Sympa
Sympa

Cisgenre, genderfluid, queer... Le guide des principaux genres qui existent à ce jour

Il existe deux termes différents, que beaucoup continuent tout de même de confondre : l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Alors que le premier explique qui nous aimons (en faisant référence à nos préférences et à l’attirance que nous avons pour les autres (comme l’hétérosexualité, l’homosexualité, la bisexualité et bien d’autres), le second définit plutôt qui nous sommes à l’intérieur : elle indique notre sentiment d’appartenance à un genre spécifique, indépendamment de notre sexe biologique.

Chez Sympa, nous sommes conscients que beaucoup nagent dans ce thème très délicat, mais qui devient cependant de plus en plus pertinent, c’est pourquoi nous avons aujourd’hui décidé de créer pour toi un petit guide afin d’en savoir un peu plus, ainsi que de faire le tri dans cette masse d’informations.

1. Cisgenre

Pour l’instant, rien de difficile : cisgenre se dit d’une personne dont l’identité de genre est identique à son sexe biologique. En bref, ça veut dire : “Je suis née fille (ou garçon), et je me sens comme telle (ou tel)”.

Dernièrement, l’industrie cinématographique parle souvent des personnes cisgenres : souvent, des acteurs cisgenres jouent des personnes non-binaires sans en faire eux-mêmes partie. Cette situation a provoqué à la fois du ressentiment au sein de la communauté LGBTQIA+ et un mouvement parmi les acteurs d’Hollywood, qui estiment que ce sont les acteurs minoritaires qui devraient être autorisés à eux-mêmes interpréter les personnages de leur genre.

2. Non-binaire

Lorsque j’ai pour la première fois réalisé que le genre est beaucoup plus fluide que tout simplement “masculin” ou “féminin”, cela a été un moment décisif pour moi.

Non-binaire se dit d’une personne dont l’identité de genre ne correspond ni aux normes du masculin ni à celles du féminin.

Initiallement, le terme était utilisé pour définir le passage d’un genre à un autre, mais aujourd’hui, “non-binaire” est généralement utilisé comme un terme regroupant pour toutes les personnes qui ne sont ni de genre masculin, ni de genre féminin, et se caractérisent comme étant des identités en-dehors de ce système de genre binaire. En gros, il s’agit d’un grand groupe de personnes qui s’identifient en grande partie aux “sous-genres” que tu retrouveras ci-dessous.

3. Genderqueer

Lorsque j’ai vu les mots “non-binaire” et “genderqueer”, que j’ai lu la description, et que j’ai entendu les gens en parler, je me suis dit “Bordel, c’est moi !”

Les genres non-binaire et genderqueer sont considérés par certains comme étant la même chose. Mais ces deux termes pourtant extrêmement similaires dans leur portée, sont en fait estimés comme étant des identités de genre différentes : elles ont non seulement des drapeaux différents, mais certaines personnes s’identifient aussi à la fois comme étant genderqueer et non-binaire, tandis que d’autres ne s’identifient qu’à l’un d’entre eux.

S’il faut indiquer une différence entre les termes non-binaire et genderqueer, celle-ci serait plutôt cachée dans la volonté ou non d’ajouter une connotation politique à son identité de genre. On explique : alors que non-binaire est politiquement neutre et joue uniquement le rôle d’une identité de genre, le terme genderqueer a un “sens très politique et provocateur, ce qui permet d’attirer l’attention autour des normes de genre pour mettre en évidence les stéréotypes de cette culture”.

4. Agenre

Je suis non binaire, femme, agenre me convient aussi. Mes pronoms sont : ils/elles/leurs. Je corrige souvent les gens. Parfois, ils m’ignorent et je le tolère pour éviter tout conflit, mais c’est contrariant d’avoir l’impression d’être “de trop” dans ce monde.

Agenre se dit d’une personne qui ne s’identifie à aucun genre. Ni homme, ni femme, ni mélange des deux. L’identité de genre des personnes agenre est indéfinie et neutre : elles n’ont pas d’identité de genre spécifique, et on les appelle parfois neutres ou sans genre.

5. Gender fluid

Je suis très fluide au niveau du genre et j’ai plutôt l’impression de me réveiller chaque jour avec un genre neutre.

Ce terme est utilisé par les personnes dont le genre oscille entre masculin et féminin : une identité de genre non fixe qui change avec le temps pour différentes raisons. Une personne gender fluid ne s’identifie pas au genre masculin ou féminin, et se sent plutôt périodiquement femme, homme, ou les deux genres en même temps.

Il existe aussi une catégorie très proche du gender fluid : les personnes bigenres. Celles-ci s’identifient à deux genres simultanément. Voici une façon simple de l’expliquer : imagine un spectre ou, à une extrémité, tu as les hommes cisgenre, et à l’autre, on trouve les femmes cisgenres. Au milieu de ces deux extrêmes se trouvent les personnes qui s’identifient à un genre “intermédiaire” : les bigenres.

6. Transgenre

Salut les amis, je voudrais partager avec vous que je suis trans, mes pronoms sont il/ils, et mon prénom est Elliot.

Il s’agit d’un terme qui désigne en général des personnes pour lesquelles l’identité de genre ne correspond pas au sexe assigné à la naissance. Il décrit les personnes dont l’identité de genre (sentiment interne, expérience de son propre genre) ou l’expression de genre (manifestation externe du genre) diffère du sexe auquel elles ont été assignées à la naissance.

Certaines personnes qui s’identifient comme transgenres ne divisent pas le genre en strictement masculin ou féminin.

Et toi, t’es-tu déjà posé des questions sur ton identité de genre ?

Sympa/Psychologie/Cisgenre, genderfluid, queer... Le guide des principaux genres qui existent à ce jour
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire