Sympa
Sympa

10 Révélations de spécialistes qui prouvent que l’instinct maternel n’existe pas

La maternité est un sujet qui interpelle de nombreuses personnes notamment les femmes. Beaucoup d’entre elles se demandent si elles ont l’instinct maternel ou non et comment celui-ci fonctionne. De la grossesse jusqu’à la naissance, elles se posent la question si elles peuvent avoir ce fameux lien dont les croyances ont tendance à extrapoler l’utilité. Cependant, des psychologues et même certaines mamans doutent de l’existence de l’instinct maternel et affirment que ce ne sont que des théories différentes qui ont souvent été énoncées et qui peuvent induire en erreur. L’instinct maternel peut prendre de nombreuses formes et est plus ou moins important, selon chaque femme.

Chez Sympa, nous avons examiné et cherché les théories qui prouvent que l’instinct maternel n’existe pas ou du moins qu’il n’est pas ce que nous pensons.

1. La conception de l’instinct maternel est floue

Les gens se demandent quelle est la définition réelle de ce qu’est l’instinct maternel. De nombreuses descriptions ont été proposées au fil des années. Cela serait un super pouvoir propre à toutes les femmes, qui leur permettrait de connaitre tous les besoins psychologiques et primaires de leur enfant.

On dit souvent que les femmes créent un lien fort avec l’enfant durant la gestation, et qu’au cours du développement de l’enfant, la mère aura une attitude protectrice et nourricière vis-à-vis de son enfant. Cependant ce lien est souvent comme la conception, un fruit de la volonté et de la conscience de chacun. Chaque personne est différente et l’élan maternel n’est pas systématique puisque les mères n’ont pas toutes les mêmes réflexes vis-à-vis de leurs enfants.

2. Les hormones ne sont pas responsables des décisions de l’homme

Quand nous abordons la question de l’instinct, il ne faut pas oublier que celui-ci serait donc avant tout biologique. D’après les chercheurs, il est évident que les animaux ont l’instinct maternel car ils ont été programmés pour protéger et s’occuper de leur progéniture.

Cette affirmation serait plus complexe pour l’homme puisqu’il est le seul être vivant à avoir le libre arbitre et à donc faire ses propres choix. Une étude avait indiqué que peut-être l’ocytocyne est responsable de la présence de ce lien entre la mère et l’enfant, puisque la femme en produit de grandes quantités pendant la grossesse. Cependant, il a été prouvé qu’il n’est pas possible que les hormones soient à la base de l’instinct de protection de la mère pour son enfant.

3. Toutes les femmes ne veulent pas être mères

L’existence de l’instinct maternel sous-entend que toutes les femmes ont un besoin de se reproduire et d’avoir des enfants. Certaines croyances assument que chaque femme a une horloge biologique qui la pousse à vouloir procréer. Cependant, cette affirmation est erronée, puisque de nombreuses femmes estiment ne pas vouloir d’enfants.

4. Il y a une différence entre l’instinct maternel et l’Amour maternel

Souvent, les gens pensent que le lien mère-enfant est inné. Les mythes ont véhiculé l’idée que la femme aura un amour inconditionnel au premier regard pour son enfant. En réalité, la construction du sentiment ne se fera pas instantanément. Pour certaines, celui-ci se créera pendant la grossesse. D’autres pendant la naissance et pour la majeure partie, cela sera pendant les moments où la mère s’occupe de l’enfant. Ils auront créé un mode de fonctionnement et de communication qui leur seront propre.

5. L’instinct maternel est une construction sociale

L’instinct maternel est un terme arrivé au milieu du XIXème siècle. Il représente l’état psycho-affectif d’une mère ayant une attitude protectrice et sécurisante pour son enfant. D’après certains anthropologues, en parlant d’instinct maternel, la société a voulu instaurer le fait que les femmes sont les plus aptes à élever les enfants, car elles ont des prédispositions à s’occuper de la maison et assurer l’éducation de la progéniture. Cela est totalement erroné, mais a été induit de manière subtile afin de souligner que les rôles de la femme sont d’avoir des enfants et de s’en occuper.

6. Les femmes deviennent de plus en plus carriéristes

Pendant la seconde guerre mondiale, les femmes ont endossé des rôles différents et ont été obligées de travailler à la place des hommes qui étaient sur le front. Ce revirement a changé en partie la perception de la femme et de leurs attentes. Les femmes ont voulu plus d’indépendance en pouvant travailler pour avoir un salaire et parfois une carrière.

De nos jours, beaucoup de femmes sont investies dans leur projet professionnel et cherchent à se créer une carrière stable ou monter les échelons d’une entreprise. Le fait qu’elles soient concentrées sur leur travail, les projets de maternité sont mis en second plan. En France, les femmes ont leur premier enfant à partir de 28 ans.

7. L’instinct maternel n’est pas inné mais acquis

Bien que beaucoup de gens pensent que l’instinct maternel soit inné pour chaque femme, plusieurs anthropologues affirment qu’il y a une grosse part d’acquis dans ce sentiment. Les mères savent reconnaître les cris ou les attentes d’un enfant, car elles ont observé les réactions de celui-ci et ont acquis des réflexes. Le sens de l’observation et les soins portés quotidiennement par la mère au fil de l’évolution de l’enfant l’aident à mieux le comprendre et à créer une routine de fonctionnement.

8. L’instinct maternel devrait être défini en tant qu’instinct parental

La femme est plébiscitée comme étant la personne qui s’occupe des enfants. L’instinct maternel est un terme très populaire. C’est ancré dans l’imaginaire public que seules les mères savent s’occuper d’un enfant et avoir une relation privilégiée avec celui-ci. Cependant, les pères ont aussi un lien et peuvent créer une entente avec leur enfant. Si nous nous referons à la définition de l’instinct qui est un sentiment de protection et de soin, les pères peuvent être aussi présents et s’occuper de l’enfant. L’amour et les soins prodigués peuvent donc venir autant de la mère que du père.

9. Les femmes subissent une pression pour être mère

Selon la société, être mère fait partie pour beaucoup d’un aboutissement et du succès. Les jeunes femmes ont souvent une pression de la part de leur entourage et de la société pour avoir des enfants, car pour beaucoup, il est évident qu’une femme souhaite fonder une famille. À un certain âge, les normes de la société tendent à formater les jeunes femmes à un rôle différent.


10. L’interprétation de l’instinct maternel peut être différent selon la culture

D’après certaines recherches, l’instinct maternel est une programmation sociétale. Chaque société est différente, selon la culture du pays que nous habitons. La culture peut donc influencer la manière dont les femmes élèvent et éduquent leurs enfants. L’instinct de protection et de soin est universel, mais la perception est différente. Les femmes agissent avec leur enfant selon les préceptes dans lesquels elles ont été éduquées. Ce qui veut dire que ce qui est perçu comme étant un lien mère-enfant dans une civilisation est différent dans une autre.

Et toi, quel est ton avis sur l’instinct maternel ? Pourquoi les femmes y accordent tellement d’importance ? N’hésite pas à nous donner ton avis en commentaire.

Partager cet article