Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Façons de répondre à des questions indiscrètes

Les questions indiscrètes n’ont pas toujours pour objectif de nous offenser. Elles peuvent nous sembler très désagréables mais avoir de bonnes intentions. Par conséquent, si tu ne souhaites pas provoquer l’agression, il faudrait d’abord comprendre la raison de la question et seulement après, y répondre.

Chez Sympa, nous avons étudié les recherches des psychologues pour savoir comment ils recommandent de répondre aux questions gênantes.

Ignorer

Au lieu de t’énerver à cause d’une question indiscrète, essaie de rester calme. Compte jusqu’à 10 dans ta tête et fais tout pour ne pas laisser les remarques méchantes affecter ton attitude envers toi-même. Essaie de changer de sujet ou arrête de parler aux personnes agressives.

Refléter la question

Souvent, il peut être utile de répondre par une question pour mettre ton interlocuteur mal à l’aise. Dans le cas où il n’avait pas l’intention de te vexer, une telle question ne l’offensera pas, mais dans le cas contraire, elle lui servira de leçon.

Tourner en ridicule

Cela peut paraître bizarre, mais souvent les gens abordent des sujets délicats lorsqu’ils souhaitent établir une relation plus proche. C’est juste qu’ils le font de façon maladroite et désagréable pour les deux côtés. Dans ce cas, le meilleur moyen de répondre serait de plaisanter.

Refuser de répondre

Parfois, il peut être utile d’établir tes limites personnelles sans te montrer agressif. Tu n’es pas obligé de répondre à la question qu’on te pose. Dis que tu n’es pas prêt à en parler ou que tu n’as pas l’habitude de discuter ce genre de sujets avec des étrangers.

Remercier

Souvent, des sujets gênants sont soulevés par des personnes ayant des problèmes psychologiques et incapables d’empathie ou par ceux qui veulent vraiment aider. Dans les deux cas, ne pas s’énerver et tout simplement dire merci pour l’attention serait un signe de maturité.

Mettre l’interlocuteur mal à l’aise

Un autre moyen simple et efficace d’ignorer la question que tu n’aimes pas est de prétendre que tu ne la comprends pas. Si la personne veut te vexer, ton indifférence et ton sourire poli vont sûrement la gêner. Au lieu de répondre de façon émotionnelle, demande à ton interlocuteur d’expliquer ce qu’il voulait dire par sa question. Ainsi, la prochaine fois, il ne voudra pas te poser de questions indiscrètes.

Avouer la vérité

Rien ne décourage ton adversaire agressif plus que le fait que tu réagisses à ses propos de façon calme, et idéalement, avec humour. Si quelqu’un se moque de la taille de ton nez, fais une blague à ce sujet sans attendre que ton interlocuteur le fasse en premier. Ou bien, avoue tout simplement que la personne a raison en terminant ainsi la conversation sans émotions inutiles.

Ne pas refuser l’aide

Si les gens de ta famille souhaitent vivement te trouver un(e) partenaire, au lieu de te fâcher, accepte leur aide mais précise tes conditions. Essaie de décrire le meilleur candidat pour le rôle de ton futur mari / ta future femme de façon la plus détaillée possible et ne fais aucune exception. En conséquence, soit tes proches te laisseront tranquille, soit... par tout hasard, tu trouveras la bonne personne.

Répondre de la même façon

Répondre à l’agressivité par l’agressivité n’est pas la meilleure solution. Mais malheureusement, certaines personnes aiment violer délibérément les normes sociales ou projeter leurs émotions négatives sur les autres.

Si une telle situation se reproduit régulièrement, par exemple au travail, tu n’a pas vraiment beaucoup d’options : soit tu apprends à garder ton calme, soit tu changes d’emploi pour protéger ta santé, soit tu réponds à l’agresseur de la même façon. Fais attention à ne pas transférer ton agacement à tes autres collègues ou à tes proches, essaie tout simplement de mettre fin à la relation avec la personne toxique.

Et toi, comment réponds-tu à des questions indiscrètes ? As-tu tes propres astuces pour faire passer un message à ton agresseur ? N’hésite pas à les partager dans les commentaires.

Partager cet article