Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Les girafes sont en voie d’extinction, et c’est une préoccupation très sérieuse

----
225

Pour la première fois dans l’histoire, deux espèces de girafes ont été ajoutées à la liste officielle des animaux en danger critique d’extinction. En outre, la population mondiale de ces spécimens a diminué de manière significative ces dernières décennies. À l’heure actuelle, les défenseurs de l’environnement s’efforcent de découvrir ce qui cause la réduction du nombre de girafes sur la planète, et ce qui pourrait être fait pour inverser ou ralentir la tendance.

Chez Sympa, nous aimons tous les animaux du monde. C’est pourquoi nous avons voulu regarder de plus près ce qui se passe avec les girafes, et partager avec toi les résultats de nos recherches.

Les deux sous-espèces de girafes concernées sont la girafe de Kordofan et la girafe de Nubie, qui vivent respectivement au Cameroun et au Kenya. Ces deux espèces figurent désormais sur la Liste rouge de l’UICN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, où elles étaient auparavant cataloguées comme seulement “vulnérables”.

De multiples facteurs expliquent le déclin de la population des girafes : chasse illégale, perte d’habitat, exploitation minière, changements dans l’agriculture, augmentation des conflits humains, activité forestière et troubles civils. Si ces tendances actuelles se maintiennent, on pense que les girafes pourraient bientôt faire face à une “extinction silencieuse”. Dans l’ensemble, ces animaux ont perdu environ un tiers de leur population au cours des 30 dernières années.

Selon Inger Andersen, directeur de l’UICN, “de nombreuses espèces sont en voie d’extinction avant que nous puissions les décrire. Dans cette mise à jour de la Liste rouge des espèces menacées, on peut voir que la crise environnementale mondiale pourrait être encore plus importante que nous ne le pensions”.

Étonnamment, la chasse illégale des girafes n’est pour l’instant pas la cible des sanctions de la part du réseau international de lutte contre le braconnage, et la population de girafes s’en trouve donc affectée. Contrairement aux éléphants ou aux rhinocéros, qui sont chassés pour leurs défenses et leurs cornes, les girafes sont généralement recherchées pour leur chair. Mais elles sont moins chassées que les autres animaux, ce qui explique que peu de campagnes ont été développées pour les protéger.

Lorsque l’on demande aux spécialistes s’il est possible que les girafes disparaissent dans les 20 prochaines années, Derek Lee, un écologiste qui a travaillé sur le rapport de la Liste rouge, affirme que si rien n’est fait pour changer la situation, on pourrait assister à un déclin dramatique.

Le Congrès Mondial pour la Nature a demandé que des mesures soient prises pour inverser ce déclin de la population de girafes. On pense en particulier que le tourisme est un moyen puissant de les protéger, car il inspirera des efforts pour conserver l’espace dans lequel elles évoluent.

En conclusion, la population de girafes a beaucoup diminué, notamment à cause de l’intervention humaine, mais il est encore temps que les choses changent. Espérons qu’elles pourront être sauvées avant qu’il ne soit trop tard.

Que penses-tu que l’on puisse faire pour aider les girafes ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

----
225