Sympa
Sympa

Voici 14 histoires sur ces moments étranges pendant lesquels le travail devient amusant

On passe en moyenne 12 ans de notre vie au travail, alors autant faire de ces innombrables heures des moments de plénitude - voire, de joie et de détente pour les plus chanceux. Il existe une infinité de profession et mille façons de les affronter au jour le jour, c'est pourquoi nous avons des anecdotes inoubliables qui pourraient faire sourire n'importe qui.

La plupart des gens perçoivent le travail comme une obligation, ce qui n'a pas vraiment vocation à le rendre agréable. Mais il peut être bien autre chose.

Sympa a rassemblé pour toi 14 histoires qui révèlent que dans la réalité, le travail peut être très amusant. Lisons-les et rions ensemble ! :)

  • Au bureau, on manque toujours de stylos, donc je garde toujours le mien dans ma poche de pantalon. Pendant que j'étais aux toilettes, il est tombé par terre, un peu en dehors de mon cubicule. Avant même de pouvoir me pencher, quelqu'un a attrapé mon stylo et s'est enfui du lieu du crime avec un cri victorieux.

"J'étais en retard au bureau et j'ai demandé à mes collègues de me couvrir auprès de mes supérieurs, mais on dirait qu'ils sont allés un peu trop loin".

  • Quand il y a une coupure d'électricité au bureau, on se réunit tous dans le département et on joue au "Monopoly". Certains font des paris, on a un panel de champions. Celui qui gagne le plus de fois dans le trimestre remporte une boîte d'œufs Kinder comme récompense et celui qui perd le plus, gagne une médaille sur laquelle est gravée l'inscription "la banqueroute est honorable". La médaille change de propriétaire, au fur et à mesure que nous jouons.

  • Je suis la gérante d'une salle de sport. Il était quasiment l'heure de fermer et je m'ennuyais atrocement. J'ai alors décidé de compter l'argent de la caisse. J'ai déposé toutes les pièces de monnaie sur la table et ai dit : "Il est l'or, Monseignor !", comme Louis de Funès dans La folie des grandeurs. Et c'est juste à ce moment-là qu'un client est entré ...

  • Je suis étudiant et j'ai trouvé un emploi au bureau municipal de la ville qui s'occupe de la coupe des arbres. J'ai été viré dès le premier jour parce que je me suis mis à pleurer en comptant les anneaux d'un acacia qui venait d'être coupé. Il avait 212 ans. C'est bien moi, le bûcheron sentimental. Heureusement que je ne suis pas allé travailler pour une boucherie.

  • Si tu veux voir des gens vraiment heureux, viens donc dans mon bureau quand j'annonce à mes patients qu'ils sont "complètement propres". Je suis sûr que tu n'as jamais vu autant de bonheur nulle part ailleurs. Je suis un médecin spécialisé dans les maladies néo vénériennes.
  • Quand, il y a plusieurs années, j'avais décroché un emploi en tant qu'opératrice pour une société de taxis, à la maison, je parlais souvent comme si j'étais au bureau. Dans mon sommeil, je rêvais que j'étais en train de gérer les appels, au lieu de dire "allo", je pouvais lancer la salutation officielle de l'entreprise de taxis et cela, plusieurs fois de suite. Mais le clou de l'histoire fut lorsque j'étais dans le bus et qu'au lieu de demander "pourriez-vous me déposer à l'arrêt suivant, s'il vous plaît", j'ai crié : "Service de radio taxi, bonjour !"
  • Je travaille en tant que responsable des prêts dans une banque et récemment, j'ai commencé à avoir les yeux qui pleurent de plus en plus souvent et sans aucune raison apparente. M'occupant d'une nouvelle demande de crédit, j'ai posé la question classique dans ce genre de cas : "Quel est le montant de vos dépenses par mois ?" Le jeune homme a répondu : "300 à 400 euros". C'est à ce moment-là que j'ai attrapé un mouchoir en papier pour essuyer mes larmes. Il m'a regardé avec compassion et m'a dit : "Ne vous inquiétez pas, certains vivent avec beaucoup moins que ça".
  • Je suis anesthésiste. Un jour, pendant une opération, un patient s'est réveillé brusquement et a crié : "Messieurs, faites bien attention, tout cela me semble plus confus qu'un épisode de Santa Barbara". Puis il s'est rendormi. Les chirurgiens en sont restés silencieux pendant cinq bonnes minutes, ils ne savaient pas vraiment s'ils devaient en rire ou me frapper pour avoir réalisé une anesthésie aussi étrange.
  • Ma patronne est raisonnable et garde toujours son sang-froid, elle ne panique jamais, ne sourit jamais, mais ne se met jamais en colère non plus. Même quand nous avons déjà dépassé tous les délais, elle arrive avec son tailleur impeccable et nous répartit clairement les tâches. Il n'y a pas longtemps, je lui ai demandé comment elle arrivait à faire ça et elle m'a répondu sans aucune émotion : "C'est parce que je suis un robot". Je suis quasiment sûr que c'est la première fois en six ans, qu'elle a sorti une blague. Presque sûr...
  • Une habitude s'acquiert en 21 jours. La question est donc la suivante : pourquoi l'habitude de se lever à sept heures du matin n'est-elle toujours pas ancrée en moi alors que cela fait dix ans que je travaille ?

  • Je travaille comme agent de sécurité dans un centre commercial. Et je crois bien que c'est le meilleur job du monde parce que la nuit, on peut aller dans le "parc de jeux pour enfants" et sauter dans la piscine à balles, que tu as pour toi tout seul !

  • J'ai une collègue de travail avec qui j'entretiens une relation amicale, mais on est sans arrêt en train de faire des concours, allant même jusqu'à parier de l'argent. Un jour, on a parié 20 euros sur celui qui perdrait quelques kilos ; une autre fois, on a parié 50 euros sur celui qui parlerait le mieux une langue étrangère en trois mois. C'est comme ça que j'ai perdu du poids, ai appris à faire de l'origami, ai réussi à faire le grand écart et à obtenir un niveau moyen de conversation en suédois. En plus d'apporter un réel bénéfice, c'est amusant, et la motivation de l'argent t'empêche d'abandonner.

  • Je travaille dans la police. Une jeune fille a récemment quitté notre département. Elle faisait bien son travail et était appréciée de tous, mais elle a démissionné. Elle nous a expliqué qu'elle avait du mal à porter les mêmes vêtements tous les jours...

Et toi, quel rapport entretiens-tu avec ton travail ? T'amuses-tu parfois?

Sympa/Histoires/Voici 14 histoires sur ces moments étranges pendant lesquels le travail devient amusant
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire