Sympa
Sympa

6 Stéréotypes enracinés depuis longtemps dans notre culture qui pourraient gâcher ta carrière, ta relation de couple et même toute ta vie

Les clichés ont la vie dure, dit-on, mais parfois, ils s’avèrent très utiles pour nous permettre de bien réagir. Par exemple, si tu crois fermement que les chiens errants sont dangereux, tu seras plus prudent, tu ne t’en approcheras pas et tu éviteras tout risque de te faire mordre. Mais le plus souvent, ils nous empêchent tout simplement d’expérimenter des choses nouvelles, et nous maintiennent dans des cases prédéfinies : pourquoi attribuer obligatoirement du rose aux filles et du bleu aux garçons ? Pourquoi ne pas essayer d’autres options ?

Vu les effets toxiques de la plupart des stéréotypes, la rédaction de Sympa a décidé de lister les clichés les plus courants que la société moderne aurait déjà dû condamner à l’oubli.

On doit toujours respecter les aînés

Le respect inconditionnel de nos aînés trouve ses racines dans les sociétés primitives. À cette époque, les générations plus âgées étaient l’unique source de connaissances du fonctionnement du monde extérieur et de divers domaines utiles de la vie quotidienne. Aujourd’hui, il y a de nombreuses manières de s’informer. Le monde change très rapidement et ne ressemble plus à celui de nos ancêtres. L’expérience des générations précédentes n’est plus aussi utile, et les rôles des grands-parents et des petits-enfants sont de plus en plus souvent inversés. Les enfants n’ont plus besoin qu’on leur explique la vie, ils ont internet ! Les seniors, au contraire, s’adressent souvent aux jeunes qui peuvent leur expliquer comment utiliser les gadgets ou créer son blog.

Cela ne signifie pas que l’on doive traiter les personnes âgées avec mépris ou avec pitié, pas du tout. Chaque personne, quel que soit son âge, mérite un peu de respect. Mais il convient aussi d’observer le comportement de chacun. Le vieux bourru méchant avec ses proches, ses voisins et même les animaux ne mérite pas d’être épargné par la critique. Et l’ado qui fait du bénévolat dans une maison de retraite, mérite, lui une admiration particulière.

En plus, apprendre aux enfants à toujours obéir aux aînés est une pratique très dangereuse. Un jeune enfant, qui croit fermement qu’il doit être gentil avec les personnes adultes et suivre tous leurs ordres, arrêtera d’être prudent avec un inconnu et ne sera pas capable de lui dire non quand ce sera nécessaire. Il peut suivre un étranger sans broncher ou monter dans sa voiture, parce qu’il s’est habitué à faire facilement confiance aux adultes.

La vie de couple demande des efforts !

Selon les psychologues, la famille et l’amour, ce n’est ni la guerre, ni un travail. Il faut arrêter d’assumer le rôle de victime. Une relation est saine lorsque les deux parties agissent comme une équipe, ensemble dans la même direction. La vie de tous les jours n’est jamais parfaite, et les partenaires doivent être prêts à résoudre des conflits familiaux de façon pacifique. C’est pourquoi, il est nécessaire de travailler sur soi-même, au lieu d’essayer tout le temps de se perdre pour sauver sa relation de couple.

Si tu ne te sens pas bien dans ton couple et que ton partenaire te fait plein de reproches, te rend malheureuse ou t’empêche de t’épanouir, tu es dans une relation toxique. Tu dois en sortir au plus vite. Mais cela ne veut pas forcément dire que ton conjoint est une personne méchante. Vous êtes tout simplement devenus trop différents et vous ne pouvez plus partager une relation de respect et d’amour épanouissante. Dans ce cas-là, tu risques d’endosser le rôle de victime ou de sauveur, ce qui, dans les deux cas, te détruira et te fera souffrir.

La paresse, c’est mal !

Tout le monde a déjà remis au lendemain des taches importantes, a manqué un entraînement sportif ou a lu un livre passionnant au lieu de réviser un examen. Le plus souvent, un tel comportement te fait culpabiliser : tu te dis que tu manques de force de volonté et tu t’en veux. Notre société blâme les fainéants de façons très diverses, y compris dans les proverbes et les dictons.

Mais en fait, l’être humain est naturellement paresseux ! L’envie de se détendre ne doit pas inspirer un sentiment de honte. Notre cerveau préfère paresser plutôt que travailler pour protéger le corps d’une éventuelle surcharge. C’est après une bonne journée de repos qu’on se ressource efficacement et que l’on fait le plein d’énergie. Il devient alors plus facile de trouver la solution adéquate à un problème qui paraissait insoluble jusque-là. Lorsqu’il se repose, le cerveau humain se met en fait à traiter plein de données sans que tu t’en rendes compte et trouve souvent des solutions.

Il ne faut jamais rien demander à personne !

La citation “Vous ne demandez jamais rien à personne ! Jamais, à personne, et surtout pas à ceux qui sont plus puissants que vous”, extraite du célèbre roman de l’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov Le Maître et Marguerite a laissé penser qu’il était mauvais de demander de l’aide, même en cas d’urgence.

Il faut toutefois rappeler que c’est le démon Woland qui prononce ces paroles. Boulgakov l’a créé assez charmant, mais on ne doit pas oublier sa nature diabolique. Or tout le monde sait bien qu’il vaut mieux ne jamais passer de pacte avec le Diable. Certes. Mais pourquoi ne pas demander à ton patron une augmentation de salaire, à ta maman de garder ton enfant deux heures ou à un passager dans le bus de te céder la place, si tu te sens mal et que tu ne peux pas rester debout ?

La citation se termine par “... À eux de proposer, à eux de donner”. Mais tu es le seul à savoir de quoi tu as vraiment besoin. Ton boss ne pourra jamais deviner que tu cherches une promotion si tu ne le lui dis pas honnêtement. Après tout, les dirigeants des fondations caritatives n’ont pas honte de demander de l’aide à ceux qui sont plus puissants...

Il y a les métiers traditionnellement féminins et masculins

Malheureusement, ce stéréotype est encore très répandu dans la majorité de la population. Par exemple, on s’attend à ce que les garçons aiment davantage les travaux manuels et que les filles soient plus attirées vers les emplois favorisants les interactions sociales. Cependant, les neuroscientifiques ont prouvé que le cerveau n’a pas de sexe. La compétence ne dépend pas du genre, mais de l’individu et de la vie qu’il mène. Il existe aussi des femmes qui sont d’excellentes plombières, soudeuses ou ouvrières ou des hommes qui excellent comme nounous. Mais ces cas restent encore très rares, même si les choses sont en train de changer.

Les femmes sont plus bavardes que les hommes

Beaucoup de gens considèrent que travailler entre femmes implique des ragots au bureau et que ces “gossip girls” ne vont au boulot que pour papoter entre collègues. Ce cliché est très nuisible, parce qu’il peut empêcher une femme de décrocher un emploi ou d’avoir une promotion.

Une étude scientifique a montré que les hommes bavardent autant que les femmes et que les ragots constituent seulement 14 % de toutes leurs conversations. Les femmes utilisent les termes plutôt positifs ou neutres en parlant d’autres personnes, tandis que les hommes s’expriment plus grossièrement.

Contrairement à l’avis de la plupart des gens, les personnes âgées répandent moins des ragots que les jeunes et sont en général plus gentilles envers les autres. Il faut donc mettre toujours en doute les préjugés et les clichés fréquents qui s’avèrent le plus souvent peu actuels et nuisibles.

Quels clichés trouves-tu les plus nuisibles et les plus agaçants ? Doit-on lutter contre ces croyances répandues ? N’hésite pas à partager tes réponses et idées dans les commentaires !

Sympa/Psychologie/6 Stéréotypes enracinés depuis longtemps dans notre culture qui pourraient gâcher ta carrière, ta relation de couple et même toute ta vie
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire