Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

La science explique pourquoi le trajet du retour semble plus court

2-17
724

Lorsque tu pars en voyage, que ce soit en avion ou en voiture, n’as-tu pas l’impression que le chemin du retour est plus court que celui de l’aller ? Ce qui est curieux d’ailleurs, puisque la distance est la même. Ce sentiment s’appelle “l’effet retour”, un phénomène psychologique familier qui nous arrive souvent sans que nous nous en rendions compte. Des chercheurs japonais ont mené une expérience pour tenter de comprendre les raisons de cette sensation curieuse, et les résultats qu’ils ont obtenus sont très intéressants.

Sympa a poussé l’investigation un peu plus loin et veut partager les détails les plus importants avec toi. Ainsi, la prochaine fois que tu voyageras, tu comprendras pourquoi tu as l’impression que le trajet retour est plus rapide.

Expérience de voyage

Dans le but de découvrir les mécanismes cérébraux à l’origine de ce phénomène, des chercheurs de l’Université de Kyoto ont demandé à vingt personnes, âgées de 20 à 30 ans, de regarder des vidéos d’une promenade à pied. L’une montrait l’aller-retour, tandis que l’autre ne montrait que l’aller simple. Les résultats ont établi que les participants du groupe qui ont observé le voyage aller-retour, estimaient que le voyage retour était plus court que le voyage aller.

Voyage en rétrospective

L’hypothèse de l’étude japonaise publiée dans la revue scientifique Plos One suggère que le chemin du retour d’un voyage paraît plus court quand on y repense : notre sentiment de temps en rétrospective est affecté, altérant la durée ressentie. C’est-à-dire que ce n’est pas une question de mesurer le temps en lui-même, mais plutôt de jugement du temps passé, basé sur notre mémoire".

Attente VS réalité

D’autre part, une étude du psychologue néerlandais Niels van de Ven a montré que lorsque nous voyageons, nos expectatives sont impliquées créant un phénomène appelé “la violation des attentes”. En effet, quand les gens commencent un voyage, ils sont généralement optimistes, ce qui génère l’attente d’un voyage court et heureux, qui, à la fin, devient trop long.

Au retour, c’est différent, parce que le sentiment qui domine est celui du pessimisme. On se dit “Ça va être super long”, mais finalement, ce n’est pas si terrible que ça. Lorsque tu te souviens du voyage, tu ressens alors “l’effet retour”, que tu aies pris, ou pas, le même chemin.

Le psychologue a souligné que d’autres facteurs peuvent également influencer notre perception du temps lorsque nous voyageons. Par exemple, la précipitation pour atteindre la destination génère un sentiment de lenteur du trajet. D’autre part, les distractions que l’on trouve sur le trajet de retour “raccourcissent” le voyage.

As-tu déjà ressenti cet effet lors d’un retour de voyage ? As-tu ta propre théorie sur le sujet ? Dis-nous ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous !

2-17
724