Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Quel sport devrait pratiquer ton fils selon son âge et quels sont les bienfaits pour sa santé ?

1-3-
282

Le sport a bien des bienfaits pour la santé physique et mentale. C’est pour cela qu’il est très important de commencer à introduire le sport dans les habitudes des enfants, pour qu’ils l’assimilent comme une partie intégrante de leur vie quotidienne, et pour favoriser leur développement personnel, ainsi que leurs capacités à se sociabiliser. Les types de sports existants sont très nombreux, et parfois, il peut être compliqué de se prononcer pour celui qui s’adapte le mieux aux besoins de nos enfants.

C’est pour cette raison que Sympa a préparé cet article en l’agrémentant de quelques conseils sur le type d’exercices recommandés pour les enfants selon leur âge.

De zéro à six mois : stimuler la psychomotricité

Au cours de cette étape de leur vie, les bébés acquièrent des capacités motrices de manière continue. Peu à peu, les mouvements maladroits et désordonnés se transforment en mouvements plus fins et complexes. Les stimulations des parents sont fondamentales pour aider l’enfant à développer ses capacités psychomotrices.

  • Du yoga pour les bébés : il s’agit de pratiquer des postures et des respirations, autant pour la maman que pour le bébé, de manière indépendante, ainsi que des relaxations et des méditations ensemble. On recommande de pratiquer cela à la maison et d’assister à des cours quand l’enfant a déjà deux mois. La pratique favorisera le développement de son appareil psychomoteur, le contrôle du corps, la coordination et l’acquisition d’un bon tonus musculaire. Le yoga présente aussi l’avantage pour les parents d’apprendre à se détendre et à contrôler son stress, ce qui s’avérera utile lors de la croissance de l’enfant.

Sept mois à deux ans : renforcer le lien de confiance avec les parents

À partir de sept mois, la mobilité corporelle des bébés gagne en aisance, mais il y a encore des choses qu’ils ne peuvent pas faire. C’est pour cela qu’il est primordial de leur faire faire des exercices qui les aident à prendre confiance et à renforcer le lien affectif avec les parents.

  • Natation : il s’agit d’une des meilleures méthodes de stimulation précoce, car dans une ambiance aussi ludique que l’eau, les bébés profitent de nombreux bienfaits. Ils améliorent leur coordination, la nage facilite et augmente le répertoire des mouvements, cela renforce leur système cardiothoracique, cela régule le tonus musculaire et renforce leur équilibre. De plus, cela permet de renforcer le lien entre les parents et l’enfant, car ce dernier se sent plus en confiance et protégé lorsqu’il est accompagné d’un adulte.

Deux ans : développement physique et mental

À cet âge-là, ton enfant a probablement laissé de côté les couches. Il est plus indépendant, il se sent plus à l’aise quand il parle, et il peut même chanter certaines chansons entières. Voici quelques-unes des activités que tu peux lui proposer :

  • La danse : tu peux lui prendre les mains, bouger avec lui, l’accompagner au rythme de la musique en claquant des mains. Tu peux aussi faire de petits pas simples et répétitifs pour stimuler sa mémoire. La danse chez les enfants compte beaucoup d’aspects positifs : c’est un bon exercice cardiovasculaire, cela aide les enfants à améliorer leur synchronisation, à rire et à éveiller leur créativité.

  • Le golf : même s’il ne s’agit pas d’un sport très courant, cela pourrait être assez intéressant pour des enfants de deux ans. Pourquoi ? Parce que le golf suppose une certaine concentration et enseigne une qualité fondamentale, et il s’agit de la patience. De plus, il permet de détendre le corps et l’esprit de nos enfants. Au début, mieux vaut pratiquer le golf avec eux, et plus tard, ils pourront intégrer des cours en groupe avec des instructeurs.

Trois ans : coordination et contrôle du corps

Un enfant de trois ans a de moins en moins besoin de ses parents et il peut s’en séparer avec plus de facilité. Il est aussi capable d’exprimer une grande variété d’émotions, il court facilement, il monte les escaliers et sait pédaler avec son tricycle. Pour accroître ses capacités, il pourrait pratiquer :

  • La gym : il s’agit d’une bonne option pour que les petits développent force, souplesse, rapidité, équilibre, coordination et discipline. En plus, cela les aidera à mieux dormir et à créer des liens avec les enfants de leur âge. Il est idéal que l’on incorpore des éléments comme des ballons ou des cordes dans les cours pour que les enfants développent leurs sens au maximum.

  • Natation : il s’agit d’un sport qui les aidera à bien se défouler. Cela promeut le tonus musculaire, évite les troubles respiratoires, leur inculquera l’esprit de compagnonnage, ainsi que l’entraide et la compétition saine.

Quatre ans : maîtrise de soi et respect des autres

À quatre ans, les petits sont capables de contrôler leur propre force et se sentent plus en confiance. De plus, ils s’entendent bien avec leurs amis et profitent de la compagnie des autres enfants.

  • Les arts martiaux : il existe un panel très large de disciplines martiales. Il y a par exemple le judo, le karaté, le taekwondo et bien plus encore. Peu importe la spécialité que ton enfant choisira, ce qui est fondamental est qu’il en tire autant de bénéfices que possible, comme apprendre à éviter les conflits, à se maîtriser et à intérioriser la discipline.

  • Monter sur un skateboard : avec ce type d’activité, les enfants deviennent plus autonomes, et en le pratiquant en groupe, ils développent des liens avec les autres enfants. De plus, ils développent leurs muscles et mettent en pratique la coordination. Bien entendu, il va de soi qu’il faut l’équiper à l’aide de protections comme un casque, des genouillères et des protège-coudes, et ne le laisse pas s’entraîner sans la supervision d’un adulte !

Cinq ans : résistance, équilibre et autonomie

À cette étape de la vie d’un enfant, l’agilité atteint des niveaux encore inconnus pour lui. Il s’amusera beaucoup avec un sport qui implique des défis physiques et mentaux. C’est pour cela que c’est une bonne idée de le motiver à pratiquer :

  • Le vélo : faire du vélo est ce que les enfants aiment le plus à cet âge-là. Ils laissent de côté les petites roues et savent maîtriser leur équilibre. Cette activité les aidera à renforcer leur système immunitaire, à augmenter leur capacité respiratoire et à contrôler leur stress.

  • Le roller : que ce soit du skateboard ou des rollers, il s’agit de sports qui favorisent l’équilibre et renforcent la musculature des jambes. On peut les pratiquer en groupe ou de manière individuelle, et la plupart des enfants passeront un très bon moment.

Six ans : souplesse et confiance en soi

À six ans, les enfants vivent une période de leur vie où beaucoup de changements physiques se manifestent, en plus de vouloir se dépenser à l’extérieur. Ils sont très actifs et ont besoin de sauter, de bouger, de glisser, de tomber, et se relever pour recommencer. Les sports les plus adéquats pourraient alors être :

  • L’escalade : il s’agit d’un sport qui combine la distraction et l’exercice physique, et cela permet notamment de canaliser toute l’énergie qui déborde en eux. L’idéal est de pratiquer l’escalade dans la nature, mais il existe aussi des espaces spécialisés pour ce faire. Parmi ses bienfaits principaux, on retrouve la souplesse, l’équilibre et la confiance en soi et en ses camarades.

  • La gymnastique rythmique : ce sport favorise la coordination, la souplesse et le renforcement musculaire. Cela demande aussi la maîtrise de ses mouvements du corps, le sens du rythme et la mémoire.

Sept ans : la pratique d’un sport collectif

C’est un moment très particulier de la vie des enfants, car ils commencent à gagner en force musculaire et ils améliorent leur coordination et leur résistance. Ils sont plus actifs physiquement et profitent du temps qu’ils passent entre amis, en plus de comprendre les émotions et les sentiments des autres. C’est en cela qu’il est idéal de les motiver à pratiquer des sports d’équipe qui les aident à développer des stratégies et à amplifier leur sens du compagnonnage. Il peut s’agir de football, de basket-ball, de rugby, peu importe ! L’important, c’est de ne pas trop se fier aux règles, mais au fait de s’amuser et de partager.

Huit ans : l’hygiène posturale

Voilà un moment singulier où l’amitié et la découverte de son entourage sont deux axes majeurs. Ils adorent jouer avec leurs amis, faire des expériences et découvrir de nouvelles choses dans la nature. Parmi les sports adéquats pour cette étape de la vie d’un enfant, on retrouve :

  • L’équitation : c’est bien plus qu’un simple sport ou un passe-temps. Cela peut notamment aider à traiter certains troubles physiques ou psychologiques. On améliore ainsi sa concentration, son attention, on développe la confiance en soi, on apprend des valeurs positives, le contact avec la nature est au centre de l’activité et on apprend à dissocier la ceinture pelvienne et scapulaire, essentielles pour la position debout.

  • L’escrime : il s’agit d’un sport très complet où l’on travaille tout le corps. Pratiqué en prenant les précautions nécessaires, il ne présente pas de risque. Il travaille la rapidité, l’équilibre, la coordination, l’agilité des réflexes et la capacité de réaction de l’enfant, entre autres.

Neuf et onze ans : endurance et détente

C’est ce que l’on appelle parfois “l’enfance intermédiaire”, où les enfants manifestent plus d’indépendance envers leur famille et plus d’intérêts envers leurs amis. C’est une étape particulière parce qu’ils sont bien plus conscients de leur corps et pourraient commencer à opérer des changements physiques typiques de la puberté. Quels sports pourraient-ils pratiquer ?

  • L’athlétisme : il y a tout un champ de possibilités dans l’athlétisme, il ne s’agit pas seulement de courir. On peut aussi faire du lancer du javelot, faire un marathon, du saut de haies, etc. C’est alors que la force se développe dans les membres inférieurs, on gagne en résistance physique et en vitesse. De plus, il a été démontré qu’il s’agissait d’un sport efficace pour stimuler les hormones de croissance et le développement des muscles.

Tes enfants, font-ils du sport ? Lequel ? Quand ont-ils commencé à en faire ? Raconte-nous dans les commentaires !

1-3-
282
Partager cet article