Sympa
Sympa

12 Séries et films composés de détails cachés que seul un véritable passionné peut remarquer

Il existe des séries et des films dont nous nous rappelons de nombreuses années après les avoir vus. L’intrigue, les personnages, les scènes... tous les éléments sont réunis pour que ces œuvres audiovisuelles deviennent nos préférées. Du coup, certaines deviennent des classiques. Des séries et des films cultes qui suscitent l’intérêt, mais également la ferveur du public. Et ce public passe un tel bon moment qu’il cherche des signes, des pistes, des secrets et des messages cachés. Et, évidemment, il finit par les trouver.

Chez Sympa, nous aimons les messages codés, alors nous avons été surpris d’en trouver autant dans certains films. N’oublie pas le bonus à la fin de l’article. Ensuite, dis-nous à quel moment tu t’es demandé : comment ne l’ai-je pas remarqué avant ?

1. L’enseignante Clara hors du champ dans Retour vers le futur 3

Dans la scène où Doc et Marty analysent le plan de la gare et découvrent que le Clayton Ravine se prénomme Shonash Ravine, nous pouvons distinguer derrière eux, un peu flou et au loin, l’enseignante Clara Clayton. Sa silhouette montre le point exact où les actions de chacun d’entre eux commencent à se synchroniser.

Avant la mise en garde de Marty, Doc avait décidé de ne pas attendre l’enseignante à la gare. Lorsqu’elle arrive et ne voit personne, elle loue une charrette pour se rendre jusqu’à l’école. Sur le chemin, les chevaux se déchaînent et courent vers le ravin, c’est là que Doc finit par la sauver.

2. Une relation de dépendance dans 1001 Pattes

Dans la vraie vie, l’animal de compagnie de la reine des fourmis est en réalité un puceron avec lequel les fourmis entretiennent une relation de dépendance : elles le protègent des prédateurs potentiels en échange de nourriture.

Le puceron se prénomme Aphididae et il sécrète un liquide sucré, qui représente un nectar pour les fourmis et pour les abeilles. Par conséquent, lorsque nous apercevons des pucerons, il est très probable de voir également des fourmis.

3. Monstres et Cie et un monstre malhonnête

Dans Monstres et Cie, le monstre George Sanderson n’arrête pas de rester accroché aux objets des enfants, considérés comme dangereux par les agents de l’ADE (Agence de Détection des Enfants). Pour le désinfecter, les agents le rasent, le douchent et lui mettent un cône sur la tête. Cette scène se produit plusieurs fois dans le film.

Il semblerait que l’attitude distraite du monstre soit liée à ses années d’étudiant. Dans le deuxième volet, Monstres Academy, il est disqualifié lors d’un premier défi des Scare Games parce qu’au lieu d’apprendre à ne pas rester accroché aux objets des enfants, il préfère tricher avec des gels illégaux. Une morale envisageable : tricher engendre des conséquences très dérangeantes, même plusieurs années après.

4. Les œufs de Pâques pour les fans de Pixar dans Toy Story

Les fans de Pixar savent que le studio a pour habitude d’inclure des références à leurs anciens projets. Que ce soit des personnages, des objets, des titres de courts-métrages ou des clins d’œil au personnel de Pixar, ces détails ne sont visibles que pour les fans de la première heure. Dans leurs différents films d’animation, l’équipe a déjà fait au moins deux références dans Toy Story, bien qu’elles n’aient peut-être pas été des plus remarquées.

Dans Toy Story, il y a deux clins d’œil à des projets précédents. Madame Patate lit un livre de contes, La vie d’un insecte, lorsque Monsieur Patate apparaît avec une boucle d’oreille. Les dessins de ce conte représentent les personnages de 1001 Pattes. Et dans Toy Story 4, lorsque Bonnie est à la maternelle en train de créer Forky, elle est observée par Boo de Monstres et Cie, qui parait au loin flou et assis à une autre table.

5. Les héros et les méchants partagent un lieu secret dans Daredevil et Spider-Man

Daredevil et Spider-Man sont des production de Marvel, alors elles appartiennent au même univers cinématographique. Et il semblerait que Marvel fasse aussi des liens dans ses films, mais il n’y a que les spectateurs les plus fidèles et observateurs qui pourront les remarquer. Jusqu’à présent, il se peut qu’ils soient les seuls à avoir aperçu un décor très particulier.

Il s’agit de jardins cachés sur le toit du Rockefeller Center, un gratte-ciel situé dans la ville de New York. Là-bas, Fisk et Madame Gao ont eu une conversation privée dans une scène de la première saison de Daredevil. Au même endroit, l’Homme Araignée quitte Mary Jane après l’avoir sauvée des mains du Bouffon vert.

Un lieu caché pour la majorité du public et qui n’est visible qu’aux yeux les plus aguerris... comme ceux des spectateurs qui ont vu ce détail.

6. Un ours rose flotte à la dérive dans Breaking Bad

Suite à la mort de sa fille, le père de Jane, la petite amie de Jesse Pinkman, entre dans la chambre pour chercher des vêtements adaptés aux obsèques. Dans cette scène, nous découvrons un mur avec une jeune femme qui lui ressemble beaucoup et, en haut à droite, un ours rose flotte à la dérive. C’est une peluche très similaire à celle que trouve Walt dans sa piscine après l’accident aérien.

7. Tom Hanks apprend des choses grâce à un enfant dans Forrest Gump

Dans une interview, Tom Hanks a raconté l’origine de l’accent du célèbre personnage. L’enfant qui interprète Forrest a eu beaucoup plus d’impact que ce que nous pouvons imaginer dans son rôle d’adulte. L’acteur raconte que Michael Conner Humphreys, sa version jeune, avait du mal à effacer son accent du sud et à parler dans un ton plus neutre. Par conséquent, Tom Hanks a décidé que ce ne serait pas l’enfant qui modifierait sa manière de parler, mais lui qui s’inspirerait de l’accent du garçon.

Lors de cette même interview, l’acteur révèle qu’il a passé des heures à parler avec le jeune garçon, qui avait 8 ans à l’époque, et a conservé les enregistrements de leurs conversations.

8. Onze, de Stranger Things, partage sa tenue avec un personnage très spécial

Les frères Duffer, à l’origine de la célèbre série, ont avoué leur admiration pour Steven Spielberg et, en général, pour l’esthétique et la thématique des films des années 80. Il y a de nombreuses références et similitudes entre la série et les films qui illuminaient les écrans des cinémas du monde entier il y a plus de trois décennies.

Pour les personnes qui ont vu E.T., l’extra-terrestre, il n’est pas difficile de remarquer l’hommage silencieux de Stranger Things. Mais les fans les plus jeunes sont peut-être passés à côté de certains détails. Par exemple, de la ressemblance évidente entre Onze et E.T. : les deux personnages ont des pouvoirs télékinésiques, sont en danger et ne parviennent pas à se faire comprendre. Les deux individus sont cachés par des enfants qui se déplacent à vélo et se chargent de les protéger. Et ils se déguisent tous les deux.

Gertie, la jeune fille du film E.T., l’extra-terrestre interprétée par Drew Barrymore, déguise l’extra-terrestre avec une robe et une perruque blonde. Et dans Stranger Things, les enfants cachent Onze pour qu’elle puisse aller à l’école.

9. Un invité spécial aux funérailles dans Men in Black 3

L’extra-terrestre qui apparaît aux funérailles de Z est Rick Baker, l’artiste spécialisé en effets spéciaux et en maquillage, connu pour avoir confectionné les créatures les plus célèbres du cinéma. Pour son travail dans Men in Black, il a remporté l’Oscar du meilleur maquillage.

10. Lego Batman, le film et la première batmobile en quatrième de couverture

Lors de la fête organisée pour le départ du commissaire Gordon, Batman, en tant que Bruce Wayne, prend un magazine sur lequel il figure. Sur la quatrième de couverture, nous pouvons voir une publicité de voitures Barris. L’entreprise Barris, de George Barris, est celle qui a dessiné et fabriqué la batmobile exclusivement pour la série Batman dans les années 70.

11. Luca, un coup ne te fait pas toujours voir les étoiles

Lorsque Luca tombe du vélo et qu’il se cogne la tête, il voit des anchois et non pas des étoiles. Et la raison est surprenante : Alberto, son inséparable ami marin, lui avait dit que les étoiles étaient en réalité de petits anchois étincelants.

12. Dans The Truman Show, les prénoms des personnages ne sont pas choisis par hasard

La vie fictive de Truman est remplie de détails, de clins d’œil et d’indices qui apparaissent de façon quasi simultanée face à lui et au spectateur. Il est possible que nous nous en apercevions avant le personnage ou, à l’inverse, qu’il soit le premier à les remarquer. L’un des indices se trouve dans les noms des rues de la ville où il vit et dans les prénoms de ses habitants.

Toutes les rues de Seahaven font référence à des acteurs et les habitants ont des prénoms de stars de cinéma : Meryl (pour Meryl Streep), Marlon (pour Marlon Brando), Lauren (pour Lauren Bacall), Kirk (pour Kirk Douglas), etc. À part lui, Truman, dont le prénom est l’union de true (vérité) et man (homme). Il est le seul personnage dont le nom ne fait pas référence à un acteur ; c’est-à-dire, il est le seul à ne pas jouer un rôle.

Et toi, connais-tu d’autres détails de films et séries qui n’ont pas été mentionnés ? N’hésite pas à partager avec nous tes découvertes les plus intéressantes dans les commentaires.

Partager cet article