11 Erreurs sur ton CV qui font qu’il finisse à la poubelle

Changer d’emploi est une démarche qui demande de la responsabilité. C’est pourquoi il est particulièrement frustrant de ne même pas recevoir d’invitation à un entretien. En effet, il existe des erreurs gênantes sur ton CV qui sont totalement invisibles pour le demandeur d’emploi, mais tout à fait évidentes pour les employeurs. Il est très décevant lorsque, pour cette raison insignifiante, malgré une riche expérience et toutes sortes de mérites, une personne soit toujours rejetée pour un poste.

Chez Sympa, nous avons sélectionné les erreurs courantes qui peuvent envoyer un CV à la poubelle.

Choisir la photo la plus belle et la plus frappante

Dans certains pays, les entreprises ne prennent pratiquement jamais en considération les documents composés d’une photographie. En effet, le responsable risque ensuite d’être accusé d’avoir sélectionné le candidat uniquement sur la base de son apparence physique. Si l’on veut placer une photo dans le CV, il faut qu’elle soit aussi neutre que possible. Les images lumineuses de tes archives personnelles ou de tes vacances vont laisser perplexe tout au mieux.

Ajouter des éléments inutiles à son CV

Le CV ne doit pas être trop long. En fait, la direction s’intéresse rarement aux hobbies et aux intérêts personnels des employés, sauf s’ils sont directement liés au futur travail. La lecture, la pêche ou le ski n’affectent pas la capacité d’une personne à faire son travail. Et l’amour pour les sports extrêmes peut être tout à fait gênant, car ils sont classés comme sujets aux blessures.

  • J’ai reçu un CV. Il était assez volumineux. Je commence à le lire et je me réjouis. Dès la page 2, je suis déjà impressionnée par l’expérience de ce candidat. J’arrive à la page 3 et reste bouche bée : la page est pleine de ses selfies du début à la fin. Je ne comprends pas pourquoi il fallait joindre autant de photos. C’est pour ça qu’on ne l’a pas embauché. © Claudia Georgiana / Quora

Ne pas mentionner le congé de maternité et le congé de maladie dans le CV

De nombreuses personnes ont peur d’inclure et d’expliquer les interruptions forcées dans leur historique d’emploi, supposant que ces informations provoqueront une réaction négative. En fait, ces “zones vides” sont visibles d’un seul coup d’œil pour un recruteur expérimenté. Si plusieurs candidats sont pris en considération en même temps, c’est le candidat dont le CV est incomplet qui sera rejeté. Malheureusement, personne ne lui posera de questions avant de l’inviter à un entretien.

Énumérer ses nombreuses responsabilités sans mentionner de réalisations spécifiques étayées par des chiffres

De nombreuses personnes tentent d’impressionner le futur employeur par les nombreuses responsabilités dont elles ont été chargées dans leurs emplois précédents. Mais ces informations ne sont d’aucune utilité si l’on ne mentionne pas les résultats que la personne a obtenus au final. Après tout, on peut passer la nuit au bureau et cela ne servirait à rien.

Envoyer un seul CV pour tous les postes vacants

Lorsqu’ils publient un nouveau poste vacant, les employeurs énumèrent généralement toutes les qualités et compétences qu’ils souhaitent voir chez un candidat. Il ne faut donc pas se précipiter et envoyer le même CV à tous les employeurs potentiels. Il est préférable de lire attentivement les exigences et les informations sur l’entreprise et de comprendre le type de spécialiste qu’elle recherche. Cela t’aidera à choisir la bonne conception du document et un contenu adapté.

Utiliser des abréviations complexes

Chaque profession a ses propres abréviations qui désignent certaines actions, objets, processus, etc. Tu peux bien sûr les inclure dans le document, mais il est préférable d’indiquer le déchiffrage entre parenthèses. Sinon, ton CV devient flou et l’employeur a l’impression que tu essaies de l’impressionner de cette manière. Mais c’est la démonstration de la réussite plutôt que la connaissance qui a un effet beaucoup plus important.

  • Un jour, j’ai reçu un CV fascinant dans lequel le nombre d’abréviations dépassait toutes les limites imaginables. C’est-à-dire que l’ensemble du texte était constitué presque exclusivement d’abréviations et de verbes les reliant. Dans le style “Pendant mes études à la GVD, j’ai obtenu des certificats de CZD, KGL et AOM”. L’étude de ce document rappelle la scène d’un film d’espionnage où un spécialiste se penche sur un cryptogramme. Après un quart d’heure, j’ai abandonné et j’ai laissé tomber.

Enregistrer un fichier dans un format incorrect

Parfois, les gens ne font pas attention au format dans lequel ils envoient leur CV. Si le document ne s’ouvre pas du premier coup ou demande le téléchargement d’un programme supplémentaire, il est probable que la lettre elle-même soit tout simplement supprimée. Ce n’est que dans des cas exceptionnels qu’il sera demandé au candidat d’envoyer un nouveau document. La meilleure option est le fichier doc.

  • Une fois, je cherchais du personnel pour un nouvel hôtel. J’ai passé une annonce, laissé mes coordonnées et me suis préparée à attendre. Les CV ont afflué en abondance. J’ai été particulièrement amusée par un candidat qui m’a envoyé une photo de son CV et, je ne sais pas pourquoi, son passeport à une heure du matin. J’ai pu ouvrir le CV sur mon téléphone, mais je n’ai rien pu y voir. Après avoir souffert pendant environ 10 minutes, je me suis finalement mise en colère, j’ai supprimé le fichier et bloqué le numéro de ce candidat.

Faire preuve de trop de créativité dans la conception du document lui-même

Certains candidats s’emballent pour la diversité graphique lors de la création d’un document : ils utilisent plusieurs variantes de polices de caractères, choisissent des couleurs vives. Ces documents ont l’air accrocheurs et inhabituels, mais les étudier est un véritable calvaire. Impossible de repérer les faits importants parmi tout ça. Le document doit contenir les éléments graphiques nécessaires. Mais ils servent tous à rendre les informations du demandeur faciles et rapides à trouver.

  • Un jour, je suis tombée sur un CV très pittoresque. Ce type a dû découvrir la richesse et la variété des polices de caractères. Parce qu’il a dû utiliser une douzaine de variantes différentes dans le document. Nous avons rigolé joyeusement avant d’envoyer le papier à la poubelle. © El Klecanda / Quora

Donner un mauvais titre à son CV

Tout employeur est heureux de constater qu’un employé potentiel a une attitude responsable à l’égard du poste proposé. Ainsi, lorsqu’un dossier intitulé “Mon nouveau CV n° 2” arrive par courrier, ça provoque un léger sentiment de rancœur. Le titre du document doit contenir le nom complet du candidat et son poste. D’autant plus que procédant ainsi il est plus pratique de sauvegarder des fichiers qui ont été édités spécifiquement pour la demande d’une entreprise particulière.

Négliger les mots-clés

Les mots clés sont particulièrement importants si une personne envoie un CV à une grande entreprise ou à une grande agence de recrutement. Le fait est que dans ces organisations, le traitement initial des dossiers est effectué par des programmes spéciaux, et non par des personnes. Un ordinateur trie les documents entre autres en fonction de mots-clés. S’ils sont présents, le CV passe au traitement ultérieur. Dans le cas contraire, il est mis de côté.

Selon toi, quelle est la partie la plus difficile pour trouver un emploi : rédiger un CV ou passer un entretien d’embauche ? N’hésite pas à nous répondre dans les commentaires !

Partager cet article