Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Conseils pour apprendre aux enfants à faire face aux agressions

Quand ton enfant commence à grandir, il est exposé à toutes sortes d’agressions et, même si c’est parfois ce que l’on souhaiterait faire, il est impossible de le suivre toute la journée. Il est toujours assez délicat de lui expliquer qu’il y a des gens qui pourraient lui faire du mal par leurs actes ou leurs paroles, et pourtant, il faut quand même lui parler de l’importance de se défendre d’éventuelles agressions extérieures. Comme tout le monde, il pourrait se retrouver dans des situations délicates qui peuvent lui faire du tort et il est important qu’il sache comment réagir en cas d’agression.

Sympa considère que la sécurité et le bien-être d’un enfant sont très importants, nous avons donc réuni quelques recommandations qui pourraient t’aider à apprendre à ton petit comment faire pour affronter les attaques des autres.

1. Montre-lui comment garder le contrôle

Apprends-lui à réfléchir et à mettre des mots sur ce qu’il ressent. Maintenir un équilibre émotionnel est très important dans la vie d’un enfant, car s’il maîtrise ses sentiments, il sera capable de prendre les bonnes décisions, de réagir plus calmement et d’analyser les choses face à une situation désagréable ou frustrante. Il est préférable que ton enfant puisse rapidement identifier les conséquences d’un accès de colère. Cela peut l’aider à rester calme et à éviter le conflit afin qu’il puisse le régler quand il se sentira prêt et qu’il aura trouvé des solutions pour y faire face.

2. Explique-lui qu’il doit ignorer les commentaires malveillants

Il est essentiel que l’enfant comprenne qu’il ne doit pas fuir le conflit, mais qu’il ne doit pas non plus prendre les choses trop personnellement. Certains enfants peuvent embêter les autres pour attirer l’attention et imiter le comportement qu’ils ont vu chez leurs semblables. Il est important que ton petit comprenne très tôt qu’il y aura des commentaires qui peuvent le blesser, mais que la meilleure chose à faire est d’ignorer les éléments négatifs. Fais-lui comprendre que l’idéal est de ne pas répondre par la même attitude afin d’éviter que le problème prenne de l’ampleur. Explique à ton enfant ce qu’est une intimidation et montre-lui que ce n’est pas sa faute s’il en est victime ; encourage-le à faire des activités qui renforcent sa confiance et sa sécurité pour qu’il sache comment se défendre dans ces situations.

3. Apprends à ton enfant à utiliser le langage corporel

Ton enfant devrait savoir ce qu’est le langage corporel et les avantages, ou les inconvénients, de l’utiliser d’une façon ou d’une autre. Ses actions et ses postures peuvent envoyer un message très clair de ce qu’il ressent à ce moment-là, sans avoir à l’exprimer par la parole. Il sera toujours plus judicieux pour lui de ne pas montrer sa peur ou de ne pas baisser la tête, sinon l’enfant qui l’embête continuera probablement à lui faire du mal. Pour un petit, apprendre à réagir à l’agressivité n’est pas une tâche facile. Il est donc important de lui expliquer comment se montrer sûr de soi, garder un contact visuel et être ferme quand on dit que cela suffit, puis s’éloigner de son agresseur tout en restant calme.

4. Encourage-le à négocier

L’enfant doit comprendre qu’il est toujours préférable de discuter avant de réagir de façon agressive. Explique-lui qu’il doit traiter les autres de la façon dont il voudrait être traité. S’il a la capacité d’éviter les provocations de ses agresseurs, alors ils seront plus susceptibles d’abandonner et n’auront pas cette satisfaction de l’embêter, alors ils s’arrêteront. S’il apprend à négocier à la maison, il le fera aussi à l’extérieur, chaque fois que ce sera nécessaire. La communication est essentielle pour parvenir à un accord et si ton enfant est sûr de lui et ferme dans ses demandes, ce sera plus facile d’éviter les attaques et les conflits.

5. Aide-le à évacuer sa colère

La colère est un sentiment que tu ne peux pas éviter chez ton enfant. C’est pourquoi il est important que tu compatisses et que tu acceptes ses émotions pour qu’il comprenne que c’est normal d’avoir ce genre de sentiment. Avec le temps, et une fois qu’il se sentira mieux compris, il sera plus enclin à te parler de ses problèmes et à exprimer ce qu’il ressent. Fais preuve de patience et explique-lui qu’il n’y a rien de mal à se mettre en colère, mais qu’il a besoin de se calmer pour voir les choses plus clairement. Aide-le à identifier les activités qui l’aident à se sentir mieux lorsqu’il est contrarié et observe les méthodes qu’il utilise pour oublier son malaise et pour surmonter cette émotion. De cette façon, tu pourras l’accompagner et le conseiller en cas de situation conflictuelle.

6. Guide-le dans sa recherche de solutions

Écoute-le et demande-lui d’identifier le problème. Donne-lui du temps pour réfléchir afin qu’il puisse analyser les solutions possibles et questionne-le jusqu’à ce qu’il ait les réponses dont il a besoin. Lorsqu’il évoque des alternatives ou qu’il te fait part de ce qu’il ferait, encourage-le à réfléchir à ce qui arriverait s’il faisait une chose ou une autre. De cette façon, il pourra juger de la meilleure option pour mettre fin au problème. De plus, il se sentira plus sûr de lui en voyant qu’il est capable de le résoudre par ses propres moyens. Pour l’aider à mieux comprendre, tu peux lui montrer des films ou lui lire des histoires pour enfants qui lui donnent l’exemple.

7. Encourage-le à demander de l’aide quand il en a besoin

La communication que tu entretiens avec ton enfant sera décisive pour la relation qu’il établira avec toi et les autres autour de lui. Plus la relation est bonne, plus la confiance est grande. S’il te parle de l’agressivité d’un enfant, reste calme et ne t’énerve pas, car cela pourrait le faire paniquer et faire en sorte qu’il ne te parle plus jamais de ça. Commence par l’écouter et lui faire comprendre que c’est très bien qu’il en discute avec toi. Explique-lui qu’il n’y a rien de mal à demander de l’aide lorsque quelque chose ne va pas ou le met mal à l’aise, et rappelle-lui que tu le soutiens et qu’il n’est pas seul.

8. Laisse-lui son espace

Même si tu penses qu’un enfant n’a pas besoin de son propre espace, il est très important qu’il ait la possibilité de profiter de la solitude pour son développement et qu’il ait le temps de réfléchir sur ce qui se passe dans sa vie. Respecte son espace personnel et il comprendra que les autres doivent en faire autant. Montre-lui comment se défendre si quelqu’un l’envahit, parce que c’est très important pour lui de se sentir en sécurité et d’apprendre à fixer des limites avec les autres.

9. Montre-lui que tu l’aimes et ne le gronde pas inutilement

Si ton enfant te fait confiance, qu’il te dit qu’un camarade l’embête à l’école et que tu t’énerves contre lui, alors ne t’étonne pas s’il ne communique plus avec toi sur ce qui se passe dans sa vie. Idéalement, l’enfant devrait sentir combien tu l’aimes, combien il est important pour toi et combien tu le soutiens dans ses mauvaises expériences. Sinon, il pourrait penser que l’enfant qui l’agresse fait ce qu’il faut puisque tu fais la même chose. Selon une étude, cela augmenterait son stress et nuirait à son estime de soi, même à l’âge adulte. Écoute-le et accorde-lui de l’attention sans t’énerver. Cela lui montrera qu’il vaut mieux rester calme et discuter. En lui montrant de l’affection, il saura que sa famille l’apprécie et qu’il n’est pas seul dans de telles circonstances. Il comprendra que le comportement de l’autre enfant est inadéquat, car il connaît un autre type de relation à la maison et aura donc sans doute encore plus de raisons pour se défendre.

10. Montre l’exemple

Ce que l’enfant voit au quotidien est vital pour son développement. S’il se trouve dans un environnement violent, il est possible que, face à une agression, il pense que le comportement des personnes qui l’attaquent est correct ou, en tout cas, il est fort probable qu’il finisse par imiter ce qu’il a vu à la maison. S’il y a des problèmes entre ses parents et qu’ils ont recours à la violence pour les régler, il comprendra que la discussion n’a pas lieu d’être. Le plus logique, c’est que ce soit toi qui lui donnes l’exemple à suivre pour qu’il sache comment faire face à de telles situations. Ainsi, il comprendra qu’il n’a pas besoin d’offenser ou d’affecter physiquement une autre personne pour résoudre un problème.

Et toi, comment fais-tu pour que ton enfant apprenne à se défendre ? As-tu une autre recommandation à ajouter à la liste ? Donne-nous ton avis dans les commentaires.