Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Fois où les maquilleurs et les costumiers ont commis de grosses erreurs dans nos films favoris

8121
105k

Les créateurs de costumes, les maquilleurs ainsi que les accessoiristes jouent eux aussi un rôle très important dans l’élaboration et la crédibilité d’un film. Ils choisissent le style, et créent l’image qui composent l’identité de nos personnages favoris. Néanmoins il peut occasionnellement arriver que même les meilleurs spécialistes puissent commettre des erreurs, mais dans certains cas ces inexactitudes sont introduites de manière délibérée pour améliorer le rendu d’un personnage ou d’une scène.

Chez Sympa, nous avons remarqué que de temps en temps au cinéma, les filles se réveillent avec le maquillage idéal et la coiffure parfaite et dans les films historiques, les héros portent des vêtements inconfortables, peu commodes et des armures ridicules et sans casques (oui, parce qu’il faut bien voir le héros). Nous parlerons de tout cela dans cet article, et dans la partie bonus, nous verrons deux erreurs qui ont volontairement été commises dans des séries télévisées sans lesquelles elles auraient pu être beaucoup moins intéressantes.

  • Nous pouvons constater que dans le film “Bird Box”, Sandra Bullock a les yeux maquillés bien qu’elle ait presque en permanence un bandeau sur les yeux.

  • Les yeux de Legolas, l’un des héros de la série de films " Le Seigneur des Anneaux " et " Le Hobbit ", changent de couleur, de bleus à marrons. Il semble qu’Orlando Bloom porte des lentilles de contact de couleurs différentes.

  • Durant tout le film du Titanic, nous pouvons voir que Rose a une marque de naissance sur la joue droite. Pourtant au début du film la marque se trouve à gauche.

  • Les guerriers écossais du film Américain “Braveheart” n’auraient pas pu porter de kilt, car il n’a été inventé que 400 ans après les événements qui sont décrits dans le film.

  • À l’inverse, ce type de peinture de guerre n’était plus utilisé depuis très longtemps déjà.

  • Quoi que puisse faire Scarlett Johansson dans le film “Black Widow” (la Veuve Noire) sa coiffure et son maquillage restent toujours parfaits.

  • Une ombrelle dans le film “Troie” semble totalement appropriée jusqu’au moment où l’on apprend qu’elle a été inventée beaucoup plus tard.

  • Dans le film Pearl Harbor la plupart des femmes ne portent pas de bas, alors qu’ils étaient très à la mode à cette époque. En effet, c’était tellement populaire que même en période de pénurie, les filles coloraient leurs jambes de la couleur des bas et y dessinaient même les grisottes.

  • L’héroïne incarnée par l’actrice Amanda Peet dans le film “2012” a toujours un parfait rouge à lèvres malgré l’apocalypse.

  • Bien sûr que Frédérique " Bébé " du film “Dirty Dancing” est très jolie dans son short en jean, mais dans les années 60, ce vêtement ne se portait pas.

  • Dans le film “Burlesque” il suffisait à l’héroïne incarnée par Christina Aguilera de mettre seulement un trait de pinceau pour obtenir un maquillage parfait.

  • Jody l’héroïne du film musical “Danse ta vie” change toujours de vêtements et de coiffures dans des délais extrêmement courts.

  • Dans le film “Deux sœurs pour un roi” (The Other Boleyn Girl), les dames portent une coiffe qui était très populaire au XVI siècle appelée arcelet : une pièce de métal en forme d’arceau duquel un tissu tombait sur le cou et couvrait les cheveux. Mais il semble que l’héroïne ait inventé son propre modèle d’arcelet.

Bonus

  • Dans la série télévisée “Elizabeth I” de 2005, l’héroïne principale porte une fraise de cou qui était bien à la mode à cette époque, mais un pareil accessoire était porté avec des chemisiers ou des robes ayant un col qui montait jusqu’au haut du cou. Pourtant dans la version télévisée, le fait de l’avoir utilisé sur un cou nu l’a rendu plus marquant.

  • Dans certaines séries télévisées, nous pouvons retrouver des scaphandres ou des combinaisons spatiales. Dans “The Expanse” ou encore “Battlestar Galactica” par exemple, les héros ont toujours le visage illuminé par une lumière provenant du contour intérieur de leur casque. Malheureusement, cela ne fonctionne pas aussi simplement : la lumière est réfléchie sur le verre de la visière et la visibilité est ainsi quasiment nulle. Cependant, sans ces illuminations appropriées, nous ne verrions pas les émotions de nos héros.

As-tu, toi aussi, déjà remarqué des imperfections ou de faux raccords dans des films ? Qu’en penses- tu ? Partage ton opinion et tes expériences avec nous dans les commentaires.

8121
105k