Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 11 explications scientifiques démontrent les raisons pour lesquelles nous vivons sous l’emprise de nos chats, et non le contraire

“Le chat essaie de rester sur tes genoux même lorsque tu veux te lever de la chaise, et jusqu’à la dernière seconde, il attend que ta conscience se réveille brutalement, jusqu’à ce que tu finisses par te rasseoir.” Cette phrase révèle toute la nature profonde de nos félins domestiques. Et ils ne sont même pas conscients de l’emprise qu’ils ont sur nous, quoi que, cela est à revoir...

Sympa a donc recueilli pour toi aujourd’hui des faits étonnants sur les chats qui non seulement vont te surprendre, mais aussi te montrer pourquoi, comme le disait si bien ALF, la vie sans les chats serait ennuyeuse et déprimante.

11. Leur miaulement n’est pas naturel.

Les chats n’ont pas leur propre langue pour communiquer entre eux. Dans certains cas, il semble qu’un “miaou” prononcé de telle ou telle manière semble vouloir dire quelque chose de profond, mais, en réalité, le miaulement est juste un son que le chat fait pour attirer l’attention. Initialement, il servait uniquement aux chatons pour appeler leur mère. On a d’ailleurs observé que les chats sauvages adultes ne miaulaient jamais.

Mais les chats domestiques ont fini par comprendre que leur miaulement ne fonctionne pas seulement avec leur mère, mais aussi avec leurs maîtres. Puis ils ont également remarqué que, s’ils changeaient l’intonation de ce miaulement, ils pourraient atteindre différents objectifs et même manipuler les gens avec succès. Il est d’ailleurs très intéressant de noter que les chats domestiques, lorsqu’ils communiquent entre eux, ne miaulent jamais (contrairement aux chiens par exemple).

Mais si tu fais partie des personnes qui aiment miauler en réponse à leur chat en regardant son étrange réaction alors qu’il essaie de comprendre ce qu’il vient d’entendre, alors dis-toi que tu as juste demandé à ton chat de faire attention à toi. Et son regard confus est simplement dû au fait qu’il réfléchit en quoi tu pourrais avoir besoin de lui, ce qui lui semble bizarre étant donné qu’en général, il sait bien que c’est lui qui est censé réclamer ton attention.

10. Les chats voient surtout de près, mais ça dépend dans quelles conditions.

Dans le magazine Pop Sciense, Nickolay Lamm parle de ses recherches grâce auxquelles il a découvert et démontré comment les chats voient le monde : ils ont un plus grand angle de vision qu’un humain, surtout en ce qui concerne la vision dans l’obscurité, mais pour cela, ils ont dû sacrifier la perception des couleurs, et les voient de manière moins intense. Un autre sacrifice concerne la capacité à focaliser sa vue d’un objet proche à un objet éloigné, et vice versa. C’est pourquoi de manière générale, les chats errants privilégient de chasser des proies situées à distance (la nuit), alors que les chats domestiques, qui n’ont pas réellement besoin de chasser, se concentrent surtout sur les petites distances, dans un but de jeu (même s’ils ne peuvent pas se concentrer sur un objet situé directement sous leur nez).

Afin d’illustrer ces propos, tu peux voir ci-dessous la même photo vue par les yeux d’un être humain (en haut) et ceux d’un chat (en bas).

9. Ils n’ont pas de rythme horaire spécifique.

Les chats domestiques vivent sans horaires, et vivent tout simplement en 24/7. Ils n’ont pas d’horaires déterminés pour se reposer, et peuvent dormir tout au long de la journée, quand ils le veulent. C’est pourquoi si ton chat se met à retourner ta chambre à 3h du matin, ce n’est pas parce que c’est un animal nocturne ou qu’il a décidé de te pourrir la nuit, c’est juste qu’il a eu envie de jouer à ce moment -là, tout simplement.

8. Les chats domestiques sont les descendants de ce chat du désert.

Voici le Felis silvestris lybica, ou communément appelé “chat du désert”. Cette race de chat sauvage a 130 000 ans, et vit tranquillement au milieu des arbustes de type Haloxylon, que l’on trouve dans les déserts d’Asie Centrale, près des étangs, des collines et des montagnes. Il y a environ 10 000 ans, au Proche-Orient, cinq représentants de cette espèce auraient été domestiqués, et c’est précisément à partir de cette époque que le chat sauvage est devenu le premier animal de compagnie de l’Humanité.

7. Ils ne vieillissent pas comme nous.

La durée de vie moyenne d’un chat domestique est de 14 ans, alors que les chats errants ne dépassent que rarement les deux ans. Il existe bien entendu des exceptions, comme ce chat nommé Creme Puff, inscrit au livre Guinness des records pour avoir vécu 38 ans. Pour faire une analogie entre la vie humaine et la vie d’un chat domestique, il existe ce tableau d’équivalence :

6. Les chats demandent souvent à ce qu’on leur ouvre la porte, même s’ils ne veulent pas spécialement entrer ou sortir.

Ce n’est pas que les chats veuillent nécessairement entrer ou sortir par cette porte, ce qu’ils veulent au fond d’eux, c’est contrôler ce territoire. Si une porte est fermée, ça signifie que derrière elle, il y a quelque chose d’inconnu, et donc d’incontrôlé, qui cache potentiellement une multitude de dangers. Mais à travers une porte ouverte, ils peuvent tout voir, même en restant tranquillement assis ou allongé dans la pièce. “Merci de m’avoir ouvert la porte, maintenant retourne à tes occupations.”

5. Les chats ont participé à des guerres.

Le prix de la méthode la plus sophistiquée dans l’utilisation des chats lors d’actions militaires est attribué aux Perses, car ils se couvraient littéralement de chats comme s’ils étaient des boucliers vivants, lors de leurs attaques contre les Égyptiens de l’Antiquité. Pour les Égyptiens, les chats étaient des animaux sacrés, et ils ne pouvaient donc pas prendre le risque de les blesser, c’est pourquoi ils préféraient ne pas attaquer.

Au cours de guerres moins originales, les chats étaient également utilisés comme détecteurs de qualité de l’air ambiant : par exemple, dans les tranchées, ils pouvaient annoncer l’approche d’une attaque au gaz à l’avance. Mais leur vocation principale en ces jours difficiles était le soutien psychologique des soldats, car ces petites créatures à fourrure leur rappelaient la paix, leur foyer, leur confort, et l’espoir de revenir à des temps plus calmes.

4. Les chats doivent longtemps renifler la nourriture avant de décider s’ils la mangeront ou non.

C’est une image assez commune : un chat reniflant longuement de la nourriture avant de décider si elle vaut la peine ou non d’être mangée. Même un chat errant et affamé se comportera de la même manière. On pourrait penser que cet animal est très exigeant, mais ce n’est pas ça. En fait, comme nous l’avons vu plus haut, le chat ne peut pas voir ce qui se trouve juste devant son nez, alors il doit vérifier quel type de nourriture il s’agit, et à quelle température elle est. Pour qu’il l’apprécie, la température de sa nourriture devrait être approximativement la même que celle de son corps (38-39°C).

3. Les chats peuvent rêver.

As-tu déjà remarqué que les gens pendant le sommeil bougent leurs globes oculaires ? Parfois, ils parlent ou même font des gestes. Si nous mesurons l’activité du cerveau pendant le sommeil, on voit que cet organe travaille intensément. De pareilles mesures ont été faites avec des chats : leur cerveau fonctionne presque avec la même intensité que celui d’un humain. De plus, les chats bougent leurs oreilles et leurs moustaches pendant le sommeil, et peuvent également produire des sons.

Tout cela prouve que les chats aussi peuvent faire des rêves. Nous pouvons même essayer de deviner quel genre de rêves.

2. Les chats pétrissent une surface avec leurs pattes pour une bonne raison.

Tout le monde a déjà vu comment les chats “massent” parfois une personne, un autre chat, une couverture, ou tout autre type de surface. Ça a plutôt l’air étrange d’ailleurs, non ?

En fait. il s’avère que c’est un mouvement réflexe qui vient tout droit de leur enfance : c’est ainsi que les chatons massent l’abdomen de leur mère pour faire monter le lait. Quand ils grandissent, ils gardent ce comportement lors de moments agréables où ils se sentent protégés et à l’aise.

Par conséquent, si ton chat te masse avec ses pattes, ça veut tout simplement dire qu’il t’aime et qu’il est bien avec toi ! S’il pétrit ta couverture velue, cela signifie qu’il l’aime bien. Cette logique est très claire.

1. Et le plus important : comment les chats perçoivent-ils les êtres humains ?

Cat Sense, le livre du célèbre zoologiste John Bradshaw, qui est basé sur les particularités de la perception du monde par les chats, répond à une question qui torture tout le monde : comment les chats perçoivent-ils réellement les humains ? Il s’avère que les chats considèrent généralement un être humain comme quelque chose entre une mère de substitution et un autre “gros” chat. De plus, pour eux, nous sommes des “chats” relativement idiots, car notre comportement leur semble étrange et assez illogique : nous passons des journées sans objectifs précis, nous ne chassons pas, et nous les dérangeons souvent avec des demandes incompréhensibles. Et par dessus tout, nous nous laissons très facilement manipuler. De “grosses” mamans qui prennent soin d’eux, mais avec une certaine déficience mentale...

Nous aimerions terminer cet article avec une petite histoire de l’écrivain tchèque Karel Čapek, qui décrit le point de vue d’un chat. Ceci confirme très bien notre dernier point.

Voici mon humain. Je n’ai absolument pas peur de lui. Il est très fort, car il mange beaucoup, il mange de tout d’ailleurs. Qu’est-ce que tu es en train d’avaler ? Donne-m’en ! Il est laid parce qu’il n’a pas de poils. Il a peu de salive et doit se laver avec de l’eau. Il miaule fort et de manière constante. Parfois, il miaule aussi quand il dort. Ouvre-moi la porte ! Je ne comprends pas comment il est devenu mon maître, sans doute a-t-il mangé quelque chose d’extraordinaire. Il range et nettoie régulièrement mes différentes chambres. De temps en temps, il prend une griffe noire avec sa patte, et il la gratte sur des feuilles blanches. Il ne sait pas jouer à autre chose. Il ne dort que la nuit, mais pas le jour; il ne voit rien dans le noir, il ne connaît aucun plaisir puisqu’il n’aime pas le sang, il ne rêve pas de chasse et de bagarres, et il ne ronronne pas quand je le câline. Souvent, la nuit, alors que j’entends des voix magiques et mystérieuses, et que je vois comment tout s’anime dans l’obscurité, il est assis devant la table, la tête baissée, et il gratte, il gratte sa patte noire sur ses feuilles blanches. Ne va pas t’imaginer que je pense à toi ; j’écoute seulement le doux craquement de ta griffe. Parfois ce grattement s’arrête. Ce pauvre imbécile ne peut inventer un autre jeu, et j’en suis désolé pour lui. Je vais alors l’approcher, et je vais discrètement miauler dans une langueur à la fois douce et déchirante. Ensuite, mon humain va me soulever et plonger son visage dans ma chaude fourrure. Durant ces quelques minutes, l’espace d’un instant, la vie semblera meilleure, il soupirera de plaisir, et me miaulera quelque chose de quasiment agréable. Mais ne vas pas t’imaginer que je pense à toi. Tu me donnes chaud et je vais retourner écouter les voix de la nuit.

Alors, que penses-tu de cet article ? As-tu un chat ? Le reconnais-tu dans ces comportements ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec tous les amoureux des chats de ton entourage !