Sympa
Sympa

Irina, une passionnée de la Corée du Sud, nous fait partager 11 choses sur ce beau pays, après y avoir vécu 3 ans...

"Je m'appelle Irina, et je vis en Corée du Sud depuis trois ans. Dans un premier temps, j'ai commencé à étudier la langue coréenne parce que je m'ennuyais. Dans mon pays, la Russie, on peut suivre des cours gratuits organisés par l'ambassade. Par la suite, tout est allé très vite : mon intérêt s'est accru et j'ai approfondi la langue sur place, à Séoul, en m'inscrivant à des cours intensifs durant six mois. Finalement, j'y suis restée deux ans, et quand je suis rentrée à la maison, j'ai immédiatement compris que je voulais y retourner le plus rapidement possible. Et je suis de nouveau à Séoul..."

Exclusivement pour Sympa, Irina nous confie ses propres observations sur les différents aspects de la vie dans le "pays du matin frais", et nous fait découvrir les Coréens sous un autre angle.

La langue coréenne est nécessaire, mais pour les touristes, il suffit de connaître l'anglais

Les lettres de la langue coréenne sont jointes par des syllabes en colonnes (4 caractères au maximum) : la première et deuxième lettre se trouvent en haut de gauche à droite, la troisième et la quatrième en bas. Les caractères chinois sont encore utilisés dans les journaux et les textes scientifiques, mais de moins en moins chaque année. Si tu vas en Corée pour plus d'une semaine, il est utile d'apprendre l'alphabet, afin de faciliter ta lecture des panneaux et des cartes. On peut le faire en ligne, un peu de pratique, et tout ira bien ! Mais ce n'est pas nécessaire : sur les sites touristiques et dans les transports, les panneaux sont également en anglais.

Les noms proviennent aussi du chinois. Il s'agit souvent de trois symboles, rarement deux et encore plus rarement quatre. Le nom de famille est le premier symbole, tout ce qui suit est le prénom. Lorsqu'il est translittéré avec des lettres latines, la plupart des gens préfèrent écrire le nom en trois syllabes (Mun Je In). Le système de transcription dans le style occidental (le nom en un seul mot) est largement utilisé, de même que la variante avec un trait d'union dans le nom. Le fait de l'écrire attaché peut entraîner des doutes sur la façon dont le nom doit se lire, si bien que beaucoup de gens préfèrent diviser les syllabes.

La cuisine coréenne est pleine de surprises

La question que l'on me pose fréquemment est de savoir si les Coréens mangent du chien. La réponse est oui, même si, désormais, les chiens ne figurent plus sur le menu de la plupart des restaurants, et que c'est assez mal vu chez les jeunes générations... Il reste peu de restaurants qui offrent de la soupe de viande de chien, et les Coréens en sont gênés à cause de la censure "occidentale". Je pense que dans 10 ans, ils n'existeront plus du tout ! Il est difficile de trouver des restaurants qui servent de la viande canine traditionnelle, alors que la publicité pour les fast-foods américains se trouve littéralement à chaque coin de rue.

La cuisine coréenne peut être variée

Je vois souvent des commentaires affirmant que la nourriture en Corée est toujours épicée, trop simple ou trop bizarre.

  • En réalité, il y a beaucoup d'aliments épicés, mais on peut commander des plats préparés selon son goût, et il y a beaucoup de plats non épicés.
  • Le repas quotidien n'est pas vraiment compliqué à préparer, mais il y a tellement de plats différents et sophistiqués, et de types d'amuse-gueules, que je ne peux pas vraiment dire que la cuisine coréenne soit simple.

Je ne suis pas tout à fait sûre de comprendre pourquoi on dit que la nourriture coréenne est bizarre. Les céréales, les légumes, les fruits et la viande sont les mêmes ingrédients que partout ailleurs. L'exception est la viande de chien, que presque plus personne ne mange, et les coléoptères ressemblent à des chips...

La fête principale est le nouvel an lunaire

La nouvelle année du calendrier lunaire, ou seol-nal, est l'une des célébrations les plus importantes de l'année. Sur la table, on trouvera beaucoup de plats traditionnels, mais d'abord, il faut manger une soupe avec une boule de pâte de farine de riz. Une assiette équivaut à un an. Une fois que tu as mangé une ration, tu as un an de plus. Les enfants mangent parfois plusieurs rations pour grandir plus vite ! Quand une deuxième ration m'a été proposée, j'ai refusé, prétendant que je ne voulais pas vieillir, et les Coréens ont apprécié mon humour.

Dans les magasins, on trouve une multitude de produits qui sont banals pour nous

Dans les supermarchés et les magasins, comme partout ailleurs, on trouve une multitude de produits qui nous sont familiers, et à des prix tout à fait raisonnables. La facture est en wons sud-coréens, sachant que 1 000 wons valent moins de 1 euro. Ici, la facture est de 47 110 wons, soit presque 50 euros.

Pâtes à la glace pour couper la soif

Le plat traditionnel coréen que j'aime le plus, ce sont les pâtes avec de la glace. C'est si agréable à manger pendant la saison chaude, et la meilleure solution pour étancher sa soif. Elles sont beaucoup consommées en juin et juillet, quand il fait très chaud et que le temps est étouffant.

Tout le monde utilise Kakao

  • L'entreprise coréenne Kakao a conquis tout le monde par la popularité de ses services. Absolument tout le monde, sauf les bébés, utilise la messagerie Kakao Talk. Dans les bureaux, tous en parlent. On peut chatter avec sa famille, ses amis, et des inconnus.
  • De plus, Kakao propose une application pour les lignes de métro, les bus, une carte interactive de Séoul, des services de commande de nourriture, des salons de coiffure, des magasins et bien d'autres choses encore.
  • En outre, l'entreprise a comme symboles des adorables animaux de compagnie, et 90% des Coréens possèdent au moins un objet avec l'image de l'un des "Kakao Friends".

La mode de la chirurgie esthétique est en train de disparaître

La mode de la chirurgie esthétique disparaît lentement. Ou alors on leur a appris à l'améliorer. En tout cas, je vois de moins en moins de visages et pommettes enflés. Les Coréens sont compétents dans la fabrication de produits cosmétiques de soin de la peau. La nouvelle tendance est de se maquiller moins et d'avoir une peau plus naturelle. Cependant, la mode des sourcils épais comme les chenilles semble vouloir résister encore quelques années.

Les Coréens aiment le collectivisme

Les Coréens apprécient beaucoup le collectivisme. Le "Nous" est leur particularité nationale. Par exemple, ils ne disent pas "ma mère", mais ils disent "notre mère". Les pronoms "mon, ma, mes" sont moins fréquemment utilisés. Ce trait de caractère se reflète dans l'amour des Coréens pour la mode et les tendances. Surtout chez les jeunes, qui portent tous les mêmes pantalons et le même maquillage.

Les Coréens n'ont pas peur de faire la queue

  • Les Coréens n'ont pas peur de faire la queue. Souvent, on peut voir une longue file d'attente pour entrer dans un restaurant, où l'on s'inscrit sur une liste et on patiente tranquillement. Ils sont capables d'attendre une heure devant un restaurant, même si un autre d'une même chaîne se trouve à 15 minutes à pied.
  • Avant les soldes, les Coréens s'installent devant les magasins et dorment dans des tentes. La photo ci-dessus montre des personnes venues acheter les nouvelles baskets Air Jordan 3. Ils ont apporté des couvertures, des chaufferettes et des sacs de couchage un jour et demi avant l'événement. Pourtant, les chaussures étaient distribuées par tirage au sort, qui ne dépendait pas de l'ordre dans la file d'attente.
  • Avant l'apparition d'Internet, la veille des jours fériés, une véritable colonie se formait devant la gare, car beaucoup de gens voulaient acheter un billet pour aller rendre visite à leurs parents.

Ils parlent peu de la Corée du Nord

Dans la vie quotidienne, les Sud-Coréens mentionnent rarement leurs voisins du Nord, sauf s'ils commencent à parler d'un sujet en particulier. Les jeunes, avec qui j'ai beaucoup de contacts, en parlent à peine, mais il me semble que la majorité serait en faveur de la réunification, s'ils en avaient le choix. Toutefois, dans les rues de Séoul, on peut croiser ce sosie qui nous rappelle que la Corée du Nord se trouve juste à côté...

Sympa/Endroits/Irina, une passionnée de la Corée du Sud, nous fait partager 11 choses sur ce beau pays, après y avoir vécu 3 ans...
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire