10 Erreurs de communication à éviter avec ton partenaire pour une relation plus apaisée

La communication est un pilier fondamental dans toutes les relations. Avoir des conversations saines et éradiquer les doutes est primordial. Cela permet aussi de mieux comprendre qui nous sommes, et qui est notre partenaire. Néanmoins, ce n’est pas toujours aussi simple. Parfois, la communication est fastidieuse voire houleuse, et il est alors nécessaire de surmonter quelques obstacles présents sur le chemin.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui partager avec toi quelques astuces pour améliorer la communication avec ton partenaire et pour désamorcer ces imbroglios mentaux.

1. Ne t’en va pas au milieu d’une dispute

Nous savons que, bien souvent, les disputes éveillent des émotions qui sont tout sauf agréables. Mais cela ne doit pas être une excuse pour quitter la discussion de manière abrupte. Cela peut être interprété comme une manière de te déconnecter de ton partenaire.

Au lieu de cela, mieux vaut communiquer sur le mal-être que tu ressens, et expliquer que tu ne te sens pas bien, mais que tu es disposé à continuer la conversation à un autre moment. Ainsi, tu parles de tes sentiments et tu te montres ouvert pour résoudre le conflit à un moment plus opportun.

2. Écoute, et n’attends pas seulement ton tour pour parler

Demande-toi ceci : alors que vous vous disputez, écoutes-tu activement ou penses-tu au prochain argument ou commentaire que tu feras ? Bien souvent, les disputes peuvent mal tourner, et il est courant que l’on anticipe les phrases que l’on aimerait dire quand viendra notre temps de parole. Néanmoins, il est évident que penser de cette manière fait que nous n’écoutons que d’une oreille les arguments de notre partenaire.

Une manière de pratiquer l’écoute active est de résumer et de “retourner” à l’autre ce que l’on vient d’écouter venant de lui, pour montrer que nous faisons attention à ce qu’il dit, et que nous comprenons son ressenti.

3. Évite de l’interrompre quand il parle

Interrompre notre partenaire alors qu’il parle peut être considéré comme un signal d’alerte. Cela peut être perçu comme invasif et désagréable ; en plus, cela donne l’impression que nous n’écoutons pas l’autre et que nous ne lui prêtons pas attention non plus.

Il est plus simple d’écouter notre partenaire et de réfléchir sur ce que nous disons. Ne sois pas pressé, mieux vaut cultiver la patience. Écoute attentivement ce que ton compagnon a à dire.

4. Ne laisse pas tes émotions prendre le dessus

Dans un conflit, l’une des erreurs que l’on peut faire est de se laisser porter par les émotions que nous ressentons sur le moment. Même si exprimer nos ressentis est nécessaire, les exposer à chaud n’est pas toujours bon, car dans une dispute, des émotions désagréables peuvent resurgir, et elles prennent alors le contrôle sur ce que l’on dit. Comment éviter cela ?

Il est plus prudent de chercher un endroit au calme pour réfléchir, en prenant le temps de respirer et d’analyser chacune de nos émotions avant de reprendre la conversation avec notre partenaire. De même, il est très important de bien réfléchir à ce que nous allons dire et de quelle manière, pour avoir une communication efficace et réfléchie.

5. Ne fais pas de généralités

Bien souvent, durant une dispute, nous faisons des généralisations négatives au sujet de l’autre, ou d’une situation donnée. C’est le cas par exemple quand on utilise des mots comme “toujours”, “jamais” ou “encore une fois”. À chaque fois que nous disons “On se dispute toujours pour la même chose”, ou “Tu ne me comprends jamais”, nous pouvons provoquer chez l’autre la sensation qu’en effet, c’est toujours comme ça que ça se passe, et qu’il ne peut en être autrement. Cela peut générer la sensation que la communication est impossible ou qu’elle ne débouche sur rien.

Au lieu de cela, tu peux remplacer “ce qui ne va pas” par ce qui “pourrait être mieux”. Essaie de penser à des situations concrètes et spécifiques, et dis comment tu te sens à ce sujet. Rappelle-toi qu’il y a toujours des exceptions, et qu’on peut toujours tirer du bon de chaque situation.

6. Évite de te mettre sur la défensive pour prouver que tu as raison

L’une des erreurs les plus courantes quand on communique avec notre partenaire, c’est de se mettre sur la défensive. Cela déclenche l’anticipation des prochains arguments et donc une écoute peu attentive, comme si on cherchait tout de suite à rejeter ce qui est dit. Il est aussi classique de vouloir profiter de ce que l’on considère comme des “erreurs” provenant de notre conjoint, pour argumenter en notre faveur.

Au lieu d’utiliser la communication pour prouver nos arguments, il serait plus sain et plus prudent de nous concentrer sur les émotions que nous expérimentons et qui ne sont pas satisfaites, pour chercher des solutions.

7. Ne réprime pas ta frustration uniquement pour éviter le conflit

Au cours d’une dispute, il est tout à fait normal de se sentir frustré. Aussi, nous pouvons avoir tendance à essayer de réprimer ce sentiment, car nous voulons éviter les conflits ou d’envenimer la situation. Néanmoins, ce n’est pas toujours une bonne idée, car cela peut dériver sur une communication passive-agressive, sans le vouloir. De plus, à la longue, le conflit peut s’aggraver.

Mieux vaut dire directement ce que nous avons sur le cœur, de manière douce. Ainsi, nous pouvons sentir que nous prenons du recul sur ce que nous ressentons, et il sera plus simple pour notre partenaire de nous écouter.

8. Commence tes phrases par “je” au lieu de “tu”

Personne n’aime se montrer ou se sentir vulnérable. Quand tu parles de manière aimable et ouverte avec ton compagnon, en commençant tes phrases par “je”, tu lui permets de comprendre comment tu te sens. De son côté, il se sentira plus connecté émotionnellement. La confiance et l’intimité iront de pair.

Quand ton partenaire comprend ta vision des choses, il est plus disposé à répondre à tes besoins mais aussi aux siens. Au lieu de dire : “Tu arrives toujours en retard à nos rendez-vous et je ne compte pas pour toi”, tu pourrais dire : “Quand tu arrives en retard à nos rendez-vous, j’ai l’impression que je ne compte pas pour toi, et ça me rend triste, je ne me sens pas à la hauteur”.

9. Ne tais pas tes besoins

Bien évidemment, il est très important d’écouter, car cela fait partie d’une communication active. Au demeurant, il est aussi fondamental de dire et de communiquer ce que nous ressentons. Nos besoins et nos émotions aussi sont importants, et pas seulement ceux de notre partenaire.

Il convient d’être le plus clair et explicite possible quand nous parlons, afin de ne pas générer de problème de communication. Si nous ne disons pas ce que nous ressentons, comment notre partenaire pourrait-il le deviner ?

10. N’empêche pas toute communication en devenant glacial

Une erreur très commune est de confondre le fait de garder le silence avec le fait d’imposer des limites. En réalité, cela revient au même mais c’est une manière de le faire ambiguë et confuse. Les limites fonctionnent bien mieux quand on les établit de manière explicite. Sinon, nous ne savons même pas quand nous les dépassons.

Il faut être plus affirmé quand on parle des limites à ne pas dépasser, sinon on pourrait causer plus de dommages que ce que l’on avait prévu d’éviter.

Et toi, quel autre conseil ajouterais-tu à cette liste pour faciliter la communication au sein d’un couple ?

Partager cet article