Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

5 Signes qui indiquent que tu es victime de violence psychologique au travail

La violence psychologique au travail se caractérise par un comportement agressif ou bien abusif au niveau moral. La violence physique n’entrant pas en compte, ce type de harcèlement est plus insidieux. Cette violence peut venir de la part d’un collègue ou, le plus souvent, d’un supérieur, et elle n’est pas toujours facile à identifier.

C’est pourquoi chez Sympa, nous t’informons des signes avant-coureurs de la violence psychologique dans l’environnement du travail.

Le harcèlement moral, l’intimidation au travail

La violence psychologique au travail prend le plus souvent la forme de harcèlement moral. Ceci se caractérise par un comportement répétitif, que ce soit des critiques ou des humiliations, entre autres. Cette attitude vise à nuire aux conditions de travail, pouvant faire du tort à la vie personnelle de la victime.

La Dre Marie-France Hirigoyen, psychiatre spécialisée sur la question du harcèlement au travail, explique comment reconnaître celui-ci : " Lorsque le refus de communication est manifeste et humiliant, lorsque les attitudes, les paroles et les critiques portant sur le travail deviennent méchantes et injurieuses “, alors, il s’agit véritablement de harcèlement “si cette attitude s’inscrit dans la durée”.

Le mobbing, selon un psychologue

Le “mobbing” est l’autre nom du harcèlement au travail. Ce terme fut inventé par Heinz Leymann, psychologue suédois pionnier dans la recherche sur ce type de harcèlement. Selon l’éditeur de son livre, un million de personnes en France seraient victimes du “mobbing”. Ce harcèlement a toujours lieu sur une longue période, et pour pouvoir l’identifier, les caractéristiques suivantes ont été déterminées :

  • confrontation
  • brimades et sévices
  • dédain de la personnalité
  • “répétition fréquente des agressions sur une assez longue durée”

Le stress, conséquence immédiate

Le harcèlement moral dans l’environnement professionnel peut aller jusqu’à mettre en danger la victime. Une étude menée au Brésil démontre qu’il a un impact direct sur la santé. En effet, ce type de harcèlement peut provoquer des troubles liés surtout au stress :

  • anxiété et irritabilité
  • troubles du sommeil
  • hypertension artérielle
  • troubles de l’appétit et de la digestion
  • dysfonctionnements hormonaux

Le “burn out”, syndrome d’épuisement professionnel

L’intimidation dans le milieu du travail peut également prendre la forme de menaces ou d’insultes. Mais elle peut se faire également de manière plus pernicieuse, avec une pression imposée.

Selon une étude statistique du Ministère du Travail en France, sur près de 35 000 personnes interrogées, 40% estiment leur charge de travail trop importante. Le terme “burn out” ou syndrome d’épuisement professionnel, est un phénomène de plus en plus répandu. L’OMS l’a récemment reconnu, en mai 2019, comme une maladie. Elle le décrit comme " un syndrome (...) résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès ". Les signes de ce syndrome sont les suivants :

  • un sentiment d’épuisement
  • du cynisme ou des sentiments négatifs liés à son travail
  • une efficacité professionnelle réduite

Le “burn out” ne naît pas seulement de la surcharge de travail. Il peut également être le résultat d’un harcèlement moral.

La jalousie, une autre forme de violence psychologique

Finalement, la jalousie au travail constitue une forme de violence psychologique qui nuit aux employés. La jalousie peut avoir différents motifs, que ce soit un poste ou un salaire convoité ou quelque différence que ce soit entre deux collègues.

La jalousie est un sentiment humain, mais elle révèle des rapports toxiques dans le milieu du travail, provoquant un niveau de stress élevé. Elle peut prendre diverses formes :

  • des collègues qui te critiquent dans ton dos
  • des mensonges, le jaloux dira des choses fausses à ton propos, aux supérieurs par exemple
  • l’exclusion du groupe, une personne jalouse tentera d’avoir l’attention sur elle et de t’exclure
  • tentative de sabotage du travail, en te donnant de fausses informations ou en te reprochant des erreurs que tu n’as pas commises

6 conseils pour lutter contre la violence psychologique au travail

Il existe des méthodes variées pour lutter contre la violence psychologique au travail. Cela passe en premier titre par une meilleure communication, qui se met en place de diverses manières :

  • Trouver une ou plusieurs personnes de confiance à qui parler
  • Ne pas laisser une situation s’envenimer en restant attentif aux signaux avant-coureurs
  • Soutenir les collègues victimes de harcèlement
  • Mettre en place des questionnaires anonymes. Ils peuvent aider à évaluer l’atmosphère au sein de l’entreprise
  • Tenir tête devant l’intimidation, voire collecter les preuves de celles-ci afin de pouvoir la reporter
  • Dans les cas les plus graves, il faut s’adresser à l’Inspection ou la médecine du travail

Et toi, as-tu déjà été témoin ou victime de violence psychologique au travail ? Reconnais-tu certains de ces signes de harcèlement moral ? As-tu expérimenté d’autres signes de violence que nous n’avons pas traité dans cet article ? Nous voulons entendre ton témoignage. N’hésite pas à nous faire part de tes commentaires.