Sympa
Sympa

Une fille de Miami nous montre en utilisant son exemple où mène le désir de vivre une vie de luxe pour des “likes”

Lissette Сalveiro a un compte sur Instagram et est l'exemple parfait de la façon dont l'obsession d'une vie de luxe sur Internet peut causer de vrais problèmes.

Chez Sympa, nous nous sommes reconnus dans certaines publications de cette fille et nous aimerions savoir s'il y a des personnes similaires parmi toi et tes amis.

Quand Lissette a déménagé à New York pour faire son stage en 2013, elle s'est sentie comme la protagoniste de la série culte Sex and the City. Elle achetait des vêtements et des chaussures de marque, fréquentait des établissements coûteux et ses dépenses dépassaient ses revenus.

Après avoir emménagé dans cette ville, la jeune fille a voulu ressembler à une femme glamour. Mais, en réalité, Lissette s'endettait de plus en plus. Son travail à temps partiel ne pouvait pas couvrir entièrement le loyer de l'endroit où elle vivait et ses dépenses hebdomadaires sur les vêtements de marque.

"Je n'avais pas l'intention de devenir une star sur Instagram, mais j'ai été manipulée par tout ce que j'ai vu sur les réseaux sociaux", a-t-elle déclaré dans une interview pour Business Insider. Les sacs Louis Vuitton, Rebecca Minkoff, les accessoires faits main de Kate Spade, les chaussures de marque et cosmétiques célèbres : elle a tout acheté pour vivre cette vie de luxe incroyable qu'elle a vue sur Internet.

Un autre piège dans lequel la jeune fille est tombée est la géolocalisation de Snapchat. Pour que personne ne soupçonne que Lissette vive une vie ennuyeuse et monotone, elle voulait recueillir au moins 12 géotags, et pour cela elle devait partir en voyage tous les mois. Elle a traversé presque tous les Etats américains, est partie à Cuba et dans les Iles Vierges, au Maroc, en Espagne, en République Tchèque, au Portugal et dans de nombreux autres pays.

Calveiro a utilisé des cartes de crédit et ne s'est pas rendu compte qu'en l'espace de quelques mois elle a accumulé une dette importante : environ 10 000 dollars. Lissette pense que sa plus grosse erreur a été d'avoir plusieurs cartes, puisqu'elle n'a pas fait attention à ce qu'elle devait, elle a juste pris un abonnement de paiement mensuel minimum sur chacune d'elle. Mais un jour, elle s'est rendu compte que ça ne pouvait plus durer et a décidé de faire du remboursement de ses dettes sa mission principale, et elle a commencé à apprendre à gérer ses finances.

La première chose que la jeune fille a décidée de faire est de créer un document de "santé financière", où elle a comparé son revenu avec les dépenses. Lissette a déménagé dans un appartement moins cher et a commencé à cuisiner à la maison plutôt que de passer son temps à manger dans des restaurants et se prendre des cafés. En 14 mois, elle a réussi à rembourser entièrement toutes ses dettes et elle a pu commencer à épargner.

Maintenant, elle vit selon ses moyens et a découvert que cette vie donne bien plus de satisfaction. Lissette a une belle carrière dans les relations publiques et le marketing dans une grande entreprise à New York. Durant son temps libre, la jeune fille gère un blog et fait la promotion des idées de l'organisation à but non lucratif "Dress for success", qui aide les femmes du monde entier.

"Notre obsession pour Instagram et les autres réseaux sociaux est la preuve que nous sommes tous allés trop loin. Nous devrions nous rapprocher, mais au contraire nous nous isolons de la réalité", écrit Lissette dans son blog.

Lissette conseille d'être sincère et de continuer à être soi-même, sans oublier que la vraie vie ne peut être parfaite. Au lieu de passer ton temps fixé sur ton écran à regarder de nombreux profils et de passer ton temps à cliquer sur "J'aime", au lieu d'envier tous ceux qui semblent avoir une meilleure vie que la tienne, n'aie pas honte de commenter les posts de quelqu'un d'autre et d'être reconnaissant que quelqu'un ait remarqué les tiens. Si nous utilisions vraiment Instagram comme un outil de communication, et non de présomption, nous serions beaucoup plus heureux.

L'histoire de Lissette Calveiro nous rappelle à tous qu'il est réellement temps d'arrêter de prendre des photos juste pour avoir des "J'aime" sur les réseaux sociaux et de se souvenir de la façon dont nos albums de photos avaient l'air avant. Peu importe si ces images étaient loin de pouvoir devenir des couvertures de magazines de mode, dans chacune d'entre elles il y avait quelque chose d'authentique, quelque chose qui réchauffe toujours notre cœur et âme des décennies plus tard.

Et toi ? Comment te comportes-tu sur les réseaux sociaux ? Confie-toi : es-tu du genre à idéaliser ta vie et ne montrer que la meilleure version de toi-même en ligne ? Ou es-tu honnête ?

Sympa/Histoires/Une fille de Miami nous montre en utilisant son exemple où mène le désir de vivre une vie de luxe pour des “likes”
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire