12 Faits sur le système digestif qui nous rappellent que nous ne savons pas grand-chose sur notre propre corps

Notre corps est mieux huilé que la plus complexe des machines, et pour chaque action que nous faisons ou ne faisons pas, les organes se mettent à fonctionner automatiquement, en espérant actionner ce qui est le mieux pour nous, sans que nous ne remarquions quoi que ce soit.

Sympa te présente aujourd’hui 12 faits sur le système digestif qui soulèvent la question suivante : “Comment est-ce possible que tout cela se passe en nous sans que l’on s’en rende compte ?”.

1. L’estomac peut grossir de deux fois sa taille

Notre estomac est aussi extensible qu’un ballon de baudruche, et à mesure qu’il se remplit, sa taille augmente. Même si bien sûr, le ballon se remplit d’air tandis que l’estomac se remplit de nourriture.

2. La salive n’est pas aussi valorisée qu’elle devrait l’être

Quand on pense à la “digestion”, on pense qu’elle se produit une fois que la nourriture est dans l’estomac, mais en réalité, elle commence dès le moment où l’on place des aliments dans notre bouche.

Lorsque nous mâchons la nourriture, nous la mélangeons à la salive, qui contient des enzymes qui décomposent les nutriments afin que le corps puisse les assimiler. De plus, les papilles gustatives ne fonctionnent que lorsque les substances sont diluées par la salive. Sinon, elles ne seraient pas activées, et quel serait alors l’intérêt de manger de la pizza ou de la glace si on ne pouvait pas en apprécier le goût ?

3. Nous produisons beaucoup de salive chaque jour

Comme nous l’avons dit, la salive est importante, et le corps en produit entre 1 litre et 1,5 litre par jour. Cela signifie que, dans une vie, une personne peut produire environ 40 000 litres de salive, ce qui serait plus que suffisant pour remplir une piscine entière.

4. On se concentre surtout sur l’estomac, mais c’est l’intestin grêle qui fait le plus gros travail

Il ne s’agit pas ici de discréditer l’important travail de l’estomac, qui décompose les aliments pour les faire passer dans l’intestin, mais c’est dans l’intestin grêle que se déroule la majeure partie de la digestion. C’est lui qui s’occupe de l’absorption des nutriments.

L’intestin décompose les aliments provenant de l’estomac pour les transformer en nutriments afin qu’ils passent dans le sang, et de là au reste du corps, qui les utilisera pour produire de l’énergie.

5. L’intestin grêle peut mesurer jusqu’à 7 mètres

Si l’on déroulait complètement un intestin grêle, il pourrait mesurer entre trois et sept mètres, en fonction de différents facteurs, notamment la taille de la personne. Cela signifie que même sa plus petite longueur est deux fois plus grande que la taille d’un humain moyen.

Pour te donner une idée de son ampleur, sept mètres, c’est la hauteur d’une maison à deux étages. Et tout cela tient à l’intérieur de notre ventre !

6. Pourquoi notre estomac fait parfois du bruit

Il nous arrive à tous, surtout lorsque nous avons fini de manger, que notre estomac commence à faire des bruits, et il ne serait pas logique qu’il nous demande plus de nourriture. Mais ces bruits parfois gênants sont encore plus perceptibles quand notre ventre nous dit qu’il veut que nous le nourrissions : il se met alors à orchestrer des sons que même notre entourage peut entendre.

Ces borborygmes se produisent lorsque la nourriture n’est pas entrée dans le système digestif pendant plusieurs heures, si bien que l’estomac commence à se contracter pour pousser la nourriture restante dans l’intestin grêle.

7. L’acide que nous avons dans notre estomac est très corrosif

Bien qu’il soit également produit par des professionnels pour différents usages, notre corps aussi produit de l’acide chlorhydrique. Les scientifiques doivent d’ailleurs le manipuler très soigneusement, car sans mesures de sécurité adéquates, il peut endommager de façon irréversible les organes respiratoires, les yeux, la peau et les intestins, et peut même dissoudre certains types de métaux.

Mais alors, s’il est si nocif, comment est-il possible de vivre avec tout cet acide à l’intérieur de notre corps sans aucun problème ? En fait, notre corps sécrète une épaisse couche de mucus qui nous protège de tout dommage que l’acide pourrait causer. Ce bouclier est certainement plus efficace que celui de n’importe quel super-héros.

8. La nourriture peut atteindre ton estomac même si tu as la tête à l’envers

Nous n’affirmons pas que ce sera confortable ni facile, ni même recommandé (en fait, ne le fais pas, tu pourrais courir le risque de t’étouffer), mais si tu es à l’envers au moment où la nourriture entre dans le pharynx et l’œsophage, ta nourriture finira quand même dans ton estomac.

Cela est dû au fait que la nourriture ne “tombe” pas sous l’effet de la gravité, mais est poussée sous l’effet des mouvements péristaltiques, qui sont une série de contractions coordonnées commandées par le cerveau.

9. Les détergents et les sucs gastriques ont beaucoup en commun

Le système digestif contient des enzymes qui aident à la dégradation des aliments pour faciliter leur absorption. Étonnamment, les détergents utilisent de nombreuses enzymes du système digestif, dont la protéase, la lipase et l’amylase. Bien qu’ils suivent les mêmes principes, il est clair que l’un décompose la nourriture tandis que l’autre s’attaque à toutes les tâches liées à la nourriture.

10. Les estomacs varient selon les espèces

L’estomac joue sans aucun doute un rôle important dans le système digestif, mais du fait de son travail d’assimilation des aliments, il n’a pas toujours la même “forme” chez tous les êtres vivants. Par exemple, chez les bovins, l’estomac comporte quatre compartiments pour pouvoir digérer les aliments d’origine végétale.

Mais il y a aussi des espèces, comme les hippocampes et les ornithorynques, qui n’ont pas du tout d’estomac ; alors que se passe-t-il avec ce qu’ils consomment ? Eh bien les aliments vont directement de l’œsophage à l’intestin.

11. On pourrait dire que le système digestif est un “deuxième cerveau”

Dans le système digestif se trouve le système nerveux entérique, qui contient 100 millions de neurones pour avertir de la faim, de la satiété et de toute substance qui peut endommager notre corps.

12. On peut passer plus de jours sans manger que sans boire

Tu le sais sans doute déjà, mais si jamais tu te retrouves perdu sur une île déserte, inquiète-toi davantage de rester hydraté que de trouver à manger. La durée moyenne de survie sans eau est de trois jours, alors qu’il existe des cas de personnes qui ont pu survivre sans manger pendant des mois.

Cette capacité de survie sans manger est favorisée par plusieurs facteurs : le degré d’hydratation de la personne, les réserves naturelles de graisse, et la vitesse à laquelle le métabolisme s’habitue à recevoir moins de nourriture.

Alors, est-ce que les bruits que fait ton estomac te dérangent, même après avoir mangé ? Et toi, penses-tu que tu pourrais supporter la faim ou la soif pendant longtemps ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article