Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

26 Photos pour se sentir aventurier de l’espace

2-3-
231

= Cet article est sponsorisé par Depositphotos =

L’astrophotographie est l’un des plus récents types d’art photographique. Bien que la première photo de la Lune date de 1840, il a fallu attendre le 20e siècle pour que les avancées de l’équipement permettent de capturer des images des mystères du cosmos. L’on peut constater que le matériel moderne pour photographier les planètes, les étoiles, les comètes et d’autres objets astronomiques " voit " bien mieux que nos yeux.

Depositphotos vous invite à un merveilleux voyage dans le lointain de l’espace. Appréciez les meilleures images de photographes professionnels qui aiment observer les astres et explorer le monde d’un autre et nouveau point de vue.

Si vous avez voyagé à travers certaines régions sauvages d’Europe pendant des nuits d’été étoilées, vous avez probablement contemplé la Voie lactée. La Terre est au bord même de la galaxie qui est la nôtre, nous pouvons donc admirer la majeure partie de ce sentier extraordinaire dans le ciel, la nuit. Les astrophysiciens modernes pensent qu’au centre de notre galaxie se trouve un énorme amas de trous noirs.

Comment les astrophotographes capturent-ils des images d’objets qui émettent si peu de lumière et sont presque invisibles observés à l’œil nu ? Le secret réside en une faible exposition et des trépieds qui permettent à l’objectif de pointer et suivre les objets, compensant ainsi la vitesse de rotation de la Terre. Sur cette image, nous pouvons voir ce qui arrive lorsque d’autres objets en mouvement entrent dans le jeu.

Toute l’astrophoto n’est pas produite en couleur. Si un objet astronomique est très éloigné, de sorte que ses photons peuvent difficilement atteindre la Terre, le photographe peut utiliser un télescope électronique au lieu d’un objectif standard. La première montre la nébuleuse du Croissant, située à environ 5 000 années-lumière de notre planète, prise au moyen d’un télescope numérique. Et la seconde montre les mêmes objets spatiaux après l’ajout de couleurs.

La Lune reste l’objet céleste le plus facile à capturer pour les photographes. Ce n’est pas surprenant, elle est située à seulement 384 000 km de la surface de la Terre ! Pour photographier les étoiles, il faut utiliser une vitesse d’obturation lente pour collecter le plus de photons possible, quand il s’agit du Soleil, c’est l’inverse. Par exemple, pour immortaliser une éclipse solaire totale aussi magnifique, les photographes ont besoin de gradateurs et de filtres.

Les aurores boréales sont des beautés relativement faciles à saisir, même si vous n’avez pas d’objectif qui laisse entrer beaucoup de lumière ni d’appareil photo avec un excellent capteur à portée de main. Une grande part de la difficulté de cette pratique étant de se trouver au bon endroit, au bon moment. La plus grande probabilité de capturer des aurores boréales se situe de 22 h à 3 h aux latitudes nordiques proches du cercle polaire arctique. Ces surprises magiques de la nature sont visibles uniquement lorsque le temps est clair.

L’astrophotographie est limitée par le matériel utilisé par les photographes et leurs emplacements. À titre d’exemple, même une bonne matrice photographique et un bon objectif de télescope ne donneront pas plus de 10 % de leur potentiel lors d’une prise de vue depuis un toit en ville. Pour capturer des objets peu visibles et distants tels que des nébuleuses, les photographes ont besoin d’un objectif astronomique, d’une configuration qui suit les objets dans le ciel et paramétrée sur Polaris, et d’un appareil avec possibilité d’ISO élevé.

La nébuleuse de la Tête de Cheval est la nébuleuse sombre la plus mystérieuse et la plus visible depuis la Terre. Située près d’Orion, à 375 années-lumière de notre planète, elle est formée par des masses de gaz qui se séparent de cette étoile. C’est la nébuleuse de la Tête de Cheval qui nous donne une idée de la naissance des étoiles. Les zones lumineuses autour de la silhouette de la tête du cheval sont de jeunes étoiles.

Un point positif de l’astrophotographie est que le/la photographe n’a pas besoin d’avoir constamment l’œil dans l’objectif. En général, le déroulement des opérations est le suivant : installation du matériel puis attente de l’image. La phase d’attente se passe dans une tente ou autour d’un feu de camp avec des amis.

Ces dernières années, la photographie astronomique a attiré de nombreux adeptes amateurs qui viennent du monde du paysage et du portrait. Le fait est que l’équipement photographique moderne est suffisamment sensible à la lumière pour capturer le ciel étoilé sans télescope optique. Et c’est ce qui se passe lorsque vous associez photographie de paysage et astrophotographie.

L’observatoire du Mauna Kea à Hawaï est l’endroit idéal pour explorer le ciel et les événements atmosphériques rares. Situé à environ 4 000 mètres au-dessus de la mer, il est équipé pour que des photographes et des astronomes puissent passer des semaines ou des mois ici.

Ces photographies rappellent La Nuit étoilée, l’une des peintures les plus célèbres de Van Gogh, créée par l’artiste en 1889.

L’astrophotographie nous donne la conscience que la Terre est minuscule par rapport aux galaxies, aux lointaines nébuleuses et aux trous noirs. Le roman de science-fiction le plus ambitieux de l’histoire du genre est dédié à ce sujet et s’intitule Les Derniers et les Premiers (Last and First Men: A Story of the Near and Far Future) par Olaf Stapledon.

Cette image a été prise près du volcan actif du mont Bromo. En raison de l’activité volcanique constante et de la fumée, il n’y pas de lieux habités près de la montagne, ainsi le niveau de pollution lumineuse est très faible dans cette zone. Lorsque le mont Bromo se calme un moment, les photographes indonésiens ont l’opportunité de capturer des paysages magnifiques avec ciel étoilé et sommets montagneux.

Le lac Powell est un plan d’eau artificiel créé dans les États de l’Arizona et de l’Utah pour conserver de l’eau disponible pendant les périodes de sécheresse. Le lac est situé dans un ancien canyon dont les parois ont été façonnées par les courants du vent. Le barrage de Glen Canyon est souvent utilisé par les amateurs d’astrophotographie et les cinéastes (Walking with Monsters, Gravity, Evolution, et de nombreux autres films ont été tournés ici).

L’astrophotographie est une méthode de recherche scientifique, que nous pouvons aussi utiliser avec émerveillement pour profiter de la perfection de l’univers et plonger dans ses mystères.

L’observation des étoiles (même à travers l’objectif des photographes de Depositphotos) peut aider à traiter des pensées pesantes et à rêver un peu. Profitez de la collection astronomique pour faire une pause au milieu d’une journée bien remplie, ou emportez votre matériel photo et sortez de la ville pendant tout un week-end pour immortaliser vous-même la danse des étoiles dans le ciel.

2-3-
231