industrie de la mode. Elle est certaine que la beauté a différents visages.

Duckie Thot sait par expérience que les autres te diront toujours ce que tu dois faire, et comment tu dois le faire. Mais quoi qu'ils te disent, leurs mots ne pourront jamais déterminer qui tu es en réalité. Les rêves se réalisent quand nous nous écoutons, mais aussi quand nous n'avons pas peur de montrer au reste du monde qui nous sommes en réalité.

Sympa/Gens/Le physique de poupée de ce mannequin australien est admiré par des millions de personnes, mais peu de gens savent que la route a été longue pour elle
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire